Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


L’Enquête Origine-destination (EOD) 2017

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 16 mai 2019 14 commentaires

Source : Taïeb Moalla, Le Journal de Québec, le 16 mai 2019

Le nombre de déplacements dans les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches a augmenté de 17,8% entre 2001 et 2017, ce qui correspond grosso modo à l’augmentation de la population durant ce même laps de temps.
Il s’agit là d’une des données révélées jeudi en fin de matinée, par le ministère des Transports, lors de la publication de l’Enquête origine-destination (EOD) 2017. On calcule qu’il y a désormais 2,1 millions déplacements quotidiens tous modes de transport confondus.
Jean Côté, analyste au ministère des Transports, a expliqué que les données de l’EOD constituent une précieuse «base de données» qui offre un portrait de la situation à un moment donné (2017 en l’occurrence), mais qu’elles «ne disent rien sur l’avenir». Le secteur de Sainte-Foy demeure le plus important pôle de destination de la région de Québec-Lévis. Il faut toutefois noter que 52% des déplacements automobiles en direction de l’arrondissement Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge proviennent de ce même arrondissement.
On a également constaté que «les périodes de pointe connaissent une croissance continue du nombre de déplacements depuis 2001», soit 20% de plus lors de la pointe matinale et 27,1% de plus lors de la pointe du soir.

la suite

Enquête origine-destination 2017: le 3e lien «plus que jamais nécessaire», insiste Gilles Lehouillier.

Source et crédits : Journal de Québec, Taïeb Moalla

Résultats de l’Enquête origine-destination 2017 – Région Québec-Lévis.

Source : Services Québec

Voir aussi : Québec La cité, Transport, Transport en commun.


14 commentaires

  1. laéR

    17 mai 2019 à 06 h 10

    Suite à ces chiffres, la honte s’abat sur nous une fois de plus avec les sortis de nos grands hommes politiques d’hier, le maire de Levis et le ministre des transports.

    On a tellement d’argent au Québec qu’on juge encore soutaible de s’éparpiller plutôt que consolider. Misère.

    End of discussion. Pas besoin d’un doctorat pour comprendre le sens de ces mots et les opposer ensemble pour en juger de leur poid argumetaire.

    Aucun besoin de rentrer dans le détail, pas besoin de parler de traffic induit, de faits scientifique quelconque.

    Non, 2 mots. Éparpillement vs. consolidation. .

    Ma fille comprend cela. Pas notre ministre ? À l’évidence non.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      17 mai 2019 à 07 h 22

      « Suite à ces chiffres, la honte s’abat sur nous une fois de plus avec les sortis de nos grands hommes politiques d’hier, le maire de Levis et le ministre des transports. »

      À lire les commentaires de leur base électorale sur le site de Radio-Cadenas du genre « quelle belle étude biaisée commandée par le gouvernement libéral » je crois que s’est peine perdu. C’est le genre de larbin qui préfère que des décisions soient prises à l’aveugle ou au pseudo GBS.

      Ils n’ont pas compris que cette enquête est comme un recensement qui est fait à interval de temps régulier comme un recensement et ce peu importe le parti politique au pouvoir.

      Mais bon la CAQ et son petit côté givré ( con-servateur de la radio-poubelle ) ne voit pas l’utilité de se référer à ce genre de résultats pour prendre une décision judicieuse. Ce genre de larbin était probablement pour la guerre qu’a mené le gouvernement Harper contre le recensement et la science.

      Dans ce contexte, doit-on s’étonner de l’absence de sensibilité du sinistre ministre de l’environnement quand il s’agit d’exposer des enfants à de l’émission d’arsenic dépassant largement les normes?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. Léo

    17 mai 2019 à 09 h 10

    Mais c’est ridicule !
    Le ministre est incapable de comprendre les résultats de cette enquête ?
    Ou alors il ment à la population ?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. PPDaoust

    17 mai 2019 à 09 h 46

    Article intéressant de Gobeil de matin… L’Art de tordre les chiffres.
    Outre les galipettes de Bonnardel, la partie sur la présentation de presse est hilarante.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Jp-Duval

    17 mai 2019 à 12 h 31

    Il y a quelques semaines j’ai lu dans le Globe and mail une analyse économique qui prévoyait qu’aux USA le vieillissement de la population allait avoir comme conséquence de diminuer de 20% le parc automobile du pays.

    Y-a-t-il quelqu’un qui a songé à en faire une pour la région de Québec.? La ville de Québec vit présentement une mutation démographique avec plus de gens qui quittent le marché de l’emploi pour cause de retraite que de gens qui y entrent. Ce phénomène va surement avoir des répercussions sur le nombre de véhicules sur les routes.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • laéR

      17 mai 2019 à 12 h 47

      OUI! Tout à fait, depuis 2005 que je parle de la pyramide des âges sur ce site. Fait scientifique qui n’est pas pris en compte dans le développement de la vision de notre urbanisme de demain.

      Non seulement il y aura une diminution de la population active qui exercera un moins grande pression sur le réseau autoroutier, mais on aura tout de même besoin de gens pour répondre à la demande en biens et services.

      Ce n’est certainement pas en créant davantage de structure qu’on va s’aider pour le futur. D’où les notions: s’éparpiller ou consolider l’existant.

      Pourquoi la politique sert telle les hommes au pouvoirs plutôt que la société? On est vraiment con.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Jp-Duval

        17 mai 2019 à 19 h 22

        Il y a effectivement un danger de se doter collectivement d’infrastructures qui deviendront obsolète dans quelques années pour la simple raison que la clientèle du service n’en aura plus besoin.

        Le baby-boom était une période en lequel le taux de natalité était très élevé….On parle ici d’un taux variant selon les années de 3,8 à 4. Concrètement cela signifiait qu’il y avait au Québec 355 naissance par jour!!!! Ainsi, lors de l’expo Montréal 1967, la moitié de la population du Québec était agé de 25 ans et moins.
        Aujourd’hui, cette cohorte est à la retraite ou prend la route de la retraite. Croire que ce phénomène n’aura pas une influence sur la vie économique et la circulation automobile relève de la négation.

        Sion ne fait pas attention, on risque de se retrouver avec de bien jolis éléphants blancs qui couteront très cher à entretenir.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  5. laéR

    17 mai 2019 à 17 h 22

    Eureka!!!!

    J’ai trouvé !

    La CAQ fait mention que l’est de Québec comprend Limoilou, Lebougneuf, etc. Et l’est de Lévis, St-Romuald , St-Jean Chrysostome, etc.

    Aujourd’hui on nous dit qu’on découvrira le tracé retenu en juin. Donc il y a plus d’un scénario de tracé à l’étude.

    Donc il ne s’agit pas seulement de la prolongation de la 40 à Beauport vers Beaumont, ça peut aussi correspondre au centre ville ou encore plus près du centre.

    En disant ainsi l’Est, il ne perde pas la face politiquement. Rappelez vous, ils ont dit ça va être à l’est, mais ils n’ ont pas dit où !!!

    À travers le temps, ils ont découvert que c’était crissement cave et innocent de faire quelque chose d’aussi loin que L’extrême Est de Québec, alors ils ont cherché un moyen de vendre le dossier pour que tout le monde soit content.

    Ahhhh, c’est beau d’être naïf. Ça fait du bien.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Luc

    17 mai 2019 à 18 h 39

    On dit bien des choses sur le lien à l’extrême est. Mais ou était il le rationnel il y a 100 ans et 50 ans quand on a bâti à l’extrême ouest les ponts actuels alors que logiquement c’est au centre que toutes les études de l’époque les voyaient. Il n’y avait strictement rien à l’ouest à cette époque.

    Et pourquoi croyez vous aujourd’hui que l’ouest s’est développé au point ou tous les déplacements s’y concentrent désormais? Poser la question c’est y répondre.

    Y avait-il plus de rationnel à l’époque? Non il y avait déjà à ce moment de la politique.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      17 mai 2019 à 19 h 26

      Si je vous ai bien compris nous devriosn prendre une décision politique et irrationnelle parce que nous l’aurions fait au début du 20e et au milieu du 20e siècle?

      Si vous aviez investit une ou deux minute(s) pour aller lire l’aricle de Wikipédia sur le pont de Québec vous auriez lu ceci:

      « L’endroit choisi constitue le point le plus étroit du fleuve entre Québec et Montréal (Kebec en algonquin signifie là où le fleuve se rétrécit). »

      Se peut-il que la décision ait été prise pour des raisons technologiques? Pas besoin d’invoquer de théorie du complot impliquant le « Deep State ». ;-)

      Misère… Vive le progrès! Je suis en Europe et ça ne me donne pas le goût de revenir à Québec quand je lis ce genre de commentaire.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Laer

        17 mai 2019 à 22 h 39

        Néanmoins, si vous restez en Europe, de grâce, continuez votre contribution ici. J’ai bien ris au premier paragraphe.

        Je suis bien d’accord avec votre deuxième.

        Je me disais justement là même chose pour contre argumenter Luc et je vous l’accorde, votre poid relatif sur le fait que le choix à finalement été fait à l’endroit le plus étroit du fleuve, pour des raisons de saine gestion des deniers publiques, est plus fort.

        Toutefois, la notion de fleuve qui se rétrécie n’a aucunement rapport. C’est un beau clin d’oeil d’analogie, mais quand on parle de fleuve qui se rétrécie, c’est possiblement après l’île d’Orléans, ou même avant. Un historien ou un chercheur motivé à la réponse ? :-)

        Cest

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        18 mai 2019 à 10 h 12

        Ne vous inquiétez pas je suis en voyage pour des raisons professionnelles et personnelles. J’étais sarcastique je vais revenir à Québec pour combler mon hate-club. ;-)

        J’ai mis un smiley « ;-) » dans mon message, Habituellement ça signifie qu’il faut prendre avec un grain de sel ce que j’ai écrit.

        Je suis un peu chatouilleux lorsque l’on s’aventure sur le terrain de la rationalité.

        On me rapporte des propos prononcés par des sinistes ministres lors de l’étude de projet de loi qui m’irritent au plus haut point. Quand tu es tellement mal préparé que tu déstabilise des juristes c’est un indice que l’idéologie prend le dessus sur la science ou la jurisprudence. Les sinistes ministres auraient ce genre de comportement dans le cadre de leur profession qu’ils se feraient rappeler à l’ordre en déontologie. Pas très encourageant pour notre avenir.

        Il ne fait pas se demander pourquoi des ( clowns? ) acteurs de la télé se retrouvent en poste comme chef d’état quand le charisme contenant est plus important que le contenu. Les puritains religieux sont de retour en force! Laïcité mon …

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        18 mai 2019 à 10 h 15

        Désolé.

        Il ne faut pas se demander pourquoi […]

        Signaler ce commentaire

         ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *