Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le Maire de Québec veut un « projet signature exceptionnel » à la place du Colisée

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 29 novembre 2019 10 commentaires

Radio-Canada

Alors que la Ville de Québec s’apprête à faire une demande de permis pour démolir le Colisée, le maire Régis Labeaume affirme vouloir un « projet signature exceptionnel » pour le vaste espace qui sera laissé vacant.

On s’en va en appel d’offres, et pour avoir un permis de démolition, il faut aller devant la commission de l’urbanisme, souligne le maire Labeaume.

Il espère que la Commission accordera une dérogation à la Ville et acceptera d’octroyer le permis de démolition sans qu’un projet de remplacement n’ait encore été clairement identifié.

Jeudi, le maire a simplement indiqué que le vide laissé par le Colisée ne serait pas comblé par un hôtel pour ne pas compétitionner les promoteurs qui ont déjà annoncé leur désir d’en construire un dans le quartier.

Mis à part le caractère unique du projet recherché, il n’a donné que très peu de détails sur sa vision pour le site voisin du Centre Vidéotron et du Grand marché.

« Ça devrait être [réalisé par le] privé. Ça, c’est certain. Et on n’exclut pas du tout le résidentiel. Ce qu’on veut, c’est quelque chose d’exceptionnel, qui sort de l’ordinaire parce que le lieu demande ça maintenant. »

La suite

Un article de Stéphanie Martin sur le même sujet dans le Journal de Québec. Un extrait: « Le maire a bon espoir d’avoir l’accord de la Commission d’urbanisme et de conservation de la Ville pour l’octroi d’un permis de démolition rapidement, même si le projet de remplacement ne sera pas connu. «On va leur dire qu’on est en train d’y réfléchir très sérieusement et qu’on va leur revenir un peu plus tard, sauf qu’on veut le permis de démolition. Ça devrait marcher, c’est pas dans l’ordre, c’est pas comme ça qu’ils fonctionnent, mais il faut que ça marche de même.» En riant, il a dit souhaiter que l’édifice ne soit pas considéré patrimonial, ce qui compliquerait les choses. Pour construire du résidentiel sur le terrain, il faudrait aussi modifier le zonage. L’opposition a sursauté lorsque le maire a annoncé cette intention. Le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin, a qualifié le projet «d’improvisé sur le fly».

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou.


10 commentaires

  1. PPDaoust

    29 novembre 2019 à 15 h 52

    Un nouveau petit stade municipal de Baseball?
    L’actuel a 80 ans.

    Je trouve que le déménager sur un pôle événementiel serait bien. Les avantages sont nombreux (stationnement, affluence, localisation, orientation du terrain) etc.

    De plus, en démolissant le stade actuel, on laisse une plus grande marge de manœuvre pour un futur réaménagement de Laurentien, en plus de libérer du terrain de grande valeur à 2 pas du plus grand pôle d’échange de la ville (à venir).

    Quant au site du Colisée, on certes peut imaginer du résidentiel, mais j’aimerais tout de même signaler que le terrain est bordé par Soumande avec un trafic de poids lourds constant, et la coop Agropur, usine qui génère son lot de bruit 24/24.

    De toute façon, même avec un stade, il resterait de la place pour autre chose. Pourquoi pas une allée de restaurant tiens? Avec le CV d’un bord et un stade de l’autre, ça créerait certainement des opportunités d’affaire.

    Je jase. C’est vendredi.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

      29 novembre 2019 à 16 h 01

      Justement. J’aime bien votre « jasage ».

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • jeand Utilisateur de Québec Urbain

      29 novembre 2019 à 19 h 48

      L’idée de base n’est pas mauvaise mais on parle d’un autre 30-40-100 millions et que le coin est déjà saturé quand il y a de quoi au centre de foire et au CV.
      Pour la rue de restos, vous pouvez oubliez ça, tous les restos du coin sont déjà au quasi abandon et en décrépitude. Personne va aller investie 2-3 millions pour se partir un resto dans ce coin.

      La revitalisation du secteur au complet aurait pu commencer avec la centrale de police sur le site de Fleur de Lys

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • michel

      29 novembre 2019 à 20 h 37

      Je serais très surpris que Canac soit intéressé à y déménager le stade municipal après les investissements qui ont été faits récemment. Même que la démolition de l’édifice actuel pourrait être interdite…
      Si je me trompe, le déménager à ExpoCité serait alors à la fois logique et bénéfique. Et vous avez raison de dire que cela faciliterait le réaménagement futur de Laurentien.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. Antoine

    29 novembre 2019 à 17 h 03

    Je ne comprend pas pourquoi on doit démolir le colisée. Un architecte m’avait une fois expliqué qu’ils avaient étudié la possibilité de le transformer et que c’était hyper simple. Ils avaient proposé d’ajouter un plancher au dessus de la glace actuelle ( donc on gagne une patinoire ) et au dessus il y avait assez de place pour un immense plateau sportif… et ce à des couts ridicules…

    Mais on doit justifier l’éléphant à coté que toutes les radio poubelles nous ont fait faire construire, dans le futur ces mêmes radio poubelles nous auront peut etre fait payer un pont inutile

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • paradiso Utilisateur de Québec Urbain

      29 novembre 2019 à 17 h 23

      Une avenue qui n’a pas assez été explorée selon moi est le studio de cinéma, avec grand rideau vert suspendu pour les effets spéciaux.

      Quand à l’éléphant blanc, je l’aime bien et je rappelle qu’il faut considérer l’ensemble de sa durée de vie.

      On ne relance pas un quartier dévitalisé avec un cabanon de 1949 sans intérêt architectural.

      On n’attire pas d’événements internationaux avec un cabanon de 1949 désuet sur le plan technique.

      Sur 100 ans, je crois que le Centre Vidéotron aura été un excellent investissement.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  3. Dany Lo.

    29 novembre 2019 à 17 h 37

    Comme à Québec, on aime bien être meilleur que Montréal, j’annonce la venue des trois futures « Tours des Nordiques » qui auront chacune plus de 55 étages pour s’assurer qu’elles soient plus hautes que les « Tours du Canadiens »

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. "Le" lecteur assidu

    29 novembre 2019 à 20 h 44

    * Pensons long terme

    Vu la déclaration du maire, densification par l’édification d’une zone résidentielle  » éclatée  » en hauteur (20 étages intégrant un stationnement intérieur s’inspirant de celui du fabricant BMW en Allemagne ).

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. michel

    29 novembre 2019 à 21 h 22

    J’ai comme l’impression que le maire jette de la poudre aux yeux en espérant que cela va accroître ses chances d’obtenir son permis de démolition.
    Sa réflexion manque en plus de sérieux.
    Il ne veut pas d’un hôtel pour ne pas concurrencer GM Développement et les propriétaires de Fleur-de-Lys, mais ne dirait pas non à du résidentiel alors qu’on prévoit aussi y construire du résidentiel (probablement pour toutes les bourses)… Qui plus est, il faudra, nous dit-il, que le projet soit à la fois original, exceptionnel et financer par le privé. Good luck !
    Si la Commission tombe dans le panneau et lui accorde tout de suite son permis, on risque de se retrouver avec un immense trou (stationnement), et ce pendant plusieurs années. À moins bien sûr que les Nordiques soient de retour, prochainement…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *