Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Résidentiel »

Baisse historique de 32 % des mises en chantier au Québec en 2023

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 janvier 2024 Aucun commentaire

Félix Morissette-Beaulieu
Radio-Canada

Les mises en chantier ont diminué de 7 % au Canada en 2023, principalement en raison d’une baisse significative au Québec de 32 %, selon les données les plus récentes de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

« On peut affirmer que la baisse observée au niveau canadien est presque totalement attribuable à la situation qu’on a eue au Québec en 2023 », explique Francis Cortellino, analyste et économiste à la SCHL.

(…)

Les villes de Montréal (-37 %) et la Région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec (-40 %) ont vu leur nombre de mises en chantiers chuter considérablement en 2023.

Dans la RMR de Québec, 5009 chantiers ont été ouverts en 2023, contre 8920 en 2020. Cette région inclut notamment la ville de Lévis.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Logement locatif ou social, Résidentiel.

350 000 $ pour une maison à Québec : les taux d’intérêt n’ont pas fait baisser les prix

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 16 janvier 2024 Aucun commentaire

Érik Chouinard
Radio-Canada

Malgré la hausse des taux d’intérêt, en moyenne, le prix des maisons n’a pas cessé de grimper en 2023, à Québec, comme dans le reste de la province. Selon deux études du marché immobilier, le prix médian d’une maison unifamiliale a dépassé 350 000 $. L’année 2024 n’annonce rien de différent sur ce plan.

Le plus récent rapport trimestriel sur le prix des maisons de Royal LePage place même le prix médian d’une résidence unifamiliale à 378 000 $ dans la région, une augmentation de 9,0 % par rapport au dernier trimestre de 2022.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Condo, Résidentiel.

La longue attente pour un permis: Est-ce qu’on sait pour Québec et Lévis ?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 2 novembre 2023 Commentaires fermés sur La longue attente pour un permis: Est-ce qu’on sait pour Québec et Lévis ?

Isabelle Ducas
La Presse

Il faut toujours plus de temps qu’il y a cinq ans pour obtenir un permis de construction à Montréal, malgré la volonté de la Ville de réduire l’attente en simplifiant la bureaucratie, en raison de la crise du logement.

Les délais varient selon les arrondissements, mais dans l’ensemble de la métropole, ils ont augmenté en moyenne de 34 %, si on les compare à ceux de 2018, selon des données obtenues et analysées par La Presse.

La suite

* Est-ce qu’un média de Québec va s’y intéresser ?

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Commercial, Condo, Institutionnel, Logement locatif ou social, Résidentiel.

Humaniti encore loin d’une pelletée de terre

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 septembre 2023 4 commentaires

Marie-Soleil Brault
Le Soleil

Le projet Humaniti repose sur la glace depuis presque deux ans, en raison des taux d’intérêt galopants qui ne permettent pas – pour le moment – d’assurer la rentabilité des quatre tours de près d’un milliard $.

Après avoir été annoncé en grande pompe en novembre 2020, le Humaniti n’a pas encore pu célébrer sa première pelletée de terre, qui devait avoir lieu l’automne suivant.

Les dirigeants de Cogir et du Groupe Dallaire – derrière le projet conjoint – soulignent que la patience est de mise pour assurer la rentabilité du projet. En particulier, dans une situation économique où l’inflation offre peu de répit.

(…)

Le Humaniti en chiffres :

Quatre tours, dont deux de 31 étages, une de 40 et une de 53 étages
200 chambres d’hôtel
280 000 pieds carrés d’espaces de bureaux
23 000 pieds carrés d’espace commercial
400 condos
1100 appartements

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Commercial, Condo, Logement locatif ou social, Résidentiel.

Les prix des propriétés ont-ils augmenté ou diminué près de chez vous ?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 8 juin 2023 2 commentaires

Laurianne Croteau
Cédric Gagnon
Catherine Bombardier
Le Devoir

La folie immobilière provoquée par la pandémie n’a pas eu le même effet dans toutes les régions du Québec. Au cours de la dernière année, la banlieue de Montréal — sur la Rive-Nord comme sur la Rive-Sud — a connu les plus grandes corrections de prix, à l’instar de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine. Dans le Bas-Saint-Laurent, les prix ont au contraire continué de grimper.

« Avec les hausses consécutives des taux d’intérêt depuis l’été dernier, les prix ont baissé de 19 % entre le sommet d’avril 2022 et décembre 2022 », constate d’emblée Charles Brant, directeur du Service de l’analyse du marché à l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). « Mais depuis ce temps-là, ils ont repris à la hausse. » La diminution moyenne des prix des maisons au Québec n’est ainsi que de 4 % entre le premier trimestre de 2022 et celui de 2023.

Malgré la tendance générale, une transaction sur dix s’est conclue avec de la surenchère au début de cette année. C’est comparable à ce qu’on voyait avant la pandémie, donc une accalmie par rapport à l’an dernier, alors qu’une transaction sur deux faisait l’objet d’une surenchère. « On était à des niveaux extrêmement élevés, historiques même », note l’analyste.

Les prix des propriétés ont-ils augmenté ou au contraire diminué près de chez vous ? Le Devoir a obtenu les données des ventes de maisons unifamiliales et de condos effectuées sur Centris entre le 1er janvier et le 31 mars de 2022 et de 2023.

Entrez le nom de votre municipalité ci-dessous ou cliquez directement sur votre région sur notre carte interactive pour obtenir une réponse.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Condo, Résidentiel, Technologie.

Les démolisseurs à l’assaut des bungalows

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 26 novembre 2022 4 commentaires

Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil

Objet de moqueries, symbole d’étalement urbain et de dépendance à la voiture, le bungalow est menacé. Partout dans la cité il tombe au combat, assailli par une armée de démolisseurs…

Chaque fois qu’un article est publié dans Le Soleil au sujet d’une maison rasée, vous êtes nombreux, chers lecteurs, à nous contacter. Résumons vos propos : dans votre rue aussi, des investisseurs ont acquis une propriété unifamiliale, souvent de bonne valeur, avec l’intention avouée de la démolir. Puis ils ont construit sur le même lot, au choix : une mégamaison (monster house), plusieurs jumelés, voire un multiplex.

Un de nos récents reportages à ce sujet a particulièrement touché votre corde sensible immobilière. Vous vous souviendrez peut-être, le texte en question a circulé largement sur le Web. Il est coiffé du titre suivant : »Et tombent les maisons dispendieuses».

À Sillery, le rouleau compresseur paraît avancer sans frein. Des résidents tentent cependant de le ralentir, sinon l’arrêter.

Récemment, nous avons marché dans les rues du quartier cossu. Rue Terrasse-Stuart, des ouvriers fignolaient le revêtement extérieur d’une bâtisse imposante de style cathédrale. Vous l’aurez deviné : l’an dernier, il y avait là un bungalow et un arbre mature majestueux.

Le Comité pour une densification respectueuse suit le dossier de près. «Il s’est démoli 60 maisons dans les 20 dernières années, dont 30 dans les 5 dernières années», avance une des citoyennes militantes, Louise Maheux. Cela dans un territoire plutôt restreint, juste à l’ouest de l’avenue Maguire. «Ça n’arrête pas.»

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Résidentiel.

Pendant ce temps, sur la Rive-Sud … des grues !

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 12 novembre 2022 Commentaires fermés sur Pendant ce temps, sur la Rive-Sud … des grues !

Voir aussi : 0 - Contenu original, Commercial, Condo, Densification, Hauteur, Institutionnel, Logement locatif ou social, Maison, Résidentiel, Transport.