Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Non au référendum sur le tramway

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 2 février 2018 10 commentaires

François Bourque
Le Soleil

CHRONIQUE / Pas de référendum sur l’éventuel projet de tramway, a réitéré cette semaine le maire Labeaume, répétant qu’«il y a eu une élection».

Il est vrai qu’il y a eu une élection et que les résultats suggèrent qu’une majorité de citoyens sont d’accord pour un transport collectif structurant.

Mais l’argument du maire est fragile. On ne peut pas prétendre que les citoyens ont appuyé l’idée d’un tramway. Le maire a même spécifié en campagne que le projet auquel il songeait (en secret) ne serait pas un tramway.

La donne a changé en décembre lorsque le gouvernement s’est dit prêt à financer un tramway. On peut comprendre le virage du maire. Mais on ne peut pas s’étonner que des citoyens puissent aujourd’hui se sentir floués.

L’administration Labeaume promet de consulter lorsque le projet sera mûr et de rester ouverte aux suggestions.

C’est dans le contexte la meilleure chose à faire. De loin préférable au référendum que plusieurs réclament.

La suite

Québec 21 réclame un référendum sur le tramway Jean-Françcois Méron (Le Soleil)

Voir aussi : Tramway à Québec?, Transport, Transport en commun.


10 commentaires

  1. Jp-Duval

    2 février 2018 à 17 h 36

    Pourquoi faire un référendum sur un projet qui n’est pas encore terminé.

    -Couts.
    -Tracé.
    -Entretient.
    -Choix des véhicules.
    – Lévis ou pas Lévis?
    – Échéancier.

    Etc.

    Que l’on nous présente le projet et par la suite on pourra discuté d’un éventuel référendum.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Dave Johnston

    2 février 2018 à 19 h 29

    Avec une population métropolitaine de plus de 800 000 personnes, Québec est probablement la seule ville dans le monde sans un mode de transport en commun structurant. Alors pourquoi vouloir faire un référendum sur cette question?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jp-Duval

      2 février 2018 à 21 h 00

      Le 800 000 habitant dont vous parlez couvre un territoire plus imposant que le Québec métropolitain.

      Il part de Charlevoix-est ( La Malbaie) pour se rendre jusqu’a Deschambault dans la comté de Portneuf.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Dave Johnston

        2 février 2018 à 21 h 43

        Pour votre information, je vous invite à consulter le site de Statistique Canada au lien suivant: http://www12.statcan.gc.ca/census-recensement/2016/as-sa/fogs-spg/Facts-cma-fra.cfm?LANG=Fra&GK=CMA&GC=421 . Vous pourrez constater que Charlevoix n’est pas compris dans la RMR. En fait, il faut faire la différence entre la région de Québec, la CMQ et la RMR. De toute façon, mon point était le suivant: probablement aucune région métropolitaine dans le monde est si mal desservie en matière de transport en commun. L’heure n’est plus à se questionner mais plutôt à agir, surtout lorsque le financement est disponible.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jp-Duval

        2 février 2018 à 23 h 44

        Mon propos concernait la définition de la région 03 ( donnée provinciale) et ne sont que pour la rive nord.

        Vos chiffres sont de du fédéral et englobe la rive sud à plusieurs kilomètres des ponts ( entre 20 et 30)

        Un grand territoire avec une faible densité.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • Jean-Sébastien

      2 février 2018 à 23 h 20

      « Québec est probablement la seule ville dans le monde sans un mode de transport en commun structurant. »

      Voilà une affirmation proprement ridicule, et je dis ça en tant que partisan du tramway. Rien qu’en Amérique du nord, les exemples de villes/régions métropolitaines de taille et de situation comparables (par ex. dont le « réseau structurant » n’est pas lié à une métropole encore plus grande comme Seattle, New York ou Los Angeles) dont les transports en commun se limitent à l’autobus ne manquent pas. Pour n’en citer que quelques unes: Grand Rapids, Tucson, Tulsa et, beaucoup plus près de nous, Albany.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  3. Insider

    2 février 2018 à 19 h 38

    Pourquoi? Simplement pour plaire à ceux et celles qui risque de perdre leur emploi à fois qu’ils.elles entrent en onde. ;-)

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. urbanoïd

    3 février 2018 à 08 h 44

    Québec fait pitié

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. david

    9 février 2018 à 07 h 51

    Je voudrais juste savoir en quoi le tramway va pouvoir aider juste ‘un peu’ la congestion venant des banlieues… En rien et tout le monde le sait. Ce n’est qu’une bébelle pour faire plaisir aux amis de Labeaume. Mais il y en a beaucoup qui se foutent que les taxes montent pour un projet ridicule. Tant qu’à faire un Tramway qui servira a une infime partie de la population, qu’ils pensent a un projet mixe de métro (haute-ville) et skytrain qui arrivent des banlieues, oui ca va être plus cher, mais au moins il va y avoir un effet.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *