Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Jean-François Gosselin promet de mettre la hache dans le tramway de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 1er mai 2021 8 commentaires

Stéphanie Martin
Journal de Québec

Le chef de l’opposition, s’il est élu maire, promet de jeter à la poubelle le réseau de tramway de l’administration Labeaume et de mettre en branle son propre projet.

On en sait très peu sur le projet de transport structurant de Jean-François Gosselin. Il dit attendre les précisions du gouvernement sur le troisième lien et la desserte des banlieues. «Mais si le gouvernement continue de se faire attendre, on va présenter notre projet quand même avant l’été.»

S’il est élu maire en novembre, il mettra fin aux travaux du tramway, a-t-il confirmé en entrevue.
«Les citoyens vont connaître l’alternative au projet de tramway et il n’y aura pas de tramway dans notre projet.»

Il est conscient que des compensations devront être payées aux trois consortiums qui travaillent sur le projet actuel. Le décret prévoit en effet qu’un maximum de 15 millions $ par groupe doit être versé si la Ville interrompt le processus, au prorata des jours travaillés. M. Gosselin calcule que les pénalités à payer seront un moindre mal.

Les compensations seront moins importantes que celles qui devront être versées aux consortiums qui n’auront pas été choisis au terme du processus, calcule-t-il.

Récupérer les sommes

À la fin 2021, l’administration Labeaume prévoit avoir investi plus de 300 millions $ en planification, conception et travaux préparatoires. Ces sommes, assure M. Gosselin, seront récupérées le plus possible.
«Tout le travail qui a été fait depuis 2019 par le bureau de projet, pour nous, c’est récupérable. On ne partira pas de zéro. On va continuer d’utiliser l’argent qui a été dépensé.» Il promet d’expliquer aux citoyens «comment on viendra récupérer ce qui a déjà été fait». Mais il prévient: «Je n’assumerai pas les choix du maire. Je ferai mes propres choix.»

La suite

Voir aussi : Projet - Tramway, Transport, Transport en commun.


8 commentaires

  1. Jeff M

    2 mai 2021 à 08 h 58

    Gosselin prétend que les 300M$ jusqu’ici dépensé pour le projet seront récupérables. Cela laisse penser qu’il utilisera des variantes du projet qui ont déjà été étudié. Le SRB? En tout cas, sûrement qu’il devra se pincer le nez et qu’il sera hanté par son passé du non, non et non à tout.

    SRB et tramway sont les deux seuls modes qui font vraiment du sens dans notre situation à la fois pour des raisons budgétaires et géographiques. Après des années, aucune alternative ne s’est imposée.

    La réalité de Gosselin est qu’il doit trouver une façon de continuer à mobiliser sa clientèle du tout à l’auto. Le 3e lien n’est plus vraiment un sujet d’actualité. Le tramway n’est pas aussi impopulaire qu’il devait espérer. Et puis l’argent des gouvernements pour un réseau structurant est là, quel qu’il soit. Alors il n’a plus vraiment le choix de se risquer à dire ce qu’il ferait, quitte à subir à son tour les critiques sur « son » projet. Au moins, il restera dans l’actualité.

    Je sais cependant que ça fait environ deux ans qu’il a en tête de présenter son mode de transport juste avant le début des élections. Il espérait frapper un grand coup juste au bon moment. Cependant, avec le plus récent positionnement du gouvernement, il aura beaucoup à faire pour montrer qu’il n’est pas isolé dans sa démarche. En politique, souvent, prévoir sa stratégie sur le long terme peut s’avérer assez futile.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Luc

      2 mai 2021 à 12 h 43

      Tout est une question de timming. Si j’avais été lui, il me semble que j’aurais tout fait pour présenter mon projet pendant justement quue le gouvernement était hésitant à accepter le projet du maire dans sa forme actuelle.

      Il aurait peut-être…. je dis bien peut-être eu un effet wow qui aurait permis à la population de questionner le projet actuel ce qui aurait peut-être fait descendre le % des pour au projet actuel et accentuer davantage l’hésitation du gouvernement à le financer dans sa forme actuelle.

      Mais son flair politique étant absent, son attentisme aura joué contre lui. L’entente est intervenue entre le maire et le gouvernement, les décrets sont signés, la machine est en marche. Trop tard Charlie…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. Antoine

    2 mai 2021 à 09 h 27

    Normal, il est supporté par Jeff Fillion et Duhaime, 2 pro chars qui n’ont que l’élargissement des autoroutes comme solution.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. richard cloutier

    2 mai 2021 à 09 h 45

    Monsieur Gosselin a de beaux projets pour la ville en éliminant le tramway. La ville et le gouvernement a investi plusieurs millions depuis plusieurs mois et il est prêt à balancer cette argent. N’oubliez pas que le ministre des transport Monsieur Bornnardel a dit que le troisième lien et le réseau structurant est intiment lié, alors que va-il faire Monsieur Gosselin dans son projet de transport par autobus.

    Donnera-il les 800 millions à Valérie Plante et retourner l’argent du fédéral.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. paradiso Utilisateur de Québec Urbain

    2 mai 2021 à 22 h 17

    En tout cas, il y a actuellement des travaux majeurs sur Quatre-Bourgeois, sur plus d’un kilomètre entre la rue des Compagnons et la gare d’Autocars.

    Le pont au-dessus de l’autoroute Henri IV doit être reconstruit en prévision du tramway. Les travaux ont débuté, et les camions sont déjà à l’œuvre pour reconstruire les bretelles d’accès.

    Cela sans compter les travaux d’élargissement du boul. Hochelaga, et le stationnement de l’aréna et du marché de Sainte-Foy nouvellement réaménagé de manière à laisser passer le tramway.

    On aurait l’air d’une maudite gang de niaiseux de renoncer au réseau structurant après avoir fait tous ces investissements.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Dédé

      3 mai 2021 à 06 h 30

      En effet et ce ne sont pas des petits travaux. Comme vous, j’ai tout de suite pensé au tramway. Par contre rien encore du côté du prolongement de Mendel vers PIE XII.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  5. Benoit Bibeau

    3 mai 2021 à 10 h 37

    Bien malin celui qui pourra arrêter le train qui est déjà en marche. Je crois qu’il faudrait autant de poids politique que de persévérance pour faire arrêter ce projet que cela en a pris pour le faire démarrer et obtenir financement et approbations. Poids politique que Monsieur Gosselin n’a visiblement pas, contrairement au maire actuel. Il en faudrait beaucoup pour convaincre 2 palliers de gouvernements de tout arrêter et retourner à la planche à dessin pour la Xième fois, après les sagas tramway-SRB-re-tramway des 10 dernières années. Et surtout, il faudrait une vision. Alors que la CAQ semble sur le point d’attacher le projet de tramway à l’autre colosse à venir dans la région et que tous les décrets sont signés, l’opinion de Jean-Francois Gosselin m’apparait comme une goutte d’eau dans l’océan. Et au risque de déplaire à ses partisans, ce n’est pas parce que tu fais un référendum que tout le monde est obligé d’être d’accord…..sinon, il est évident qu’Il ne se passerait jamais rien, nul part.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

  −  1  =  un