Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le retour du tramway

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 2 mars 2020 17 commentaires

Jeanne Corriveau
Le Devoir

Disparu des rues de nombreuses grandes villes nord-américaines dans les années 1950 au profit de l’autobus et de l’automobile, le tramway fait un retour en force. Longueuil, Québec, Montréal et même Gatineau rêvent de doter leur ville d’un système de tramway. Pourtant, il n’y a pas si longtemps, ce mode de transport était considéré comme le vestige d’une époque révolue pour les uns et comme une utopie pour les autres.

Quand il s’est lancé en politique en 2004, Richard Bergeron avait fait du tramway la pièce maîtresse du programme du parti Projet Montréal. À l’époque, l’urbaniste semblait prêcher dans le désert. L’ex-maire Gérald Tremblay avait tout de même inclus le tramway dans son Plan de transport de 2008 avec une proposition de quatre circuits, mais jamais la Ville n’a réussi à donner l’impulsion qui aurait pu mettre le projet sur la voie de la réalisation. Au fil des ans, plusieurs scénarios ont été étudiés, dont celui d’un projet de tramway d’un milliard de dollars entre le quartier Côte-des-Neiges et le centre-ville, mais ils n’ont jamais eu de suites.

Une décennie plus tard, le tramway semble avoir la cote. La Ville de Québec a lancé le chantier de son controversé Réseau de transport structurant de 22,8 kilomètres qui comportera 35 stations au coût estimé de 3,3 milliards de dollars.

Jeudi, la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, a dévoilé sa vision pour décongestionner la Rive-Sud. Le tramway envisagé dans l’axe est-ouest relierait le cégep Édouard-Montpetit à la station Panama du Réseau express métropolitain (REM) à Brossard, en passant par la station de métro Longueuil.

Pour Montréal, le gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) évoque un tramway dans l’axe de la rue Notre-Dame afin de relier l’est de l’île de Montréal au centre-ville, en plus d’un circuit entre Lachine et le centre-ville.

Gatineau est aussi entrée dans la ronde. Le maire Maxime Pedneaud-Jobin souhaite le déploiement d’un tramway pour relier les secteurs ouest de Gatineau au centre-ville, avec une antenne vers Ottawa.

Outil de revitalisation urbaine

Pourquoi cet engouement soudain pour les tramways ? Spécialiste en planification des transports et chargé de cours à l’Université de Montréal et à l’UQAM, Pierre Barrieau connaît bien le tramway. Il souligne que celui-ci a beaucoup changé depuis les années 1950. Le tramway moderne est un mode de transport efficace et confortable, en plus d’être un levier de revitalisation urbaine. Et il coûte de trois à cinq fois moins cher par kilomètre à construire que le métro, souligne-t-il.

Pierre Barrieau indique qu’en renouant avec le tramway, des villes européennes comme Nantes et Bordeaux ont pu démontrer les vertus de ce mode de transport. « Dans plusieurs villes du monde, on a découvert que le tramway avait un pouvoir phénoménal de mobilité. Mais plus encore, c’est un outil de redéveloppement urbain. Tout au long du tracé, on a refait les infrastructures, et on découvre que les valeurs foncières, des deux côtés des rails, ont augmenté significativement », explique-t-il.

Si les tramways ont été chassés de nombreuses villes nord-américaines après la Seconde Guerre mondiale, c’est notamment en raison de leur désuétude et du manque de financement pour leur entretien. « Les réseaux avaient été très mal entretenus pendant des décennies et ils étaient à la fin de leur vie utile. Et les villes refusaient d’autoriser des augmentations de tarifs. À partir de là, la rentabilité des réseaux disparaît. Ils fermeront les uns après les autres parce que les gestionnaires n’ont plus l’argent pour moderniser et prolonger les réseaux vers les banlieues. »

La suite

Voir aussi : Projet - Tramway, Transport en commun.


17 commentaires

  1. Jeff M

    2 mars 2020 à 09 h 46

    « Et il coûte de trois à cinq fois moins cher par kilomètre à construire que le métro » haha, de quoi se chipoter encore!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jeff M

      2 mars 2020 à 12 h 14

      Et Fanny-Racicot Tremblay de L’ÉNAP va dans le même sens. Le métro 4 fois plus cher le km
      https://www.youtube.com/watch?v=dyG2jrgfz1s

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • urbanoïd

        2 mars 2020 à 17 h 19

        L’avantage du boulevard Tachereau, c’est qu’il n’est pas résidentiel et qu’il coupe déjà la ville en deux. Donc pas d’aqueducs, d’égouts, de câbles à déplacer. Juste détruire le boulevard et construire une dalle de béton pour le tramway. C’est comme si à Québec on avait construit le tramway au milieu de l’autoroute Laurentienne ou de l’autoroute Félix-Leclerc.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jeff M

        2 mars 2020 à 17 h 59

        « Donc pas d’aqueducs, d’égouts, de câbles à déplacer. »
        Impossible. Même si ces structures n’étaient jamais aligné sous la plate-forme, ce dont je doute fortement, il faut des ouvrages spéciaux pour ce qui passe en perpendiculaire.
        Et ne faite pas croire que le Boul Tachereau n’a rien à voir avec si le Boul René Lévesque, le Boul Laurier et Des Quatre-Bourgeois. C’est du réseau artériel comme nous avons ici en pleine ville.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  2. "Le" lecteur assidu

    2 mars 2020 à 17 h 09

    * Brève intervention

    1- Je reproduis ci-après l’extrait d’une opinion du journaliste François Bourque, parue le 28 février 2020, sur Le Soleil :

    Extrait :  » Un tramway est beaucoup plus complexe à concevoir qu’un pont, un tunnel ou un métro en raison des nombreuses interactions avec le bâti et le réseau routier de la ville  »

    2- L’extrait qui précède ne peut-il pas constituer en soi une raison justifiant à tout le moins une réflexion profonde avant le  » choix final  » ❓

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jeff M

      2 mars 2020 à 18 h 02

      Allez donc voir si c’est compliqué de faire les zigzag du groupe J’y vais en métro avec un tunnelier qui fait des courbes de 200m de rayon minimum.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • "Le" lecteur assidu

        2 mars 2020 à 18 h 57

        🙌. Je vous invite plutôt à aller lire mes nombreux commentaires antérieurs.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • laer

        2 mars 2020 à 19 h 17

        Ça nous tente pas vraiment de relire vos commentaires précédents.

        1- c’est compliqué à lire car pour vous l’expression de la pensée égale un type de poésie à lever le coeur

        2 – On comprend jamais l’objectif de vos propos

        3 – je vous invite à relire 1 et 2

        4 – relisez 1-2 et 3

        5- Ben c’est ça qui est ça

        6- Quand on parle de 17 à 24 milliards pour 30 kilomètres de métro à Montréal, ça ne vous sonne pas une cloche?

        7- SVP cessez de vomir des âneries

        8 – Oui je sais vous êtes dans un pays libre alors vous pouvez continuer vos âneries

        9 – Ben 1-2-3-4 pis 7 et 8 nonobstant 6 et 5 car allez relire mes commentaires de 2013 et 2015.

        10 – Finalement on se croirait dans un livre dont vous êtes le héros quand on vous lit.

        11- OUFFFF

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jeff M

        2 mars 2020 à 20 h 27

        +11 pour laer

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        2 mars 2020 à 21 h 23

        « Je vous invite plutôt à aller lire mes nombreux commentaires antérieurs. »

        Et moi je vous invite à relire les nombreuses questions qui vous ont été adressées personnellement et que vous avez – volontairement ou pas – laissé sans réponse.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. dédé

    2 mars 2020 à 18 h 02

    L’avantage du tramway c’est qu’il apporte beau temps soleil et tits zoiseaux partout partout :-)

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. "Le" lecteur assidu

    2 mars 2020 à 22 h 38

    * L’insulte est l’arme des faibles.

    La politesse me retient d’en rajouter ❗️

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. Rem D

    3 mars 2020 à 18 h 42

    Comme vous avez raison! Je prend le métro pour aller travailler et c’est pas mal déprimant de s’engouffrer sous terre par un beau matin ensoleillé de juin.

    (Je répondais à Dédé, mais j’ai posté sous le mauvais nom ;) )

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *