Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Projet de tramway: estimation de l’achalandage attendu (Vivre en ville)

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 5 septembre 2020 11 commentaires

Le document de 9 pages réalisé par Vivre en ville.

Un extrait:

Dans le modèle du RTC, la répartition de la croissance démographique ne tient pas compte – à part pour quelques grands projets urbains – de la présence future du réseau structurant de transport collectif et de son influence (RTC, 2019). Cette répartition, fondée sur les prévisions utilisées lors de l’étude de faisabilité Tramway-SRB de 2017, est plutôt faite « au fil de l’eau » en fonction de l’offre de transport actuellement présente sur le territoire et non pas de l’offre future (Consortium CIMA, AECOM, SETEC, 2014).

C’est une lacune qui compromet de façon importante l’estimation présentée. On parle de 30 000 nouveaux ménages dont le comportement de transport pourrait, selon leur localisation, changer du tout au tout.
En plus de la localisation des ménages, le futur réseau structurant de transport collectif aura aussi un impact sur le choix de localisation des entreprises. Les abords du tramway seront assurément un emplacement prisé pour des organisations publiques et privés qui voudront profiter de l’accessibilité accrue pour leurs travailleurs et leurs visiteurs, mais aussi de la visibilité et du rayonnement associés (Vivre en Ville, 2020).

L’impact potentiel sur l’achalandage est d’autant plus important que la consolidation d’un milieu a aussi un effet sur le comportement des activités et des ménages déjà présents. En augmentant la densité de population et l’intensité d’activités, on crée une masse critique susceptible de soutenir, par exemple, une offre commerciale locale, et de rendre le milieu globalement plus favorable à la mobilité durable.

Voir aussi : Projet - Tramway.


11 commentaires

  1. « Le » lecteur assidu

    5 septembre 2020 à 10 h 25

    🌈 🌈 🌈 Achalandage

    🔶 🔶 Oublions un instant la question du tramway;

    🔶 🔶 Commentons sur « L’Achalandage en soi »

    🔶 Quelqu’un sur ce site peut-il me fournir une étude justifiant un projet basé sur un achalandage ❓

    ▪️ Qui plus est, quelqu’un peut-il m’en citer une qui n’est liée de quelque façon à une demande immédiate, ou à venir, entendue ou pas, d’un soutien public analogue à une quelconque subvention ❓

    🔶 Hormis ce qui précède, prenons l’hypothèse contraire:

    ▪️ Pouvez-vous citer un événement quelconque ayant suscité un enthousiasme tel qu’un «  homme d’affaires » a foncé tête baissée, assuré de « faire la passe assurée » ❓
    ▪️ Même avec la plus grande bonne foi, sans nommer spécifiquement une personne physique ou morale, avez-vous souvenir d’en connaître au moins une qui a pris ses rêves pour réalité ❓

    🟥 Je m’arrête à ce stade, estimant que les questions posées sont suffisantes à nourrir le débat.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Guibert

      5 septembre 2020 à 13 h 53

      Vous voulez dire qu’un projet de métro de 5,7km au coût d’environ 2,8 milliards est une bonne affaire ou encore que vous aimez l’étude? Des études comme ça, il en pleut à Québec depuis des années et elles arrivent pas mal toutes à la conclusion que la meilleure option est un système de type lrt avec courte portion tunnel et l’essentiel en surface. C’est exactement ce qu’est le projet de tramway actuel….

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Guibert

        5 septembre 2020 à 14 h 10

        Juste pour poursuivre, 2,83 milliards pour 5,7 km, ça fait environ 496 millions par km. À ce ratio, on aurait environ 6.5km de métro à Québec pour le budget immuable alloué. Par contre, comme c’est aussi le prolongement d’une ligne existante parions que certains coûts liés au matériel roulant et à l’exploitation des systèmes sont évités. Bref, je suis pas du tout envieux de ce projet par rapport au rstc proposé ici

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  2. Gaston

    5 septembre 2020 à 14 h 06

    @Guibert: en donnant l’exemple dans le lien, j’essaie juste de clarifier la question initiale de lecteur assidu (projet base sur l’achalandage).

    Dans ce cas ci, c’est l’extension d’un système existant dans un contexte différent de celui de Québec, mais l’achalandage actuelle et projetée ainsi que le potentiel de développement sur l’axe sont les arguments principaux.

    Pour ce qui est du projet: oui, je pense que c’est un bon projet qui remplacera la ligne d’autobus la plus achalandée en Amérique du Nord avec du Skytrain. Les différents niveaux de gouvernement sont du même avis, ce qui fait en sorte que la construction débutera sous peu (et la population demande déjà une prochaine extension).

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Nathan

    5 septembre 2020 à 15 h 10

    Le gros du problème, c’est que nous sommes ignorant car le tramway est un mode de transport européen! Ma tante va souvent en europe et elle a prit les tramways et c’est un mode efficace et moderne
    Demander à vos proches qui vont en europe!? De ce qu’ils en pensent!
    2-Wow un métro de 5.7km pour 2.8 milliard!……………On le met où ?
    La 801 et 802 quand j’en vois passer c’est assez plein? donc Sa décourage certains de le prendre
    3- Phase 1, C‘est très extensible! personne a dit que sa va rester 22km de ligne et on va jamais penser (ah on pourrait aller à Lafaune! Ah pourrait en mettre un dans Lebourneuf et ect! Mais non! on se chicane a savoir si c’est bon pour québec alors que Ottawa et toronto et Montréal en veulent

    ON VEUT REDEVENIR UN GROS VILLAGE!!!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • JpDuval

      5 septembre 2020 à 22 h 09

      Mais non! on se chicane a savoir si c’est bon pour québec alors que Ottawa et toronto et Montréal en veulent

      ON VEUT REDEVENIR UN GROS VILLAGE!!!

      Désolé mais vous citez des environnements urbains plus gros que notre ville….Comparer à eux nous sommes petit.
      Québec a un problème…..Et il est psychologique. Collectivement nous souffrons d’un problème d’estime de soi et nous désirons nous faire accroire que nous sommes plus important que ce que la réalité nous présente.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  4. Insider

    5 septembre 2020 à 22 h 50

    « Désolé mais vous citez des environnements urbains plus gros que notre ville….Comparer à eux nous sommes petit. »

    @JpDuval

    Surrey près de Vancouver, Brampton et Hamilton,

    Et comme notre bon gouvernement semble inclure Lévis dans le projet du RSTC, j’ajouterais Mississauga à la liste.

    Croyez-moi les citoyens de toutes ces villes adorent les citoyens de Québec qui tiennent un discours comme le vôtre! ;-)

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *