Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le tramway doublera le nombre de correspondances

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 28 septembre 2020 23 commentaires

Stéphanie Martin
Journal de Québec

Avec l’avènement du tramway, la moitié des usagers du transport collectif à Québec devront effectuer au moins un transfert pour se rendre à destination. C’est deux fois plus que dans un scénario sans tramway.
On apprend cette information dans une réponse donnée au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE).

Ce dernier voulait connaître l’impact de l’arrivée du tramway dans la réorganisation du service actuel en ce qui concerne les correspondances, c’est-à-dire les transferts que les usagers doivent effectuer entre le départ de leur domicile et leur arrivée à destination.

Le Bureau de projet du réseau structurant a comparé deux scénarios à l’horizon de 2026 : un avec tramway, un sans tramway.

Dans un scénario où on conserve le système de transport en commun actuel, il y aurait, aux heures de pointe du matin, le quart des usagers du transport collectif (9900 sur 38 500 usagers) qui devraient prendre au moins une correspondance dans leur déplacement matinal. Avec l’arrivée du tramway, dès l’an un, cette proportion passera du simple au double (28 200 sur 54 900).

Pour Fanny Tremblay-Racicot, professeure à l’École nationale d’administration publique, et Marie-Hélène Vandersmissen, directrice du département de géographie à l’Université Laval et spécialisée en aménagement du territoire et en développement régional, ce scénario pourrait réduire l’attrait du transport en commun.
Tracé non « optimal »

Pour Mme Tremblay-Racicot, la nécessité d’effectuer un transfert est un « irritant » et « risque même d’engendrer une perte d’usagers des transports collectifs ». Cela « témoigne que le tracé du tramway (et ses lignes de rabattement) n’est pas optimal, car il relie moins efficacement les lieux d’origine et de destination ».

« Il est possible effectivement que pour certains usagers, le fait d’avoir deux ou plus de deux correspondances soit un inconvénient qui ne soit pas compensé par le confort, la fiabilité et la rapidité du tramway », indique Mme Vandersmissen. « Cela dépendra beaucoup du délai d’attente entre chaque correspondance et de la communication de ce temps d’attente aux usagers. »

Les banlieues perdantes

Les usagers des banlieues seront les principaux perdants dans ce scénario, car ils perdront leur express, selon les deux chercheuses.

Mme Vandersmissen souligne tout de même que le rabattement « leur donnera accès à l’ensemble du réseau, et donc à un éventail plus grand de lieux de destination, ainsi qu’à une plus grande fréquence de service ».
Le Bureau de projet explique cette nouvelle réalité par le « rabattement plus intensif, principalement aux pôles d’échanges, pour une correspondance du bus vers le tramway et vice-versa ».

Le Bureau insiste sur le fait que le réseau structurant de transport en commun apportera des gains de temps, et que « l’utilisateur aura le choix d’effectuer un trajet qui minimise les correspondances s’il le souhaite ».

La suite

Voir aussi : Projet - Tramway.


23 commentaires

  1. alexk7 Utilisateur de Québec Urbain

    28 septembre 2020 à 10 h 08

    Les correspondances permettent une augmentation significative de la fréquence de service et améliorent le service en utilisant moins de bus ! C’est exactement ce qu’on doit faire. Personnellement, je préfèrerais un métro avec des correspondances confortables en sous-terrain, mais on peut pas tout avoir…

    J’invite les lecteurs de Québec Urbain à se familiariser avec le travail de Jarrett Walker et son blog : https://humantransit.org/

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Roger

    28 septembre 2020 à 10 h 14

    Je suis en plein coeur du centre-ville et je savais que je perdais déjà 50% des arrêts que j’ai en ce moment.

    Maudine que je commence à trouver ça compliqué de trouver des avantages à ce projet…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. « Le » lecteur assidu

    28 septembre 2020 à 10 h 17

    🌈 🌈 Matière à réflexion ❓

    ▪️▪️ 2 fois plus de correspondances avec un tramway 👎🏿

    ▪️▪️ Sans les questions du BAPE, l’aurait-on su ❓

    ▪️▪️ 2 professeures ( ENAP + U.L ) sont d’avis que cela pourrait réduire l’attrait du transport en commun 👎🏿

    ▪️▪️ L’une d’elles rajoute même que le tracé du tramway et de ses lignes de rabattement témoigne qu’il n’est pas optimal 👎🏿

    ▪️▪️ Les usagers des banlieues vont être les principaux perdants 👎🏿

    ▪️▪️ Les banlieues vont perdre un des éléments novateurs et efficaces que constituent le concept du transport par Express 👎🏿

    🔷 🔷 Ai-je besoin de rajouter à ce qui précède ❓

    🔷 🔷 Euh ❗️ Non, la coupe est pleine ❗️

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • julien

      28 septembre 2020 à 10 h 57

      euh, c’était pas un grand secret… c’était annoncé depuis fort longtemps que le pôle d’échange allait être dans St-Roch en face du stade municipal et que les autobus s’y rabattraient…

      C’est le principe de n’importe quel réseau structurant. C’est aussi ce qui est arrivé lors du prolongement du Métro à Laval et c’est ce qui se fait avec le REM.

      Même le groupe J’y Vais en Métro prône une ligne centrale ce qui entraînerait aussi un rabattement des lignes d’autobus vers le métro.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • nietnietniet

      28 septembre 2020 à 11 h 32

      Désolé mais quand je vois le nombre d’icônes que vous mettez dans vos commentaires, je ne prends même pas le temps de les lire. Je ne comprends pas l’utilité.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • « Le » lecteur assidu

        28 septembre 2020 à 13 h 41

        @ nietnietniet

        – Désolé pour « l’effort cérébral » requis, mais je ne partage pas votre point de vue 😉

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • SimonG Utilisateur de Québec Urbain

        29 septembre 2020 à 10 h 15

        @ « Le » lecteur assidu

        Je participe rarement par écrit, mais je lis tout ce qui s’écrit sur QuébecUrbain. J’apprécie généralement vos interventions (le contenu), mais je dois seconder : votre mise en page en complètement insupportable. Je ne sais qui vous a dit que c’était une bonne idée ou quelle est votre inspiration, mais j’espère réellement que vous aller considérer lâcher les icônes, c’est contreproductif.

        /////

        Si certains d’entre vous avez déjà utilisé le transport en commun, vous sauriez que les correspondances sont un réel frein à son utilisation. Encore aujourd’hui, c’est un facteur qui peut faire pencher la balance entre le bus ou l’auto dans mon cas.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Omer

        29 septembre 2020 à 13 h 12

        @SimonG

        Oui, cela est juste. Toutefois, à moins de demeurer directement sur la ligne de tramway et de se rendre à un autre point plus loin sur ce même trajet, la correspondance est « l’effort » pour sacrifier l’utilisation de sa voiture.

        Pour certains, la correspondance peut être aussi simple que de faire une courte distance en auto, stationner celle-ci dans un Parc-O-Bus, puis embarquer dans une Express pour y descendre en face de sa destination.

        Oui, l’autobus (ou futur Tramway) ne passe pas à la porte de chacun, oui il faut parfois déneiger son auto au retour dans le Parc-O-Bus, et ce, que pour 5 minutes en auto par la suite, mais un moment donné, on ne peut faire passer les meilleurs trajets dans toutes les rues de la Ville.

        Si tous les automobilistes attendent que le tramway passe dans leurs rue, certains vont devoir patienter indéfiniment ou encore, déménager dans un endroit plus stratégique.

        À mon humble avis, ce choix personnel demeure un calcul de temps ET d’argent. Et ici, ce n’est pas seulement le plein à la pompe, mais aussi les frais d’entretien, les assurances, le stationnement au travail, etc , etc.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        29 septembre 2020 à 17 h 49

        « Si certains d’entre vous avez déjà utilisé le transport en commun, vous sauriez que les correspondances sont un réel frein à son utilisation. »

        @ SimonG

        Évitez d’énoncxer ce genre de chose devant Jarred Walker car sa réponse risque de vous déplaire. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • PPDaoust

      28 septembre 2020 à 11 h 41

      Je pense qu’avec votre tablette, vous pourriez certainement télécharger les versions électroniques des ouvrage de Jarred Walker.
      En attendant…
      https://humantransit.org/2009/04/why-transferring-is-good-for-you-and-good-for-your-city.html

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • « Le » lecteur assidu

        28 septembre 2020 à 14 h 50

        @ PPDaoust

        ✳️ Commentaire succinct

        – D’abord merci pour le document suggéré que j’ai téléchargé sur mon iPad Air ainsi que sur mon nouveau cell qui, lui, va me fournir la traduction afin que je puisse en apprécier davantage les subtilités le cas échéant.

        – J’apprécie d’autant plus votre « réaction » qu’elle apporte du contenu au débat plutôt que d’attaquer le « messager » .

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        28 septembre 2020 à 15 h 48

        Ce que le document n’aborde pas, c’est la question du gestion du personnel et de l’équipement. C’est séduisant les lignes express, mais une une fois que le chauffeur (et son autobus) a fini sa run du matin, on lui fait faire quoi jusqu’au soir?

        Bonne lecture. Depuis que je l’ai faite, je respecte beaucoup plus le difficile travail des organisateurs du RTC.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        29 septembre 2020 à 15 h 46

        « – J’apprécie d’autant plus votre « réaction » qu’elle apporte du contenu au débat plutôt que d’attaquer le « messager » . »

        Ça fait des années que je suggère de lire ce que Jarred Walker écrit. Dois–je oprendre ça comme un compliment à mon égard? ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  4. Che

    28 septembre 2020 à 11 h 04

    Ces informations ont été présentés dès le début du projet. Une présentation du RTC a clairement présenté l’orientation de passer d’un réseau point-à-point à un réseau avec une colonne vertébrale (tramway et metrobus) auquels les autres parcours se rattachent. L’avantage étant plus de fréquence et plus d’amplitude.

    Par exemple, c’est bien d’avoir une express qui va de Beauport jusqu’à Laurier. Par contre, c’est moins bien quand on se rend compte qu’il y a deux départs (dans chaque direction) par jour. Pour moi, c’était un bloquant.

    L’alternative qui a été présentée lors de la même rencontre du RTC, est de retirer les express Beauport/Ste-Foy, ajouter des express Beauport/Haute-Ville (qui seraient disponibles toute la journée et une partie de la soirée), et permettre au tramway de faire le reste du parcours vers Ste-Foy.

    Au final, si l’ajout de correspondances permet d’avoir un service plus fréquent, plus fiable et disponible plus longtemps dans la journée, n’est-ce pas un bon compromis ?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. damlef

    29 septembre 2020 à 11 h 41

    Avoir une correspondance de plus n’est pas important si en contrepartie la fréquence est élevée.
    Avec les express, il faut en permanence surveiller l’heure pour être certain de ne pas le manquer, sinon il faut attendre le prochain qui est parfois 30 min plus tard. Et il faut aussi savoir que ceux qui partent de la colline parlementaire ne sont jamais à l’heure.
    Ne pas avoir à se soucier de l’heure pour au pire devoir attendre deux fois 5 min est extrêmement important quand on utilise les TEC tous les jours.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      29 septembre 2020 à 15 h 49

      + 1

      J’ajouterais que si le lieu de correspondance est un pôle d’échange où il est confortable d’attendre l’hiver ( il faut toutefois être préparer à subir les commentaires désobligeants de nos spécialistes en construcrtion de cabanons qui vont s’offusquer pour la facture ) c’est de loin préférable au trajet du laitier sans correspondance.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  6. Insider

    29 septembre 2020 à 18 h 13

    @ Dédé

    Peut-être devrions-nous en construire à notre pré-retraite? ;-)

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *