Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le tramway est la meilleure option pour Québec, conclut une étude comparative

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 octobre 2019 59 commentaires

Étude Systra Texte complet

Taïeb Moalla
Journal de Québec

Comme le métro coûterait quatre à cinq fois plus cher que le tramway, l’étude comparative des systèmes de transport lourds, commandée par la Ville de Québec, conclut que «le tramway est la meilleure option pour Québec».

L’analyse réalisée par la firme Systra Canada, qui travaille déjà sur la conception du tramway de Québec, a porté sur quatre modes différents de transport lourds : le tramway, le train léger sur rail (SLR), le monorail et le métro en souterrain.

Pour comparer ces systèmes, on a utilisé quatre critères : les conditions d’insertion, la fiabilité des systèmes dans des conditions hivernales, la disponibilité technologique et les coûts.

Dans un premier temps, ces critères ont permis d’exclure le SLR et le monorail et de retenir le métro et le tramway. La recommandation finale s’est par la suite portée sur le tramway.

Cinq fois plus cher pour le métro

Le même montant d’investissement de 2,2 milliards$, qui permet de construire 23 km de tramway, ne permettrait de construire que 5 km de métro, calcule-t-on. Le coût d’investissement est compris entre 25 et 45 millions$ du kilomètre pour le tramway contre 100 à 200 millions$ du kilomètre pour le métro. Le coût d’exploitation est de 10 à 15$ (par véhicule par kilomètre) pour le tramway contre 11 à 17$ pour le métro.

(…)

Si le métro présente plusieurs avantages en terme de fréquence, de vitesse et de confort, «ce mode de transport a des coûts de réalisation élevés. Il est presque cinq fois plus coûteux que le tramway, car c’est un mode souterrain, De plus, la nature des sols, inconnue à ce stade d’étude, est porteuse de nombreuses incertitudes potentiellement susceptibles de renchérir des coûts», écrit-on.

Maud Bernard, de la firme Systra, a défendu l’indépendance «intellectuelle» de l’étude en affirmant que les équipes de travail ayant planché sur l’analyse sont différentes de celles qui travaillent déjà sur la conception du tramway.

Les conclusions de Systra ont été «révisées» et «validées» par Jacques Roy et Robert Gagné. Ces deux professeurs de HEC Montréal ont appuyé la recommandation formelle d’opter pour le tramway. «Les investissements requis pour un métro à Québec seraient tout simplement exorbitants», confirment-ils.
Le professeur Gagné a ajouté «qu’on a été rassurés sur la capacité de faire fonctionner un tramway en hiver».

Un scénario optimal ferait en sorte qu’une rame de tramway de 260 passagers aurait une fréquence de 4 minutes en heure de pointe, d’après Systra. «Ce système permettrait de répondre à la demande au moins jusqu’en 2041», écrivent MM. Roy et Gagné.

M. Roy a cependant convenu que la Ville de Québec devra relever «le défi de sortir les gens de leurs voitures» pour qu’ils optent pour le tramway.

La suite

Le communiqué de la Ville

Une différente évaluation de l’étude métro-tramway de Systra – Robert VandeWinkel, Ingénieur: Un entretien au FM93 de Monsieur VandeWinkel, membre fondateur de  »J’y vais en mnétro »

Voir aussi : Projet - Tramway, Transport en commun.


59 commentaires

  1. PPDaoust

    24 octobre 2019 à 13 h 34

    En Amérique du Nord, Québec se classe environ au 70e rang en terme de population. Ce constat était prévisible.

    Quant à Oslo, ville que j’aime comparer à Québec pour l’avoir visité à 2 reprises, il faut rappeler que ses banlieues sont développés en doigts de gant, c’est à dire comme il faut.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Dany Lo.

    24 octobre 2019 à 13 h 44

    Ce qui me dérange vraiment dans cet article, c’est ceci: « Ce système permettrait de répondre à la demande au moins jusqu’en 2041 », vraiment, le temps que le tramway soit livré, il aura seulement 15 ans et ne sera plus en mesure de répondre à la demande ?? La question est de savoir si nous aurons des solutions simples et peu couteuse pour régler la situation, ou bien si nous commencerons à creuser un métro rendu la….

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jp-Duval

      24 octobre 2019 à 14 h 05

      « « Ce système permettrait de répondre à la demande au moins jusqu’en 2041 »

      N’ayez crainte….Cette prédiction part du postulat que la mise en place du tramway entrainera une hausse de 39% de l’achalandage du RTC.

      39% m’apparait etre un chiffre plutôt élevé….5% voire 10% m’apparait etre un objectif plus réaliste. Cela signifie que le point de saturation prévu en 2041 ne sera pas atteint.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Insider

      24 octobre 2019 à 18 h 27

      1- « au moins jusqu’à » n’est pas la même chose que « seulement jusqu’à » comme vous insinuez.

      2- Vous semblez balayer sous le tapis qu’on mentionne un scénario optimal et une fréquence de 4 minutes aux heures de pointe. Ce que me disent les experts me laisse croire que ce n’est négligeable.

      3- Il est facile pour un journulnaliste du Journulnal de Québecc d’extraire une partie de ce qu’a dit un expert et nous faire croire l’inverse de ce qu’une analyse de l’entrevue intégrale donnerait.

      4- Comme par hasard les deux professeurs de HEC Montréal ont appuyé la recommandation formelle d’opter pour le tramway. Comme j’ai déjà écrit c’est connu dans les milieux académiques et ce quoi qu’en pense notre entrepreneur en zoothérapie.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  3. michel

    24 octobre 2019 à 17 h 02

    Radio-Canada a titré aujourd’hui : Les coûts du projet de tramway bondissent de 250 M$
    Je cite l’article en question :
    « Récemment évalué à 2,01 milliards de dollars, le tramway est maintenant chiffré à 2,26 milliards, soit environ 250 millions de dollars de plus.
    Il s’agit ici du montant consacré uniquement à la portion tramway du projet de réseau de transport structurant.
    (…)
    Rémi Normand a été incapable de justifier cette hausse de 250 millions de dollars, répondant seulement que le projet total est toujours évalué à 3,3 milliards de dollars. Ça va être correct on va rentrer dans les budgets faites-vous en pas, a-t-il lancé en conférence de presse.
    Devant l’insistance des journalistes, il leur a ensuite demandé d’arrêter de gosser sur des petites affaires. »
    _____
    Y a-t-il encore quelqu’un qui croit que l’administration Labeaume est la mieux placée pour piloter ce projet ?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      24 octobre 2019 à 18 h 14

      Dites-mois, quel est le coût total du projet de réseau structurant?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Etienne

      24 octobre 2019 à 18 h 21

      Il est grandement temps qu’on arrête ce cirque de citoyens bureaucrates qui demandent sans cesse un retour à la case départ et la guillotine pour les porteurs de dossiers.

      Cette posture de contester tout le temps et de proposer un cha cha fait en sorte qu’on cumule des études qui étudient des études qui appuient ou contestent d’autres études ayant affirmées que les études sur le sujet sont légitimes…..

      Ça fait en sorte qu’on demeure dans des discours de dualité entre les pours et les contres, entre les pro VQ et les pro opposition au gouvernement VQ. Des fois je me dit qu’on devrait être un peu Suisse et proposer des référendums – sur d’autres questions !!! – mais à l’échelle de la ville sur des tels projets. Une fois passé, on ne parle plus de la légitimité mais du comment faire.

      Pour le coût total de projets de grandes envergures comme celui -ci, une marge de manoeuvre de 10% de plus ou de moins est selon moi acceptable. De grandes réalisations partout dans le monde ont eues des dépassements de couts ou des longueurs à être réalisés étant donné l’évolution des couts dans un environnement extrêmement changeant au fil des années.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        24 octobre 2019 à 18 h 37

        Le périmètre du projet de Réseau structurant a déjà changé et va l’être aussi dans le futur. n’importe qui ayant fait un minimum de gestion de projet dans sa vie aura compris ça et saura que nous prévoyons une réserver de contingence dans le budget.

        Ironiquement nos apôtres qui prennent un malin plaisir à lapider le projet de Réseau structurant ( même s’ils essaient de nous tromper en insinuant que ce n’est qu’un tramway ) seront beaucoup plus tolérant envers un projet comme le 3e lien qui lui sera planifié à vitesse grand V.

        ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        24 octobre 2019 à 18 h 53

        @ Étienne

        N’oubliez surtout pas d’envoyer votre facture à l’équipe Labeaume pour services rendus…
        Pour ma part, je vais continuer d’insister pour que la gestion du projet de réseau structurant, un projet essentiel pour la ville selon moi, soit enlevée des mains du maire et du président du RTC. Faut être aveugle pour ne pas voir qu’ils sont en train de discréditer ce projet auprès de la population de Québec avec leurs manques de rigueur et leurs propos déplacés et souvent condescendants.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        24 octobre 2019 à 19 h 28

        Quand on a pas de contenu pour argumenter on utilise des sophismes comme par exemple l’ad personam.

        Selon vous notre chef de l’opposition ne s’est pas discrédité à répétition depuis le début de sa carrière en politique?

        Je vous concède que côté communication c’est perfectible (piour les deux camps en ce qui me concerne), par contre demandez à M. Gobeil si Labeaume est mon ami. Ça en dira long sur moi. Votre théorie du complot insinue que je sois à la solde d’Équipe Labeaume.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • michel

      24 octobre 2019 à 19 h 41

      Mon dernier commentaire s’adressait à Étienne.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Étienne

        25 octobre 2019 à 05 h 57

        @ Michel

        Et votre proposition de « gestionnaires de projet » si Labeaume et Normand ne font pas votre affaire ? En passant, ce n’est pas l’actuel dg du RTC qui était le dg qui a implanté le tramway à Ottawa ?

        Pour la facture à équipe Labeaume pour service rendu est-ce imputable à un revenu à la caisse du parti ou à l’intérieur d’un poste du projet structurant ? Lol .

        Donc Michel, qui ??? pour « prendre en charge » ce projet ?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  4. Jp-Duval

    24 octobre 2019 à 19 h 44

    « Ironiquement nos apôtres qui prennent un malin plaisir à lapider le projet de Réseau structurant ( même s’ils essaient de nous tromper en insinuant que ce n’est qu’un tramway ) seront beaucoup plus tolérant envers un projet comme le 3e lien qui lui sera planifié à vitesse grand V. »

    Ce n’est pas parce que l’on est critique envers le projet du Tram que nous ne le serons pas envers celui du pont/tunnel. Attention aux raccourcis intellectuels.

    Le problême concernant le tram vient principalement du porte-parole qui ne répond jamais aux questions importantes.

    Un ex. L’étude de Systra dit que l’hiver n’est pas un problême…..Soit….Mais elle déclare que nous devons tenir compte de la variable du déneigement qui sera plus complexe que le déblaiement d’une simple rue. Or, sur ce point la ville n’a jamais répondu aux questions du cout de celui-ci. Cela créer du scepticisme et n’incite pas trop les citoyens à croire à la réussite budgétaire de la construction.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      24 octobre 2019 à 20 h 48

      « Or, sur ce point la ville n’a jamais répondu aux questions du cout de celui-ci. »

      « Le professeur Gagné a ajouté «qu’on a été rassurés sur la capacité de faire fonctionner un tramway en hiver». »

      Je présume que s’ils s’ont rassurés ça signifie que les coûts sont astronomiques. ;-)

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Jp-Duval

        24 octobre 2019 à 21 h 17

        On peut le penser……Mais l’absence de réponse alimente le doute et ouvre des portes aux critiques.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        24 octobre 2019 à 21 h 34

        Entre vous et moi, nous savons tous les deux que ce n’est pas le fruit du hasard si ça n’a pas alimenté le doute du professeur Gagné. Ce que l’on m’a confié du côté des experts pour ce qui est de la complexité du déneigement ne m’a pas fait sursauté. ¨Ca va seulement demander de bien en tenir compte.

        Cette fameuse question, est-ce la fameuse spécificité ou le mystère Québec de notre chef de l’opposition?

        Tant qu’à y être on pourrait demander de connaître le budget à +/-10 cents de l’entretien ménager des Pôles d’Échange? Peut-être qu’il y a un cartel qui contrôle les prix comme pour le déneigement à Val-Bélair! ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  5. Jean-François Morin

    24 octobre 2019 à 23 h 06

    Cet exercice est totalement superflu, car entre vous et moi, nous savons que nous n’allons jamais financer un métro à Québec de notre vivant. Des commentateux ont reproché de trop grosses dépenses à 3 milliards. Les gouvernements se sont chipotés avec les programmes de financement. Je n’imagine pas un projet à 7 ou 8 milliards, sur une seule ligne de surcroît.
    Il faut le dire franchement, on a affaire avec une opposition idéologique au projet qui veut dire non à n’importe quoi et qui sont prêts à trouver n’importe quelle bibites. C’en est ridicule.
    Y’a pas un tramway en pays nordique qui a fait dire à sa ville que l’hiver était un problème. Certains vont jusqu’à dire que si on a abandonné le tramway en 1940, c’est que ça doit toujours pas être bon aujourd’hui… WHAT??? On ne parle tellement pas de la même chose. À l’époque, une boucle était en sens unique. Pas de voie dédiées. Pas de feux prioritaires… Et des lobby automobile qui ont fait leur oeuvre.
    Et parmi les opposants, plusieurs n’hésitent pas la manœuvre tordue d’appuyer le métro seulement dans le but de dérailler le projet actuel et tout retarder. Entre appuyer un gros projet coûteux surcapacitaire et ne pas vouloir beaucoup dépenser, il y a une certaine droite décomplexée de ses contradictions qui me fascinera toujours.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. «Le» lecteur assidu

    24 octobre 2019 à 23 h 45

    * Quelques éléments de réflexion

    À la base, je suis pour un réseau de transport public et structurant ( Jusque là, notre fille qui demeure dans Montcalm, ne me chicanera pas ! )

    J’ai par contre des réserves sur le projet actuel et je crains que l’avenir éloigné risque malheureusement de me donner raison .

    Contrairement au réseau Métrobus, le tramway oblige la clientèle à marcher sur la voie publique tant pour l’utiliser que le quitter.

    Malgré des aires dédiées, cela n’a pas pour effet d’empêcher cela.

    Qui plus est, ce seul élément est un facteur intrinsèque de danger pour la clientèle et porte en lui-même la certitude d’accidents futurs de la clientèle visée.

    Le tramway n’incitera pas une clientèle vieillissante à l’utiliser, non seulement en regard de ce qui précède mais aussi eu égard à la nature de notre climat, ( pluie, vent, grêle, neige, glace ) tous des facteurs encore plus «lourds» que le système actuel qui longe les trottoirs ou « quais ».

    Une fois en opération, le coût d’entretien de la voie publique m’apparait annoncer un gouffre incontrôlable.

    Pour ce qui concerne le tracé, poliment, c’est à ni rien comprendre, à tel point que j’en prédis la désaffection, plus particulièrement chez la clientèle âgée, l’explosion des coûts d’exploitation à notamment être supportés par la ville, autrement dit par vous et moi, « stivident » !

    Actuellement, on a un réseau de Métrobus dont le 800 qui permet de partir de la limite de la rivière Montmorency, sur le boulevard des Chutes, en passant par St-Roch, la colline parlementaire, l’Université Laval, le boul. Laurier, la route de l’Église, des Quatre-Bourgeois, jusqu’à Marly, sans correspondance, tant à l’aller qu’au retour. À moins d’errer, une fois le tramway en fonction, sommairement, oubliez le passage par la colline parlementaire et, cerise sur le sundae, il arrêtera coin René-Lévesque près de Belvédère. Belle façon de peaufiner son développement des affaires !

    J’arrête là mes quelques remarques que certains jugeront négatives alors que moi je les qualifierais de minimales à être considérées.

    Quelques éléments, sommairement élaborées et à être considérées dans une perspectives des 75 prochaines années:

    1- Métro depuis la colline parlementaire, desservant l’Université Laval, le boul. Laurier, avec virage au nord, passé le ministère de la Justice, avec point de chute aux alentours des Autobus Voyageurs (?) et de l’anneau de glace.

    2- Greffer à partir de cette colonne vertébrale des circuits d’autobus notamment dans l’axe nord/sud.

    3- Plus tard, lorsque financièrement et pratiquement réalisable, arrimer le tout avec le système d’autobus venant de la Rive-sud, aux « alentours » des ponts de Québec et Pierre-Laporte et de la gare de trains.

    Bon, j’arrête ici, vous en avez assez pour vous …«amuser»!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Étienne

      25 octobre 2019 à 06 h 07

      Non Sécuritaire ? A la consultation publique de saint Roch il y a 2-3 mois le tout à été clairement expliqué . De plus, lorsque je le vois des gens dans des villes comme Barcelone, Strasbourg , etc. Avec ce même principe d’embarquement ils ne meurent pas sous mes yeux……… il n’y a pas une manière révolutionnaire tortionnaire de faire les choses ici… c’est de l’acquis ou ça a été implanté

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        25 octobre 2019 à 07 h 08

        J’ai dans le passé cité les données d’un ministère en France qui dans les faits démontrent que c’est moins pire que pour les autobus. Si c’est suffisant pour craindre le tramway nous devrions craindre l’utilisation des autobus.

        De toute évidence, pour certains ils ne désirent pas lire ou entendre ça.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Undefined

        25 octobre 2019 à 12 h 04

        @Insider

        « Toutefois, entre 2004 et 2011, le nombre de victimes, blessés et tués confondus, a eu tendance à augmenter régulièrement, passant de 500 environ à 940 la dernière année. Cette évolution est à mettre en rapport avec l’augmentation du nombre de villes desservies et de lignes. Le ministère rappelle également que le nombre d’accidents pour 10 000 kilomètres, autour de 0,35, est trois fois inférieur au même bilan pour le bus (à lire en page 12 du document précité). »

        Journal Le Monde publié le 14 novembre 2013 par Olivier Razemon

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        25 octobre 2019 à 19 h 25

        Le paragraphe précédant est aussi très révélateur souligne que les émotions amènent un biais cognitif.

        « Émotions.

        Pourtant, malgré plusieurs articles au ton alarmiste, la presse bordelaise rappelle que le dernier accident mortel remonte à 2010 et que l’on déplore, depuis la mise en service de la première rame, en 2003, dix décès, en comptant celui du 4 novembre. Dans la même période, on a recensé, par an, entre 75 et 100 tués sur les routes de Gironde. « Les décès liés au tramway, comme les accidents à vélo, suscitent beaucoup plus d’émotion que les accidents de voiture », constate Clément Rossignol, vice-président (EELV) de la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB), en charge des transports (lire aussi : Un cycliste tué à Paris. Un seul, pas 200, ni 100, ni 500). « J’ai mis un peu de temps à comprendre pourquoi. Cela est sans doute lié au fait que la puissance publique prescrit les déplacements en tramway comme à vélo, et cherche, à l’inverse, à décourager la voiture », avance l’élu. »

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • urbanoïd

      25 octobre 2019 à 09 h 50

      @«Le» lecteur assidu

      Environ 200 collisions surviennent chaque année sur les sept lignes de tramway de Paris. En cause : l’imprudence des usagers.

      À Nantes, quelque 1 650 collisions et accidents divers ont été comptabilisés en 2018. Quarante-sept blessés légers et trois graves ont été recensés.

      Juste pour le mois d’octobre, la presse française relate plusieurs accidents, problèmes techniques, perturbations, travaux, pannes, agressions.

      ===

      25 octobre: Lyon : Un nouvel acte de malveillance paralyse le trafic des tramways et du Rhônexpress (20 minutes)

      24 octobre: Agglo de Bordeaux : des travaux sur la ligne A du tram du 28 au 30 octobre (sud ouest)

      24 octobre: Lyon : un nouvel incendie volontaire paralyse le tram T3 (Lyon capitale)

      25 octobre: Lyon : après un acte de vandalisme T3 et Rhônexpress à l’arrêt ce vendredi (Lyon Capitale)

      24 octobre: Intempéries dans le Sud : un déluge s’abat sur Marseille (Tramway a été coupé risque de chute d’un arbre: France info)

      23 octobre: Nantes. Collision entre une voiture et un tram : pas de blessés (Ouest France)

      22 octobre: Brest. Des perturbations à venir sur la ligne de tramway (Ouest France)

      22 octobre: Lyon TCL : le tramway T1 perturbé toute la journée (Lyon Capitale)

      21 octobre: Casablanca: Un septuagénaire meurt percuté par un tramway (HuffPost)

      22 octobre: Saint-Etienne : Des contrôleurs agressés dans le tramway, un appel à la grève pour samedi (20 minutes)

      20 octobre: Strasbourg : Le bras d’une femme écrasé entre le quai et le tramway (20 minutes)

      21 octobre: Transport. À Nantes, la ligne 3 du tram est coupée entre Beauséjour et Marcel-Paul dès aujourd’hui (Ouest France)

      18 octobre: Fresnes-sur-Escaut : une chienne traînée par un tramway, le conducteur mis à pied (France 3)

      17 octobre: La ligne 2 du tramway interrompue à Nice après un « incident technique » (Nice Matin)

      17 octobre: SAINT-ÉTIENNE : UN ENFANT DE 12 ANS RENVERSÉ PAR UN TRAMWAY (RadioScoop)

      18 octobre: Lyon TCL : le tramway T2 limité à cause d’un problème d’aiguillage (Lyon Capitale)

      17 octobre: Nantes. Tram en panne sur la ligne 1 et coupure de ligne (Ouest France)

      16 octobre: Chenôve : trafic perturbé ce mercredi soir, deux trams caillassés (France 3)

      14 octobre: Nantes Orage intense : les rails des trams inondés et les TER perturbés (France Ouest)

      14 octobre: DES TRAVAUX ET DES PERTURBATIONS ANNONCÉS SUR LE RÉSEAU TCL (radiosoop)

      14 octobre: Tramway : la RATP lance une campagne pour prévenir les accidents (Le parisien)

      14 octobre: Paris: des arbres abattus pour prolonger le tramway, un « non sens » pour les défenseurs de l’environnement (BFMTV)

      14 octobre: Caen. Coordination des feux place de la Mare : attention, bouchons ! (Ouest france)

      14 octobre: Lyon : des travaux de nuit sur le réseau Tramway jusqu’au 7 novembre (Lyon Capitale)

      13 octobre: Nantes. Fait divers : une nuit compliquée pour les agents du tramway (Ouest France)

      13 octobre: Un tramway de la ligne 1 déraille à la suite d’un accident à Nice (Nice-Matin)

      12 octobre : Il avait abusé de femmes abordées dans le tramway à Caen : 8 ans de prison (ouest france)

      12 octobre: Travaux sur les lignes de tram d’Orléans : la circulation sera perturbée en soirée à partir du 14 octobre (France 3)

      10 octobre: Un contrôleur du tramway du Havre attaqué à coups de trottinette (France 3)

      10 octobre: Val-d’Oise : l’arrivée du tramway a fait monter les prix de l’immobilier à Bezons (Le parisien)

      9 octobre: Collision tram – voiture à Pirmil : deux blessés légers (Ouest France)

      8 octobre: Angers La passerelle de la gare Saint-Laud scrutée à la loupe (Courrier de l’ouest)

      8 octobre: Surcharge, arrêts intempestifs… Quand la ligne 2 du tramway de Nice est victime de son succès (Nice Matin)

      8 octobre: Nantes: Quelles sont les principales causes d’accidents sur le réseau ? (20 minutes)

      5 octobre: GRAND LYON : GRAVE ACCIDENT DE TRAMWAY CE SAMEDI (radio scoop)

      5 octobre: Vénissieux : percuté par le tramway (Lyon Mag)

      6 octobre: Agression d’un contrôleur à Marseille : reprise du trafic ce dimanche pour les transports de la cité phocéenne (LCI)

      4 octobre: LE RÉSEAU TCL PERTURBÉ PAR UN INCIDENT TECHNIQUE (RadioScoop)

      5 octobre: Une situation décrite comme infernale tous les matins sur la rocade d’Avignon (France Bleu)

      5 octobre: Près de Lyon : un homme de 37 ans renversé par le tramway T4 (Lyon Capitale)

      2 octobre: Le tramway de Nice interrompu plus d’une heure à cause d’un malaise mortel (Nice Matin)

      3 octobre: COLIS SUSPECT : TRAMWAYS T3, T4 ET RHÔNEXPRESS PERTURBÉS (RadioScoop)

      1 octobre: Denain : un jeune de 17 ans grièvement blessé à l’arme blanche dans un tramway

      1 octobre: Nancy : le nouveau tram inquiète la clinique Saint-André (France 3)

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Undefined

        25 octobre 2019 à 12 h 00

        « 10 octobre: Val-d’Oise : l’arrivée du tramway a fait monter les prix de l’immobilier à Bezons (Le parisien) » ?!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        25 octobre 2019 à 19 h 19

        « 12 octobre : Il avait abusé de femmes abordées dans le tramway à Caen : 8 ans de prison (ouest france) »

        C’est quoi la théorie? L’abuseur n’abusera pas des femmes abordées dans l’autobus ou le métro?

        Quel beau show de boucane!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • urbanoïd

        25 octobre 2019 à 19 h 51

        @insider Pas de théorie, juste un fait. J’avais lu un commentaire disant que les gens trouvaient plus sécuritaire le tramway que le métro car il est au niveau de la rue. Visiblement, les agresseurs peuvent être partout.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        25 octobre 2019 à 20 h 32

        Si vous aviez participé à la conférence « Urban Public Transit – Policing and Security Conference » à Vancouver en 2017, vous ne feriez pas ce genre de raccourci intellectuel.

        La couverture du réseau cellulaire est un facteur important dans l’équation. À l’époque j’avais pris en note ceci:

         » It is also important to ensure that there is cellular reception, internet connection, or even charging stations in underground subway stations so that passengers are not isolated.  »

        Par contre c’est tout sauf simple, une approche utilisant de nombreux moyens est nécessaire. Toute analyse simpliste est vouée à l’échec. Il n’y a pas de panacée!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  7. R. Bouffard

    25 octobre 2019 à 20 h 56

    La question : Devrions-nous croire cette étude ?

    Un entreprise qui est déjà sur le dossier et payée par les payeurs de taxes de Québec à qui l’on demande de faire un rapport favorable, pour ensuite, faire une conférence de presse et annoncer en grande pompe le projet que les politiciens municipaux préconisent.

    En plus, pour plus de crédibilité, on paie $69 000.00 à deux professeurs déjà salariés pour cautionner ce rapport.

    J’ai peut-être l’esprit tordu, mais il faut être méfiant et regarder les deux côtés de la médaille et dans ce dossier, la médaille a vraiment deux côtés.

    Il aurait été plus crédible si une étude avait été demandée par les gouvernements qui vont engouffrer des milliards $$$ de nos impôts dans cette aventure. Faire un tramway pour un village de moins de 200 000 de population et une densité de 1 000 habitants au Kilomètre carré. Les chiffres n’incluent pas la population des banlieues, il n’y aura pas de tramway à Val-Bélair.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  8. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    26 octobre 2019 à 11 h 55

    Ce qui choque l’esprit dans tout ça c’est l’improvisation quasi totale depuis le début et qu’à de multiples reprises on a pris les citoyens pour des caves
    1) on va pas au ministère du revenu parce que: la courbe est trop grande et le tram va déraillé!
    2) on raccourcit soudainement le trajet à Charlesbourg car la côte est trop prononcée ( dans le même texte on disait planifier depuis 8 ans)
    3) soudainement Hochelaga et son 63 millions de travaux n’est plus dans les $ du projet (Labaeaume tout mêlé avec tram bus et ensuite plus de tram bus)
    4) soudainement on rajoute 250 millions au tram à l’intérieur du budget global et Normand dit au journaliste d’arrêter de le gosser avec des détails!
    5) le Phare et son pôle d’échange

    Un peu normal que la population soit sur les dents avec la peur d’un désastre financier.

    Pour ce qui est d’un métro, je continue à penser qu’on aurait pu faire simplement une ligne de quelque part à St-Roch-Limoilou et jusqu’au phare et une autre ligne vers Lévis centre-Ville qui passe par un tunnel-3ième lien strictement métro avec un pôle d’échange(style dans la caverne sous Dufferin) .On part sur du solide pour 100 ans et le développement autour sera dense à souhait en quelque années.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      26 octobre 2019 à 14 h 01

      Je ne suis plus capable de la lire ou l’entendre celle-là!

      Selon-vous, si il n’y avait pas de projet de Réseau structurant il y aurait des travaux à faire sur le boulevard Laurier?

      Dans ce contexte, il faudrait prévoir des mesures de mitigations pour la circulation automobile et les nombreux autobus circulant sur le boulevard Laurier.

      Ce que j’ai eu comme feedback de la Ville de Québec à l’époque prévoyait de faire préalablement au chantier Laurier des travaux sur une artère parallèle et ça incluait des voies réservées. Maintenant je vous laisse deviner s’il s’agissait du Chemain Sainte-Foy. ;-)

      Dans ce contexte, auriez-vous déchirer votre chemise pour la facture des travaux sur Hochelaga?

      Pour ce qui est des changements en cours de projet vous avez été avisé, il va y en avoir d’autres,

      Aussi je vous suggère d’éviter tout travail qui implique de la gestion de projet, car des changements de périmètre ou définition c’est quelque chose avec laquelle il faut vivre.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • jeand Utilisateur de Québec Urbain

        26 octobre 2019 à 18 h 16

        « Aussi je vous suggère d’éviter tout travail qui implique de la gestion de projet, car des changements de périmètre ou définition c’est quelque chose avec laquelle il faut vivre. »

        Vu que je fais de la gestion d’entreprise depuis plus de 25 ans, je peux vous affirmer que vous seriez foutu dehors dans le privé, j’ai aussi eu une entreprise de consultation en redressement d’entreprise et en 3 phrases de style Labeaume ou Normand je vous aurais aussi foutu dehors si le syndic et/ou banquier l’a pas déjà fait

        Quand: tu montes un projet,le présente,le budgète et pour finir tu le finances.1) Tu peux pas changer un budget de colonne de 15% et dire que c’est une niaiserie(il devrait te manquer 15% dans une autre colonne à un moment donné) 2) Changer drastiquement le projet(style le raccourcir et ne pas savoir où il va aboutir) 3) ne pas inclure les dépenses que le projet va te faire encourir ailleurs (63 millions pour Hochelaga)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        26 octobre 2019 à 18 h 54

        On peut changer la définition ou le périmètre d’un projet sans changer le budget. Un gestionnaire qui a de l’expérience le sait. Par contre ça implique de faire des choix déchirants en retour. Cessez de déformer ce que j’écris simplement pour essayer de vous avantager. Vous ne pouvez faire du cherry picking pour ce qui avantage votre discours. Quand le budget qui avait prévu pour les travaux sur Lauurier et les autres artères a été inclus dans le budget du Réseau structurant, vous avez protesté?

        Comme vous êtes gestionnaire et avez une grande expérience vous devriez avoir compris qu’il faut avoir plus qu’une simple vision comptable pour être un leader.

        Pouvez-vous éviter de répondre à la question c.-à-d. le budget du projet du Réseau structurant a-t-il changé?

        Si vous avez le même genre d’attitude en tant que gestionnaire vous devez mobiliser vos employés

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        26 octobre 2019 à 19 h 00

        J’ai trop souvent vu même dans le privé des comptables investir plus d’argent (en salaire et autres ressources de l’entreprise) que ce qu’ils voulaient récupérer pour le plaisir d’avoir un bilan comptable impeccable!

        Et oui malgré vos préjugés je travaille maintenant dans le privé, et l’ai fait pour une bonne partie de ma carrière. Mais bon vous ne pouvez résisté à l’idée d’embellir le portrait en votre faveur. Misère.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        26 octobre 2019 à 21 h 24

        Vous avez l’air de 2 vieux ingénieurs ou professionnels formés il y a longtemps à l’école classique qui se prennent pour les chefs du Québec moderne.

        Je vous respecte. Mais en même temps, vos obstinations de vieux orgueilleux me répugnent et m’amusent en même temps..

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        26 octobre 2019 à 22 h 32

        La nouvelle génération ne travaille pas comme ça.

        Modernisez-vous.

        Désolé de froisser votre égo.

        C’est dit. Je ne vais pas renchérir.

        Un jeune de 39 ans.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        27 octobre 2019 à 00 h 49

        « Modernisez-vous. »

        Selon vous j’ai quel âge? Je suis peut-être pas mal plus près de votre catégorie d’âge que dans vos fabulations. Par contre à 40 ans je ne suis pas trop certain que ça permet les autres de de vieux orgueilleux. ;-)

        Bien sûr pas besoin d’écrire comment elle travaille et en plus on se permet d’avoir recours à l’ad personam. Je n’ose imaginer comment vous traitez ceux que vous ne respectez pas. lol

        Belle tentative, j’espère que vous ferez mieux la prochaine fois. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        27 octobre 2019 à 01 h 19

        Je pense que qui est important c’est le fond.

        La forme. C’est votre spécialité,

        Je pense que les lecteurs ici m’attriburont le fond.

        Je vous laisse la forme, et la réputation de connard qui vient avec.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        27 octobre 2019 à 07 h 16

        « Je vous respecte. »
        « Je vous laisse la forme, et la réputation de connard qui vient avec. »

        Quand les bottines ne suivent pas les babines.Essayez ça sur le site de Radio-Canada vous verrez si c’est respectueux selon le service de modération. ;-)

        Fin des mes échanges avec vous étant donné l’immense respect dont vous faites preuve. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        27 octobre 2019 à 11 h 19

        Il faut qu’on vous « laisse la forme, et la réputation de connard qui vient avec » pour que vous m’étiez fin à vos échanges ?
        J’ai beau avoir 13 chandelles de soufflées de plus que vous, ma mémoire m’est encore suffisamment intact pour me rappeler qu’à votre âge, il y avait déjà belle lurette que j’avais abandonné ce comportement immature qui consiste à ridiculiser autrui lorsqu’on n’est pas d’accord avec eux en leur répliquant comme s’ils étaient des simples d’esprit.
        Oui, je vous le concède. Ce ne fut pas le commentaire le plus édifiant de PPDaoust. Sauf que, à un moment donné… Le respect, ça se mérite, vous savez.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        27 octobre 2019 à 11 h 41

        Pourquoi si « il y avait déjà belle lurette que » vous aviez « abandonné ce comportement immature », vous ne répondez pas à de simples questions comme ci-dessous?

        « Dites-mois, quel est le coût total du projet de réseau structurant?

        Les subventions des gouvernements provincial ou fédéral sont révisées à la hausse? »

        Quand on prétend s’en tenir au contenu ou fond des choses et que l’on choisit d.ignorer les questions qui nous déplaise j,ai tendance à croire que les bottines ne suivent pas les babines. Aussi quand on décide volontairement de passer sous silence une bonne partie d’un projet de façon à avantager notre discours, je serai au rendez-vous pour dénoncer ce genre de comportements.

        Désolé si pour vous c’est offensant.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  9. Jp-Duval

    26 octobre 2019 à 13 h 27

    Résumons……

    1- Pas de métro car pas assez de population.
    2- Les deux paliers gouvernementaux nous payent le tramway.
    3- Lorsque les gens posent des questions sur le montage financier tout ce que l’on entend c’est les mouches voler.

    Aucune information sur ce qu’il va nous en couter pour le fonctionnement du bidule…..

    Dans le coin gauche on retrouve les gens qui désire le bidule et qui souhaitent que ce dernier créer de la densification.
    Dans le coin droit on retrouve ceux qui se demandent comment ça va couter afin de savoir si on en a les moyens.

    Deux visions……

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      26 octobre 2019 à 14 h 03

      Et quelle est votre proposition? L’abandon du projet?

      [ Droits d’auteur Gérald Gobeil ]

      Un projet de cette envergure à besoin de vos compétences!

      Merci pour votre contribution constructive!

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Jp-Duval

        27 octobre 2019 à 11 h 33

        Pour arriver à une conclusion d’acceptation ou d,abandon il faut avoir une vision complète de la situation.

        Dans le présent cas il y a plusieurs questions qui demeurent sans réponses…..

        Quand je vois des sommes de 250 millions qui changent de colonne on est en droit de s’interroger.
        Quand on ne tient pas compte dans le budget du réaménagement de certaines infrastructures on peut se questionner.
        Quand on est incapable de nous présenter un minimum de chiffres sur les couts d’opération-fonctionnement-entretient qui vont suivre la construction, il devient impératif de s’interroger et de demander des réponses.

        Ce projet semble etre dirigé par des technocrates……C’est à dire des gens qui ne gèrent pas leurs avoirs et qui ont l’avantage d’avoir l’impunité devant des dépassements de couts. Un technocrate gère en fonction d’un objectif précis et ce sans chercher à voir les conséquences et couts qui surviendront une fois l’objectif atteint. Il se dit une fois l’objectif atteint nous verrons!!!
        L’histoire du Québec depuis 40 ans est truflé d’exemples de ce type de gestions technocratiques et malheureusement fort couteuse.

        Si vous avez foi en ce style de gestion, libre à vous…..Mais en ce qui me concerne l’absence de réponse me rend perplexe et suspicieux.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        27 octobre 2019 à 11 h 47

        @Jp-Duval
        Quand le budget qui avait prévu pour les travaux sur Laurier et les autres artères a été inclus dans le budget du Réseau structurant, vous avez protesté? On a pourtant changé à tout le moins une partie de ces montants d’enveloppe budgétaire. Moi aussi je m’interroge.

        Prétendez-vous que pour toutes ces artères les travaux n’auraient pas été nécessaire sans un projet de Réseau structurant.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jp-Duval

        27 octobre 2019 à 12 h 12

        « Prétendez-vous que pour toutes ces artères les travaux n’auraient pas été nécessaire sans un projet de Réseau structurant. »

        Je doute…..Et le manque de réponse alimente le doute.

        Si cela était nécessaire pourquoi ne pas le dire!!!

        Visiblement on n’a pas eu notre leçon avec le machin-blanc qui répond au nom de Vidéotron…..Un bien joli édifice qui nous coute cher annuellement

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        27 octobre 2019 à 14 h 42

        Depuis combien de temps il y a des discussions pour des travaux sur le boulevard Laurier. J’ai moi même pu obtenir des réponses concernant d’éventuelles mesures de mitigation il y a de ça bien plus que 5 ans. Mes questions avaient été inspirées par la couverture médiatique qu’un tel projet était sur l’écran radar. Il n’y a rien de secret, mystérieux et encore moins de complot à ce sujet.

        Pardonnez-moi de ne pas mettre sur un pied d’égalité des infrastructures comme les rues et un système de transport en commun sur un pied d’égalité avec le Centre Vidéotron.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  10. michel

    26 octobre 2019 à 15 h 13

    Le maire doit être le genre à dire à ses plus proches conseillers : « Ne vous en faites pas. Je vais parler aux journalistes. Je suis capable de leur faire gober n’importe quoi. » …
    Quand vous dites « Ce qui choque l’esprit dans tout ça c’est l’improvisation quasi totale depuis le début et qu’à de multiples reprises on a pris les citoyens pour des caves », vous avez entièrement raison !
    Et pour ce qui est des 250 millions de plus pour le tramway, j’ajouterais que c’est très douteux comme justification…
    S’il est vrai que la hausse est tout simplement dû à l’ajout des 300 millions de la ville pour les aménagements urbains, alors pourquoi le maire a-t-il fait retirer le tableau qui ventilait les coûts du projet sur le site du réseau structurant ?
    En conservant celui-ci en place et en y ajoutant tout simplement une ligne d’information supplémentaire pour les 300 millions en aménagements urbains, on aurait tous pu constater que rien n’avait changé; autrement dit, que les coûts rendus publics initialement pour la plateforme du tramway, pour le matériel roulant et pour les travaux en souterrain devant servir à fiabiliser le trajet étaient toujours les mêmes.
    Or, ce n’est pas ce qui est arrivé. Le tableau a été retiré. Et maintenant la porte est toute grande ouverte pour les spéculations… La hausse de 250 millions pour le tramway provient-elle comme le maire l’affirme des 300 millions de la ville pour les aménagements urbains ? Ou sera-t-elle plutôt financée à même les 500 millions pour les contingences ? C’est l’un ou l’autre, il ne peut en être autrement, puisque selon la ville, le coût total pour le réseau structurant est toujours de 3,3 milliards.
    Que le maire remette le tableau des coûts ventilés en ligne, et nous démontre ainsi que Rémy Normand avait raison de demander aux journalistes « d’arrêter de gosser avec des petites choses »…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  11. michel

    27 octobre 2019 à 12 h 42

    Je n’ai pas à répondre à vos deux questions sur le coût total du projet et les subventions gouvernementales; et le fait de ne pas y répondre ne démontre d’aucune façon que mon argumentaire ne tient pas la route, et ne vous fait pas non plus marquer un point.
    Je me permets toutefois d’ajouter ceci avant de tourner la page avec vous : Quiconque a pris la peine de lire mes commentaires, dont celui à la suite duquel vous m’avez posé vos deux questions, sait pertinemment bien que j’ai déjà abordé ces questions. Alors pourquoi vous me les posez maintenant ? Vous ne comprenez rien à ce que vous lisez ? Ou dois-je plutôt comprendre que vous manquez bel et bien de maturité malgré vos 40 ans ?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      27 octobre 2019 à 14 h 36

      Dans l’article que vous avez citez il est écrit ceci ( que vous avez inclus dans votre citation et qui est beaucoup transparent que d’autres ).

      « Il s’agit ici du montant consacré uniquement à la portion tramway du projet de réseau de transport structurant. »

      Vous vous attardez seulement à la portion tramway/SLR alors que moi je considère l’ensemble du projet de Réseau structurant. Dans ce contexte, nous sommes condamné à ne pas s’entendre. Ça n’implique pas pour autant que je manque de respect pour vous.

      Pour ce qui est de mon âge, ce n’est que spéculation de la part de tous les intervenants ( excepté peut-être un ou deux ). Cessez d’être obsédé par quelque chose d’aussi superficiel que l’âge dans le cadre d’un débat.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  12. urbanoïd

    27 octobre 2019 à 13 h 49

    RENNES
    En France, l’étonnant petit Métro de Rennes (220 000 hab.) transporte 33 millions de passagers par an sur 9 km (54% des habitants s’opposaient et préféraient un tramway), on y construit une deuxième ligne (13km) et prévoit 62 millions de passagers en 2021. La ville offre gratuitement 1 800 places de stationnement aux automobilistes qui utilisent le métro durant la journée. Un accès au centre-ville en moins de 10 minutes.

    Sa fréquence à 1 min 30 en heure de pointe et 4 min toute la journée dessert 15 stations.
    – Un billet : 2,15 $ (3,50 $ à Québec)
    – L’abonnement étudiant : 36 $ (60 $ à Québec),
    – Un billet 24h : 6,10 $ (8,75 $ à Québec)

    Le billet mensuel se décline selon l’âge:
    – moins de 20 ans : 36$ (60$ à Québec)
    – 20 à 26 ans : 40$ (90$ à Québec)
    – 27 à 64 : 63$ (90$ à Québec)
    – 65 à 74 : 38$ (58$ à Québec)
    – 75 et + : 36$ (58$ à Québec).

    Comment Rennes arrive à offrir des tarifs aussi bas pour un métro qui coute plus cher à construire qu’un tramway ?

    Le billet du Tramway de Nantes coute 2,45 $ ( 0,30 $ de plus que le métro de Rennes). Le billet 24h revient à 8,39 $ ( soit 2,29 $ de plus que le métro de Rennes)

    Le billet mensuel du tramway de Nantes:
    – moins de 18 ans : 45 $ ( 5$ de plus que le métro de Rennes)
    – 18 à 26 ans: 59 $ (19 $ de plus que le métro de Rennes)
    – 27 à 59 ans: 99 $ (36 $ de plus que le métro de Rennes)
    – 60 ans et plus: 53 $ (15 $ de plus que le métro de Rennes)

    Pourquoi les billets du tramway sont plus chers que les billets de métro de Rennes ?

    Inauguré en 2002, il se déplace en moyenne à 32 km/h (max. 80 km/h). Les 9 km ont couté 650 M$ (72 M$ par kilomètre). Toutes les stations ont des portes palières (bloquant l’accès aux rails), des ascenseurs et un accès aux personnes à mobilité réduite. Il n’y a eu que 6 pannes longue durée sur 6 000 jours d’opération (chiens dans le tunnel, défaut de freinage, 2 pannes informatique, une chaise sur les rails, infiltration d’eau)

    QUÉBEC
    Certes, la ville de Québec a une densité globale de 1 000 hab. par km2 lorsqu’on dilue le nombre d’habitants sur tout le territoire. Mais lorsqu’on regarde une carte de densité, on réalise qu’il y a des taux de densité extrêmement élevés (Limoilou atteint 7 000, la haute ville 10 000 à 17 000). Un L se dessine entre Ste-Foy, Québec/St-Roch, Limoilou. Un axe parfait pour un petit métro.

    SYNTRA
    Systra est en conflit d’intérêts.

    Si je devais acheter une voiture électrique vs pétrole, je ne comparerais pas uniquement le cout des voitures sur 1 an. À long terme, une voiture électrique sera-t-elle moins dispendieuse malgré son cout à l’achat ? Selon Equiterre, après seulement 3 ans et 60 000 km, le véhicule à essence aura couté 4 902 $ de plus que la voiture électrique.

    Il manque beaucoup de données et surtout une analyse sur 100 ans pour comparer le coût réel du tramway vs métro. Comme le tramway à une durée de vie de 25 ans, il faudra donc le remplacer 4 fois: Combien coutera-t-il en 2054, 2079, 2104 et 2128 ? Il faudrait aussi comptabiliser tous les coûts de l’entretien: remplacement des rails, déneigements (sans sel), réparations après des collisions. Les coûts des dédommagements aux commerces durant les travaux. La masse salariale des chauffeurs de tramway vs un métro automatisé sans chauffeur (les 30 rames du métro de Rennes sont controlés par 4 personnes)

    L’analyse du HEC affirme « Tout comme le métro court, et même en utilisant une rame de seulement 3 voitures, le métro long apparaît clairement surdimensionné, du moins pour les 15 premières années d’opération. ». Doit-on comprendre qu’après 15 ans (seulement), le métro ne serait plus surdimensionné ?

    UN MÉTRO POUR NANTES?
    Face à ce succès à Rennes, un collectif de citoyens de Nantes (pop. 306 000 hab.) milite pour évaluer la construction d’un métro (http://metrodenantes.mystrikingly.com) car le tramway aurait déjà atteint sa limite avec 70 millions de passagers après seulement 34 ans.

    Je reste convaincu qu’un petit métro pour Québec est la solution la plus économique à long terme tout en offrant la rapidité, fiabilité et une grande capacité pour le prochain siècle.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

      27 octobre 2019 à 15 h 21

      Merci pour toutes ces informations

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • dédé

      27 octobre 2019 à 15 h 50

      Enfin un commentaire qui fait réfléchir.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Insider

      27 octobre 2019 à 16 h 39

      « Il manque beaucoup de données et surtout une analyse sur 100 ans pour comparer le coût réel du tramway vs métro. Comme le tramway à une durée de vie de 25 ans, il faudra donc le remplacer 4 fois: Combien coutera-t-il en 2054, 2079, 2104 et 2128 ? Il faudrait aussi comptabiliser tous les coûts de l’entretien: remplacement des rails, déneigements (sans sel), réparations après des collisions. Les coûts des dédommagements aux commerces durant les travaux. La masse salariale des chauffeurs de tramway vs un métro automatisé sans chauffeur (les 30 rames du métro de Rennes sont controlés par 4 personnes). »

      Les véhicules du métro dure combien d’années selon vous?

      Il y aura combien d’argent à investir pour l’entretien des tunnels sur 100 ans?

      Ces comparaisons elles ont été faite dans le milieu académique et on s’en sert pour la formation des étudiants ( par exemple à la Polytechnique de Montréal ).

      « L’analyse du HEC affirme « Tout comme le métro court, et même en utilisant une rame de seulement 3 voitures, le métro long apparaît clairement surdimensionné, du moins pour les 15 premières années d’opération. ». Doit-on comprendre qu’après 15 ans (seulement), le métro ne serait plus surdimensionné ? »

      Non. On doit comprendre que seulement dans les scénarios les plus optimistes de conversion du mode de transport il pourrait atteindre une saturation.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Imsider

      27 octobre 2019 à 16 h 45

      « Montréal donne son aval à quatre emprunts majeurs de la Société de transport de Montréal (STM) totalisant 1,7 G$ d’ici 2025 qui iront dans la mise à niveau des infrastructures et des équipements fixes du réseau de métro. »
      [ Journal Métro 2 mai 2019 Henri Ouellette-Vézina ]

      Cette somme équivaut à environ 10 % de la *** valeur de remplacement *** ( pas de ce que ça a coûté à l’origine ).

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • michel

      27 octobre 2019 à 18 h 48

      Rémy Normand a déjà dit qu’il en coûterait 150 millions du kilomètre pour les tunnels. Pour 3,3 milliards, on sait que le réseau structurant du maire en compterait deux (3,5 km au total).
      Un petit métro de 10 kilomètres entre le parc Jean-Paul-Lallier et l’université Laval qui ferait partie d’un nouveau réseau structurant qui remplacerait les 13 autres kilomètres du trajet du tramway de Labeaume par 13 kilomètres supplémentaires de trambus ferait grimper la facture totale à 4 milliards de dollars (selon les chiffres de la ville).
      La question à 118 000 piasses maintenant est de savoir lequel de ces deux réseaux structurants (qui aurait tous les deux la même couverture) serait le plus intéressant en terme de coûts-bénéfices à long terme. Disons sur un horizon de 100 ans. Systra ne s’est pas donné la peine de vérifier… Me semble que le MTQ aurait aimé le savoir. En tout cas, nos enfants et petits enfants, eux, c’est certain…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *