Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Tramway : Le Gendre sauvé; Lebourgneuf au lieu de Charlesbourg

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 5 décembre 2020 57 commentaires

Source : Taïeb Moalla, Journal de Québec, le 5 décembre 2020

Tout indique que le tracé ouest du tramway de Québec, incluant le terminus dans le secteur Le Gendre, sera préservé tel quel. Côté nord-est, le tramway va finalement desservir Lebourgneuf plutôt que Charlesbourg, a appris Le Journal.Des discussions intenses sur les deux extrémités du tracé sont en cours entre le ministre François Bonnardel et le maire Régis Labeaume. Une annonce officielle pourrait être faite avant la période des Fêtes, nous a fait savoir une source bien informée. Après certaines tergiversations, le gouvernement provincial s’est rendu aux arguments de la Ville quant à l’importance du secteur Le Gendre.

D’abord, il y avait peu de solutions crédibles pour dénicher un autre emplacement pour l’immense garage du tramway, grand comme six terrains de football.

Aussi, les récentes études d’achalandage du gouvernement — pas encore rendues publiques — confirmeraient l’importance du flux de l’achalandage en provenance de l’ouest, soit de la MRC de Portneuf, qu’il convient de «capter» rapidement grâce aux stationnements incitatifs de Le Gendre.

la suite

Voir aussi : Tramway à Québec, Transport, Transport en commun.


57 commentaires

  1. Jeff M

    5 décembre 2020 à 07 h 39

    Tant mieux pour la portion Ouest, mais je suis loin d’être convaincu à l’autre extrémité. S’engager direction Lebourgneuf à partir de la 18e rue, c’est offrir un service qui n’est pas autant en demande. On mise alors sur son attractivité future. Cependant, les tracés sont plus efficace en ligne droite. Je ne vois vraiment pas faire un détour sur Wilfrid-Hamel pour ensuite remonter vers le nord sur Pierre-Bertrand.
    Il m’apparaît plus intelligent d’amener le tramway au moins jusqu’à la 18e rue, là où il y a un noeud important de parcours et où l’achalandage est déjà là. En contrepartie, nous aurions pu prolonger le service de trambus du 3e lien jusqu’à Lebourgneuf.
    Pour un gouvernement qui dit vouloir mieux desservir la banlieue, il est en train de faire l’inverse.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. « Le » lecteur assidu

    5 décembre 2020 à 08 h 33

    🔥 Réaction à chaud

    Comme dirait l’autre, les carottes sont cuites, du moins pour ce qui concerne deux points majeurs soit la confirmation du point de chute à l’Ouest et l’autre point de chute à la hauteur de Lebourgneuf.

    Quant à l’hypothèse d’amener le tramway à d’Estimauville, ça ne tenait pas la « route ».

    Québec 21 promet depuis longtemps qu’il déposerait sa proposition.

    Vu ce qui précède, voilà selon moi une erreur stratégique inqualifiable de cette formation politique.

    Pourquoi❓

    1) Il est maintenant trop tard pour ce parti de tenter d’amener le gouvernement à faire son lit qu’une fois considérée sa proposition…
    proposition cachée dans le fond du « Walk-In » ❓

    2) À trop avoir voulu attendre à la limite ultime pour déballer son sac à la population et ainsi tenté d’établir un rapport de force, Québec 21, par sa propre faute incompréhensible en arrive à se tirer littéralement dans le pied !

    Le maire Labeaume, que nous soyons d’accord ou pas avec « l’héritage » comportant notamment aucun droit pour nous d’y renoncer, a réussi à l’évidence sa négociation au dépens de tous ses opposants, quel qu’en soit le niveau.

    À savoir comment le tout sera livré, vu que les éléments essentiels du plat sont convenus, cela m’apparaît plus que superflu !

    En effet, que le plat soit servi dans une assiette ronde ou carrée, beige ou de couleur vive ou qu’il y ait ultérieurement débat sur ce genre de choses, sur le fond des choses, ça ne changera strictement rien .

    Monsieur le maire a gagné, c’est indéniable.

    La population ❓

    Pas sûr; non, pas sûr ❗️

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. PPDaoust

    5 décembre 2020 à 08 h 36

    Aucune source encore…

    J’ai donc pas mal de doutes. 3.3G, je pense, ne sera pas assez pour aller à Lebourgneuf sur des rails. Par contre, tourner à Wilfrid-Hamel jusqu’à Pierre-Bertrand ferait plus de sens budgétairement. Le pôle Laurentienne Expo-cité est appelé à vivre un bon développement avec pavillon de l’université de Trois-Rivières à venir. Le Tram aux abord d’expo-cité, ce sera aussi logique. Une clientèle automobile de l’arrondissement Les Rivières pourrait aussi être ainsi captée.

    On pourrait aussi connecter 3 SRB au projet dans le futur. Un SRB sur Lebougneuf puis Pierre-Bertrand jusqu’à la jonction W-Hamel pour connecter au Tramway. Un SRB du Terminus du zoo jusqu’à la 18e rue. Un autre SRB sur Wilfrid-Hamel entre Duplessis et Pierre-Bertrand. Ce serait pas mal.

    Et s’ils veulent utiliser les tracks existantes pour faire un train de banlieue depuis la Rive-sud, pourquoi pas. Je répète que le partage des voies avec le CN, ça se fait très bien sur 2 ligne de banlieue à Montréal.

    Mais j’ai pas de source à nommer alors j’oserais jamais écrire cela dans le journal. Ici je peux spéculer alors je le fais!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Dave

    5 décembre 2020 à 08 h 53

    Une chose est sûre, on vient de retarder, encore une fois, ce projet. Après le tramway du début des années 2000, le SRB, le tramway nouvelle mouture, il y aura le tramway de la CAQ. On le déplacera sous prétexte de mieux desservir les banlieues quand le but ultime est de l’arrimer avec un tunnel pour sa base électorale. Ce projet a malheureusement été politisé. Il devra faire face à une opposition démagogue aux élections de 2021 qui tentera de faire dérailler le projet sous un faux prétexte : celui de l’améliorer. Le constat est pourtant simple, l’implantation d’un transport lourd comme celui-ci doit se faire au-dessus de la partisanerie et doit être imposé car il ne fera jamais l’affaire de tout le monde. Il faut commencer quelque part et développer le tramway par phases. Paraît-il que pour le CAQ, il faut le modifier encore fois et le limiter dans son enveloppe budgétaire pour satisfaire ses besoins électorales. Tout de même pathétique de voir une agglomération de plus de 850 000 habitants faire du sur place en matière de TEC….encore pour bien des années.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      5 décembre 2020 à 09 h 42

      Si le projet reste inchangé de le 18e à Le Gendre, vous croyez que ça va retarder les choses tant que ça?

      Je vous rappelle qu’il est possible de concevoir et exécuter simultanément. À Montréal ça se fait en ce moment même où on a commencé à construire le REM sans avoir terminé l’intégralité des travaux d’ingénierie. Ils ont des problèmes avec le tunnel Mont-Royal mais pour le reste, ça marche plutôt bien. Pourquoi pas à Québec pour quelques km de Tramway en surface?

      Le projet est politisé parce que l’opportunité n’est pas si évidente que ça. Si c’était l’urgence, il y aurait unanimité. Québec est une grande ville, mais elle a la particularité d’être très choyée en autoroutes. On le sait tous. Bien que ce soit « plate » qu’il y ait un débat public, c’est tout à fait normal qu’il en soit ainsi.

      Alors relaxons. Sortons le gars de Québec en nous et sa tendance démagogique.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        5 décembre 2020 à 10 h 25

        « Bien que ce soit « plate » qu’il y ait un débat public, c’est tout à fait normal qu’il en soit ainsi. »

        Ce qui n’est pas normal c’est que sous prétexte d’améliorer le projet, on propose une alternative moins efficace et qui mise encore plus sur des secteurs ou la demande n’est pas encore au rendez-vous. Le PM ayant été PDG et cofondateur de Air Transat ne peut pas prétendre être insensible à l’efficacité et la demande d’un marché!

        À moins que l’objectif secret de cette alternative soit d’obtenir à nouveau un gouvernement majoritaire? ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Che

        5 décembre 2020 à 10 h 45

        « Alors relaxons. Sortons le gars de Québec en nous et sa tendance démagogique. »

        Vous accusez les autres de démagogie gratuitement.

        Je peux vous donner les raisons pour lesquelles je n’aime pas tellement ces tergiversations, vous en jugerez par vous-mêmes.

        – Regardez ce que le bureau de projet a dépensé jusqu’à maintenant pour faire les plans détaillés. Chaque fois qu’on change le parcours, cela va coûter des dizaines de millions à refaire le travail. C’est de l’argent jeté par les fenêtres.

        – Si au moins ça amène une réelle amélioration, je ne serais pas en opposition. Mais là on a substitué un secteur pour un autre. Les deux méritent d’avoir une bonne desserte en TEC, mais ça change quoi ?

        – Politiquement, il est extrêmement difficile de réaliser un tel projet. Il y a trois paliers de gouvernement impliqués, et si chacun amène son grain de sel. Imaginez si Québec 21 gagne les élections de 2021. Ce parti pourra alors demander, légitimement, que le tramway passe par d’Estimauville par exemple. On va encore avoir des délais et de l’argent dépensé sans qu’on en voit des résultats.

        – Chaque délai amène une augmentation des coûts dû à l’inflation. Pour un projet de 3,3 G$ qui va être réalisé dans 6 à 10 ans (on verra), des délais de 6 mois ou un an, ça paraît.

        En résumé, il n’y a aucun projet qui va plaîre à tout le monde. Lorsqu’un gouvernement ouvre la porte à « améliorer » le projet, celà amène nécessairement des coûts et des délais supplémentaires, ce qui, dans une enveloppe budgétaire fermée, amène nécessairement à une dégradation du projet.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        5 décembre 2020 à 10 h 57

        « En résumé, il n’y a aucun projet qui va plaîre à tout le monde. Lorsqu’un gouvernement ouvre la porte à « améliorer » le projet, celà amène nécessairement des coûts et des délais supplémentaires, ce qui, dans une enveloppe budgétaire fermée, amène nécessairement à une dégradation du projet. »

        Et j’ajouetreais que le projet actuel est un compromis. La proposition d’amélioration est un compromis</b}. Toutes contre-propositions seront aussi des compromis.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        5 décembre 2020 à 11 h 05

        « Come on Che! » Ne savez-vous pas repérer une figue de style? Où êtes-vous peut-être un peu sensible? :)

        Pour revenir au fond de ma pensée (et non par le procédé littéraire que j’ai employé), je souligne primo que projet actuel de Tram a 3 ans, pis que les travaux sont déjà commencés!

        Deusio, qu’on change une partie du parcours, c’est pas mal mieux que remettre en doute intégralité du projet.

        Tertio, je suis content de ce qui se passe parce que ça prouve qu’il se passe quelque chose et qu’on est proche de la ligne de départ. Une preuve est que « Le » Lecteur assidu, ardent anti-tram, s’avoue vaincu ce matin.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        5 décembre 2020 à 11 h 53

        « Une preuve est que « Le » Lecteur assidu, ardent anti-tram, s’avoue vaincu ce matin. »

        Ce n’est pas faute de l’avoir avisé que lui et son camp allaient être amèrement déçus. Que voulez-vous? Au 21e siècle l’homme des tavernes s’il n’évolue pas est condamné à être déçus et vivre dans la rancœur. Le 6 décembre va nous rappeler une fois de plus qu’il y a encore du chemin à parcourir pour certains.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Che

        5 décembre 2020 à 15 h 06

        « Ne savez-vous pas repérer une figue de style? Où êtes-vous peut-être un peu sensible? :) »

        Je suis très sensible, surtout quand je mange des figues ;)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  5. Insider

    5 décembre 2020 à 09 h 52

    « Québec 21 promet depuis longtemps qu’il déposerait sa proposition. »

    « Il devra faire face à une opposition démagogue aux élections de 2021 qui tentera de faire dérailler le projet sous un faux prétexte : celui de l’améliorer. »

    On a une bone idée depuis fort longtemps de ce qu’ils ont à proposer en TEC car les seuls qui ont voté contre le budget du RTC ce sont les membres de « Québec 21 – Équipe JF Gosselin ».

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Insider

    5 décembre 2020 à 10 h 07

    « Après tout, la dernière Enquête origine-destination conclut que «la zone du secteur Lebourgneuf, avec 57 200 déplacements par jour, est celle ayant connu la plus forte croissance entre 2011 et 2017, soit près de 11 000 déplacements additionnels», a-t-on fait valoir. »

    Et on arrive à desservir ce secteur exclusivement avec des autobus 40 pieds et des midibus. Après tout, n’est-ce pas un miracle? ;-)

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  7. Julien

    5 décembre 2020 à 10 h 13

    J’avoue ne pas être convaincu de l’idée de rejoindre Lebourgneuf de la façon proposée même si je vois des points intéressants au tracé:
    Desservir le centre de foire et le centre videotron
    Passer face à place Fleur de Lys et le quartier en revitalisation.
    Tout cela pourrait aider à enlever le caractère autoroutier de l’intersection Hamel/Laurentienne

    Par contre si le trajet passe par Pierre Bertrand , je me questionne sur l’idée d’un circuit qui fait un ‘U’ pour rejoindre René Lévesque. Par exemple, est-ce que ce serait réellement avantageux pour quelquu’un de ville vanier de prendre le tramway pour aller sur la colline parlementaire. L’obligeant à faire le détour par Limoilou. C’est presque le double de kilomètres versus prendre l’autobus sur Marie de l’incarnation. C’est encore plus marqué si elle souhaite se rendre vers l’université Laval.

    Et pour Lebourgneuf, j’essaie encore de calculer si cela sera plus avantageux que de projet actuel qui amenait des Express aux pole d’échange.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      5 décembre 2020 à 10 h 35

      « Par contre si le trajet passe par Pierre Bertrand , je me questionne sur l’idée d’un circuit qui fait un ‘U’ pour rejoindre René Lévesque. Par exemple, est-ce que ce serait réellement avantageux pour quelquu’un de ville vanier de prendre le tramway pour aller sur la colline parlementaire. L’obligeant à faire le détour par Limoilou. C’est presque le double de kilomètres versus prendre l’autobus sur Marie de l’incarnation. C’est encore plus marqué si elle souhaite se rendre vers l’université Laval. »

      Ça illustre de façon exemplaire pourquoi Jarret Walker préfère un réseau en grille et miser sur une fréquence plus élevée avec en contre partie plus de correspondances (transferts) pour arriver à destination. Si les lieux d’attentes pour la correspondance sont plus confortables et agréables ( on sait tous que ça fera scandale à Québec ) le sacrifice apporte une plus grande liberté de choix!

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • PPDaoust

      5 décembre 2020 à 10 h 49

      « Est-ce que ce serait réellement avantageux pour quelqu’un de ville Vanier de prendre le tramway pour aller sur la colline parlementaire. »

      Bonne question.

      « Et pour Lebourgneuf, j’essaie encore de calculer si cela sera plus avantageux que de projet actuel qui amenait des Express aux poles d’échange. »

      Bonne question encore puisque le Tramway n’est pas fait pour parcourir de très longue distance vu sa vitesse limitée, encore moins lorsqu’il fait des détours.

      Pour Lebourgneuf, faudrait aussi se poser la question suivante. Qui ira où en Tram? J’ai l’impression que ce pôle est un petit village en soi. La clientèle potentielle, ce sont d’abord les gens qui y habitent (beaucoup de personnes âgées) qui feront souvent de petites distances. Le bus suffit déjà alors tsé…

      Quant au travailleurs du secteur, dont la plupart viennent de la banlieue nord, l’auto demeurera le premier choix vu l’aménagement pro-auto des lieux et le stationnement abondant. Que dire de sa facilité d’accès, toujours en auto.

      Ça revient donc au constat suivant, soit que le plus grand potentiel de captation d’une nouvelle clientèle, elle se situe ou le tissu urbain est dense, où le TEC, plus compétitif face à la voiture, mérite le plus à être bonifié.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • julien

        5 décembre 2020 à 12 h 21

        Pour habiter Lebourgneuf, je suis loin d’être persuadé que la solution est optimale pour le secteur. Il y a deux clientèles cibles:

        Les travailleurs
        Ce ne sera pas la première clientèle à migrer au tramway vu la facilité d’accès à Lebourgneuf via les 3 autoroutes et l’abondance du stationnement à peu ou pas de frais.

        Les Résidents
        Il faudrait voir par ou et jusqu’ou irait le tramway, mais j’ai l’impression qu’il rejoindrait directement une petite clientèle. Dévier le tramway à l’axe 1ere avenue 18e rue représente moins de 5km du parcours initialement prévu. Si le budget reste le même le nouveau tronçon ne sera pas beaucoup plus long.

        Passer par Hamel et Pierre Bertrand ne nous mènera même pas jusqu’à l’autoroute de la Capitale. Au minimum il faudrait l’amener jusqu’à Lebourgneuf. Mais encore là, peu de citoyens pourront y accéder directement par rapport au tracé vers Charlesbourg car le trajet serait dans un quartier industriel/commercial.

        Sinon, il faudrait trouver un moyen de rejoindre le boulevard Lebourgneuf en passant par le boulevard de l’Atrium. Encore là, pas assez long pour se rendre jusqu’à Pierre Bertrand. Mais, idéalement, il faudrait viser plus loin et rejoindre le terminus des galeries de la Capitale.

        Mais, dans ces deux scénarios, les citoyens ne seront pas gagnants pour se rendre sur la colline parlementaire. Le scénario de la ville de Québec me semble encore plus rapide avec des express jusqu’au pôle d’échange. Il y aurait cependant un gain sur la fréquence.

        Les gros bloquants actuels pour le transport en commun dans Lebourgneuf sont, selon moi:
        Absence d’une voie réservée entre Bastien et Lebourgneuf
        Absence d’une voie réservée sur Laurentienne entre Louis XiV et la fin de l’autoroute Laurentienne au Sud.
        Et dans une moindre mesure, un manque de fluidité du transport en commun dans l’axe Bastien Louis XIV ainsi que sur la partie nord de Pierre Bertrand

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • Carl

      5 décembre 2020 à 15 h 04

      Ne serait-il pas possible de remonter la 1ère Avenue jusqu’à la 57ème rue, et à partir de là emprunter les boulevards de l’Atrium / Lebourgneuf pour se rendre jusqu’à Robert-Bourassa (mettons)?

      Honnêtement ce n’est pas vraiment idéal, mais cela permettrait au moins de desservir ces quartiers (Limoilou / Lairet et Lebourgneuf) de manière relativement centrale.

      Bien sûr, en termes de patterns de déplacement, cela n’est pas vraiment utile pour les gens de Lebourgneuf ou du nord-ouest qui souhaite aller vers le plateau de Sainte-Foy, ou vice-versa. Mais bon, si le RTC s’assure que le métrobus qui fait l’aller-retour entre le centre de Sainte-Foy et le nord-ouest, et qui passe par Lebourgneuf, soit très efficace. Et là on se frappe au problème de la grille d’artères non-autoroutières à Québec, qui est horriblement discontinue et incohérente. À part la 1ère Avenue, il n’y a aucune voie routière continue qui n’est pas une autoroute qui part du plateau et qui se rend dans le nord de l’agglomération. Pas une seule. Ça complique les choses quand on veut organiser un réseau de TeC bien maillé.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  8. Insider

    5 décembre 2020 à 10 h 17

    « Cependant, les tracés sont plus efficace en ligne droite. »

    La ligne de tramway/SLR pourra incarner le serpent d’un immense jeu de parchési! Que la CAQ suggère une amélioration du projet qui implique de diminuer l’efficacité pour les clients et a comme principal but de desservir un secteur qui est «exploité» avec des autobus de 40 pieds ou moins ne m’étonne pas!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  9. Che

    5 décembre 2020 à 10 h 31

    Ces infromations me font penser que la nouvelle mouture ne sera pas plus intéressante que ce qu’il y a actuellement sur la table.

    Je ne vois pas pourquoi le tramway va aller sur la 1ere avenue pour ensuite revenir sur ses pas et rejoindre Soumande ou Wilfrid-Hamel. Surtout que le secteur du pont Drouin semblait difficile techniquement.

    Je crois que ce serait mieux de simplement rester sur Laurentienne, qui doivra être transformé en boulevard urbain.

    Autre chose… je crois qu’on confond Lebourgneuf et Vanier. Pour moi, Lebourgneuf = au nord de l’autoroute Félix-Leclerc. Cette proposition parle plus de desservir Vanier.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Dany Lo.

      5 décembre 2020 à 11 h 00

      Oui, je crois qu’au début on prévoyait un tracé de Trambus du pole Saint-Roch vers le centre Vidéotron, je ne connais pas le coin mais est-ce que ce même tracé pourrait être utilisé par le tramway pour rejoindre le centre Vidéotron/coin Fleurs de Lys plus rapidement?. J’ai l’impression que 1ere avenue, 18e rue, puis vers le nord, ca va ressembler à un vrai spaghetti. Encore une fois je ne connais pas ce coin de la ville, mais ce tracé (ancien du trambus) ne mettrai pas le tramway dans le développement du quartier pointe aux lièvres, ce qui aiderait le développement?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • PPDaoust

        5 décembre 2020 à 11 h 16

        Le Tram sur la 1re avenue, c’est effectivement un petit tour de force. Quant à un virage sur la 18e, je vois mal moi aussi. Aussi, la 18e rue (Eugène-Lamontagne) entre la 1re et Expo-cité est une rue collectrice assez saturée.

        Quant à Pointe aux-Lièvres, la population ne sera pas assez grande et elle sera à distance de marche du pôle d’échange St-Roch.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        5 décembre 2020 à 11 h 29

        Je pourrais ajouter que puisque l’élargissement du viaduc ferroviaire de la 1re avenue est en cours, un virage sur la 18e m’apparait encore moins probable. C’est pour ça que ce qu’avance le journaliste, sans source, je prend ça avec un grain de sel. Moi aussi j’ai « une source » au MTQ. Cette dernière me dit qu’à l’interne, il a été plus question de D’Estineauville alors…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  10. Insider

    5 décembre 2020 à 11 h 28

    « Quant à Pointe aux-Lièvres, la population ne sera pas assez grande et elle sera à distance de marche du pôle d’échange St-Roch. »

    On ne serait pas capable de marcher de Pointes-aux-Lièvres jusqu’au site de l’ancien édifice de la Croix-Rouge alors que tout ce beau monde je les vois marcher dans le sentier linéaire?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      5 décembre 2020 à 11 h 34

      ???
      Je dis que faire passer le Tramway sur Pointe-aux-Lièvres n’est pas judicieux parce que le pôle d’échange, pour la population de l’école-quartier est à distance de marche. Je me relis et je pense m’être exprimé correctement.

      Et justement, je m’en vais courir autour de la rivière. À plus!

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        5 décembre 2020 à 11 h 42

        Désolé, je devrais prendre mon espresso car mon subconscient a convertiça en : [ …]ne sera pas assez grande Quant à Pointe aux-Lièvres et elle ne sera à distance de marche du pôle d’échange St-Roch. :-(

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  11. JpDuval

    5 décembre 2020 à 13 h 03

    A ses débuts, compte tenu de l’enveloppe budgétaire de 3,3 G, les experts qui planchaient le projet avaient laissé tomber le secteur Lebourgneuf comme non essentiel. Aujourd’hui, c’est le contraire.

    On y perd notre latin!!!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jeff M

      6 décembre 2020 à 23 h 23

      L’objectif est politique. La CAQ veut pouvoir dire que c’est son projet, comme cela se fait souvent avec les grands projets. Qu’on pense au CHUM sous les libéraux. Ou même au REM dont la CAQ veut en dessiner les futures extensions.
      Ils vont modifier le projet de tramay, mais ils sont dans une situation qu’ils ne veulent pas admettre. Ce projet est très difficile à améliorer en restant dans l’enveloppe budgétaire prévue. Ça fait déjà quelques années que ce projet est à l’avant scène et aucune alternative crédible n’en n’ai ressorti.
      Et franchement, ils n’en n’ont rien à faire que leur tracé soit efficace ou pas. La plupart de leurs électeurs sont en auto.
      C’est de la politique. That’s it that’s all.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  12. michel

    5 décembre 2020 à 14 h 22

    Je suis un jeune retraité qui a vécu un peu plus de la moitié de sa vie dans trois autres régions de la province (Abitibi, Outaouais, Montréal). Après avoir complété un DESS en France, je suis revenu au Québec et me suis installé à Vanier. Ma résidence principale est maintenant à Sainte-Brigitte-de-Laval, et j’ai un pied à terre dans Maizerets, près de l’Enfant-Jésus.

    Ma conjointe, qui y travaille et y travaillera encore quelques années, est une fille qui a passé presque toute sa vie dans Limoilou. C’est elle qui, la première, m’avait parlé de l’esprit de cloché qui anime cette ville. Pendant longtemps, ce fut les gens de la haute qui méprisaient les gens de la basse. Ensuite, ceux de l’ouest (Sainte-Foy/Cap-Rouge) ont commencé à faire de même envers ceux de l’est (Beauport).

    Aucun des nombreux maires que j’avais connus par le passé ne m’avaient fait sentir comme un citoyen de seconde zone. Et la condescendance de certains résidents de Québec ne m’a jamais affecté.

    Quand j’ai vu ce que L’Allier faisait avec Saint-Roch, j’ai levé mon chapeau et dit à ma nouvelle copine à l’époque que j’avais espoir que les choses allaient changer pour le mieux dans cette ville où elle disait étouffer. Quand Labeaume est arrivé au pouvoir, un type qui avait connu dans sa jeunesse l’enfer d’un certain HLM sur Marie-de-L’Incarnation, nous étions emballés. Quelqu’un qui avait connu un parcours semblable aux nôtres ne pouvait faire autrement, se disaient-on, que d’avoir développé une certaine sensibilité.

    Sauf qu’il y a eu, entre autres, la promenade Samuel-de-Champlain et le réseau structurant…

    Et quand on regarde la carte de Québec, ce qu’on vois, c’est une ville coupée en deux. D’un côté, il y a déjà la phase 1 et la phase 2 de complétées; et très bientôt, il y aura aussi la phase 3. Mais de l’autre côté, il n’y a rien pour l’instant. Et il se pourrait que la phase 4, si elle devait un jour aboutir, soit aménagée, non pas en bordure du fleuve comme c’est le cas pour les trois autres phases, mais toujours coupée de celui-ci par l’autoroute…

    Quand on regarde la carte de Québec, ce qu’on vois aussi, c’est une moitié de la ville qui n’aura pratiquement rien au niveau du réseau structurant qui est proposé. Combien des 3,3 milliards de dollars vont être dépensés dans cette moitié de la ville? D’Estimauville n’a plus rien de structurant depuis qu’on lui a coupé son trambus, et ce n’est même pas Beauport. Et là, on s’apprête à faire le même coup à Charlesbourg.

    Si vous gardez Legendre et qu’en plus vous faites plaisir à Saint-Sacrement et Montcalm en faisait circuler le tramway dans son propre tunnel, vous n’aurez pas plus d’argent que vous en avez présentement pour mieux desservir les autres banlieues. Et mieux desservir les banlieues est et nord, ça voudrait aussi dire mieux desservir Beauport et Charlesbourg. Et en desservant mieux Beauport et Charlesbourg, vous donneriez une meilleure qualité de vie aux gens de Limoilou, puisqu’il y aurait forcément moins de transit automobile, matin et soir.

    Vous vous rappelez de ces gens qui habitent Limoilou? Ceux qui ont la papetière, l’incinérateur et les installations portuaires comme voisins? Ceux qui devront se mettre des bouchons dans les oreilles lorsque vos camions et vos convois de trains se seront multipliés comme jamais auparavant avec le projet Laurentia? Ceux dont tous les indicateurs de développement démontrent qu’on n’est pas bien placé à Québec (mais vraiment pas !) pour donner des leçons d’équité à quiconque?

    C’est pourtant pas compliqué. Suffirait de faire circuler le tramway sur Charest ouest (plutôt que dans un tunnel très coûteux), et le faire arrêter au pôle Sainte-Foy. Vous utilisez l’argent ainsi épargné pour relier rapidement toutes les banlieues (ouest, nord et est) au tramway avec des SRB.

    Quand je pense au BAPE qui nous suggérait de ne pas aller jusqu’à Legendre pour y privilégier à la place des zones plus densément peuplées, et que j’imagine ces promoteurs déjà très fortunés qui ont flairé l’affaire et doivent la trouver bien drôle celle-là maintenant, je me dis, mais qu’est-ce que je fais là à perdre tout ce temps à m’intéresser à une ville qui ne le mérite tout simplement pas. Québec Urbain me rendrait un grand service en me bannissant à tout jamais…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      5 décembre 2020 à 15 h 07

      Je suis d’accord avec vous Michel et je vous remercie d’avoir eu le courage d’aborder la chose sous cet angle. Je n’ai jamais eu la confiance nécessaire pour me lancer là-dedans, malgré mon diplôme universitaire en sciences sociales.

      Vanier, St-So, Limoilou et Beauport sont tous des parties de la ville où la population mérite depuis longtemps leur part du gâteau en matière d’aménagement urbain de qualité. Le TEC en fait partie.

      En haute-ville (portion René-Lévesque), ça fait longtemps que le service est adéquat. Une mise à jour du Métrobus en site propre serait moins ostentatoire qu’un Tramway, mais ça resterait une avenue très intéressante.

      Un Tramway sur Charest, c’est peut-être ce que la classe la plus influente de la ville ne veut pas vraiment, soit un lien express unifiant les 2 côtés de la ville.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Dédé

      6 décembre 2020 à 21 h 52

       ou annuler
  13. Carl

    5 décembre 2020 à 18 h 08

    Plutôt que de chercher à développer des complots, considérez que si la ville décide de se doter d’un réseau ferré il faudra trouver un garage pour les trains et que le dit garage et ses aires de service doit couvrir une superficie d’à peu près 45 000m2.

    Par ailleurs, il ne fait aucun sens de faire circuler un système de TeC à grande capacité là où personne ne va. La Colline Parlementaire et le plateau de Sainte-Foy sont, n’en déplaisent aux résidents de Beauport, les deux principaux générateurs de déplacements de l’agglomération métropolitaine de Québec, et tous les planificateurs en transports de la planète qui auraient à concevoir une ligne de TeC a grande capacité pour desservir la région s’assureraient que ces deux centres soient reliés l’un à l’autre.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • michel

      5 décembre 2020 à 19 h 18

      « Plutôt que de chercher à développer des complots, considérez que si la ville décide de se doter d’un réseau ferré il faudra trouver un garage pour les trains et que le dit garage et ses aires de service doit couvrir une superficie d’à peu près 45 000m2. »

      Aux pages 180, 181 et 182 d’un document datant d’août 2020 et s’intitulant « Projet de zone d’innovation Littoral Est », on apprend que les trois terrains du garage municipal qui vont être décontaminés ont les superficies suivantes :

      Terrain no 1 : 45 797 m2
      Terrain no 2 : 14 029 m2
      Terrain no 3 : 25 585 m2

      Ce garage est situé le long du boulevard Henri-Bourassa, immédiatement au sud du chemin de la Canardière où circulerait le tramway, si celui-ci partait de D’Estimauville.

      Si nous, nous sommes des complotistes, vous vous êtes quoi?

      Et si vous avez du mal à vous endormir ce soir, sachez que le document en question est sur le site internet de la ville…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        5 décembre 2020 à 20 h 11

        « on apprend que les trois terrains du garage municipal qui vont être décontaminés »

        La saga de la décontamination du terrain de l’édifice FX Drolet devrait inspirer la prudence pour choisir l’un de ces sites. Le futur peut réserver de très mauvaises surprises pour l’échéancier et les coûts.

        Quand j’ai écrit que l’on pouvait deviner où habitent les intervenants en lisant ce qu’ils pensent du projet de réseau structurant, votre aveu aujourd’hui vient confirmer ce que je pensais.

        Pour être transparent un tramway/SLR qui partirait de d’Estimauville serais plus avantageux pour moi personnellement que le projet actuel ou l’alternative suggérée dans l’article du Journal de Québec.

        Mais quand je mets de côté mes intérêts, j’analyse les données et ce qu’enseigne le milieu académique, et soudainement la raison me dicte de privilégier le bien commun au détriment de ma petite personne.

        Pour ce qui est du complotisme, quand on fait du «cherry picking» en prétendant que ce projet ne permettra pas de libérer des ressources qui seront utilisées dans des secteurs moins bien desservis ça se rapproche de la rhétorique des complotistes et des politiciens opportunistes.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • PPDaoust

      5 décembre 2020 à 20 h 31

      Encore un petit fail Carl.

      Je remets en question la portion colline parlementaire et l’UL. Je n’ai jamais parlé du reste, y compris Le Gendre. Je ne remets également aucunement en question le lien entre le centre-ville et le Boul. Laurier. Au contraire, je souhaite qu’il soit express! Quelle impulsivité encore. Ça fait 2 fois cette semaine Carl.

      Quant au complot, c’était encore une figure de style. Je comprend que pour quelqu’un de rapide sur l’an gâchette, vous ayez réagi. Ma faute.

      Quant au Tramway, vous saurez que partout en Amérique, on l’utilise surtout pour requalifier des zones urbaines en détresse et non pas pour remplacer une desserte déjà adéquate (et qui le sera encore plus bientôt puisque les express du nord vont bientôt s’arrêter au pôle St-Roch plutôt que de monter en haut).

      https://youtu.be/RftqoygXXHk

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  14. Insider

    5 décembre 2020 à 20 h 41

    « Quant au Tramway, vous saurez que partout en Amérique, on l’utilise surtout pour requalifier des zones urbaines en détresse »

    @ PPDaoust

    Je vous suggère d’aller lire ou écouter ce qu’en dit Jarret Walker. En fait il en a fait mention lors du colloque à Québec.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      5 décembre 2020 à 21 h 19

      Je viens de relire le chapitre 10 de Human Transit. C’est pas mal le seul utilisable pour arrimer mon point de vue avec le matériel que je possède sur Walker. Human transit ne parle pas d’économie. S’il vous plaît me référer un de ses ouvrages ou conférences qui en parle. Merci!

      Tout projet de transit oppose 2 objectifs difficiles à concilier, soit servir le plus grand territoire et maximiser le nombre de passagers selon un budget X. Moi je pense qu’en passant par en bas (entre de la Couronne et l’avenue Branly), on ne sert pas le plus grand nombre dans les premières années (je suis certain que le tram serait un succès en haut. Je le concède sans modération), mais si Charest venait qu’a se développer residentiellement que que St-Sauveur solidifie ainsi son envol grâce au Tram, je pense qu’on créerait plus de demande à terme. C’est sans parler des ressources qu’on pourrait tout de suite allouer ailleurs, bonifiant ainsi l’objectif de servir et donner un coup de pouce économiquement au plus grand nombre.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  15. Insider

    5 décembre 2020 à 22 h 25

    @ PPDaoust

    Je n’ai plus les références, cependant voici des extraits que j’avais pris en note suite aux nuances qu’il avait apportées au colloque de Québec concernant la revitalisation et les projets immobiliers qui accompagne un projet «structurant». Et peut-être que ça provient d’échanges moins formels qui n’ont pas été en webdiffusion. Je présume qu’il a aussi écrit sur le sujet, mais une recherche rapide n’a pas été fructueuse. Si j’arrive à avoir plus que 15 minutes pour faire d’autres recherches cette semaine j’en ferai mention ici.

    De mémoire ce qui m’avait frappé c’est qu’il nous avait dit quelque chose du genre, la spéculation immobilière risque de nous apporter l’effet contraire de notre objectif au départ qui était de mieux servir une clientèle défavorisée. Malheureusement, je n’ai pas pris en note le nom de la ville citée en exemple. :-(

    « Today, the success at revitalizing downtown has created an opposite set of problems. Downtown and the surrounding neighborhoods are so successful that working people can’t afford to live there. Low income people are being pushed out to places where they face longer commute. »

    « But it’s going to be important to have clear conversations about the balance between downtown and regional benefit, and between the benefits to an already prosperous downtown and the need for reasonable travel times for low-income people […] »

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  16. Insider

    6 décembre 2020 à 15 h 25

    « Il n’en reste pas moins que Charest doit à moyen terme avoir un plan de développement qui repose sur sa capacité de relier rapidement les 2 côtés de la ville rapidement. Imaginez la mobilité d’éventuels nouveaux résidents entre Verdun et Branly. Ce serait le meilleur spot en ville où vivre sans voiture. »

    1

    @ PPDaoust

    En effet, je crois que ça demeure un incontournable et du son de cloche que j’ai c’est dans les plans du RTC. Quitte à ce que ce soit par étape via un mode moins lourd et plus flexible.

    Et tant qu’à être dans les confessions, je vis dans un milieu qui est relativement « ouvrier » et abordable en location. Et si jamais je m’embarque dans un achat avec idée de rénover et léguer en héritage aux enfants le fruit de ce projet, le «spot» idéal pour moi serait dans le coin de Saint-So ( dans un rayon de 1-2 km des intersections Charest/Marie-de-l’Incarnation ou Saint-Vallier/Marie-de-l’Incarnation ).

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  17. « Le » lecteur assidu

    6 décembre 2020 à 17 h 00

    À moins que ma mémoire soit à ce point défaillante, je viens de découvrir un site web intitulé « j’y vais en métro.com ».

    Évidemment, je n’ai pas encore eu le temps de le lire au complet mais il semble contenir de l’information susceptible de me rejoindre.

    Malheureusement, à moins d’errer, comme je l’ai mentionné sur Québec Urbain, les carottes sont cuites ❗️

    Conséquemment, la seule option qui semble me rester est d’exprimer mon regret ….d’une occasion manquée.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

      6 décembre 2020 à 17 h 09

      Un billet précédent du 4 août 2020 sur « J’y vais en métro »

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Che

      7 décembre 2020 à 09 h 07

      « je viens de découvrir un site web intitulé « j’y vais en métro.com ». »

      Imaginez ma grande déception lorsque j’ai découvert que vous n’êtes pas aussi assidu que votre pseudo laisse entendre !!!

      :D

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Jeff M

      7 décembre 2020 à 15 h 27

      Le métro, avec un budget de 3 milliards, est une fabulation et je suis encire surpris que certains en parle encore, d’autant plus qu’il a été écarté par le gouvernement.
      On ne ferait quelques stations sur quelques kilomètres seulement. Les gens de J’y vais en métro se sont imaginé qu’il suffit de prendre le coût d’un projet à l’étranger et de faire une règle de trois avec le taux de change pour déterminer son coût ici. Ce n’est pas comme ça que ça marche. Il y a énormément de paramètres qui font changer les prix. Il y a les normes comptables. Par exemple, nous incluons le coûts en intérêt de l’emprunt public dans le coût du projet. Il y a la responsabilité des risques de non respect de l’échéancier qui se paie aussi. Ce ne sont la que quelques exemples.
      Les métros coûtent au moins 700 M$ le km en se référent à ce qui se passe à Montréal et Toronto, qui sont dans des conditions plus proches des nôtres.
      Et il ne sert à rien de s’enivrer du métro léger. La grosse partie des coûts est dans l’ingénierie des tunnels.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  18. « Le » lecteur assidu

    7 décembre 2020 à 09 h 21

    @ Che du 7 décembre 2020 à 9 h 07

    Avec respect, vous interprétez erronément mon propos qui ne visait d’aucune manière GG❗️

    Qui plus est, si j’avais eu quoique ce soit à reprocher à GG, je me serais adressé à lui «  perso » puisque j’ai la possibilité de le faire, ce qu’il pourra vous le confirmer s’il le juge utile.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *