Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Tramway d’abord et banlieues ensuite?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 février 2021 5 commentaires

Stéphanie Martin
Journal de Québec

Des groupes proposent de scinder en deux phases le projet de réseau structurant à Québec.

Si le gouvernement Legault veut redéfinir la desserte des banlieues dans le projet de réseau structurant à Québec, il peut le faire dans une phase ultérieure, mais il doit de toute urgence lancer la colonne vertébrale du tramway.

C’est l’opinion de l’organisme Accès transports viables (ATV) et de la campagne J’ai ma passe, qui regroupe plusieurs entreprises et institutions favorables au tramway à Québec. Les intervenants proposent de scinder le projet en deux phases : le tramway d’abord, puis la desserte des banlieues ensuite.

Colonne vertébrale

Yvon Charest, ex-pdg d’Industrielle Alliance aujourd’hui porte-parole de J’ai ma passe, est catégorique. «Allez de l’avant parce que rien n’est plus important que le temps. Il faut aller de l’avant maintenant. La colonne vertébrale qu’est le tramway semble faire consensus. Puis, dépêchez-vous à lancer une deuxième phase pour toutes les améliorations que vous voulez faire», lance-t-il aux autorités. Il est inquiétant selon lui qu’aucun échéancier n’ait été avancé. Il craint les dépassements de coûts et le retrait des consortiums qui se sont manifestés pour réaliser le projet.

Le directeur général Étienne Grandmont rappelle lui aussi que plusieurs éléments du projet sont en péril si on ne va pas de l’avant rapidement pour le tramway. « Le tramway a toujours été identifié par le gouvernement comme la colonne vertébrale et il n’y a pas d’autre endroit où l’aménager si on suit la logique de la planification des transports », fait-il valoir.

Il rappelle que le tramway à lui seul améliorera la desserte des banlieues. «Les express peuvent se redéployer avec une plus grande fréquence sur les territoires qu’ils desservent. Donc, il y a déjà des gains. Lévis aura 27 000 heures qu’elle pourra récupérer juste en s’arrêtant au pôle Sainte-Foy plutôt que de se rendre à l’Université Laval ou au centre-ville.»

ATV et J’ai ma passe affirment que le troisième lien ne doit pas ralentir la réalisation du réseau structurant.

Développement immobilier

Yvon Charest souligne aussi que le développement le long du tracé est intimement lié à la présence ou non du tramway. «C’est une évidence. Et j’imagine que dans la balance des inconvénients, c’est une carte hyper importante pour le gouvernement et le caucus de la CAQ. Le projet va faire repartir l’économie. Tout le développement immobilier le long du parcours est en attente.» Comme Régis Labeaume, M. Charest constate le contraste avec les investissements en transport collectif à Montréal.

«Montréal a le troisième plus important système de transport collectif en Amérique du Nord, après New York et Toronto. Montréal baigne là-dedans, c’est naturel. Ici, on est encore à l’étape de la révolution. On a eu sept débats sur 15 ans et on n’a toujours pas dit ok. C’est le prix à payer pour le premier pas, qui est plus difficile.»

L’article

Voir aussi : Projet - Tramway, Transport, Transport en commun.


5 commentaires

  1. Che

    18 février 2021 à 17 h 19

    J’approuve !

    Une chose que je trouve positive malgré tout dans cet exercice, est qu’on n’a jamais autant parlé de desserte des banlieues dans un projet de TEC. Au départ, personne n’y accordait d’importance, et le résultat était l’apathie des banlieusards face à ce projet.

    Aujourd’hui, les deux côtés du débat se plient en quatre pour expliquer en quoi ce projet va bénéficier les banlieues. J’espère que ça va augmenter l’acceptabilité sociale d’un projet comme celui-ci.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Luc

      19 février 2021 à 10 h 56

      Encore une fois ca dépend du point de vue.

      Si on le regarde sur la perspective de la CAQ, ce qui est proposé ici est encore pire que ce que Labeaume propose car on ne s’Attarde qu’à la colonne vertébrale.

      De plus, il n’est pas vrai qu’ils s’entendent sur le trajet du tramway. je lis entre les lignes que la portion centrale semble faire consensus mais que les deux bouts sont encore en litige. On n’a qu’à regarder le lien qui mène à la carte que j’ai publié hier dans l’autre thread pour s’en rendre compte.

      La CAQ veut aussi faire un effet wow et démontrer que l’attente en a valu la chandelle. Selon son plan, tous les grand centres d’emploi seront couverts ainsi que la desserte régionale. Mais ca vient avec un coût. Mais comme par magie, hier Legault a ouvert la porte à l’augmentation du budget. Comprenez moi bien. il l’augmentera parce qu’il veut l’adhésion à SON plan. Perso je n’ai pas de problème si la région est gagnante.

      Donc derrière tout ça il y aune stratégie. Ce sera leur plan et avec le budget qui va avec (Budget combiné du tramway et du 3ième lien). Mon feeling me dit que les deux bureaux de projets vont aussi être fusionnés. Ce sera un projet pharaonique pour la région de Québec pour le 5 à 10 prochaines années.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. Jeff M

    19 février 2021 à 06 h 09

    Y’a tellement de l’improvisation depuis que des caquistes se sont visiblement rebellé contre le projet. Le gouvernement va rependre en quelques semaines un travail qui a pris des années à faire. Si au moins on comprenait ce qu’ils veulent faire. Entk, wait and see. Pas le choix. Mais ça sent pas bon.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Luc

      19 février 2021 à 13 h 23

      Je ne crois pas qu’il y ait d’improvisation pas plus que je crois que la CAQ n’a pas prévu ce coup depuis longtemps.

      Je ne pense pas que ca date seulement d’hier qu’ils préparent leurs cartes car ce serait impossible de faire en 4 semaines.

      Quand j’entend le ministre Bonnardel mentionner d’être patient, c’est qu’il projette depuis longtemps non seulement une interconnexion avec le troisième lien mais une intégration complète du transport régional.

      Il veut donc présenter sa vision intégrée, chiffrée et prête à être discutée.

      Si on a l’impression qu’il n’y en a que pour Montréal, c’est qu’ils étaient tout simplement prêt à faire cette présentation.

      L’administration Plante n’avait pas présenté un projet alternatif donc le gouvernement avait les coudées franches. Ici à Québec, ils avaient une épine dans le pied.

      Ils l’ont retiré ils vont pouvoir faire comme à Montréal et présenter leur projet.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Jeff M

        19 février 2021 à 16 h 50

        Comme a dit François Bourque, on peut réactiver des solutions qui ont déjà été étudiée, mais mise de côté. Ça ferait du sens de s’en aller vers ça.
        Cette histoire de liaison avec le 3e lien, j’ai hâte qu’on ai plus de détails. Car là, le tramway et le 3e lien tel qu’on les conçoit en ce moment ne serait même pas à la même profondeur dans le sol. Ce ne serait donc pas dans le même tunnel. Ce qui reste est la liaison des aires d’attente. Peut être aussi partager certains systèmes, comme les accès mécaniques (ascenceurs ou escalier roulants).

        Signaler ce commentaire

         ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *