Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le gouvernement décaisse 419 M$ pour le réseau structurant

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 mars 2020 15 commentaires

Taïeb Moalla
Journal de Québec

La Ville de Québec a dépensé jusqu’à maintenant 65 M$ pour les divers travaux du bureau de projet du réseau de transport structurant, et pourra poursuivre les travaux préparatoires du projet grâce au décaissement, la semaine dernière par le gouvernement du Québec, de 419 M$.

C’est ce que Régis Labeaume a fait savoir lundi soir en marge du conseil municipal. Ces 419 millions $ font partie de l’enveloppe de 3 milliards $ investis par les deux paliers de gouvernements supérieurs.

« Avec le 215 millions qui avait déjà été alloué [en 2018], ça nous fait un total de 634 millions $ qui a été alloué, s’est félicité le maire Labeaume. On est bien content de ça. C’est beaucoup d’argent. Ils sont prêts à décaisser. »

Selon lui, « ils ont confiance au projet. S’ils n’avaient pas été à l’aise, ils n’auraient pas ajouté 419 millions $. Money talks »

.Le maire de Québec a promis qu’il y aura plus tard une reddition de comptes pour les 65 millions $ qui ont servi, depuis deux ans, aux travaux du bureau de projet. Répétant qu’il n’y aura pas de dépassements de coûts, M. Labeaume a insisté pour dire « qu’on va en faire pour 3,3 milliards $. Pas une cenne de plus ».
Il a refusé de préciser si cela signifie que des pans du projet pourraient être abandonnés en cours de route. D’après lui, les provisions pour risques de 712 millions $ sont suffisantes.

La décision de faire passer ou non le tramway sur les terrains de soccer de l’école secondaire de Rochebelle n’est toujours pas prise. « On n’est pas prêts à vous dire ça, a signalé le maire. On veut vous annoncer des choses quand ce sera décidé. Ce qui est décidé, c’est qu’on n’ira pas au Phare et qu’il n’y aura pas de tunnel [à l’ouest]. Le reste n’est pas décidé. »

D’autre part, Régis Labeaume a mentionné que la Ville tente d’acquérir un terrain à Val-Bélair pour construire rapidement « un gros Parc-O-Bus [stationnement incitatif] » de 400 places.

La suite

Projet de tramway à Longueuil

Voir aussi : Projet - Tramway, Transport en commun.


15 commentaires

  1. urbanoïd

    4 mars 2020 à 06 h 50

    @jay_urb Je n’arrive pas à répondre à vos questions sur le billet antérieur, le captcha provoque une erreur 403. Si vous lisez ceci, je vous répondrez ici.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    4 mars 2020 à 11 h 37

    « M. Labeaume a insisté pour dire « qu’on va en faire pour 3,3 milliards $. Pas une cenne de plus ».
    Il a refusé de préciser si cela signifie que des pans du projet pourraient être abandonnés en cours de route. D’après lui, les provisions pour risques de 712 millions $ sont suffisantes. »

    Comment tu peux dire d’un côté que tu travailles sur un projet depuis dix ans et de l’autre dire que c’est normal d’en ignorer de grands bouts?

    Déjà 65 millions de dépensés, ça revient cher de la napkins :)

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • julien

      4 mars 2020 à 12 h 42

      Cela me semble normal dans un projet d’une telle ampleur de ne pas avoir tous les détails. Tant le tracé final que la couleur des bancs dans les tramway est loin d’être définitif. Même si des travaux étaient démarrés il y a 10 ans, aucun budget n’était connu. Ce serait étrange d’arrimer avec un projet 100% ficelé si rapidement.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  3. urbanoïd

    4 mars 2020 à 13 h 01

    Le tramway a tué une personne ce matin à Casablanca et une femme grièvement blessée à Bordeaux. Dimanche, 2 blessées et le tramway interrompu plusieurs heures.

    Le métro léger automatique a 0 accident après avoir transporté 5 milliards de passagers.

    Pourquoi investir dans un tramway lorsqu’il existe une alternative sécuritaire, rapide, fiable et durable?

    https://www.lesiteinfo.com/maroc/accident-mortel-du-tramway-de-casablanca/

    https://www.sudouest.fr/2020/03/04/bordeaux-une-femme-grievement-blessee-par-un-tramway-7275237-2780.php

    https://www.leprogres.fr/edition-lyon-villeurbanne/2020/02/29/voiture-contre-tram-a-villeurbanne-deux-blessees-et-la-ligne-t1-perturbee

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Guibert

      4 mars 2020 à 14 h 11

      Si l’on suit votre raisonnement quant aux risques d’accidents, il faudrait de ce pas interdire les automobiles sur nos routes. Elles causent quotidiennement des décès ou des accidents avec blessures corporelles.
      Logique? Pas sûr…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • urbanoïd

        4 mars 2020 à 15 h 39

        @guibert Qui parle d’automobiles? Il est question du tramway et du métro léger. Avec le même budget, le tramway provoquera des accidents (ce n’est qu’une question de temps), le métro léger n’a aucun accident.

        Depuis son inauguration, il y a 8 ans, le tramway de Casablanca a tué 15 personnes et il a causé plus de 600 collisions… tout cela sans hivers!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Guibert

        4 mars 2020 à 16 h 19

        Le lien est que chaque mode de transport vient avec ses risques. Vous vous servez de ces risques, sans remettre les en perspective avec l’ensemble des variables, pour illustrer la supériorités supposée d’un mode sur un autre (à supposer que le métro léger soit un mode à part entière, de ce que je comprends de vos arguments, c’est plutôt un type d’insertion avec un ensemble de technologies d’automatisation).
        Des accidents surviendront probablement avec le tramway, mais seront-ils plus nombreux qu’avec les modes de transport actuels considérant le report modal anticipé? Rappelons que des personnes sont tuées ou blessées chaque jour dans notre système de transport. Tragédie banale qui n’amène pourtant que peu de gens à remettre en question le choix de l’automobile! C’est un drôle d’argument pour discréditer le tramway.

        Par ailleurs, les métros souterrains ou aériens bénéficient de site propres qui minimisent les interactions avec l’environnement urbain, voire les rendent nulles, mais cela a un prix. Le coût n’est en aucun cas équivalent malgré vos prétentions. De plus, il y a des avantages à avoir une plus grande intégration d’un mode de transport à la trame urbaine qui sont aussi qualitatifs, tant pour les voyageurs que pour la cohérence urbaine.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • laéR

        4 mars 2020 à 16 h 56

        @Urbanoid: qui parle de métro léger à part vous? Personne. Par ailleurs, vous n’avez toujours pas répondu à JayUrb. On attend impatiemment votre réponse.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • urbanoïd

        4 mars 2020 à 17 h 47

        @guibert Il y a effectivement un cout pour le métro léger. Sacrifier 2 tronçons du tramway (Cap-Rouge/Ikea et 55e/Louis XIV). Tous les métros légers automatiques au monde ont couté en moyenne 95M$/km. Le tramway Québec est actuellement à 100M$/km. Regardez du côté de Rennes, Brescia, Lausanne, Toulouse, Turin, Catania, Lille …

        Donc, sachant que vous pourriez construire un métro léger (plus court) plus sécuritaire, vous préférez le tramway (qui est 2 fois plus lent) ?

        Regardez autour de vous, les gens sont souvent captivés par l’écran du téléphone en marchant ou écoutent de la musique. À Bordeaux, ils ont eu 178 accidents en 2018, 175 en 2019, et 34 collisions depuis le début de cette année. La campagne de sécurisation de tramway a du mal à produire de résultats concrets. Tous les voyageurs sondés reconnaissent s’être fait au moins une fois surprendre par l’arrivée « soudaine » d’un tramway.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • urbanoïd

        4 mars 2020 à 18 h 13

        @Réal .ruza’l snad tse esnopér al ,ecneitaP .brUyaJ ed KO el uçer sap sruojuot ia’n ej ,sruellia raP ? eriatilatot eriam ud etces al trap à syawmart ed elrap iuQ

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Guibert

        4 mars 2020 à 23 h 03

        La sécurisation du tram peut être un enjeu, comme celle de tout mode de transport urbain. Il faut cependant remettre des statistiques d’accident en perspective de leur gravité, des kilomètres parcourus et des passagers transportés. Lancé comme ça, ça ne veut rien dire.

        Le problème des téléphones intelligents et de l’attention sont d’un autre ressort. Sinon, c’est clair que les trams modernes sont assez discrets et silencieux et peuvent surprendre (c’est étrange, ici on entend plutôt les opposants faire valoir que c’est bruyant!).

        J’ai pris le métro de Rennes par le passé. C’est chouette, mais ce n’est pas très articulé à la ville. Ce qu’il faut surtout dire, c’est que la configuration urbaine est complètement différente!!! En effet, le gros de la ville qui est desservie par le système de type VAL tient dans un rayon de 3,5 km. À Québec, cela viendrait à considérer seulement l’aire entre D’Estimauville et Saint-Sacrement et au Nord, s’arrêter à la voie ferrée de Limoilou. On peut pas dire que c’est comparable, ni que c’est une couverture suffisante pour répondre aux besoins de la ville et des banlieues. La densité de déplacements TC est très importante sur de brefs tronçons, ce qui n’est pas le cas à Québec. La forme urbaine est très centralisée alors qu’ici, on est dans un modèle de dispersion par corridors et multiples pôles d’activités. Bref, j’aimerais bien qu’il y ait un métro et aussi un tram et un BHNS comme à Toulouse, mais la forme urbaine n’est pas si facile à desservir de manière acceptable en terme de coûts et je pense que le réseau structurant proposé dans son ensemble avec le tramway comme colonne vertébrale est un excellent compromis.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        5 mars 2020 à 06 h 37

        « Le problème des téléphones intelligents et de l’attention sont d’un autre ressort. Sinon, c’est clair que les trams modernes sont assez discrets et silencieux et peuvent surprendre (c’est étrange, ici on entend plutôt les opposants faire valoir que c’est bruyant!). »

        Bientôt la STM aura plusieurs autobus articulés 100% électrique. Le gouvernement cessera éventuellement de subventionner l’acquisition de tous les véhicules de TEC qui ne seront pas 100% électrique. Le RTC n’aura d’autre choix que de suivre la STM.

        Va-t-on mettre 100% du réseau en métro afin de sauver « les gens sont souvent captivés par l’écran du téléphone en marchant ou écoutent de la musique »?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  4. julien

    5 mars 2020 à 06 h 58

    ‘Donc, sachant que vous pourriez construire un métro léger (plus court) plus sécuritaire, vous préférez le tramway (qui est 2 fois plus lent) ? ‘

    J’ai de la difficulté avec le deux fois plus lent. Train pour train, il n’y a pas grand différence. Ce qui fait beaucoup varier la vitesse effective d’un train c’Est :
    Les arrêts (feux de circulation, encombrement de la voie. Il n’y en aurait pas sous terre, et dans le projet actuel, il n’y en aurait pas non plus.
    Les arrêts pour embarquer les passagers. Dans le projet actuel, ils ont été mis aux 800 mètres. Dans le projet sous terre, ils sont mis à quelle distance pour permettre aux trains être aussi rapides?

    Le tramway actuel va être à près de 25 kilomètres heure . À titre de comparaison, la ligne verte du métro de Montréal a une vitesse de 34 km/h.
    Pour avoir une vitesse moyenne de 51 km/h, la ligne jaune de Montréal a 3 stations distancées en moyenne de 1,4 km.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. laéR

    5 mars 2020 à 09 h 10

    @Urbanoïd:

    Je vais vous expliquer comment lire mon surnom:

    laéR se prononce ainsi: LA É AIR.

    Nul besoin de vous croire un Sherlock Holmes des pauvre en croyant avoir découvert que mon nom est Réal. Ce n’est pas le cas, malheureusement pour vous.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *