Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Deux édifices démolis dans Saint-Roch pour un terminus du RTC

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 9 mai 2017 16 commentaires

* Photos: Martin Otis

Radio-Canada
Québec

La Ville de Québec procède à la démolition de deux édifices rue de la rue Pointe-aux-Lièvres acquis au coût de six millions de dollars l’an dernier. Le site devait accueillir le premier pôle d’échange pour le projet de service rapide par bus. Le projet de SRB Québec-Lévis est abandonné, mais le Réseau de transport de la capitale (RTC) compte tout de même aménager un nouveau terminus à cet endroit.

Voir aussi : Transport en commun.


16 commentaires

  1. Simon Bastien

    9 mai 2017 à 09 h 32

    Deux édifices en bon état qui auraient pu facilement être reloués, en plus d’être situé au centre-ville près des grands axes routiers et du transport en commun. Beau gaspillage, à mon avis.
    Ils ont commencé par lui : https://goo.gl/maps/fieBmNG8chn
    Bientôt ce sera celui-là : https://goo.gl/maps/D5stCKQALxu

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Michel Haineault

    9 mai 2017 à 09 h 44

    Aux dernières nouvelles, il devait y avoir deux pôles d’échange pour 2019 (Saint-Roch et D’Estimauville). Si Labeaume se fait réélire en novembre et qu’il tient pour de vrai à doter sa ville d’un réseau structurant de transport en commun, qu’il aménage ces deux pôles d’échange d’envergure le plus rapidement possible. La Caisse de dépôt pourrait peut-être s’y intéresser …

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. dominic

    9 mai 2017 à 15 h 29

    En bon état… ? Le fédéral avait préféré vendre pour construire du neuf à D’Estimauville. Et avec le beau grand gazon entre les bâtisses et le trottoir, et les stationnements autour…, je n’avais pas l’impression d’être au Centre-ville quand je marchais par là ! Comme résidant du secteur, ça ne peut que s’embellir (si on agit avec mesure).

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Simon Bastien

      10 mai 2017 à 13 h 38

      S’embellir avec un terminus d’autobus? On verra bien le résultat.

      C’est certain que le cube de béton n’est pas un exemple d’architecture, mais tant qu’à construire des bureaux aux quatre coins de la ville, je préfère qu’ils soient dans un endroit central et bien desservi comme celui-ci.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  4. Jérôme Ouellet

    9 mai 2017 à 17 h 56

    Ce serait bien si la Ville rappelait quelque part le riche passé de ce site: Hôpital de la marine, Hospice Saint-Charles, Hôpital des vétérans.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. Martin Otis Utilisateur de Québec Urbain

    9 mai 2017 à 18 h 03

    J’ai hâte de voir ce que le RTC va nous proposer, j’ose croire qu’on saura nous offrir qqchose de mieux qu’aux Saules

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Pierre Tremblay

    9 mai 2017 à 19 h 51

    Selon mes souvenirs l’édifice de l’Agence du Revenu celui plus au sud avait 40 ou 45 ans. J’y suis entré il y a 3 ou 4 ans et je n’avais pas trouvé qu’il était délabré bien au contraire. Tout dépend de l’usage qu’on aurait pu en faire. C’est un coin très particulier très déroutant que ce soit pour les piétons, les automobilistes ou les usagers du transport en commun mais bon le sort en a été jeté.

    Les 2 édifices du Gouvernement fédéral ne passeront pas à l’histoire ce qui est tout autrement des hôpitaux qui étaient érigés sur ces mêmes lieux. Un lieu public comme un pôle d’échange serait tout indiqué pour nous rappeler les édifices qu’on y retrouvait autrefois une plaque commémorative tout au moins.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  7. Martin Otis Utilisateur de Québec Urbain

    9 mai 2017 à 20 h 34

    D’accord que l’immeuble sud était en bon état, mais il fallait trouver une solution pour le RTC. Retourner les autobus autour de Gabrielle Roy était irréaliste surtout avec une nouvelle tour d’habitation et je suis sûr que les utilisateurs du Best Western ne s’en porteront que mieux.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  8. Insider

    10 mai 2017 à 07 h 30

    « Deux édifices en bon état qui auraient pu facilement être reloués »
    [ Simon Bastien ]

    « D’accord que l’immeuble sud était en bon état » [ Martin Otis ]

    J’aimerais bien savoir ce qui permet ces affirmations? Une inspection des immeubles? Une connaissance du marché locatif commercial? Des préjugés sur le TEC ou le RTC?

    Ça ressemble à une autre démonstration de la puissance du « backfire effect  » (biais de confirmation).

    « Une étude de l’interprétation biaisée a eu lieu lors de l’Élection présidentielle américaine de 2004, et porta sur des sujets qui se décrivaient comme passionnés par les candidats. On leur exposa des paires de déclarations apparemment contradictoires, provenant du candidat républicain George W. Bush, du candidat démocrate John Kerry, ou d’une figure publique neutre. On leur exposa aussi des déclarations supplémentaires qui modéraient l’apparente contradiction. À partir de ces trois éléments d’information, ils ont dû décider si les deux déclarations d’une même personnalité étaient incohérentes. Il y avait de fortes différences dans ces évaluations, avec des sujets beaucoup plus susceptibles d’interpréter les déclarations comme contradictoires quand elles venaient du candidat auquel ils s’opposaient. » [ Wikipedia.fr ]

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • laéR

      10 mai 2017 à 22 h 20

      Effectivement.

      Ça peut sembler bien de l’extérieur ou encore à l’intérieur, mais qui sait ce que ces immeubles caches? De l’amiante?

      Vous n’avez jamais croisée une belle personne et qui pourtant pourrissait de l’intérieur?

      Ne vous fiez pas aux apparences.

      Finalement, ma simple et sans valeure opinion, bon débarras!

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Pier Luc

        11 mai 2017 à 09 h 08

        L’amiante n’est pas une raison de démolir un immeuble. On ne peut pas démolir un immeuble qui en contient. Il faut commencer par décontaminer. Une fois que c’est fait, on peut le rénover et le conserver. Ou bien le raser si l’on a acheté la bâtisse pour le terrain.

        Il m’apparait claire que le RTC a acheté ces immeubles pour les raser afin d’y aménager un terminus. Ça n’a rien à voir avec leurs état.

        C’est dommage que l’on doive raser ces immeubles… Mais bon, Saint-Roch a besoin d’un vrai terminus moderne.

        Idéalement il faudrait réaménager tout le secteur. Les interconnections avec les rues environnantes sont compliquées et le secteur n’est pas accueillant du tout. On dirait que la passerelle est un espèce de refuge pour éviter l’enfer de béton et d’asphalte qu’il y a en dessous.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Manu

        11 mai 2017 à 23 h 02

        Ça risque en effet d’être au moins « un peu réaménagé » si on se fie à http://www.journaldequebec.com/2017/05/06/la-ville-veut-demolir-la-passerelle-a-lentree-du-quartier-saint-roch

        Espérons que ce sera pour le mieux.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  9. Un piéton à Québec

    10 mai 2017 à 17 h 38

    J’espère que ça permettra aux piétons de diminuer le détour pour passer de Limoilou à St-Roch en permettant de faire une ligne droite entre de la Couronne et le pont Drouin.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Nicolas Tremblay

      11 mai 2017 à 12 h 03

      Est-ce que la rue du Chalutier est une rue privée? Les clôtures à son extrémité devraient être retirées pour laisser passer les piétons.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Manu

        11 mai 2017 à 23 h 07

        Selon la Ville de Québec (http://carte.ville.quebec.qc.ca/carteinteractive/) la rue du Chalutier se termine au nord sur la rue des Embarcations. Ce qui semble être son prolongement (il y quand même un trottoir à traverser) est plutôt un stationnement (privé), d’où les clôtures. Google Maps en l’occurence (et probablement d’autres) lui attribue le nom de la rue bien que ce ne soit pas le cas.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *