Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Voici la carte des stations du tramway de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 juin 2019 16 commentaires

La carte des stations projetées pour le tramway

Alain Rochefort
Radio-Canada

Toutes les stations où s’arrêtera le tramway de Québec à compter de 2026 sont maintenant connues.

La carte a été complétée à la suite de la dernière consultation publique sur le projet qui s’est tenue mardi soir, dans le secteur de Sainte-Foy.

Un usager qui souhaite effectuer l’entièreté du trajet en tramway pourra embarquer à la station de la 76e Rue, sur le boulevard Henri-Bourassa, à Charlesbourg, et débarquer à la station de l’avenue Le Gendre, sur l’avenue Blaise-Pascal, à Cap-Rouge.

Évidemment, les citoyens de Québec pourront se rendre à un endroit précis en empruntant d’abord un autobus ou le trambus et prendre ensuite une correspondance pour le tramway.

Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) estime que le temps de déplacement sera de beaucoup diminué grâce à son nouveau réseau de transport structurant, qui sera en place en 2026.

45 minutes de Charlesbourg à Sainte-Foy

Prenons l’exemple de Lucien, un résident de l’avenue des Platanes, dans Charlesbourg, qui souhaite se rendre travailler à Sainte-Foy à l’heure de pointe, le matin.

Lucien pourra d’abord prendre un autobus XPress au coin des Platanes-des Grizzlis, embarquer dans le tramway coin 76e Rue-Henri-Bourassa, puis débarquer à l’intersection Laurier-de l’Église.

Le temps de déplacement de Lucien sera de 45 minutes en 2026. Présentement, ce même trajet lui prend 65 minutes, selon les estimations du RTC.

Tout comme le tracé, l’emplacement des 35 stations de tramway – incluant les pôles d’échange – n’est pas définitif. Devant certains mécontents, la Ville de Québec n’a pas fermé la porte à des modifications, notamment dans le secteur ouest de la municipalité.

Il y a fort à parier, par exemple, qu’une station serait nommée « Marly » si le ministère du Revenu se retrouvait finalement sur le tracé du tramway.

La suite

Outre les 35 stations du tramway, il y aura également 21 stationnements pour le trambus. Toutes les stations seront équipées d’un réseau Wi-Fi, de la vidéosurveillance, d’un système de billettique pour la distribution et la validation de titres, de consoles d’information aux voyageurs en temps réel et d’écrans à affichage dynamique numérique. Taïeb Moalla Journal de Québec

Voir aussi : Projet - Tramway, Transport en commun.


16 commentaires

  1. paradiso Utilisateur de Québec Urbain

    19 juin 2019 à 16 h 28

    J’étais à la réunion d’information du secteur Ouest hier soir. La présentation m’a convaincu que le tracé sur l’emprise d’Hydro-Québec est le meilleur. L’effet structurant sur le quartier St-Benoît/Campanile est très intéressant.

    Mais en regardant le secteur Le Gendre, je constate qu’il manque à peine 1,5 km vers une gare Champigny/TGF, et 3 km pour la desserte de l’aérogare YQB. On commet la même erreur qu’à Montréal avec le REM, où il manque une distance insignifiante pour assurer l’intermodalité entre les trains régionaux et l’aéroport Trudeau. Peut-être que ça viendra dans une phase ultérieure.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jp-Duval

      19 juin 2019 à 17 h 45

      « Peut-être que ça viendra dans une phase ultérieure »

      Avant de songer à une phase ultérieure, il serait plus sage de d’abord construire le bidule….Et par la suite attendre de voir si le succès sera au rendez-vous!!

      On en demande beaucoup à ce projet:

      – Il doit faire augmenter la clientèle du réseau actuel. ( 39% de hausse selon les espoirs de la ville).
      – Réduire significativement la congestion urbaine.
      – Il devra permettre le développement économique tout le long de son parcours.
      – Il devra favoriser la densification.

      En contrepartie il ne devra pas:
      – Devenir un gouffre financier en raison des couts plus élevés de maintenance/opération.
      – Etre assujettie à des arrêts de services fréquents causés par les intempéries ou des accidents/accrochage.
      – Ne pas favoriser l’étalement urbain par son efficacité d’aller du point A au point B et de créer entre les deux points un no man’s land commercial.

      Une fois que nous aurons ces réponses, nous pourrons voir si nous aurons les moyens de rallonger le trajet.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. jeanduez

    20 juin 2019 à 06 h 14

    C’est bien. Quand on veut aller de nulle part à nulle part.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      20 juin 2019 à 08 h 00

      Je n’attendais rien de moins de votre part!

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • jeanduez

        20 juin 2019 à 08 h 13

        Vous rêvez de moi la nuit ?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        20 juin 2019 à 08 h 27

        C’est un fantasme de votre part? Je vais devoir vous décevoir à ce sujet.

        Je vous trouve tellement constructif concernant le dossier du réseau structurant. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • jeanduez

        20 juin 2019 à 08 h 36

        Je ne vous connais pas mais vous scrutez mes interventions, vous répondez à tous mes messages et en plus, voilà que vous avez des « attentes ».

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        20 juin 2019 à 08 h 43

        Ça pourrait être pire, je pourrais m’imposer dans votre lit. Ce que je fais des mes nuits ce n’est pas votre affaire on se comprend?

        Pour le reste si vous n’assumez pas un commentaire du genre « C’est bien. Quand on veut aller de nulle part à nulle part. » pour un tracé qui ressemble grandement au parcours 801 c’est votre problème. Les personnes qui utilisent régulièrement le parcours 801 savent très bien la valeur que j’accorde à ce genre de commentaire. Pas besoin de faire dans la paranoïa. Il suffit de faire un effort supplémentaire avant d’écrire.

        Bonne journée constructive! ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • jeanduez

        20 juin 2019 à 09 h 04

        Ne soyez pas surpris si je ne répond plus à vos messages. Celui-ci est le dernier.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        20 juin 2019 à 09 h 08

        Pour ma part je vais répondre quand il y a de la confusion, de la cécité sélective ou tout autre procédé fallacieux.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. Marc Guy

    20 juin 2019 à 08 h 20

    il reste que c’est toujours moins cher d’utiliser sont auto pour faire de courte distance de seulement quelque stations . les coûts fixe d’une automobile sont élever mais les coûts pour quelque Km beaucoup moins que le bus, et on ne parle pas du velo électrique rapide et economique.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Che

      20 juin 2019 à 15 h 14

      N’oubliez pas le coût du stationnement, ainsi que le temps pour en trouver un et marcher jusqu’à destination. Dépendant d’où vous vous trouvez en ville, ceci peut affecter le calcul.

      Par exemple, si je pars de 18e rue pour aller au Grand-Théatre, le trajet en auto prend moins de 10 minutes dans les meilleures conditions. Dans le traffic, ça peut monter à 20 minutes. S’il faut trouver un stationnement, ça peut ajouter un autre 5-10 minutes. Le coût du billet aller-retour est moins cher que le stationnement. Le tramway commence à être intéressant dans ces conditions.

      Sinon le vélo est toujours intéressant, sauf peut-être en hiver.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  4. Mart9 Utilisateur de Québec Urbain

    20 juin 2019 à 21 h 59

    C’est vraiment étrange que le tranway ne passe pas au centre vidéotron. Je comprends qu’ils veulent mettre des bus pour faire la navette mais quand il y a des transferts moins les gens prennent le transport en commun.

    Plus, je regarde la carte, plus ça me confirme que le CV est vraiment mal localisé. C’était supposé être structurant mais le réseau de transport structurant n’y passe pas…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • jay_urb

      21 juin 2019 à 07 h 04

      @Mart9

      En tout respect, votre commentaire est vraiment typique de la ville de Québec où le transport en commun doit absolument vous déposer à la porte de votre destination. La station de la 1ere avenue sera à 800 mètres du centre videotron, soit environ moins de 10 minutes de marche. En comparaison, la station Lucien L’allier est à 600m du centre Bell (il faut parcourir une distance plus grande en raison des escalier et des couloirs qui sont loin d’être en ligne droite) et personne n’en fait un drame.

      C’est la même distorsion de la réalité qui fait qu’on se plaint du stationnement (où le manque de) en ville et de la distance à parcourir à pied mais qu’on parle très peu de la recherche de stationnement aux galeries de la capitale et du 500 mètres qu’on doit marcher pour atteindre la porte du centre commercial.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Che

      21 juin 2019 à 13 h 31

      Selon les plans que je vois, il y a une « branche » du trambus qui termine son parcours au Centre Vidéotron.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *