Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Dernière heure: décès de la Mairesse Andrée P. Boucher.

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 août 2007 66 commentaires

La mairesse de Québec, Andrée Boucher aurait été hospitalisée ce matin pour un « malaise grave », selon Radio-Canada.

Selon Wikipedia et Cyberpresse, elle serait décédée.

Nos condoléances et nos pensées sont avec sa famille.

Voir aussi : Message d'intérêt public.


66 commentaires

  1. Olivier G.

    24 août 2007 à 13 h 33

    Radio-Canada vient d’annoncer son décès…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. mimir

    24 août 2007 à 13 h 40

    Je suis sous le choc. C’est si soudain…

    Toutes mes condoléance à sa famille et à tout ceux qui l’entourait!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Michelle

    24 août 2007 à 13 h 49

    Moi aussi je me joint à vous pour exprimer mes sincères condoléances à sa famille. Moi aussi je suis sous le choc, je ne m’attendait vraiment pas à cette nouvelle….

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. François Thivierge

    24 août 2007 à 13 h 49

    Sincères Condoléances –

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. Thomas

    24 août 2007 à 14 h 05

    Sur Matinternet

    La mairesse de Québec, Andrée Boucher, a été victime d’un malaise ce vendredi. Elle a été transportée à l’hôpital Laval, où le décès de la mairesse a été confirmé.

    À 13h46, le décès a été confirmé par communiqué officiel de la ville de Québec selon la station CHOI FM. Un point de presse devrait être fait dans les prochaines minutes par les autorités de l’hôpital Laval.

    Le tout se serait produit dans sa résidence privée, et c’est le mari de la mairesse qui aurait trouvé son corps inanimé peu avant midi. Il s’agirait d’un malaise cardiaque. Aucune manoeuvre de réanimation n’aurait été pratiquée, puisque le malaise remontait à quelques heures, toujours selon CHOI.

    Andrée Boucher est âgée de 70 ans. Elle avait été maresse de Sainte-Foy pendant 15 ans, avant de briguer la mairie de ville de Québec après les fusions municipales. Elle avait été élue le 6 novembre 2005 avec 46,29% des votes, en tant que candidate indépendante.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Matrix

    24 août 2007 à 14 h 08

    la mort frappe de facon si soudaine et inatendu

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  7. Martin

    24 août 2007 à 14 h 19

    Je propose une patrouille aérienne Red Bull en homage.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  8. Denis

    24 août 2007 à 14 h 21

    @ Martin Hehehe, un peu d’humour ça fait pas tord.

    Mes condoléances également pour cette Grande femme.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  9. Max

    24 août 2007 à 14 h 21

    Est-ce une overdose?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  10. jaco

    24 août 2007 à 14 h 31

    Tout un choc!

    Une onde de choc et de la tristesse…
    Ca coupe les jambes…
    Je vais méditer et reprendre mon souffle comme bien du monde…
    Mes condoléances pour les gens tres pres de la « défunte » !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  11. sylvain gauthier

    24 août 2007 à 14 h 33

    je n’étais pas un chaud partisans, et je trouve qu’elle etait décevante comme mairesse. Toutefois, je crois qu’elle aurait pu tenir tête aux syndiqués lors de la prochaine CBA et c’était une femme dévouée et passionnée. Elle manquera bcp au paysage politique québecois. Quelqu’un sait qui etait le maire-adjoint, donc le nouveau maire ? Elle était indépendente donc ca peut etre Bourget ?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  12. Thomas

    24 août 2007 à 14 h 40

    Il n’y a pas de maire-adjoint. La politique municipale n’est pas un système parlementaire, bien que cela peut y ressembler. Il n’y a donc personne qui prend la place du maire automatiquement, lorsque celui-ci quitte ou décède.

    Selon la loi sur les élections municipales, étant donné que les prochaines élections sont prévues dans plus de 12 mois, il devra donc y avoir une élection partielle pour remplacer le poste vacant. Dans le cas où il y aurait eu moins de 12 mois avant les élections, le conseil municipal aurait alors pu élu décider d’élire un de ses membres pour être maire pour le temps qui reste.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  13. PierrePaul

    24 août 2007 à 15 h 12

    Quel choc !
    Que l’on nomme son hôtel de ville (maintenant bureau d’arrondissement) en son honnneur : Édifice Andrée P. Boucher !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  14. Lisette

    24 août 2007 à 15 h 51

    Requiescat in Pace,

    Mes plus sincères condoléances à la Famille éprouvée. Madame Boucher est maintenant dans la joie et la paix du Seigneur.

    En union de prière.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  15. Kate McDonnell

    24 août 2007 à 16 h 08

    C’est un choc quand une ville perd son maire, et autant de plus quand il s’agit de la première femme qui a pris la position. Mes condoléances de Montréal.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  16. Circa CFD » Blog Archive » De l’actualité…

    24 août 2007 à 16 h 11

    […] Nous sommes orphelins de Mairesse. – Montréal s’écroule. – Et le iPhone est enfin libre. Catégorie: aucune | | Laissez […]

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  17. Jean Cazes Utilisateur de Québec Urbain

    24 août 2007 à 16 h 16

    J’ai appris brutalement cette nouvelle, tantôt, quand j’étais dans un bureau du provincial: je m’en souviendrai toujours; je suis encore sous le choc.

    J’écoute les détails sur les ondes de Radio-Canada, qui fait évidemment preuve, comme d’habitude, de maturité, de respect et de retenue dans les circonstances. Très bons commentaires, entre autres, de Réjean Lemoine.

    Une semaine toute en lourdeur, à Québec. D’abord, ces jeunes militaires disparus dans une guerre imbécile, puis en cette journée grise, le décès d’une dame certes souvent controversée, fort colorée, mais faisant preuve d’une passion et d’une vitalité exemplaires, notamment pour la population vieillissante de la Capitale.

    Reconnaissons aussi que Mme Boucher maîtrisait fort bien ses dossiers. Et en cette ère de politiciens superficiels, sans saveur, carriéristes et à la langue de bois, le rôle de la mairesse n’en était pas un de potiche: elle était un bel exemple de « vraie » élue, dévouée, pour la gente féminine de toutes les générations du Québec!

    Une page de l’histoire DU Québec est tournée…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  18. Yvan Dutil

    24 août 2007 à 16 h 18

    Comme le Marquis de La Palice: Quinze minutes avant sa mort, elle vivait encore!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  19. Martin Otis

    24 août 2007 à 18 h 06

    bon, jai appris la nouvelle en direct à CHOI, synthonisant Dupont à ce moment

    ouf çà fesse,

    Mme Boucher fait partie du paysage de la région depuis si longtemps quelle semblait éternelle, surtout quelle avait l’air si énergique et si en santé; dernièrement elle avait même reconduit une femme qui avait ameuté le conseil municipal

    j’étais pour les fusions, pour le sport et le Red Bull mais tout çà ne tient plus devant cette tragédie

    jai fait des farces évidemment sur ses combats avec JP L’Allier, son Tah Mahal à Ste-Foy et plein d’autres choses mais je l’appréciais comme femme de caractère, qui avait un sens de l’humour, et qui était énergique

    je me joins à tous les gens de la province pour exprimer mes plus profondes condoléances à la famille de celle qui a marqué à jamais la région de Québec et j’espère qu’on l’honorera rapidement..l’idée de donner son nom à l’ancien hotel de ville de Ste-Foy étant la solution la plus pertinente

    Reposez en paix Mme Boucher, vous nous manquerez :(

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  20. Conrad Sinclair

    24 août 2007 à 18 h 07

    Toutes mes condoléances à la famille de la défunte. Le maire par interim est Monsieur Jacques Jolicoeur.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  21. Jeff M

    24 août 2007 à 18 h 34

    J’étais pas toujours d’accord avec elle, mais je dois dire que c’était une sacrée femme!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  22. Lisette

    24 août 2007 à 19 h 13

    @ Martin Otis,

    Ton commentaire qui se veut un témoignage de compassion et de respect envers Madame Boucher m’a profondément touchée. Je suis émue devant tant de compatissance.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  23. ArtByte

    24 août 2007 à 22 h 27

    C’est tout un choc qu’on a tous eu en ce vendredi après-midi. Même si je trouvais que mme. Boucher était une source de chicanes dans les débats municipaux, je crois que le milieu de la politique municipale souffrira d’un grand vide dans les prochains temps dont on aura de la difficulté à combler.

    Québec perd une ambassadrice et une icône…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  24. Martin Otis

    24 août 2007 à 23 h 07

    malgré son côté « chicanier » je crois quelle aurait dû être à la tête de la ville pour le 400e;

    elle faisait partie de notre quotidien depuis si longtemps qu’on la traitait un peu comme si elle était de la famille de chacun

    quelle sottise que sa mort ;)

    au fait je n’ai pas entendu aucune réaction de son alter ego , Ml’Allier…une raison à cela ?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  25. Lisette

    24 août 2007 à 23 h 49

    Martin,

    Voici un bref et le seul commentaire que j’ai trouvé de Monsieur L’allier :

    Jean-Paul L’allier

    « J’ai été stupéfait d’apprendre le décès de la mairesse de Québec, Mme Andrée Boucher. C’est aujourd’hui, avant toute chose, le deuil et la souffrance de cette famille qu’il faut respecter. C’est à eux que je veux offrir mes plus sincères condoléances. On comprendra que je ne fasse aucun autre commentaire, par respect pour elle et pour ses proches, plus particulièrement pour son conjoint et sa fille France que je connais depuis plusieurs années ».

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  26. Mimi

    25 août 2007 à 08 h 01

    Je suis donc la seule à qui le décès de madame Boucher importe peu!

    Je n’ai jamais voté pour elle, j’ai voté pour les fusions et j’aurais voté contre l’hôtel de ville si j’avais habité Ste-Foy à cette époque. Je désaprouvais ses sorties publiques contre le 400e et elle est descendue au plus bas dans mon estime quand elle a affirmé en campagne électorale qu’elle n’avait aucune intention de s’occuper de développement économique car ELLE JUGEAIT que ce n’était pas de son mandat. Une ville morose, sans emploi, n’est pas une ville qui attire et retient ses citoyens mais ça ce n’était pas important.

    Avec elle, c’était toujours ça: « MES valeurs », « JE pense », etc. alors qu’elle était élue pour représenter le peuple.

    Par ailleurs,  » Madame Boucher est maintenant dans la joie et la paix du Seigneur. » (Lisette)

    Ah oui? C’est tout une affirmation! Il faudrait d’abord admettre que le « Seigneur » existe et ensuite démontrer que madame Boucher est avec lui…

    Sinon, sincères condoléances à la famille et que la vie continue!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  27. Eric Alvarez

    25 août 2007 à 08 h 59

    Comme tout le monde, ce fut un choc pour moi. Mes plus sincères condoléances à sa famille proche et élargie (collaborateurs et admirateurs).

    Je vais me souvenir de Mme Boucher comme quelqu’un de dévouée au service public. Quand dans la même semaine vous avez un exemple comme Mme Diane Lemieux qui démissionne de son poste de député parce que son chef l’a démis de ses fonctions, une personne comme Mme Boucher donnait foi en la politique et les gens qui s’y engagent. En ce sens, reposez en paix Mme Boucher, vous l’avez bien méritée.

    Toutefois, faut-il béatifier quelqu’un lors de son décès de peur de manquer de respect? Si elle était toujours mairesse de Ste-foy, je l’imagine très bien se battre contre certains projets du 400 ième de Québec sous prétexte que ça risquerait d’augmenter les taxes des citoyens de sa municipalité. C’était aussi ça Mme Boucher: le compte de taxe comme vision de gestion.

    En ce sens, si elle laisse un héritage humain sur la façon de faire la politique qui est vraiment énorme, son héritage politique risque d’être plus mince avec le recul.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  28. Lisette

    25 août 2007 à 09 h 50

    Madame Mimi,

    Tant de froideur dans vos propos, j’en ai des frissons dans le dos. Ce n’est ni le lieu, ni le moment de faire son procés, c’est inconvenant. C’est à glacer le sang.

    Les sentiments que tous ont envers Madame Boucher depuis hier, sont de l’humanisme, du respect, du regret de l’avoir perdue, de l’estime envers elle et tout cela en toute humilité avec sympathie, simplicité et modestie.

    Pour de ce qui est du Seigneur, cela est une question personnelle, propre à soi qui se veut un moment intime avec lui, en chacun de nous, que vous y croyez ou pas. Mais il y a une façon moins directe de « manifester » vos doutes en ce sens, en toute dignité.

    Pour de ce qui est de Monsieur Alvarez, à l’heure où je vous parle, le compte de taxe de Madame Boucher je m’en tape royalement. Actuellement, je vis le deuil d’une Dame que j’aimais bien de par sa force de caractère, son charisme et son dévouement. Rien ne vous empêche d’ouvrir un fil de discussions sur vos frustrations de la politique municipale, mais il y a un temps pour chaque chose, et ici, en ce moment, ce n’est ni le lieu, ni le moment. Le respect….

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  29. Thérien Micheline

    25 août 2007 à 10 h 08

    Bonjour

    Madame Boucher était une personne exceptionnelle, cela m’affecte beaucoup. J’ai eu l’occasion de participer à la Dictée de madame Boucher en 1989 et j’avais gagné le premier prix. Elle était bien contente de faire ça car elle avait un français impeccable. Ce fut une expérience formidable pour moi. Elle était tellement généreuse et elle est irremplaçable. J’avais beaucoup d’estime pour elle. C’est une cataastrophe pour la ville de Québec.morte dans la joie.

    Micheline Thérien

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  30. Martin Otis

    25 août 2007 à 12 h 52

    effectivement ce n’est pas le temps de critiquer la prestation de Mme Boucher; je suis un de ceux qui étaient dans l’opposition dans plusieurs dossiers mais cette semaine à tout le moins en devrait être une de respect pour elle et pour les membres de sa famille

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  31. Lisette

    25 août 2007 à 16 h 17

     » Par ailleurs, ? Madame Boucher est maintenant dans la joie et la paix du Seigneur.? (Lisette)
    Ah oui? C’est tout une affirmation! Il faudrait d’abord admettre que le “Seigneur? existe et ensuite démontrer que madame Boucher est avec lui  »

    Madame Mimi,

    J’ai lu et relu cette phrase et, personnellement, je trouve cette affirmation outrageante, insultante et offensante ; il y a énormément d’amertume, de hargne, d’agressivité, d’aigreur, de dureté, de fiel et de ressentiment dans cette phrase. Ce n’est pas que vous êtes une mauvaise personne mais il y a manifestement un manque de bonté en vous.

    Essayons de nous concentrer plutôt sur le départ de Madame Boucher qui laisse une famille grandement éprouvée par le départ d’un être cher ; d’une épouse et d’une mère. Ces gens auront besoin de notre support moral et de notre compassion ; sachons leur apporter soutient et réconfort. Vous savez, il y a du bon, généralement, en chacun de nous. C’est à nous de trouver ses bons côtés afin de la laisser partir en toute piété.

    Je crois que les larmes guérissent, que les souvenirs réconfortent et que l’amour est éternel.

    RIP

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  32. Max

    25 août 2007 à 17 h 27

    Ding dong the witch is dead.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  33. jb

    25 août 2007 à 17 h 37

    Merci pour le cours de morale, je pense que tout le monde avait compris la première fois.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  34. gaudreau jean

    25 août 2007 à 22 h 08

    chapeau mme boucher pour votre carriere politique et merci de votre franchise et honnetetée. vous nous manquerais surement et onts penseras a vous .en espérant que la route de l’église s’appelle andrée p boucher car je crois quelle vous appartient. condoléance a votre famille ( boucher – plamondon )

    merci milles-fois mme boucher . xxx
    a bientot !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  35. Richard Cloutier

    26 août 2007 à 09 h 34

    Moi aussi, je n’étais pas son plus admirateur et la facon qu,elle menait certains dossiers donc red bull air race. Mais je dois admettre que cette femme laissera sa marque comme première mairesse de la ville de québec.
    Oui, tous les qualificatifs ont été dis sur cette femme, intègre, femme du peuple et merci d’avoir donné une partie de votre vie aux citoyens de la ville de Québec.
    Merci à la famille Boucher de nous avoir prêter votre mère pendant tant d’année et mes plus sincères condoléances à la famille .

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  36. PAM

    26 août 2007 à 10 h 30

     »Je suis donc la seule à qui le décès de madame Boucher importe peu!

    Je n’ai jamais voté pour elle, j’ai voté pour les fusions et j’aurais voté contre l’hôtel de ville si j’avais habité Ste-Foy à cette époque. Je désaprouvais ses sorties publiques contre le 400e et elle est descendue au plus bas dans mon estime quand elle a affirmé en campagne électorale qu’elle n’avait aucune intention de s’occuper de développement économique car ELLE JUGEAIT que ce n’était pas de son mandat. Une ville morose, sans emploi, n’est pas une ville qui attire et retient ses citoyens mais ça ce n’était pas important.

    Avec elle, c’était toujours ça: “MES valeurs?, “JE pense?, etc. alors qu’elle était élue pour représenter le peuple.

    Par ailleurs, ? Madame Boucher est maintenant dans la joie et la paix du Seigneur.? (Lisette)

    Ah oui? C’est tout une affirmation! Il faudrait d’abord admettre que le “Seigneur? existe et ensuite démontrer que madame Boucher est avec lui…

    Sinon, sincères condoléances à la famille et que la vie continue! »

    … NON, VOUS N’ÊTES PAS LA SEULE À PENSER COMME CELA… ;-)

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  37. PAM

    26 août 2007 à 10 h 39

    Mais je dois admettre que cette femme laissera sa marque comme première mairesse de la ville de québec.

    (???) stade de soccer,… tout le reste c’est  »l’héritage » de M.L’Allier qui fut un grand maire pour la ville de Québec.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  38. Lisette

    26 août 2007 à 11 h 36

    C’est normal que le maire l’Allier en ait fait plus qu’elle ; il a été en poste à la ville de Québec durant plusieurs années contrairement à Madame Boucher qui n’a occupée le poste que 2 ans. Il y a un diction qui dit et il n’y a rien de plus vrai  » Paris ne s’est pas bâti en 1 seul jour « .

    Je ne crois pas que Monsieur l’Allier aurait fait mieux si il avait été en poste que 2 ans.

     » … NON, VOUS N’ÊTES PAS LA SEULE À PENSER COMME CELA… ;-)  »

    Compte tenu du manque de respect, d’humanisme et d’indulgence que cette opinion suscite, il est fort heureux que vous ne faites parti que d’une infime minorité. Les autres, ceux qui ne l’aimaient pas, ont la décence, le respect des convenances de se taire par égard, estime et hommage pour la défunte et la famille ; ce n’est vraiment pas le moment. C’est d’une infinie tristesse que je ne saurais qualifier !

    C’est un peu comme une famille qui se querelle au salon mortuaire sans tenir compte de l’athmosphère de paix qui normalement devrait régner…. Avoir du coeur, il nous faut simplement avoir du coeur ! Le mien est en morceaux en lisant de telles insanités, paroles insensées et déraisonnable… Au moins, vous avez admis et cela est bien, que cette Femme laissera sa marque comme première mairesse de la ville de Québec ; cela vous honore.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  39. gaudreau jean

    26 août 2007 à 11 h 41

    L’HÉRITAGE DE DETTES DE L’ALLIER ET QUI EN PLUS HABITAIT L’ILE D’ORLÉAN, MEME PAS CAPABLE D’HABITER LA VILLE QU’IL DIRIGE. C’ÉTAIT LE MAIRE DES RICHES ! SERIEZ VOUS RICHE MA CHERE PAM. ?UN STADE VOUS EN VOULEZ UN ET BIEN PAYER LE AU LIEU DE CRITIQUER LES MORTS QUI NE SONT PLUS CAPABLENT DE CE DÉFENDRE, VOUS AURIEZ DU ALLEZ LA RENCONTREZ MME BOUCHER AU LIEU DE DIVAGUER SUR SON CAS . ESPECE DE RICHARDE SANS COEUR ET VOTRE MORT A VOUS J’ESPERE QUE L’ON VOUS OUBLIRAS TRES VITE BON DÉBARRAS ………………………………………..

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  40. normand ledoux

    26 août 2007 à 14 h 32

    je voudrais souhaiter a la famille ainsi qu’aux proche mais plus sincère condoléance.mme la mairesse était une grande dame respecter de tous.la ville de québec perd une grande dame,et surtout respecter pour le travail qu’elle a fait.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  41. lise

    26 août 2007 à 15 h 08

    J’ai été très surprise du décès de madame Boucher qui, à mon avis, était une grande dame qui croyait en ses idées et travaillait sans relâche pour arriver à les réaliser. Je crois que nous avons perdu une personne de coeur qui avait un sens des valeurs, qui oeuvrait dans plusieurs secteurs de la communauté et qu’elle sera difficile à remplacer.

    À sa famille et à tous ses proches j’offre mes plus sincères condoléances !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  42. Guill

    26 août 2007 à 17 h 38

    @ PAM et mimi : vous savez, lorsque quelqu’un décède, tous oublient rapidement les défauts que cette personne pouvait avoir.

    Pour ma part, je déplore l’enflure verbale que l’on connaît depuis vendredi midi.

    À celui qui à dit que Jean-Paul L’Allier était le maire des riches, rapellez-vous plutôt qui s’est opposé pendant des années à la construction de HLM puisqu’il n’y avait, semble-t-il, pas de pauvre sur le territoire de SA ville…

    Ceci dit, l’heure n’est pas aux débats, et mes pensées sont avec la famille.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  43. Mimi

    26 août 2007 à 20 h 17

    Je persiste et signe: le décès de madame Boucher me laisse de glace, c’est ce que je pense et je suis en droit de l’exprimer tout comme d’autres sont en droit d’exprimer leur tristesse. Il n’y a aucun manque de respect là-dedans. Sa mort ne me réjouis ni me désole, c’est tout.

    Quand quelqu’un que je ne connais pas meurt, cela ne m’attriste pas. Autrement, je pleurerais toutes les larmes de mon corps à tous les jours parce que quelqu’un décède sur cette Terre à toutes les secondes! (sinon plus)

    Toutefois, je compatis avec les familles endeuillées qui vivent un perte et j’ai d’ailleurs exprimé dans mon message mes condoléances à la famille.

    Par ailleurs Lisette, vous avez écrit: « je trouve cette affirmation outrageante, insultante et offensante  » en réaction à mon texte ; » Par ailleurs, ? Madame Boucher est maintenant dans la joie et la paix du Seigneur.? (Lisette)
    Ah oui? C’est tout une affirmation! Il faudrait d’abord admettre que le “Seigneur? existe et ensuite démontrer que madame Boucher est avec lui ?. Je n’y vois cependant rien d’offensant. Vous croyez dans un Dieu quelconque, grand bien vous fasse, mais d’autres ne croient pas en Dieu et questionnent donc votre affirmation qui est non-vérifiable. Démontrez-moi de façon irréfutable que votre Dieu existe et ensuite que madame Boucher est à ses côtés et après je serais d’accord avec vous que votre affirmation est vraie. Sinon, ce n’est que simple supposition. Ou peut-être êtes-vous portée sur le prosélytisme?

    Finalement, ce que je trouve offensant, ce sont les phrases suivantes:  » ; il y a énormément d’amertume, de hargne, d’agressivité, d’aigreur, de dureté, de fiel et de ressentiment dans cette phrase. Ce n’est pas que vous êtes une mauvaise personne mais il y a manifestement un manque de bonté en vous. » Quel beau jugement de valeur! Je ne peux nier que nous sommes à l’opposé l’une de l’autre sur la majorité des sujets abordés mais je ne permets pas pour autant de tel jugements sur votre personne.

    Relisez donc mon premier commentaire à tête bien reposée, le plus objectivement possible, en vous rappelant que tout le monde n’est pas croyant (je présume que vous êtes catholique comme la majorité des Québécois de votre génération) et dites-moi si vous réécririez la même réponse.

    Je reviendrais vous lire dans quelques semaines quand la poussière sera retombée.

    Et à Guill, « @ PAM et mimi : vous savez, lorsque quelqu’un décède, tous oublient rapidement les défauts que cette personne pouvait avoir. » Est-ce donc dire que lorsque qu’un violeur, tueur ou pédophile décède nous devrions oublier que cette personne était un violeur, tueur ou pédophile et ne dire que de bonne choses sur elle? Et avant que Lisette ne s’emballe, non, je ne compare pas madame Boucher à un violeur, tueur ou pédophile. Elle n’était évidemment rien de tout cela. Juste pour parer le coup ! ;-)

    Pour terminer sur une note plus joyeuse, les Français trouvent bien rigolo que nous nommions madame Boucher « la Mairesse » car pour eux, « Mairesse » désigne… la femme de M. le Maire! Comme quoi nous avons tous des cultures différentes!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  44. Manu

    26 août 2007 à 20 h 31

    De toute évidence, la mort crée un grand malaise et les gens ont du mal à s’exprimer…

    D’une part, qu’avez-vous tous à vous adresser à la famille de Mme Boucher? Nous sommes ici dans un rassemblement de personnes, tout comme on pourrait l’être dans un colloque, dans une cafétéria, dans un rassemblement populaire, etc. À ce que je sache, la famille en question n’est pas « à l’écoute » et ne recevra pas vos condoléance (si je me trompe, je vous convie à manifester votre présence si vous le souhaitez). Il ne me viendrait d’ailleurs pas à l’idée d’offrir mes condoléance à la famille de Mme Boucher en parlant à mes amis ou à des gens que je rencontre sur la rue… et c’est la même chose ici. Je suis donc bien désolé pour sa famille, mais je ne connais pas ses membres non plus, alors je ne ferai pas semblant de leur offrir mes condoléances.

    Ceci étant dit, libre à vous tous d’exprimer vos condoléances, mais ne venez surtout pas critiquer ceux qui parlent ici plutôt de la personnalité publique de Mme Boucher plutôt que de l’être humain. Il ne s’agit pas de froideur ou de manque de respect, mais simplement d’un discours cohérent. En effet, j’imagine que peu d’entre vous (tous ceux qui ont écrit avant moi) connaissaient personnellement Mme Boucher. Ce n’est pas mon cas non plus.

    Alors je ne vois pas non plus pourquoi il faut absolument s’attarder à sa personne et qu’il n’est « pas bien » de s’attarder seulement au personnage public. Je répète, je ne l’ai pas connu personnemelement. Ainsi, sa disparition en tant qu’être humain m’est indifférente, et c’est parfaitement approprié et respectueux de le dire. Dans la ville de Québec seulement, il meurt environ une personne à chaque heure. S’il fallait être en deuil à chaque fois…

    Dit autrement… j’aurais bien aimé qu’elle y soit encore pour voir le déroulement des négociations avec les employés de la ville, mais je n’ai jamais digéré le fait qu’elle se soit systématiquement opposée (au départ du moins, dans quelques rares cas elle a fini par changer d’idée) à tout projet de piste cyclable, autant à Ste-Foy qu’à Québec. Il ne s’agit que d’un exemple. Elle avait son franc-parler et savait gérer un budget de voirie, mais n’était pas à la hauteur pour dirigier une ville comme Québec. Ainsi, il me désole qu’elle quitte la scène politique car elle était assez unique en son genre, mais je ne suis pas fâché qu’elle ne soit plus mairesse de Québec.

    Ça c’était mon avis avant sa mort et ça l’est toujours. De plus, ce n’est absoluement pas inconvenent de le dire maintenant, pas plus que ce l’était il y a un mois et pas plus que ce le sera dans un an. Vous avez le droit de ne pas comprendre cela et de dire que je manque de respect ou je ne sais quoi, mais vous ne réussirai pas à me rendre hypocrite.

    D’autre part… (et dans la suite de ce que je viens de dire) depuis quand perd ton le droit de s’exprimer librement quand quelqu’un meurt? Quoi? il faudrait oublier les défauts et ne parler que des qualités?

    Foutaise de merde

    Dire les choses telles qu’elles le sont ne constitue aucunement un manque de respect, d’humanisme ou de quoi que ce soit dont parle Lisette dans son cours de morale de grand-mère, empreint d’une fermeture d’esprit épouvantable (note : il ne suffit pas d’affirmer qu’on est ouvert d’esprit pour l’être)

    Au contraire, faire l’éloge de quelqu’un après sa mort alors qu’on a fait le contraire de son vivant relève de la plus pure hypocrisie et est totalement irrespectueux, selon moi.

    Je crois plutôt que si on en parlait en bien avant, il faut continuer ainsi, et dans le cas contraire, il faut aussi continuer… à quoi bon changer son fusil d’épaule? pour bien paraître? parce qu’il est de mise d’être hypocrite?

    Mussolini, Nixon, ou même Pierre Elliot Trudeau, ils en avaient eux aussi de la famille. Était-ce que une raison pour s’empêcher de faire un soi-disant « procès » de leur vie publique une fois leur décès survenu? Attention, JE N’AI PAS comparé Mme Boucher aux personnes ci-dessus (si c’est ce que vous croyez, relisez correctement ou apprenez à lire!), j’ai simplement dit que ces gens avaient eux aussi une famille endeuillé à un certain moment et que nombreux sont ceux qui ont continué de parler contre eux même après leur mort. Il n’y a pas de raison que ce doit différent dans le cas de Mme Boucher.

    Il y a des jours comme ça ou la nature humaine ne m’impressionne vraiment pas…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  45. Lisette

    26 août 2007 à 21 h 07

    En terme de conclusion :

    Elle avait un rêve !

    Elle avait un rêve qui était le sien,
    Elle était déterminée à le poursuivre jusqu’à la fin.

    Au plus profond de son cœur,
    Elle se battait pour ses idées,
    Elle devait demeurer debout pour maintenir sa ligne de pensées.

    Forte, mais si fragile comme une rose au vent mauvais,
    Elle garda tout de même cette force et ce courage qui lui appartenait.
    Mais malgré cela, Elle perdit son combat.

    De par l’appui des siens, de l’acharnement et du soutient,
    Ils ont tous fait pour changer son destin qui s’est quand même soudainement éteint.

    Elle aurait voulu avoir un peu plus de temps,
    Mais un jour, soudainement, tout s’est écroulé
    Du plus profond de leur âme et de leur yeux, des larmes de chagrin se sont écoulées.

    Les proches qui restent sont accablés, brisés, anéantis,
    ils ne comprennent pas pourquoi Elle est déjà partie,
    Et encore moins admettre que c’était déjà la fin,
    D’une épouse et d’une mère qu’ils aimaient si bien.

    Après la mort d’un proche, on se débat pour rester debout,
    Pour ne pas perdre espoir et que la vie continue malgré tout,

    On réalise finalement,
    Que La Vie est si fragile,
    Qui à tout moment peut s’effondrer,
    Sans ne pouvoir jamais se relever !

    Lisette B. Lambert

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  46. Guill

    26 août 2007 à 21 h 25

    @ mimi : je suis comme vous. Je ne crois pas que l’on doit « oublier » certains traits d’une personne à sa mort, sous prétexte qu’elle est morte. On ne doit pas faire qu’un bilan positif de notre existance.

    J’ai fait des gaffes dans ma vie; leur souvenir ne disparaitra pas à ma mort.

    Je revendique donc le droit de ressortir des traits négatifs des personnalités qui décèdent, avec le respect habituel que nous devons avoir lorsque nous prenons la parole en public.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  47. JEAN

    26 août 2007 à 22 h 46

    faut-il avoir du culot de comparée mme boucher avec mussolini , nixon et trudeau 3 crapules !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  48. Serge Alain

    26 août 2007 à 23 h 17

    Max:

    J’espère que tu réalises que tu es un connard.

    Ou alors, si tu pouvais remplacer ton clavier de merde quelque part dans ton siège d’estrade anonyme par une place bien en vue pour prendre des décisions pour tous, tu fondrais telle une crotte de pigeon dont le moindre des passants contournerait la trace, question de ne pas se salir les pieds.

    Occupes ton temps autrement qu’à écouter la radio, pauv’type.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  49. jaco

    27 août 2007 à 00 h 15

    Post-mortem

    Impossible de trouver une biographie détaillé de Mme Boucher sur internet..
    Selon une version , elle serait né a Ste-Foy
    Selon une autre version elle serait né A Québec (sur Des Erables) et aurait déménagé a ste-foy en tres bas age
    Son nom de fille étant Andrée Plamondon, il est fort probable qu’elle soit la fille du docteur Viger Plamondon qui avait une clinique dentaire sur Des Erables

    J,ai connu le docteur Plamondon comme client et c’était quelqu’un de charismatique, de dévoué et de passionné mais aussi quelqu’un qui ne fait qu’a sa tête (pour le meilleur et pour le pire)
    Il était marginal par rapport a une société tricoté serré et dominé par le clergé

    Je sais que Mme Boucher a déja dit :
     » Je lutterai jusqu’a mon dernier souffle pour défendre les valeurs que mon pere m’a inculqué.. »
    alors c’est pourquoi je parle du « Bonhomme  » ici !

    Marginal;
    le docteur Plamondon avait un petit musée du crane dans la salle d’attente: vous sonniez, il vous répondait lui-même(pas d’assistante) et il vous laissait parmi les cranes de crocrodile et aussi de ses anciens chiens,chats (qu’il avait « formolisé ») et autres bestioles la bouche grande ouverte
    (c’était assez impressionnant et macabre aussi)
    Puis il vous assoyait sur sa vieille chaise de dentiste datant de 1930 (car il était conservateur et tres attaché a ses vieux meubles et instruments d’une autre époque)
    Ensuite il procédait aux extractions ou plombages mais en refusant de vous geler (c,était une question de principe)
    Je crois qu’il naimait pas les produits chimiques…alors il devait user de diplomatie et du sens de la conversation pour vous faire oublier le supplice
    terrible qui allait suivre
    Tout portait sa marque donc: sa clinique sombre et jaunie, son décor, ses méthodes a lui-seul …pas d’assistante, etc etc

    Ca ressemble un peu a la gestion Boucher lors de la campagne électorale: pas de pancartes, pas de parti, elle recoit chez elle les journalistes…etc etc
    Bref elle fonctionne « a sa facon » (comme le pere)

    Brillant
    Sa marginalité ne l’empêchait pas d’être brillant et reconnue;
    Citation: « Il obtient son doctorat en chirurgie dentaire à l’Université de Montréal en 1925 et devient maître en sciences dentaires, chirurgie buccale et radiologie de la Northwestern University de Chicago, en 1927. Cette même année, il ouvre, avec d’autres spécialistes, la première polyclinique médicale, la clinique Saint-Louis à Québec
    Le Docteur Plamondon travaille beaucoup sur l’ostéologie crânienne ce qui l’amène à prononcer de nombreuses conférences au Canada, aux États-Unis et en Europe. Il est l’auteur de plusieurs publications. Viger Plamondon est décédé à Québec, le 14 août 1982.  » (fin de citation)

    Bon il est tard, je poursuivrai ma méditation sur Mme Boucher demain surtout que j’attends confirmation pour mon hypothese de paternité même si tout concorde …
    A suivre donc sur Québec-urbain

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  50. Eric Alvarez

    27 août 2007 à 08 h 05

    @jaco

    Merci pour les informations!

    J’ai tendance à penser que lors d’une élection, on ne devrait pas trop s’attarder au programme et promesses d’un candidat mais plutôt à son histoire, les évènemetns qui ont pu façonner ses valeurs. On serait plus à quoi s’attendre : ) Cette petite histoire de Mme Boucher est très instructive et j’ai hâte de lire la suite.

    Note: effectivement, j’ai un vague souvenir que Mme Boucher a déménagé très jeune à Ste-Foy. Je crois l’avoir lu dans un très beau livre sur l’histoire de Ste-Foy édité sous l’impulsion de Mme Boucher.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  51. Eric Alvarez

    27 août 2007 à 08 h 17

    P.S.: il est possible que ce message soit édité 2 fois, désolé si c’est le cas!

    @jaco

    Merci pour ce petit cours d’histoire sur Mme Boucher. Je pense de plus en plus que lors d’une élections, on devrait surtout s’aatader à leur histoire plutôt qu’à leur promesses, on aurait une meilleure idée sur ce à quoi on doit s’attendre!

    J’ai un vague souvenir que Mme Boucher a déménagé très jeune à Ste-Foy. J’ai dû lire ce fait dans un beau livre sur l’histoire de Ste-Foy édité sous l’impulsion de Mme Boucher.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  52. PAM

    27 août 2007 à 10 h 42

     »Elle avait un rêve !

    Elle avait un rêve qui était le sien,
    Elle était déterminée à le poursuivre jusqu’à la fin.

    Au plus profond de son cœur,
    Elle se battait pour ses idées,
    Elle devait demeurer debout pour maintenir sa ligne de pensées.

    Forte, mais si fragile comme une rose au vent mauvais,
    Elle garda tout de même cette force et ce courage qui lui appartenait.
    Mais malgré cela, Elle perdit son combat.

    De par l’appui des siens, de l’acharnement et du soutient,
    Ils ont tous fait pour changer son destin qui s’est quand même soudainement éteint.

    Elle aurait voulu avoir un peu plus de temps,
    Mais un jour, soudainement, tout s’est écroulé
    Du plus profond de leur âme et de leur yeux, des larmes de chagrin se sont écoulées.

    Les proches qui restent sont accablés, brisés, anéantis,
    ils ne comprennent pas pourquoi Elle est déjà partie,
    Et encore moins admettre que c’était déjà la fin,
    D’une épouse et d’une mère qu’ils aimaient si bien.

    Après la mort d’un proche, on se débat pour rester debout,
    Pour ne pas perdre espoir et que la vie continue malgré tout,

    On réalise finalement,
    Que La Vie est si fragile,
    Qui à tout moment peut s’effondrer,
    Sans ne pouvoir jamais se relever !  »

    Très joli poème Mme Lambert.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  53. Lisette

    27 août 2007 à 10 h 50

     » Ou peut-être êtes-vous portée sur le prosélytisme « ?

    Mimi,

    Ce n’est pas évident de donner une preuve irréfutable sur ce fait. En revanche je peux vous expliquer brièvement ceci : Mon mari, le 26 décembre 2004 est décédé de la bactérie mangeuse de chair et du C. Difficile. Il a donc vécu une expérience de mort imminente qu’il a su, comme la majorité des gens qui en vivent une, me décrire en détail ce qu’il a vu. À sa réanimation, il est revenu totalement transformé et il s’est ensuite beaucoup documenté sur la Vie après la Mort. J’ai lu également beaucoup et cela est très enrichissant. Je vous le suggère surtout si vous êtes athée.

    Pour ma part, je ne suis pas plus Catholique que le Pape et la religion n’a jamais été mon fort ; je suis donc demeurée les 2 pieds sur terre et qui plus est, je ne suis pas influençable le moins du monde. Je ne suis pas entrée dans une Église depuis 1993…

    Ne vous est-il jamais arrivé de vivre des phénomènes paranormaux, qui sont totalement inexpliqué et que pour y trouver réponse vous devez allez voir un prêtre afin d’y voir plus clair ? La majorité des gens autour de moi ont vécu un jour ou l’autre de leur vie une expérience similaire, c’est fréquent. Certains s’en rendent compte et d’autres place cela sur le dos du simple hasard.

    Je vous conseille donc le livre : Enquête sur l’existence des Anges Gardiens par Pierre Jovanovic. Il est édité entre autre dans la collection J’ai Lu en format de poche. Je vous laisse découvrir un monde qui vous éblouiera j’en suis certaine.

    J’espère que vous en prendrez connaissance. De par vos propos, cela serait approprié, je vous le conseille.

    Je m’efforce de garder un certaine sérénité vis-à-vis la mort, je dis bien je m’efforce car il y a quelques mois, on nous a annoncé la mort prochaine de mon conjoint, cela n’est maintenant qu’une question de temps. J’ai dans ma famille une personne qui m’a fait le plus grand mal, un mal indescriptible dont je n’aurais jamais cru qu’une personne en soit capable. Elle est atteinte d’un grave cancer en ce moment et j’avoue que malgré tout le mal qu’elle m’a fait, je lui pardonne sur tous les plans et sans condition.

    La mort nous fait voir les choses autrement. Je ne saurais être en mesure de dire quoi que ce soit de mauvais, même une vérité, vis-à-vis un défunt ; je ne pourrais pas vivre avec ma conscience après cela. Voilà pourquoi j’ai tant réagi à votre commentaire et probablement pour la même raison que j’ai reçu une douzaine de courriels me faisant part de votre opinion que tous ne comprenaient pas.

    Si je vous ai froissée, je m’en excuse mais vos propos étaient durs, c’est un fait !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  54. jaco

    27 août 2007 à 11 h 44

    Fausse Information ! (excusez)

    Selon Planete-généalogie Andrée Plamondon-boucher est la fille de Louis Plamondon et non de Viger Plamondon.

    Sur Radio-can , on disait qu’elle était né a Québec et on montrait la rue Des-Erables
    Comme le docteur Viger Plamondon oeuvrait sur Des-Erables, j’en ai déduit (trop vite) au lien de parenté (la rue des Erables ne contient pas plus de 50 maisons)
    Excusez pour mon fourvoiement!

    Ps; L,editeur a ma permission pour effacer mon commentaire qui pourrait amener confusion et fausses informations pour quelqu’un faisant des recherches internet (Un faux-Lien)

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  55. Ginete Thibault,118 ch. des Raymond,Riviere du loup,g5r5x4,PQ

    27 août 2007 à 14 h 20

    J’aie été reellement abasordie d,apprendre la nouvelle vendredi apres diner.Toute une DAME que l’on vient de perdre.Il y aura qu’une ANDRÉE BOUCHER.Cette nouvelle ma vraiment bouleversée,je pensais meme a une farce de mauvais gout.Toute mes sympathie M.Boucher ainsi qu’a vos proches,qu’elles douleurs de perdre une si grande DAME pour vous, les enfants, et petitsenfants. Je vous offre mes sympathies, du courage a vous tous.Ginette de Riviere du loup.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  56. Jocelyne Labrecque

    27 août 2007 à 19 h 06

    Je souhaite à la famille toutes mes condoléances.
    Une femme extraordinaire, j’aurais aimé lui parler, ce que je regrette bcp,
    la mairesse restera dans mon coeur son surnom restera à gravir LA MAIRESSE ANDRÉ P.BOUCHER , je suis encore sur le choc, mon coeur pleure.V ous la famille vous aviez une mère formidable et cela vous le saviez.
    J’ai signé à plusieurs endroits, dans ces moments ont ne sait plus quoi dire désolée, cette semaine est réservée à mme P. Boucher.
    les prochains évènements vont être difficiles pour la famille je suis de tout coeur avec vous, je pense et je prie pour vous, mes sincère sympathie encore une fois , une femme de 53 ans de neufchatel, Québec

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  57. Carol

    27 août 2007 à 19 h 49

    Oups quelle dérapage !
    En lisant les commentaires, je me rend compte qu’on a du chemin a faire pour vivre en société (avec compassion ou pas) !!! Malheureusement c’Est un jeu d’égo !!! que l’on tombe souvent dedans…

    Il y a des jours comme ça ou la nature humaine ne m’impressionne vraiment pas…

    Bienvenu dans le club, mais ne jugeons point avec l’intélect ce qui doit-être compris et assimiler par le coeur !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  58. Manu

    27 août 2007 à 20 h 20

    Eh oui, on dérape tellement qu’on laisse des messages « en attente de modération »… alors, on aurait dû lire, environs 10 commentaires plus haut, après celui de Jean (pas notre cher Jean Cazes, mais plutôt JEAN tout court) que j’avais curieusement anticipé :
    —–

    Jean : en effet… par chance que personne ne l’a fait!

    Lisette : je trouve que ton dernier commentaire est fort bien articulée et semble passablement “authentique? (note : hier, le « dernier » était alors « l’ode à Mme Boucher »)

    Et j’espère qu’on reconnaîtra le droit à PAM, mimi, moi-même et d’autres (je n’ai pas tout relu les messages ci-haut) de nous tenir droit, d’être intègres et honnêtes, et d’avoir notre franc-parler, tout comme Mme Boucher savait si bien le faire…

    Petite information concernant les condoléances :

    Pour les soumettre par Internet :
    http://www.ville.quebec.qc.ca/fr/information/communique/mairie/4742.shtml

    Pour les écrire à la main :
    http://www.ville.quebec.qc.ca/fr/information/communique/mairie/4740.shtml

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  59. jaco

    27 août 2007 à 22 h 47

    … »mais ne jugeons point avec l’intélect ce qui doit-être compris et assimiler par le coeur ! »

    Alain Dubuc a résolu le dilemme coeur versus raison en tenant 2 discours;

    Dans la Presse de samedi, il a eu un discours tres policé , mettant en valeur les qualités de Mme Boucher:  »
    « Mais peu importe la façon dont on dresse la liste de ses qualités et de ses défauts, un autre élément de sa personnalité transcendait tout le reste, et c’est sa chaleur, son humour, sa capacité de rire, y compris d’elle-même, qui faisaient d’elle une femme absolument charmante.  »

    Mais le même jour a l’émission « Samedi en direct  » a la radio de radio-canada , ou on l’invitait a ANALYSER Mme Boucher il disait a peu pres ceci:
    « Elle était du bord des « chialeux »; elle se comportait comme une chef de l’opposition plutôt que comme un maire, prompte à dénoncer sur la place publique, quitte à nourrir les crises plutôt qu’à les désamorcer.
    elle nourissait le chialage et en tirait profit en même temps!

    Le coeur ou la raison ;quoi choisir?

    J’imagine que ca dépend du contexte; je crois que les 2 discours ont leur place respective… et dans le temps ca évollue…
    Je ne crois pas que ce soit de l’hypocrésie d,avoir les 2 discours; je crois que c’est la nature humaine !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  60. Eric Alvarez

    28 août 2007 à 08 h 07

    @jaco

    Je suis bien d’accord. Comme c’est toujours le cas dans ces circonstances, aujourd’hui et pour les prochaines semaines, c’est le coeur qui parle. Avec le temps, ce sera la raison. Ce n’est pas être hypocrite, c’est juste avoir un portrait d’ensemble.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  61. Manu2

    28 août 2007 à 09 h 02

    Eh oui, on dérape tellement qu’on laisse, depuis deux jours, en fin de non-recevoir mes messages “en attente de modération?… À moins que ce soit simplement à cause des URL que je donnais sur le site de la Ville de Québec? (mesure pour éviter le spam). Je vais donc réessayer sans les URL…

    Alors, on aurait dû lire, environs 10 commentaires plus haut, après celui de Jean (pas notre cher Jean Cazes, mais plutôt JEAN tout court), le commentaire suivant :
    —–

    Jean : en effet… par chance que personne ne l’a fait!

    Lisette : je trouve que ton dernier commentaire est fort bien articulée et semble passablement “authentique? (note : hier, le “dernier? était alors “l’ode à Mme Boucher?)

    Et j’espère qu’on reconnaîtra le droit à PAM, mimi, moi-même et d’autres (je n’ai pas tout relu les messages ci-haut) de nous tenir droit, d’être intègres et honnêtes, et d’avoir notre franc-parler, tout comme Mme Boucher savait si bien le faire…

    Petite information concernant les condoléances :

    Ici je donnais les URL pointant sur l’information relative aux registres papier et Internet, mais je les omets ici dans l’espoir que mon commentaire puisse enfin être publié… Vous irez voir par vous même les nombreux communiqués sur le site de la ville si vous n’êtes pas déjà au courant!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  62. Jérôme

    28 août 2007 à 11 h 33

    J’ai été surtout étonné d’apprendre la nouvelle. Mes sympathies à la famille.

    Quant à la dame politique, je ne l’aimais pas. On ne pouvait douter de son intégrité. On lui doit le Palais Montcalm (elle a autorisé la continuité des travaux) et, apparemment, le Red Bull Air Race, mais je n’aimais ni son style ni ses idées. Donc je ne suis ni attristé (ni heureux bien sûr). Je seconde en ce sens Mimi et Pam.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  63. Johanne

    29 août 2007 à 13 h 06

    Bonjour,
    Nous avons tous été sous le choc en apprenant son décès. On pourra dire que les employés de la ville lui ont livré une dure bataille lors des négos de la ville de Sainte-Foy. J’en ai entendu toutes les couleurs. Les syndiqués ont brisés à plusieurs reprises les biens de la ville. Je m’arrête là. C’est désolant de voir combien n’ont pas de morales.
    Bien a ceux-là, vous serez punis… par la puissance cosmique.
    Condoléances a toutes la famille Boucher..
    28 août 2007

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  64. Solba

    29 août 2007 à 17 h 54

    Bonjour , je tiens a souhaiter mes sympathies a toute la famille Boucher pour le déces de Mme Andrée P.Boucher.C,étais une femme extraordinaire qui j,espere fera réfléchir plusieurs personnes en autorité.Par sa facon etre , son humanisme,sa détermination,sa compréhension des choses,son dévouement,et son respect des gens et du poste qu’elle avait .Je voudrais tant lui dire comment j,ai apprécier cette femme mais les mots me manque .Tout ce que je souhaite au peuple Québecois c,est de retenir et de mettre en pratique ce que cette femme a fait dans sa vie .Ce sera le plus belle Héritage Humain et sa marque de commerce qu’elle laissera en chacun de nous.C,est beau un building en son nom mais n,oublions pas les valeurs humaines qu’elle avait et qu’elle a su nous transmetre .Gardons cela en mémoire et pratiquons la meme facon de vivre en se préoccupant du bien etre de chacun que l’on aime .Merci a vous aussi M.Boucher d,avoir permis et épauler votre femme dans la carriere qu’elle a si bien mené Jusqu’a ce jour.Votre femme était heureuse et cela paraissait .A tout ceux qui n’aimait pas sa facon etre je leur dit etes vous parfait vous et auriez vous pu faire mieux.?Solba

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  65. Lisette

    29 août 2007 à 18 h 42

    « C’est désolant de voir combien n’ont pas de morale. Bien à ceux-là, vous serez punis… par la puissance cosmique « .

    Aie, Aie, Aie, ça sent l’ésotérisme, l’occultisme et le Nouvel Âge à plein nez !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  66. Éric Grégoire

    29 août 2007 à 22 h 46

    «  »L’HÉRITAGE DE DETTES DE L’ALLIER ET QUI EN PLUS HABITAIT L’ILE D’ORLÉAN, MEME PAS CAPABLE D’HABITER LA VILLE QU’IL DIRIGE. C’ÉTAIT LE MAIRE DES RICHES ! SERIEZ VOUS RICHE MA CHERE PAM. ?UN STADE VOUS EN VOULEZ UN ET BIEN PAYER LE AU LIEU DE CRITIQUER LES MORTS QUI NE SONT PLUS CAPABLENT DE CE DÉFENDRE, VOUS AURIEZ DU ALLEZ LA RENCONTREZ MME BOUCHER AU LIEU DE DIVAGUER SUR SON CAS . ESPECE DE RICHARDE SANS COEUR ET VOTRE MORT A VOUS J’ESPERE QUE L’ON VOUS OUBLIRAS TRES VITE BON DÉBARRAS » »

    Quelle furie…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler