Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le Maire Labeaume en vedette dans deux nouvelles pubs pour vendre le tramway

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 26 février 2020 40 commentaires

La suite dans cet article du Journal de Québec

Voir aussi : Projet - Tramway.


40 commentaires

  1. Jeff M

    26 février 2020 à 10 h 06

    Après le pseudo-scandale de l’école Rochebelle, on ne sera jamais assez armé contre la bullshit dans tous ce débat.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. PPDaoust

    26 février 2020 à 10 h 22

    Faites attention Jeff. Certains picosseux pourraient taxer votre appréciation de stupide et de condescendante.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jeff M

      26 février 2020 à 10 h 35

      Ça fait quelques années que je m’intéresse aux enjeux de mobilité à Québec, alors je pense avoir la couenne dure rendu là. Et puis on est pas à une bullshit près…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • jeand Utilisateur de Québec Urbain

      26 février 2020 à 11 h 20

      La bullshit est qu’à Helsinki et Stockholm il ne neige que très peu, d’ailleurs les 2 villes ont un métro.

      Et effectivement je ne sais pas qui conseille le maire sur les communications mais son ton est effectivement condescendant et ça se déchaine sur les réseaux sociaux.

      Bien hâte au prochain sondage, les picosseux commencent à être fortement majoritaires.

      Le pseudo-scandale! En 2020 enlevez des terrains de sports à une école c’est un pas mal retourner dans les années 60.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Jeff M

        26 février 2020 à 11 h 32

        La quantité de neige totale dans l’année n’a que peu d’importance. Ce qui importe, ce sont les conditions extrêmes (tempête, verglas). C’est ça qui éprouve le service. Pour ça, Québec se compare avec n’importe quelle ville nordique.
        Et pseudo-scandale certain, personne ne parle d’enlever des terrain de soccer, mais de les relocaliser.
        Continuez à picosser comme ça, vous perdez toute crédibilité.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • laéR

        26 février 2020 à 11 h 49

         ou annuler
      • PPDaoust

        26 février 2020 à 11 h 55

        Les gens contre le réseau structurant ne sont pas tous picosseux. Picosseux sont ceux qui, en plus des faiblesses avérées du projet, usent de leur imaginaire pour en trouver toujours davantage, avec plus ou moins de succès.

        De quoi s’inspirent-ils?

        On pourrait parler des 147 questions du réseau structurant, click bait dont raffole les médias. Du réseau devenue cheval de bataille politique de l’opposition à l’hôtel de ville. Des leçon de la CAQ envers Régis qui a intérêt à se montrer « chummy » avec son électorat bipolaire. Enfin, la radio, pour qui la picosserie est une façon de faire du temps et vendre de la pub.

        Dans ce contexte, vous croyez que la construction de l’opinion publique est saine?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. "Le" lecteur assidu

    26 février 2020 à 10 h 35

    * 🆘 🆘 🆘

    1- Alors que le maire Labeaume se bat pour son régime structurant; ✅

    2- Alors que le maire Labeaume s’est battu pour redynamiser la zone d’Estimauville / boulevard Ste-Anne, notamment en fonction de ce qui précède; ✅

    3- Alors que le maire Labeaume s’est battu et a gagné, tant auprès du fédéral que du provincial pour amener dans ce qui était devenu, à l’époque, un véritable  » No man’s land « ,

    3.1) un édifice pour différents ministères du fédéral, ✅

    3.2) ensuite un autre édifice y logeant Revenu Canada et les Forces du Canada, ✅

    3.3) avec enfin le siège de la CNESST; ✅

    4- Voilà, et j’espère que son équipe va l’aiguiller en conséquence, voilà qu’une nouvelle du 14 février 2020 parue sur le BeauportExpress mentionnait que la CNESST, avec ses gros sabots, entendait loger d’autres de ses services, à quelques centaines de pieds de là ❗️

    5- Sans limiter ce qui précède, mais pour éviter de répéter, j’invite les lecteurs à aller lire ledit article y incluant tout commentaire, ainsi qu’à faire de même sur ce site de Québec Urbain diffusé récemment.

    La question qui tue:

    – Monsieur le maire Labeaume, présumant que votre équipe vous aura permis de lire et réfléchir à ce que la CNESST s’apprête à faire, j’ose croire qu’à sa lecture vous n’aurez pas besoin que je nourrisse davantage mon argumentaire pour vous convaincre de mettre tout votre poids politique pour convaincre tous ceux et celles à l’être que de  » la belle asphalthe  » et tout ce qui y est relié n’ont pas place  » icitte « , à moins de tenir à faire renaître un nouveau  » Beyrouth  » dans l’EST .

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. urbanoïd

    26 février 2020 à 13 h 29

    Comme le maire va perdre ses élections pour avoir manipulé les citoyens, les gouvernements et les salamandres à 4 orteils, on pourra suivre ses péripéties dans la télé-réalité « A double tour » en direct de sa cellule ou dans des publicités de Radio-X vendre des salades du grand marché, en difficulté tout comme le centre Vidéotron.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. Dédé

    26 février 2020 à 14 h 06

    Pas: « en vedette », mais plutôt:  » se met en vedette  »

    ;-)

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. urbanoïd

    26 février 2020 à 15 h 18

    Sondage à Bordeaux (qui a un tramway depuis 17 ans):

    2,8/5 : c’est la note attribuée à la performance du réseau de tramway le plus souvent qualifié de « lent », « peu fiable » et « saturé » .

    58 % des répondants jugent utile un projet de métro, dont 43 % absolument utile.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      26 février 2020 à 16 h 10

      Qu’en est-il des 23 autres villes françaises ayant opté pour le Tramway?
      Faudra sortir un plus gros peigne à poux.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • urbanoïd

        26 février 2020 à 17 h 09

        @ppdaoust Excellente idée. J’ai écrit au 23 villes qui ont un tramway. Je vais ajouter celles qui ont un métro aussi. Tant qu’a chercher des poux, cherchons dans toutes les touffes!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        26 février 2020 à 18 h 25

        Votre acharnement à évacuer de votre argumentation les faits qui ne font pas votre affaire et à répéter toujours les mêmes mythes pourtant déboulonnés laisse sérieusement à penser, avec le temps, que vous n’êtes qu’un troll dont le but est de faire passer tous les anti-tramways pour des illuminés. Si c’est le cas, c’est pas gentil. Si ce n’est pas le cas, bien continuez. Le ridicule ne tue pas.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        26 février 2020 à 18 h 35

        L’électorat de la CAQ, des bipolaires.
        Urbanoïd, un troll.
        Vous et Insider, c’est une seule et même personne ? Vous lui ressemblez de plus en plus.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        26 février 2020 à 20 h 20

        « Vous et Insider, c’est une seule et même personne ? Vous lui ressemblez de plus en plus. »

        Tiens, tiens si ce n’est pas mon théoricien des complots préféré qui est de retour!

        Vous devriez en ajouter une couche de plus… lol

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        26 février 2020 à 21 h 28

        En plus notre michel y va d’un sophisme délicieux pour jouer à la pâte à modeler avec mes propos.

        Québec, on a un électorat bipolaire, lit-il (de moi).
        Québec a fait passer la CAQ, constate-t-il.
        Donc l’inventif michel s’imagine que je pense que les bipolaires, ce ne sont que les électeurs de la CAQ.

        C’est magnifique.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  7. "Le" lecteur assidu

    26 février 2020 à 17 h 27

    * à Gérald Gobeil et autres parties intéressées

    Je reconnais que j’ai étiré l’élastique…à son maximum.

    Mon intention se voulait , et se veut toujours, d’attirer l’attention du maire Labeaume quant au fait qu’il importe de traiter du dossier du réseau structurant comme un tout.

    À cet égard, vous référant à mes commentaires d’il y a quelques jours en plus de ceux d’aujourd’hui , et dans le but d’éviter l’irréparable, car une fois réalisé il sera trop tard, même si mon propos n’est pas directement reliés aux deux videos du maire,  » l’accessoire  » que je dénonce ne saurait être noyé par le « principal ».

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  8. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    27 février 2020 à 13 h 49

    Helsinki=0 neige au sol et quelques centimètres par année
    Stockholm= 4 semaines par année où il peut y avoir accumulation au sol
    Bon ça c’est les 2 exemples du super maire dans les pubs vraiment minables payées par nos taexs

    La cheerleader du maire qui travaillé pour l’associé du maire dans le Centre Vidéotron a choisi Prague, bon au moins on est rendu à une moyenne annuelle d’accumulation de neige à 71 cm, un peu de neige au sol en janvier et février.

    L’exemple qu’on prend pas c’est Ottawa et ses 224 centimètres et le tram complètement bloqué aujourd’hui

    Ici la moyenne c’est plus de 300 cm…

    Pas fait le tour du monde mais Moscou c’est 152 cm par année

    Bon Québec est la 4 ième ville la plus enneigée au monde, Sapporo nous bat avec son 600! cm par année mais le tram qui a déjà eu 25 km est rendu à 8.9km en boucle puisqu’ils ont construit un métro

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  9. Alex Utilisateur de Québec Urbain

    27 février 2020 à 19 h 56

    Précipitations annuelles à Helsinki:

    https://weatherspark.com/y/91632/Average-Weather-in-Helsinki-Finland-Year-Round

    De la belle propaganda pro Tramway finalement….

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • jay_urb

      27 février 2020 à 20 h 55

      Au lieu de déchirer notre chemise sur le nombre de centimètres de neige tombés dans les différentes villes olympiques, pourquoi ne prenons-nous pas un exemple plus près de nous.

      Toronto est un exemple qui peut mettre en perspective le nombre de centimètres de neige qui tombe à Québec en hiver (un peu plus de 300 centimètres vs 122cm dans la Ville Reine). Si on laisse aller nos émotions, on peut facilement paniquer et dire que ça n’a tout simplement pas de bon sens de comparer les 2 capitales provinciales. Toujours sous le choc de la comparaison, on pense aux bancs de neige de Québec (d’au moins 12 pieds et son vent du nord-est) puis aux pluies de février à Toronto (et aux terrasses-pinacolada de mars!). C’est alors qu’on crie «À mort le tramway et plumons Régis!».

      Laissons un peu nos émotions de côté… je vais reprendre un commentaire que j’ai fait en 2019:
      Depuis 1981 (selon gouv Canada)à Québec, il neige en moyenne 70.1 jours par an. De ces jours de neige, seuls 21 jours où les précipitations sont de plus de 5 cm. De ce nombre, il tombe plus de 10cm 8.7 jours en moyenne. Nous recevons plus 25 cm seulement 1 fois par an en moyenne.

      Par comparaison, il y a 40.9 jours de neige à Toronto. 7.7 jours avec 5cm et plus, dont 2.7 jours avec 10cm et plus et une moyenne de 0.1 jour avec 25cm et plus.

      En somme, l’hiver est plus long à Québec, mais par rapport à Toronto, il y a seulement 6 jours de plus où il neige plus de 10 cm. Est-ce que ça causera réellement un problème? Surtout avec ce qu’on apprend de Toronto: pas de problème par grand froid et capacité d’affronter 30cm de neige.

      Pour ce qui est d’une tempête hors norme. On ne peut bâtir un réseau pour faire face à des occurrences trop rares. En résumé, restez chez vous s’il tombe 40 cm (conseil valable avec ou sans réseau structurant).

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • PPDaoust

        27 février 2020 à 22 h 26

        Un post qui fera école je l’espère. Un des plus pertinents que j’ai lu depuis qu’on discute Tramway sur ce blog.

        Merci jay.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Dédé

        27 février 2020 à 22 h 30

        C’est bien beau les moyennes, mais il faudrait aussi voir combien d’années la dépassent cette moyenne. Ce qui est arrivé quelques fois ces dernières années il me semble. Et on peut imaginer qu’il tombe cette moyenne de neige en deux semaines. Donc, soyons très prudent avec la moyenne, ça ne signifie pas grand chose sur le terrain.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • urbanoïd

        28 février 2020 à 11 h 30

        Vous saviez que la neige n’a pas d’impact sur les métros souterrains?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        28 février 2020 à 12 h 15

        Non je ne le savais pas. Merci de m’en faire prendre conscience! ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • jeand Utilisateur de Québec Urbain

        28 février 2020 à 12 h 39

        Belle comparaison avec Toronto! Franchement il n’y a pas de neige au sol à Toronto, en tout cas pas longtemps et quand il y en a c’est quelques centimètres pendant quelques jours. Ici c’est de décembre(des fois novembre) jusqu’en avril.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • jay_urb

        29 février 2020 à 00 h 35

        @Dédé

        Étant donné que vous basez vos doutes sur une impression seulement, ça valait la peine de fouiller un peu les données de précipitation (station de l’aéroport Jean-Lesage)

        D’après une analyse en batch qui attribue une précipitation de neige (et non de pluie) pour toute journée où la température est de moins de 2 degrés Celsius :
        *«jours neige > 5cm» incluent les «jours neige>10cm» qui incluent les «jours neige > 25cm»

        Hiver 2010 (oct 2009 à mai 2010):
        jours neige > 5 cm: 14
        jours neige > 10cm: 11
        jours neige >25cm: 0

        Hiver 2011
        jours neige > 5 cm: 21
        jours neige > 10cm: 10
        jours neige >25cm: 2

        Hiver 2012
        jours neige > 5 cm: 20
        jours neige > 10cm: 5
        jours neige >25cm: 0

        Hiver 2013
        jours neige > 5 cm: 20
        jours neige > 10cm: 13
        jours neige >25cm: 0

        Hiver 2014
        jours neige > 5 cm: 26
        jours neige > 10cm: 16
        jours neige >25cm: 3

        Hiver 2015
        jours neige > 5 cm: 21
        jours neige > 10cm: 9
        jours neige >25cm: 0

        Hiver 2016
        jours neige > 5 cm: 27
        jours neige > 10cm: 15
        jours neige >25cm: 1

        Hiver 2017
        jours neige > 5 cm: 26
        jours neige > 10cm: 14
        jours neige >25cm: 2

        Hiver 2018
        jours neige > 5 cm: 26
        jours neige > 10cm: 10
        jours neige >25cm: 0

        Hiver 2019
        jours neige > 5 cm: 34
        jours neige > 10cm: 15
        jours neige >25cm: 0

        Peut-être que le nombre de jours avec plus de 5 cm semble en hausse au cours des dernières années. Il est certain que l’hiver 2019 en fut une hors de la moyenne (surtout en février où nous avions reçu beaucoup de neige) ce qui peut fausser notre perception, car c’est l’hiver complété le plus récent (qui se souvient de l’accumulation de l’hiver 2018?).

        Toutefois, mon point initial était que ce sont les précipitations de plus de 25 cm qui peuvent potentiellement causer des ralentissements sur le réseau, principalement les autobus qui circulent avec le trafic. Lors de 6 des 9 derniers hivers, aucune accumulation de plus de 25 cm en une journée n’a été enregistrée. Donc la moyenne de 1 par an n’est pas farfelue.

        @jeand
        Sans avoir écrit mon commentaire pour vous, je sens beaucoup d’émotions dans votre réaction. La comparaison avec Toronto est justement un extrême qui montre que les jours de neige intense sont quand même rares à Québec malgré les accumulations importantes dues au long hiver. C’est ce type de météo extrême qui peuvent affecter un réseau terrestre de TEC et non un bordée de 12cm.

        Je ne vois pas en quoi l’argument de la neige au sol est pertinent dans le cas du tramway. Il est tombé plus de 15 cm de neige hier à Québec et combien de neige restait-il ce matin au sol (je ne parle pas du banc de neige sur votre terrain, mais bien dans les rues de Québec où va circuler le tramway)? La réponse est pas beaucoup, les automobiles et autobus circulaient et le tramway circulera dans ces conditions aussi.

        @Pour les pros métro
        Étant moi-même un pro métro si nous n’avions pas de contrainte de budget. Mais à la lumière des annonces de coûts à Montréal pour la ligne rose, je ne sais pas combien de km on pourrait se payer avec 3 milliards de dollars. Une chose est sûre est que les usagers de TEC de Beauport n’auraient pas de Trambus et le métro n’irait probablement jusqu’à Charlesbourg. Donc tous ces gens devraient encore prendre les modes de TEC traditionnels terrestres pour atteindre une colonne vertébrale réduite (ex: Saint-Roch- Haute-ville-Université Laval) et omettre les effets de la neige est une forme négation de la réalité.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        29 février 2020 à 11 h 02

        « @Pour les pros métro
        Étant moi-même un pro métro si nous n’avions pas de contrainte de budget. Mais à la lumière des annonces de coûts à Montréal pour la ligne rose, je ne sais pas combien de km on pourrait se payer avec 3 milliards de dollars. Une chose est sûre est que les usagers de TEC de Beauport n’auraient pas de Trambus et le métro n’irait probablement jusqu’à Charlesbourg. Donc tous ces gens devraient encore prendre les modes de TEC traditionnels terrestres pour atteindre une colonne vertébrale réduite (ex: Saint-Roch- Haute-ville-Université Laval) et omettre les effets de la neige est une forme négation de la réalité. »

        + 1

        Doit-on s’étonner que ces personnes nient la réalité alors que plusieurs chefs d’État accordent plus d’importance à leur chambre à écho ( médias sociaux ) qu’à la science?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  10. Che

    28 février 2020 à 08 h 29

    Des vols ont été annulés à cause de la neige.

    Fermons l’aéroport ! Il n’est pas adapté à nos hivers !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • urbanoïd

      28 février 2020 à 11 h 28

      C’est étrange, les métros fonctionnent durant les tempêtes. Pourquoi comparer avec l’aviation?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Che

        28 février 2020 à 13 h 58

        On devrait aussi fermer les routes à l’année. Parfois, ils sont dangereux lors d’une tempête de neige !

        Ou on devrait les convertir en tunnels pour éviter qu’ils soient affectés par la neige.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        28 février 2020 à 14 h 58

        « Ou on devrait les convertir en tunnels pour éviter qu’ils soient affectés par la neige. »

        Bonne idée! Et en plus ça ne coûtera pas cher à entretenir et dans ce domaine on a fait nos preuves avec les viaducs!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  11. Che

    28 février 2020 à 14 h 04

     ou annuler
    • Insider

      28 février 2020 à 17 h 01

      Tiré de l’article Wikipédia sur le métro de New York

      « Le trafic sur le réseau métropolitain de New York est occasionnellement perturbé par des inondations consécutives à des orages, même mineurs. L’eau de pluie peut en effet perturber les systèmes de signalisation en souterrain, et nécessiter une coupure temporaire du courant qui alimente les troisièmes rails. Entre 1992 et 2007, environ 360 millions de dollars ont été dépenses pour améliorer quelque 270 stations de pompage, et en août 2007, 115 millions de dollars ont été prévus pour améliorer les 18 salles de pompage restantes. En dépit de ces améliorations, les problèmes consécutifs aux inondations restent fréquents.

      À titre d’exemple, le 8 août 2007, après que 76 mm de pluies sont tombés en l’espace d’une heure, le réseau s’est retrouvé totalement inondé, ce qui a contraint la MTA à stopper ou à considérablement diminuer le service sur l’ensemble des lignes, perturbant ainsi les transports matinaux. Cet incident fut le troisième de la sorte à perturber le réseau en 2007. La cause de cet incident provenait de la capacité des pompes de drainage qui ne pouvaient traiter qu’une quantité de précipitations de 44 mm par heure. En outre, l’événement fut aggravé par le fait que les services météorologiques avaient sous estimé l’amplitude de la tempête.

      En outre, en septembre 2008 et dans le cadre d’un projet de 130 millions de dollars et d’une durée estimée de 18 mois, la MTA a commencé à installer des grilles en souterrain, destinées à empêcher que l’eau de pluie ne dégorge dans le réseau de métro. Ces structures métalliques, conçues en collaboration avec des cabinets d’architecture et désignées comme des pièces d’art public, sont placées par-dessus les grilles existantes et doivent permettre d’éviter que l’eau ou d’éventuels débris n’inondent le métro. Ces grilles seront en premier lieu installées dans les zones considérées comme sensibles (Jamaica, Tribeca et l’Upper West Side).

      Le 27 août 2011, en raison de l’approche de l’ouragan Irene, la MTA décida de suspendre le service de métro à midi en prévision d’importantes inondations des voies et des tunnels. Cela constitua la première fermeture préventive du réseau pour des raisons météorologiques. Le service retourna à la normale le 29 août.

      Le 29 octobre 2012, la MTA ordonna de nouveau la fermeture totale du réseau à l’approche de la tempête Sandy. Tous les trains du métro, du Long Island Railroad et du Metro-North furent progressivement fermés à partir de 19:00 afin de protéger les passagers, les employés et le matériel de l’ouragan. La tempête provoqua des dégâts sévères sur les équipements, en particulier sur la IND Rockaway Line dont une partie a été gravement endommagée. La NYCTA dût ainsi tracter vingt rames pour rétablir partiellement le service, qui prit temporairement le nom de « Ligne H ». En outre, plusieurs des tunnels passant sous l’East River furent inondés par la montée des eaux. La station South Ferry fut également sérieusement touchée par les inondations et ne rouvrit ses portes qu’en avril 2013. Cependant, cela ne fut possible qu’en réhabilitant l’ancienne station qui avait été remplacée en 2009. Le nouveau terminal est quant à lui toujours en réparation. »

      Signaler ce commentaire

       ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *