Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le tramway, un «colosse au pied d’argile»

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 5 août 2020 17 commentaires

Arnaud Koening-Soutière
Journal de Québec

Un organisme propose un tunnel sous le quartier Saint-Roch pour éviter une «ligne orange» à Québec.

Le passage du tramway sous terre doit se prolonger sur 600 mètres, pour rallier le Grand Théâtre au pôle d’échanges Saint-Roch, sans quoi le réseau se trouvera les mains liées pour adapter son offre dans les prochaines décennies, clame l’organisme Vivre en Ville.

Le tracé actuel du projet prévoit que les rames du tramway seront en mode souterrain du Grand Théâtre jusqu’au bas de la côte d’Abraham.

Les rames sortiront de l’embouchure aux abords du parc Jean-Paul-L’Allier, pour ensuite emprunter la rue de la Couronne.

Or, l’organisme propose plutôt que le tracé passe sous le quartier Saint-Roch, pour aller rallier le pôle d’échanges. Pour ce faire, le tunnel devrait être prolongé d’environ 600 mètres, précise le directeur général de Vivre en Ville, Christian Savard. Il fera valoir cette position mercredi dans le cadre de la deuxième partie de l’audience publique sur la construction du tramway.

Sans ce changement, M. Savard se dit « inquiet » pour la pérennité du réseau et pour son efficacité à desservir de grands événements comme le Festival d’été de Québec. Selon lui, une unique embouchure au pied de la côte d’Abraham créerait « un goulot d’étranglement », qui empêcherait toute bonification du réseau pour s’adapter en fonction du développement de la ville et de l’achalandage, entre autres.

« S’il y a un endroit où on peut se retrouver avec une situation comme une ligne orange, c’est cet endroit-là », désigne Christian Savard, en référence à la forte saturation observée pendant les heures de pointe sur cette ligne du métro de Montréal.

Le prix qu’il en coûterait pour emprunter une nouvelle direction n’est pas évalué. « C’est sûr qu’on dépasserait l’enveloppe actuelle », admet cependant M. Savard.

Le coût, c’est l’un des aspects sur lesquels ont accroché les commissaires du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), mardi, lors de la présentation de l’ingénieur Robert Vanderwinkel.

Le commissaire Pierre Renaud et la présidente Corinne Gendron ont notamment remis en question les estimations pour le coût par kilomètre de celui qui milite pour que le projet soit transformé en métro dans son entièreté.

« Ça va être un colosse, mais qui a un pied d’argile pour l’instant. […] Tant qu’à faire un tramway qui va coûter des milliards, il faut prendre les bonnes décisions immédiatement », répond pour sa part Christian Savard au sujet du dépassement de coût à prévoir si sa proposition était adoptée.

Vivre en Ville propose que la circulation automobile reste condamnée sur la rue de la Couronne, supposée accueillir le tramway, pour plutôt en faire un « transit mall ». On veut ainsi faire partager l’artère entre autobus, cyclistes et piétons.

La suite

Le mémoire de Vivre en ville qui sera présenté au BAPE

Le communiqué du 5 août de Vivre en ville

Voir aussi : Projet - Tramway.


17 commentaires

  1. Jeff M

    5 août 2020 à 08 h 02

    Ça viendrait fiabiliser le service à un endroit achalandé. La nouvelle version de la rue de la Couronne a été bien reçue, mais je me questionnait sur le partage des voies avec les piétons. Partout sur le réseau, on crée une plateforme sécurisée et de la couronne apparaît comme le moins séparé de son environnement.
    Mais si on va dans ces idées là, vaudrait mieux renoncer à la camisole de force budgétaire.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Insider

    5 août 2020 à 08 h 14

    « Mais si on va dans ces idées là, vaudrait mieux renoncer à la camisole de force budgétaire. »

    Vous croyez que notre bon gouvernement téflon va y renoncer? Mon seul espoir c’est aussi notre bon gouvernement spécialisé en rétropédalage. Tout de même peu d’espoir à mon humble avis.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. michel

    5 août 2020 à 09 h 55

    Ajouter 600 mètres au tunnel coûterait 210 millions de plus. Vivre en ville, qui sait très bien que l’enveloppe de 3,3 G$ est fermée, devrait nous dire où il faudrait couper. On réduit à nouveau le tracé du tramway? On sacrifie les voies réservées?
    En ajoutant 600 mètres au tunnel, on ajouterait 600 mètres de plus au dédoublement actuel, puisqu’il est déjà prévu que les voies réservées du 3e lien se rendront jusqu’à au moins le pôle d’échange Saint-Roch.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • julien

      5 août 2020 à 11 h 36

      Vivre en ville, qui sait très bien que l’enveloppe de 3,3 G$ est fermée, devrait nous dire où il faudrait couper. On réduit à nouveau le tracé du tramway? On sacrifie les voies réservées?

      Si je me souviens bien de leurs propos, ils demandent au gouvernement de remettre en question cette enveloppe fermée.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

        5 août 2020 à 13 h 35

        Le gouvernement du Québec et celui du Canada doivent être au rendez-vous pour financer le projet à la hauteur des besoins. L’enveloppe initiale de trois milliards de dollars, essentielle pour poursuivre le travail de conception du projet, ne doit pas devenir un carcan. Vivre en ville

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        5 août 2020 à 17 h 11

        Je serais le premier à me réjouir si Québec se voyait octroyer plus que 3,3 G$. Or, il me semble que la CAQ a été très clair à ce sujet, et ce à plusieurs reprises. Le « carcan » est donc là pour rester.
        Tant qu’à rêver en couleur, pourquoi un organisme comme Vivre en ville se limiterait-il à demander un accroissement à peine suffisant pour couvrir les 600 mètres additionnels du tunnel? Il pourrait en demander plus, et ce de façon à ce qu’on puisse aussi ravoir notre ligne de trambus et nos voies dédiées vers l’est et le nord.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • Che

      5 août 2020 à 13 h 30

      « on ajouterait 600 mètres de plus au dédoublement actuel »

      Pourquoi le projet de RTSC est responsable du dédoublement du tunnel prévu par le 3e lien ? Pourquoi le projet du 3e lien n’agit pas comme prolongation du tramway à D’Youville à la place de rejoindre le tramway à St-Roch ?

      Mon petit doigt me dit que le 3e lien est un projet automobile avec des éléments de TEC ajoutés à la dernière minute (sur le coin du coin de napkin). La proposition du 3e lien pour sa partie TEC est ridicule, irréaliste, coûteuse et peu pratique. Elle va probablement être abandonnée si jamais le 3e lien se matérialise.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        5 août 2020 à 13 h 35

        @ Che

        Comme briseux de party il est difficile de faire mieux que vous! ;-)

        * fin du sarcasme *

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Che

        5 août 2020 à 13 h 47

        Quelqu’un doit le faire ! :)

        Sérieux, l’argument « les deux bureaux de projet doivent être combinés » sonne toujours creux à mes oreilles… à moins que la finalité est d’avoir uniquement un projet de TEC. Sauf que ceci n’est pas réaliste dans le contexte politique actuel.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        5 août 2020 à 13 h 57

        « Quelqu’un doit le faire ! :) »

        C’est gentil de me donner un break. Selon moi je suis aussi populaire sur QU que le projet de Réseau Structurant dans la section commentaires de Radio-Canada. ;-)

        « Sauf que ceci n’est pas réaliste dans le contexte politique actuel. »

        Contexte que bien du monde ignore malheureusement…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        5 août 2020 à 17 h 30

        « La proposition du 3e lien pour sa partie TEC est ridicule, irréaliste, coûteuse et peu pratique. Elle va probablement être abandonnée si jamais le 3e lien se matérialise. »
        Mon petit doigt me dit que vous ne savez pas de quoi vous parlez.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • julien

        5 août 2020 à 18 h 12

        En fait, le 3e lien aurait plus d’allure s’il ne s’agissait que d’un métro entre Lévis et le tramway la colline parlementaire.

        Très efficace, et probablement plus réaliste de respecter le 4 milliards…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        5 août 2020 à 18 h 15

        @ michel

        Je vous laisse deviner ce que mon petit doigt me dit concernant ce que vous écrivez. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Che

        6 août 2020 à 00 h 06

        « Mon petit doigt me dit que vous ne savez pas de quoi vous parlez. »

        Pourquoi, lorsque le 3e lien a été proposé, et que le trajet du tramway était connu, a-t-on proposé un trajet qui dédoublait celui du tramway ? Ils n’ont pas pensé à ça eux ?

        Pour moi, le gouvernement n’a pas plus l’air de savoir de quoi il parle lui non plus dans ce dossier…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        6 août 2020 à 10 h 11

        @ Che
        Le 3e lien m’apparaît comme une nécessité pour la région étant donné la présence des deux ponts à l’ouest, autrement dit étant donné leur mauvaise répartition sur l’ensemble du territoire.
        Comment expliquer qu’une personne qui semble vouloir qu’on investisse davantage de ressources financières dans les TEC puisse rejeter du revers de la main les voies réservées de ce futur lien, cela je n’arrive tout simplement pas à le comprendre. Je me serais attendu à ce que comme moi vous souhaitiez qu’elles soient, non seulement incluses dans le projet, mais aussi très utilisées; ce qui contribuerait à réduire d’autant plus le nombre d’autos qui entrent à Québec.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        6 août 2020 à 15 h 34

        « Comment expliquer qu’une personne qui semble vouloir qu’on investisse davantage de ressources financières dans les TEC puisse rejeter du revers de la main les voies réservées de ce futur lien, cela je n’arrive tout simplement pas à le comprendre. »

        Ce que je n’arrive pas à comprendre c’est pourquoi quelqu’un qui désire que l’on ivestisse plus en TEC devrait appuyer un projet qui augmentera l’étalement urbain?

        Vous qui remettez tout en question pour le projet de Réseau Structurant comment pouvez-vous refuser que l’on puisse remettre en question celui du 3e lien qui est beaucoup moins avancé?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *