Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


La valeur des propriétés augmente encore dans la région de Québec: un marché de vendeur

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 14 octobre 2020 Aucun commentaire

Jean-François Tardif
Le Soleil

La valeur des propriétés a encore augmenté dans la région de Québec lors du troisième trimestre de 2020. Selon l’Étude sur le prix des maisons de Royal LePage publiée mercredi, le prix de l’agrégat était de 7,3 % supérieur à ce qu’il était à la même période en 2019 et il atteignait 320 981 $. Des chiffres comparables à ceux compilés dans d’autres régions du Québec.

«C’est la rareté des propriétés qui provoque ce phénomène», a expliqué Mme Michèle Fournier, vice-présidente Royal LePage Inter-Québec. «On est en manque d’inventaires partout dans la région, mais aussi partout dans les grandes villes du Québec. Alors que dès qu’une maison est mise sur le marché à un prix correct, un prix bien établi, ce n’est pas rare que l’on tombe pratiquement aussitôt dans les offres multiples. C’est un beau problème pour les vendeurs qui peuvent obtenir plus pour leur propriété et un moins beau pour les acheteurs.»

Selon les chiffres présentés dans l’étude de la firme Royal LePage, le prix médian pour une maison à deux étages dans la région de la vieille capitale avait augmenté de 7,5 % depuis un an pour atteindre 383 548 $. Le prix des maisons de plain-pied avait progressé de 8,6 % pour se situer à 298 521 $. Quand au prix appartements en copropriété, il avait diminué de 3,4 % et il était de 233 231 $.

«Il y avait un surplus d’inventaire à ce niveau. Et il faut prévoir un certain temps avant qu’il ne se résorbe. À cela, il faut peut-être ajouter le fait que les gens désertent présentement les centres-ville pour aller en banlieue.»

La suite

Voir aussi : Condo, Maison.

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *