Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Cinq projets à surveiller à Québec pour 2018

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 7 janvier 2018 17 commentaires

Taïeb Moalla
Journal de Québec

À Québec, cinq grands projets seront à surveiller l’année prochaine. Voici un rapide survol de ce qui attend les citoyens de la Capitale-Nationale en 2018.

LE PHARE

Dévoilé au début de 2015, le projet de 600 millions $ du Groupe Dallaire comprend quatre tours, dont une de 65 étages, à Sainte-Foy. Sa construction devait débuter à la fin de 2016. Or, des retards ont été enregistrés.

Des consultations publiques doivent se dérouler, début 2018, sous l’égide de la Ville de Québec. Un amendement au Programme particulier d’urbanisme (PPU) du plateau centre de Sainte-Foy est nécessaire pour que le projet aille de l’avant. Pour le moment, la hauteur est limitée à une trentaine d’étages dans le secteur. Au total, il est prévu que la construction du Phare dure 10 ans.

TRANSPORT EN COMMUN : VERS UN TRAMWAY ?

La suite

* Merci à un très fidèle lecteur (Nathan)

Voir aussi : Québec La cité.


17 commentaires

  1. Nathan

    7 janvier 2018 à 20 h 03

    Je sais que certains ne seront pas d’accorrd Mais belle assiète! Go Le phare

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Luc

    8 janvier 2018 à 07 h 31

    Mais ou est le chantier du méga hopital?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Francis L

    8 janvier 2018 à 10 h 29

    À noter que le groupe Cominar est en pleine restructuration, qui passe par la vente de beaucoup d’actifs. Celui qui était derrière ce projet, Michel Dallaire, n’est d’ailleurs plus le président de Cominar depuis cette année.

    Je ne serais pas étonné que le projet présenté ne se réalise pas, et à mon avis ça serait pour le mieux.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

      8 janvier 2018 à 11 h 39

      Le Phare (sauf erreur) n’est pas un projet de Cominar, une société publique inscrite à la bourse. Il appartient plutôt au Groupe Dallaire, de la famille du même nom, une société privée. Cette dernière détient toutefois 4.5% des actions de Cominar qui a son siège dans l’édifice Jules Dallaire, au même endroit que le Groupe Dallaire. Lors de la dernière asssemblée générale annuelle de Cominar, la question fut posée et Cominar avait l’intention de prendre une participation dans le projet du Phare. Le chef de l’exploitation de la société publique n’est plus Michel Dallaire qui demeure toutefois à la tête du Groupe Dallaire. La prochaine assemblée annuelle de Cominar devrait nous donner une bonne idée de ce que le nouveau chef de l’exploitation entend faire ou non avec Le Phare car la compagnie est en train de réduire son ratio actifs/endettement en se départissant de tous ses immeubles hors province de Québec.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  4. Nathan

    8 janvier 2018 à 16 h 24

    Je viens de chatter avec Groupedallaire et d »ici fin 2018, garanti que ça sera en branle. les consultation s’en vienne!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. Rene

    8 janvier 2018 à 16 h 28

    Totallement en accord avec Nathan! si le Phare se fait annullé pour X raisons, Québec deviendra la risé de toutes les villes Canadiennes! nous avons déjà la pire réputation au Québec, face aux promoteurs, personne veux construire ici, c’est trop, tout le temps compliqué…ca prend en moyenne 4ans a un projet pour être accepter ou refusé! lol 4ANS!!!! nous somme déja la pire côté transport en commun! faudrais surtout pas devenir un village de 4 étages! et perso les conseils, réunions, consultations, discutions publique sur un projet privé est encore avoir une mentalité du moyen age! Et ca Québec aime ca! Chialé pour riens! j’ai été 25ans a MTL la je suis ici depuis bientot 15ans! et sérieux j’ai vue des choses ici dans les dernières années qui sont vraiment pas glorieuse! le projet de GM sur St-Jean a été, selon moi, scrappé et la nous avons un building hyper impossant..sur 5 étages… c’est ;étouffant et surtout affreux! j’aurais laissé le vieux stationnement toute « pété » si j’avais été GM…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Nathan

      8 janvier 2018 à 17 h 44

      Je diras même un refuser au phare, Sa va fessé dans l’économie! Depuis 2015 aucun projet d’envergure à été annoncer sur le plateau ste-foy! Tous attendent de voir à l’international si ce projet verra le jour! j’ai étudier en économe et s ‘est prouver! Un gros projet peut faire la différence des 2 côtés!

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Francis L

        9 janvier 2018 à 10 h 19

        À l’international? J’en doute.

        Ce qui me dérange avec le Phare, c’est que les gens semble penser que ça va faire rayonner Québec, la mettre sur « la carte ».

        Mais le Phare, même s’il semble important pour une ville comme Québec, n’a rien de particulier par rapport à d’autres villes. Toronto, New York, Boston ont tous des tours plus élevé.

        Seul Montréal n’aurait pas de tour aussi élevé, pour la simple et bonne raison qu’aucune tour à Montréal ne peut dépasser le Mont Royal et que cette règle reste respecté. D’ailleurs, très peu de montréalais ont entendu parler du Phare.

        Pour attirer des capitaux avec un projet ambitieux, il faut bien plus gros que le Phare. Mais dans cette bataille, on restera très petit à côté des Burj Khalifa de ce monde.

        En attendant, nous pourrions développer notre ville intelligemment, pour en faire un milieu de vie agréable pour ses habitants. Si Québec peut se démarquer sur un point, ça serait plutôt ça.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Louis Mazerolle

        9 janvier 2018 à 21 h 51

        Si vous voulez mon avis, Québec sera bien plus la risée avec cette drôle de tour sortie de nul part! On dirait que certains essaie de faire passer Québec pour ce qu’elle n’est pas.

        Anyway, je ne crois pas que personne pourra vous convaincre. Tous les arguments sensés ont déjà été essayés, sans résultat…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  6. Jean François Côté

    10 janvier 2018 à 07 h 11

    Louis Mazerolle

    Cette tour ne sortira pas de nulle part car sa construction et les autres autour va prendre dix ans.

    C’est un projet à long terme ainsi que le réaménagement de la tête des ponts.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  7. Nathan

    10 janvier 2018 à 09 h 58

    Le phare sera toujours un sujet discutable et d’émotion! Si je suis d’accord avec ce projet, c’est je suis tanné que québec figure de gros vilage. Le complexe G s’est une honte, on dirait un calorifaire géant.
    Ste-foy est tout désigner pour construire en hauteur. Tout ça. on jugera dans 25 ans, quand le canadian tire aura fait place à une tour, que le vaste stationnement aura disparu et que les ti immeuble de 5 étages auront fait place à la modernité. Là on pourra juger!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Francis L

      10 janvier 2018 à 14 h 35

      Ce qui me semble problématique, c’est cette association entre hauteur et modernité. Il me semble qu’il s’agit d’un urbanisme qui date de l’époque du complexe G justement. En quoi une tour changerait la vision que les gens ont de Québec?

      S’il y a une chose qui fait l’humanité, c’est que Québec est une belle ville. Cette tour, et sa localisation, sera disproportionné et n’aura rien de beau. Plutôt que d’inonder le marché, on pourrait en échange avoir plusieurs bâtiments réparti sur le boulevard Laurier qui viendrait remplacer les verrues urbaines du secteur. Ça serait bien plus proportionné.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *