Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Un tunnel guidé par l’intuition plutôt que par la «science»

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 mai 2021 27 commentaires

François Bourque
Le Soleil

Depuis les premières promesses de troisième lien, on avait attendu en vain les avis scientifiques, études ou données probantes pouvant justifier un projet d’une telle ampleur.
D’une annonce à l’autre, on se disait que ça allait finir par venir.

Qu’on ne pouvait pas s’engager dans une aventure aussi importante sans des bases solides.

Mais chaque fois, y compris lors de l’annonce que ce serait un tunnel, puis que ce tunnel irait de centre-ville à centre-ville, on est resté sur notre appétit.

Nous voici aujourd’hui à parler de la forme du tunnel, de ses accès, du coût préliminaire et de l’emplacement probable de la première pelletée de terre, mais toujours pas de chiffres, d’études ou d’arguments étoffés.

À part peut-être celui de la sécurité publique. S’il arrivait malheur à un des ponts actuels, on voudrait avoir avoir une solution de rechange. Ne serait-ce que pour la circulation des véhicules d’urgence.

Pour le reste, il ne suffit pas de marteler que le projet est nécessaire. Il faut pouvoir en convaincre avec un minimum de science.

L’argument du tout premier jour, celui voulant qu’un nouveau lien va soulager la congestion sur les ponts, repose toujours sur une base statistique fragile.

Le Ministère des transports a mené ses propres «modélisations» sur l’achalandage. Je me promets d’examiner ces projections dès que je mets la main dessus, mais il reste une réalité incontournable : la grande majorité des utilisateurs actuels des ponts à l’heure de pointe du matin habitent dans l’ouest de Lévis et leur lieu de destination (études, travail, magasinage) est dans l’ouest du territoire de Québec.

Ceux-là n’ont pas d’intérêt à un détour par un tunnel centre-ville à centre-ville, que ce soit en en voiture ou en transport en commun.

Cela dit, il est évident qu’une trajectoire centre-ville à centre-ville a de meilleures chances d’attirer qu’un lien excentrique à l’Est comme il fut d’abord envisagé.

Pas de chiffres sur le nombre de véhicules ou de camions en transit du Saguenay ou de la Côte-Nord à destination du Bas-Saint-Laurent. On continue pourtant de faire valoir cet argument pour justifier le troisième lien.

Le gouvernement n’a pas tenu compte dans ses simulations de la hausse du télétravail induit par la pandémie. Il fait le pari que la circulation va vite revenir à son niveau d’avant et rappelle que la tendance lourde est à l’augmentation du parc de voitures.

C’est vraisemblable, mais il aurait été utile d’étoffer cette intuition avec des chiffres.

Le premier ministre Legault a sans doute raison de croire que le tunnel Québec-Lévis va «transformer le visage de la Capitale-Nationale», mais est-on si certain que ce sera pour le mieux?

Une des grandes appréhensions soulevée par le projet de tunnel est celui de l’étalement urbain.

Tous les gouvernements et partis politiques disent vouloir le contrer, mais dans les faits, les rouleaux compresseurs continuent d’écraser de l’asphalte de plus en plus loin des pôles d’emplois et des services publics.

L’entrée du tunnel est prévue à la lisière des terres agricoles de Lévis.

Pas question de développer en dehors du «périmètre d’urbanisation» assure le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

«On va travailler avec les différents acteurs pour s’assurer qu’il n’y a pas d’étalement urbain», de renchérir le ministre des Transports François Bonnardel.

Québec a un «grand territoire» et «il y a encore beaucoup de place pour du développement», de se réjouir le premier ministre François Legault.

On prend note, mais on sait aussi l’effet qu’a eu le pont Pierre-Laporte sur le développement de la rive Sud et de la Beauce.

Un tunnel va nécessairement accroître la pression sur les terres agricoles au cours des décennies à venir. Ceux qui promettent aujourd’hui que ça n’arrivera pas ne seront plus là demain et le jour d’après pour tenir le fort.

Le gouvernement de la CAQ ne s’en cache d’ailleurs pas. Un des objectifs de ce tunnel est de stimuler le développement économique dans l’est du territoire.

On veut ainsi corriger «l’erreur» d’avoir placé le pont Laporte à côté du pont de Québec, plutôt que dans l’est.

J’ai compris qu’il n’y a pas eu d’étude pour mesurer l’impact possible du tunnel sur l’étalement urbain.

Pas d’étude non plus sur le développement économique dans l’Est-du-Québec qu’on continue d’associer à un tunnel Québec-Lévis.

J’avais cité dans une précédente chronique une étude du chercheur Mario Polèse de l’INRS. Il y démontrait que de nouvelles autoroutes vers de petites localités favorisent la décentralisation d’industries qui iront s’installer là où le terrain est le moins cher.

Inversement, l’autoroute favorisait la centralisation des commerces. Des citoyens de la lointaine périphérie préféraient alors venir faire leurs achats en ville, là où il y a plus de choix, plutôt que dans leur voisinage.

Si on souhaite encourager le développement vers Bellechasse, Montmagny et vers l’Est, ce serait bien de préciser ce qu’on veut au juste. Et ce qu’on ne veut pas. Cela suggère un minimum d’analyses qui n’ont pas été menées.

Le gouvernement Legault a choisi pour sa présentation publique d’amalgamer le projet de tunnel à trois autres projets de transport en commun : tramway, voies réservées vers les couronnes de Québec et lien avec la Rive-Sud.

Le résultat est plutôt impressionnant. Il faut saluer ici la cohérence et la vision d’ensemble.

Tous les citoyens de la grande région de Québec auront accès à une meilleure offre de transport en commun.

Cela jette aussi les bases d’une éventuelle intégration complète des réseaux de transport des deux rives. Ce serait logique, non?

Beaucoup de détails restent cependant à attacher. Sur les sorties de tunnel côté nord, notamment.

Le gouvernement a été à l’écoute de la ville et a accepté de repousser la sortie de tunnel jusqu’à ExpoCité plutôt qu’au coeur de St-Roch. C’est heureux. Cela va permettre de transformer la portion sud de l’autoroute actuelle en boulevard urbain et la qualité de vie au centre-ville y gagnera.

C’est une bonification importante et essentielle du projet.

Le MTQ vient cependant de sortir un lapin du chapeau en ajoutant une connexion entre le tunnel et l’autoroute Dufferin-Montmorency.

Des automobilistes s’en serviront pour revenir ensuite vers le centre-ville, ce qui ajoutera une circulation de transit et de nouveaux bouchons peut-être.

Si l’objectif est vraiment de convaincre les citoyens de prendre le transport en commun, pourquoi cet accès?

Cela va à contre-courant de la tendance qui veut qu’on fasse disparaître les infrastructures autoroutières des centre-ville plutôt qu’en ajouter.

En fait c’est toute l’autoroute sous-fluviale que les groupes environnementaux contestent. Ils estiment qu’elle va favoriser l’étalement urbain et à terme, ajouter aux problèmes de congestion plutôt que les résoudre. Ces groupes s’appuient sur des recherches et analyses scientifiques.

***

Pendant ce temps, le même MTQ chipote avec la connexion de transport en commun à Lévis pour sauver un peu l’argent.

La logique voudrait qu’il y ait une une station de correspondance au campus de Desjardins. Les voyageurs arrivant par autobus sur le boulevard Guillaume-Couture pourraient y faire une connexion directe avec la ligne d’autobus du tunnel.

Cela impliquerait de creuser un puits d’accès sous la station et d’y installer un ascenseur.

Trop cher, a-t-on jugé. On va à la place imposer aux voyageurs de Guillaume-Couture un détour jusqu’à l’autoroute 20 pour pouvoir accéder au lien sous-fluvial.

Ce n’est pas en compliquant la vie au transport en commun qu’on va convaincre les citoyens de le prendre.

Je sais qu’il faut une limite quelque part, mais on parle ici d’un projet qui va coûter certainement 10 milliards$ et qu’on veut pour 100 ans. Pourquoi niaiser pour une station?

***

La CAQ tient pour acquis que les citoyens de la région de Québec ont voté pour elle à cause de sa promesse d’un troisième lien.

Elle semble croire que cela la dispense de démontrer en quoi ce lien est si nécessaire à l’essor économique de la région et à la lutte à la congestion des heures de pointe sur les ponts.

On comprend que la CAQ souhaite tenir sa promesse électorale.

Mais il y a aussi des citoyens qui ont voté CAQ malgré la promesse du troisième lien. Ils voulaient se débarrasser des libéraux et ont fait le pari que le projet ne résisterait pas à l’analyse des coûts, des impacts et du gros bon sens. Ceux-là et d’autres, aimeraient une meilleure démonstration du «pourquoi» d’arriver au «quoi», au «comment» et aux dessins d’artistes.

L’article

La pétition contre le troisième lien

Voir aussi : Projet - Troisième lien, Transport, Transport en commun.


27 commentaires

  1. Antoine

    18 mai 2021 à 07 h 29

    Quand un projet est supporté par choifm et le 93 ça en dit long sur sa pertinence. 10 milliards et plus des autoroutes élargies un mega tunnel pour 50000 personne qui vont aller vivre à levis pcq les taxes sont pas chères, de l’étalement urbain à profusion pour une ville qui a déjà une densité faible . On se croirait dans les années 60.

    10 milliards pourquoi pas un réseau de métro tant qu’à cela et un vrai transport en commun entre qc et levis .

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Luc

      18 mai 2021 à 08 h 14

      Parce que justement la densité n’est pas encore au rendez-vous à Lévis. ce serait sur-capacitaire d’y installer un métro. Chaque chose en son temps. Commençons de cette façon et lorsqu’on aura assez densifié autour de la station Lévis, probablement que l’option Métro VAL deviendra possible. Mais il faut commencer quelque part.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Jeff M

      18 mai 2021 à 21 h 26

      Le 3e lien a été promu sur une prémisse fausse: réduire la congestion.
      On le sait, ça ne marche pas comme ça.
      Combiné à un coût pharaonesque, ça donne ce que ça donne comme patate chaude. Ça va suivre ce gouvernement, très probablement à la prochaine élection. Après tout, tout le Québec va payer pour cette méga-connerie.

      Pourtant, on m’avait presque convaincu que c’était correcte quand ils ont annoncé le nouveau tracé au centre-ville, avec transport collectif lourd. Les détails annoncés lundi m’ont désappointé.

      Une sortie d’autoroute qui semble aller vers le boul Charest, si on en croit l’animation dans leur vidéo et qui risque de bouchonner. Un accès peu pratique sur la rive-sud — pas de station sur Guillaume Couture. Parce que tsé, sur un projet de 10 milliards, il faut faire des économies de bout de chandelle comme celle-là. Tout ça mis ensemble, on vient là de réduire à néant la compétitivité du transport collectif.

      Ils veulent passer les bus à des fréquence de 3 à 5 minutes sur la voie réservée sans protection physique. J’espère… J’ESPÈRE qu’ils vont trouver une façon de la garder dégagée en tout temps cette voie.

      Je sais pas pour qui je vais voter à la prochaine élection, mais probablement que ce sera un vote stratégique antiCAQ.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. Luc

    18 mai 2021 à 08 h 11

    Belle analyse de Bourque comme la plupart du temps. j’aime bien regarder les points positif plutôt que les éléments négatifs toutefois. je sous tout à fait d’accord avec les éléments essentiels qu’ils faut retenir du pourquoi on met en place tout ça dont les suivants:

    « Le gouvernement Legault a choisi pour sa présentation publique d’amalgamer le projet de tunnel à trois autres projets de transport en commun : tramway, voies réservées vers les couronnes de Québec et lien avec la Rive-Sud.

    Le résultat est plutôt impressionnant. Il faut saluer ici la cohérence et la vision d’ensemble.

    Tous les citoyens de la grande région de Québec auront accès à une meilleure offre de transport en commun.

    Cela jette aussi les bases d’une éventuelle intégration complète des réseaux de transport des deux rives. Ce serait logique, non? »

    ou encore ce passage:

    « Le gouvernement a été à l’écoute de la ville et a accepté de repousser la sortie de tunnel jusqu’à ExpoCité plutôt qu’au coeur de St-Roch. C’est heureux. Cela va permettre de transformer la portion sud de l’autoroute actuelle en boulevard urbain et la qualité de vie au centre-ville y gagnera.

    C’est une bonification importante et essentielle du projet. »

    Comme quoi finalement, en travaillant ensemble, on peut amenuiser les problématique et arriver à un meilleur projet.

    Quant à la sortie sur Dufferin Montmorency, c’était connu depuis longtemps. l’information avait fuitée au FM93. C’était alors une réponse aux municipalités de la côte de Beaupré qui en abandonnant le projet de lien par l’ile d’Orléans se trouvaient lésés. Et en toute franchise, je trouve que c’est une option intéressante à plusieurs égards:

    1- Le projet Laurentia, s’il se réalise, vient de régler une de ses problématiques majeures pour le transport de ses marchandises. Au lieu de passer dans les quartiers habités de Limoilou et de passer au travers l’ensemble de la ville, vient de voir un débouché intéressant pour sortir rapidement vers la rive sud.

    2- La zone d’innovation EST par ricochet aura aussi un lien direct avec la rive sud pour ses marchandises et le transport plus aisé de ses travailleurs,

    3- Inversément, le futur parc industriel Lévis EST et l’extension du port de Québec auront un accès privilégié au côté nord en facilitant les déplacements.

    Quand on analyse un projet comme celui là il faut faire extrêmement attention de se baser sur les données d’aujourd’hui si l’objectif à atteindre est le développement de la partie EST et de réparer l’erreur historique. Il faut donc être capable de se projeter plusieurs décennies à l’avant afin de voir si l’objectif de rééquilibrage régional atteindra son but.

    Je suis toutefois en accord avec son analyse concernant la rive sud. c’est probablement à mon avis la partie qui a le moins été analysé. Je fais juste espérer que le maire Lehouillier pourra jouer le chien de garde comme l’a fait le maire de Québec et sa population en regard de la préservation du boulevard urbain. Tant qu’à moi, je déplacerais l’antenne Mgr Bourget au secteur Alphonse Desjardins/Kennedy plus prometteuse d’après moi, en reliant par transport collectif les plus grand employeurs du pôle Desjardins.

    Mais c’est un bon début.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      18 mai 2021 à 09 h 54

      Je vous trouve imprudent de vanter (intuitivement), au nom du concept très de « la vision d’ensemble », un projet qui est décrié par tous les experts qu’on a entendu. Des experts qui ne ne fient pas juste à leur pif, mais oui, à des données prévisionnelles. C’est leur job!

      Je vous trouve aussi bien insensible aux problèmes qu’on pourrait atténuer un peu partout au Québec avec ce 10G de dollars. Vraisemblablement que ces problèmes ne vous touchent pas encore.

      Annoncer 100 km de voies autoroutières la veille de l’annonce du plan de déconfinement. C’est pas comme si le gouvernement voulait qu’on se souvienne longtemps de cette annonce. Ce gouvernement, composé d’un nombre très important de péquistes, n’y croit pas, à part des chaudrons de leur aile droite qui ont garanti leur élection avec cette idiotie. Luc. Vous tombez dans le panneau!

      De plus, on prévoit creuser en 2027. Oh qu’il va s’en passer des choses d’ici là. Je ne suis pas quelqu’un d’alarmiste. On fait partie du G7, mais il fait nul doute qu’en 2027 ça va être le temps de couper les dépenses après des années vouées à une sortie de crise. C’est sans parler l’opposition qui sera très organisée, en plus d’un soutien médiatique qui risque d’être totalement absent.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Che

        18 mai 2021 à 10 h 32

        « C’est sans parler l’opposition qui sera très organisée, en plus d’un soutien médiatique qui risque d’être totalement absent. »

        Oh que oui. Comme on a vu avec le tramway, tout projet va amener de l’opposition, qu’il ait du mérite ou non. Cependant, ce projet en particulier est justement très bien conçu afin de nourrir cette opposition. Le volet environnemental est particulièrement sensible. Les audiences du BAPE vont encore donner lieu à un cirque.

        Bonne chance tout de même aux partisans du projet !

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Luc

        18 mai 2021 à 11 h 55

        Il y aura toujours des partisans pour et d’autres contres. Il ne faut pas penser que parce que plusieurs personnes s’exprimant ici sont contre que la majorité sont de ce côté.

        C’est comme lors d’un référendum. la majorité est toujours silencieuse. Moi je préfère m’exprimer afin qu’il y ait un contrepoids et qu’on puisse bien voir les deux côtés de la pièce.

        Je tombe dans le panneau? Mais de quel panneau s’agit-il? Parce que j’exprime une opinion différente je suis un simple d’esprit qui tombe dans un panneau? Vous insultez mon intelligence et je vous prierais de respecter l’opinion de tous. Je crois m’être exprimé à maintes reprises sur un concept de transport intégré dans la région y incluant le tramway. Et je n’ai jamais dénigrer cette option malgré que plusieurs l’ont fait.

        Ce que je mentionne pour le répéter, c’est que ça prend du courage pour présenter un projet comme celui la même si certaines portions ne sont pas populaires. Si on veut faire progresser la région sur différents plans (peut-être pas sur ceux que vous aimeriez), il faut parfois avoir de l’audace même si on a un vent de face.

        L’erreur historique est réparée dans ce plan et je suis heureux de voir que l’est va enfin pouvoir bénéficier d’un progrès économique au même titre que l’ouest en a bénéficié pendant plus de 50 ans.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Luc

        18 mai 2021 à 12 h 28

        « Je vous trouve imprudent de vanter (intuitivement), au nom du concept très de « la vision d’ensemble », un projet qui est décrié par tous les experts qu’on a entendu. Des experts qui ne ne fient pas juste à leur pif, mais oui, à des données prévisionnelles. C’est leur job! ».

        @PPDaoust:: Ou étaient ils ces experts en 1970 lorsqu’ils ont bâti le pont Pierre Laporte à côté du pont de Québec? Mon petit doigt me dit que l’erreur historique du passé était aussi une décision…. Politique envers et tous les experts de l’époque… Qu’on va maintenant corriger.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        18 mai 2021 à 12 h 55

        Luc, vous ne connaissez pas l’histoire du Pont Pierre-Laporte? L’histoire de Québec dans années 60?

        Il y avait Ste-Foy qui explosait. Le Pont de Québec (1 voie dans chaque sens) ne suffisait plus. Quant à construire un autre pont pour l’ouest, ils l’ont construit à l’ouest là où le fleuve était le plus étroit.
        C’est pas compliqué bon sang.

        Vous nous dites que le pont Pierre-Laporte n’est pas au bon endroit et que c’est une erreur historique?

        Bin voyons donc!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • alex

        18 mai 2021 à 14 h 24

        Peut-être que c’est la vielle vision des soit disant experts qui croient en un seul centre-ville qui doit mourrir. Pourquoi ne pas favoriser plutôt l’émergence de plusieurs centre près du milieu de vie des gens reliés ensemble par des liens haute capacité offrant du transport en commun et du transport collectif. Le tunnel et le tranway s’inscrivent très bien dans une telle vision, une vision qui me semble beaucoup plus porteuse et réaliste. Internet est bâti sur un tel modèle en passant. Ça me fait bien rire lorsque l’on parle d’étalement urbain.

        Amenons le travail près des gens au lieu de faire l’inverse. Ça s’inscrit beaucoup mieux dans une vision de plus en plus présente du travail à distance. Plusieurs personnes comme moi ne veulent rien mais rien savoir de vivre dans un quartier dense surtout que je peux travailler de la maison.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Luc

        18 mai 2021 à 20 h 29

        @PPDaoust.

        Je connais très bien mon histoire. Petite observation…. Ou était à l’époque le centre de Québec et le centre de Lévis dans les années 60? Je vous laisse deviner…

        Pourquoi croyez vous que Ste-Foy a commencé à prendre de l’enflure croyez vous à partir de ce moment?… Mais diantre… le pont de Québec construit au début du siècle pardi!!,

        Mais ou était initialement prévu la construction du pont Frontenac (renommé pont Pierre Laporte pour une histoire que nous connaissons tous)? Mais voyons…. De centre ville à centre ville tel que prévu au plan Landry.

        Si le pont Laporte extrêmement capacitaire avait été construit la ou il devait être initialement, croyez vous vraiment que toute l’économie de la région en 50 ans d’histoire se serait déplacée vers l’ouest comme c’est le cas actuellement? Poser la question c’est y répondre. Le pont de Québec a amorcé cette migration, le pont Laporte l’a précipité. Pour vous en convaincre, regarder Ste-Foy vers 1920, 1930…. C’est une bourgade…

        Alors que s’est-il passé? Poltique….. décision politique. En déplaçant le pont Laporte, on a fait en sorte que toutes les institutions et les commerces se sont naturellement déplacés la ou ce lien se trouvait car il agrandissait son bassin de consommateur. La dynamique aurait été tout autre si le pont avait été construit la ou initialement il était prévu.

        Je vous pari que les études origines/destinations ne seraient pas les mêmes dans ce scénario et ça, vous ne pouvez le nier si vous êtes de bonne foi!

        Par effet de bord, qu’est ce que la mise en place de ces deux ponts l’un à côté de l’autre a produit? Un spaghetti qui fait en sorte que lorsqu’un pont est bloqué peu importe la raison, souvent l’autre l’est aussi parce que les voies d’accès sont les mêmes.

        Attendez…. J’imagine que les experts qui pestent actuellement sur le troisième lien pour des raisons qui sont les leurs sont les mêmes qui ont cautionné la mise en place de deux liens en parallèles avec des voies d’accès partagées? Ou étaient ils pour dénoncer cette hérésie?

        Vous trouvez ça peut-être moins intelligent que deux liens aux extrémités de l’agglomération permettant une circulation fluide et égale en tout point permettent aussi une alternative si un lien à une extrémité est bloqué?

        Vous trouvez aussi moins intelligent peut-être que la mise en place d’un lien à l’autre extrémité permette à moyen terme de répartir les institutions et commerces de façon plus proportionnelle et équitable sur l’ensemble du territoire diminuant par le fait même la pression sur les voies de circulation à l’ouest?

        Pour moi ça tombe sous le sens.

        Alors avant de dire aux gens qui ne sont pas de votre avis de sortir de la montagne de la stupidité (sic) et avant de donner des leçons d’histoire à des gens qui en connaissent long en ce domaine je vous prierais de modérer vos propos et plutôt réfléchir aux effets bénéfiques à long terme que ce lien amènera sur la dynamique de la circulation et de la répartition de l’économie qui s’en suivra par la suite.

        Ainsi peut-être qu’avec ce lien, on réussira vraiment à réparer l’erreur historique qui a déplacé toute notre économie à l’ouest en causant les bouchons dont nous sommes victimes. Souvent il nous suffit de regarder le problème sous une autre perspective et non pas seulement sous les données de la science à courte terme. L’effet de ce lien se fera sentir sur le long terme. Plusieurs décennies même. Ce n’est qu’après ce temps que l’erreur commise sera réparée pour autant qu’on donne une chance à ce projet de se réaliser.

        En tout respect…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        18 mai 2021 à 21 h 50

         » il nous suffit de regarder le problème sous une autre perspective et non pas seulement sous les données de la science à courte terme. »

        Données de la science à court terme?

        J’abandonne mon cher Luc. On spécule pas avec 10G.

        Je refuse de faire demi-tour vers la montagne de la stupidité.
        Je préfère poursuivre mon chemin dans l’autre direction.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        18 mai 2021 à 22 h 20

        Vous me faites beaucoup penser à Nathan, le Cheerleader par excellence du projet à 65 étages du Phare. Mettons que sa ‘balloune’ a été dégonflée dernièrement.

        Je vous invite Luc, à ne pas entrer dans la catégorie des surexcités. Je vous invite, si vous le pouvez, à voyager un peu, question de vous rendre compte que Québec est bien comme elle est.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Luc

        19 mai 2021 à 08 h 03

        @PPDaoust.

        Tel que répondu précédemment, nos positions sont diamétralement opposés et un sage me disait que rien ne servait dans ce cas d’argumenter.

        Alors restons en là.

        En passant, j’ai beaucoup voyagé et je constate que ce qu’on va faire à Québec n’est rien de moins que ce qu’on a fait plusieurs fois en Italie et que j’ai pu constater par moi même. Des tunnels, ils connaissent ça et ils n’ont pas peur d’y investir. des projets de tunnel, de tramway et tout ce que vous voudrez, il y en a plein partout. Qu’est ce qui nous fait dont si peur je me le demande.

        la richesse et les coûts qu’elle nécessite semblent faire peur à beaucoup de Québécois. Ce n’est pas dans nos moeurs semble-t-il.

        Aussi bien tout donner à Montréal car si vous pensez que le gouvernement va l’investir dans autre chose que des projets d’infrastructure, c’est peine perdue. Ca ne se réalisera pas point barre.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Luc

        19 mai 2021 à 08 h 04

        « Peut-être que c’est la vielle vision des soit disant experts qui croient en un seul centre-ville qui doit mourrir. Pourquoi ne pas favoriser plutôt l’émergence de plusieurs centre près du milieu de vie des gens reliés ensemble par des liens haute capacité offrant du transport en commun et du transport collectif. Le tunnel et le tranway s’inscrivent très bien dans une telle vision, une vision qui me semble beaucoup plus porteuse et réaliste. Internet est bâti sur un tel modèle en passant. Ça me fait bien rire lorsque l’on parle d’étalement urbain. »

        @Alex: Tellement d’accord avec votre énoncé. et en ce sens le REC rencontre tout ces objectifs

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • Jeff M

      18 mai 2021 à 23 h 02

      « Ou étaient ils ces experts en 1970 lorsqu’ils ont bâti le pont Pierre Laporte à côté du pont de Québec? »

      D’abord, c’est l’endroit le moins coûteux où bâtir un pont. Les deux rives sont le plus proche. Aussi, rien à l’entour à l’époque pour ne pas trop gêner les nouvelles structures.
      Mais si vous parlez du consensus scientifique sur la demande induite, ça s’est développer il y a environ 25 ans. Avant ça, dans les années 60, c’est seulement une théorie parmi d’autres.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Luc

        19 mai 2021 à 08 h 14

        Je vous l’accorde. Ce n’était peut être pas tant à la mode à cette époque. Mais je m’interroge. N’y avait-t-il pas à Montréal d’endroit plus étroit pour bâtir le pont Champlain? Ils l’ont quand même fait à l’endroit le plus large non?

        Je constate que la raison politique et économique a probablement guidé le choix de la localisation du pont Laporte à l’époque contre toute logique démographique et respect social.

        Maintenant, si je suis cette même logique, étant donnée que l’étude origine/destination prouve qu’en date d’aujourd’hui et je dis bien en date d’aujourd’hui les déplacements s’effectuent d’ouest en ouest, que les ponts sont congestionnés, que le fleuve est moins large à l’ouest, que les Québécois ont une sainte peur des investissements massifs, qu’il serait selon toute logique plus facile de le bâtir à cet endroit et que selon toute vraisemblance ca ne semble pas irriter personne de complexifier le spaghetti à la tête des ponts, alors je recommande fortement la construction d’une troisième pont à l’ouest. Dans 10 ans… On devra alors en bâtir un quatrième.

        Et on verra ce que les experts d’aujourd’hui en diront. Il semble qu’il n’y ait aucune logique de toute façon à mieux répartir nos infrastructures géographiquement et socialement afin comme vous le dites, de créer cette toile qui me semble pourtant si logique.

        le mystère Québec…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. Louis Utilisateur de Québec Urbain

    18 mai 2021 à 12 h 57

    J’ai écouté la conférence de presse. Le maire de Lévis a une vision bien particulière de la densification. Le seul et unique but serait de ne pas empiéter sur les terres agricoles. Selon cette vision, quelqu’un qui déciderait de se construire un bungalow dans « zone urbanisée » de Lévis et utiliserait son automobile à tous les jours pour aller travailler à Lebourgneuf participerait à la densification de Lévis.

    La plupart des gens qui sont en faveur de la densification ont une autre vision. Il faudrait plutôt avoir un transport collectif efficace, surtout le long de la ligne jaune, et concentrer le développement de Lévis à proximité de ce transport. Ainsi, il serait possible pour les Lévisien d’y travailler et d’y magasiner sans utiliser leur voiture. Pas besoin d’un tunnel pour cela.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      18 mai 2021 à 14 h 25

      Exactement.

      Lévis de suffit à elle seule. Grâce à la configuration routière actuelle, elle n’a pas à parasiter Québec pour croître. Lehouiller devrait être fier de ça me semble?. À part l’ouest de Taniata (grossièrement), Lévis n’est pas une banlieue de Québec.

      L’enquête le dit, de Lévis Est à Québec-Est, il y a très peu de déplacements. Une traverse de bateau aux demi-heures fait le travail. C’est tout dire. Il y a aussi, si on regarde la « fameuse vue d’ensemble », sans nouvelle autoroute les perspectives de développements économiques demeurent excellentes des 2 côtés du fleuve.

      Un 3e lien à l’est, aucune des 2 villes en ont besoin. Si ça avait été facile et peu coûteux, ça aurait déjà été fait il y a 40 ans, mais ce n’est pas le cas. Le plus beau c’est que les 2 villes se sont merveilleusement bien adaptées sans. Qu’il en reste ainsi.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Luc

        18 mai 2021 à 20 h 56

        @PPDaoust

        Vous n^tes pas sérieux j’espère quand vous dites et je vous cite: Le plus beau c’est que les 2 villes se sont merveilleusement bien adaptées sans. Qu’il en reste ainsi.

        Mais n’avez vous aucune idée de toute la dévitalisation que ce déplacement de l’économie a eu comme impact dans la basse ville de QC et du temps que ca lui a pris pour s’en remettre? En date d’aujourd’hui elle ne s’en est pas encore totalement remise. Et c’est vous qui me traiter d’insensible?

        Êtes vous de ceux qui pestent contre l’étalement urbain? Si les liens avaient été de centre ville à centre ville depuis longtemps, l’étalement urbain aurait été moins important car les centre villes naturels se seraient consolidés et densifiés.

        Les résultats de l’enquête origine/destination ne me surprennent guerre car c’est le déplacement démographique à l’ouest qui a créé cette statistique. Les gens résident désormais la ou se trouvent les ponts et ou les centres d’emplois se sont déplacés avec le temps.

        Changer moindrement un peu cette dynamique, reprenez une mesure dans 10 ans et on se reparle de l’étude origine/destination. Elle sera complètement différente. Donc svp, arrêtez de nous rabattre les oreilles avec cette enquête. Ça demeure une mesure en date d’aujourd’hui et non pas projetée dans quelques décennie avec un lien qui aura changé toute la dynamique économique de la région..

        Et je le répète PPDaoust. L’argumentaire des gens qui sont contre est trop collé sur les données actuelles ce qui favorise systématiquement la non nécessité de cette infrastructure.

        Il vous faut vous projeter dans 20 ou 30 ans en prenant l’hypothèse que le lien a été construit. Alors quand François Bourque mentionne que le tunnel est guidé par l’intuition plutôt que la science, il n’a pas tout à fait tort mais pas nécessairement pour les bonnes raisons. Il faut toujours regarder ce projet selon une autre perspective que celle qui nous saute aux yeux avec les données de l’enquête origine/destination.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        18 mai 2021 à 22 h 04

        À Luc..
        N’importe quoi selon moi.
        N’en demeure.
        Je vous ai froissé. J’ai provoqué chez vous des émotions négatives.
        J’en suis désolé.
        Je respecte votre opinion. Maintenant votre défi sera de faire valoir votre point pour le moins irrationnel, aux yeux d’une majorité.
        Good luck.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Luc

        19 mai 2021 à 07 h 52

        @PPDaoust

        Je vous rappelle que la majorité est actuellement du côté de ce lien.

        Que je sois rationnel ou non ou que vous soyez totalement contre, nos positions seront de toute évidence irréconciliables car nous sommes à l’évidence campés dans nos positions respectives pour des raisons qui nous appartiennent. Sachant cela, respectons nos positions et faisons en sorte que le débat demeure à un niveau ou on n’attaque pas les personnes et les idées. Acceptons simplement la différence.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  4. alexk7 Utilisateur de Québec Urbain

    18 mai 2021 à 14 h 36

    Je suis pour le 3e lien mais j’ai été déçu des détails de l’annonce. Je trouve d’une part que le volet transport en commun est trop faible et d’autre part, que le gouvernement explique mal la vision à long terme pour la région.

    Pour moi, le génie du tunnel de centre-ville à centre-ville c’était la possibilité d’en faire un axe de transport en commun fort, style métro. Or, on a retiré l’idée des stations Petit Champlain, Quai Paquet et Desjardins comme on les voit sur la carte dans l’article de janvier dernier : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1496783/3e-lien-nouveau-trace-transport-commun-quebec-levis
    Je pense qu’au prix que va coûter ce tunnel, on peut exiger que la partie transport en commun soit à la hauteur, sinon rejeter le projet. Si on annonçait que ces stations sont des extensions prévues pour plus tard, ça serait déjà rassurant.

    Pour ce qui est du volet autoroutier, un axe sous-terrain qui permet de retirer beaucoup de camions des routes de la ville de Québec me plait beaucoup. Les gens ont peur de l’étalement urbain mais je pense que ce projet va simplement permettre de le déplacer de l’ouest et du nord vers le centre de Lévis. Miser sur un centre-ville plus fort, c’est le contraire de l’étalement urbain. Encore faut-il qu’il y aie un accès sans se rendre à la 20…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      18 mai 2021 à 15 h 04

      À 2G, un lien métro uniquement aurait créer un élan de densification bien plus sain pour Lévis-centre. Là on aurait pu dire que c’est un investissement pour son avenir. Un petit tunnel, mêmes voitures qu’à Montréal, même technologie. Expertise déjà acquise. Accès au Plateau Sainte-Foy. Beaucoup plus réaliste sur le plan financier.
      Mais non, ça prend des autos pour être heureux.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Luc

      19 mai 2021 à 08 h 18

       ou annuler
  5. JFT

    18 mai 2021 à 22 h 23

    J’ai une bonne solution pour limiter les coûts et éviter les dépassements de budget. Subventionner directement 30000 ménages, 230000$ pour l’achat d’une propriété à Québec, on s’en tire pour moins de 7 milliards et on absorbe une bonne part de la croissance prévue pour les prochaines années sans avoir besoin d’un lien supplémentaire! Blague à part, le fédéral s’apprête à mettre près de 1 milliard sur le pont de Québec, et à moins d’une énorme surprise ne financera pas à coup d’autres milliards des voies réservées sur une autoroute, qu’elle soit sur ou sous terre. Pour ceux qui sont encore en 1966 il faudrait consulter ce qui a été publié dans le domaine des transports depuis. Et l’argument que construire des autoroutes au centre-ville aiderait sa croissance, si on regarde l’apport des projets autoroutiers des années 60-70 qui ont alimenté St-Roch et la colline parlementaire c’est plutôt le contraire que l’on constate je vois pas pourquoi cette nouvelle autoroute aurait un effet différent. Vous voulez solutions pour régler les problèmes de circulation regardez donc des projets qui donnent des résultats, c’est du concret pas des théories fumeuses sur la réparation d’une erreur du passé.
    https://www.ted.com/talks/jonas_eliasson_how_to_solve_traffic_jams/up-next?fbclid=IwAR0wT2cNygLu5xi1mrwcUBGm4YWsibcbyDw4CHG_dTNCY1lLBnsiOwPLTaE
    Il faudra s’y faire parce qu’il y a beaucoup plus de chance que ça arrive que la grosse balloune électorale de lundi.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Al

    19 mai 2021 à 08 h 44

    La CAQ est un parti populiste. La réalité à Québec, du moins pour l’instant, est que la population appui le 3e lien à 80% (à mon plus grand désarroi). La CAQ va donc réaliser ce projet dépourvu de tout bon sens scientifique pour assurer sa réélection. Ça me désole (et le mot est faible) de penser que c’est comme ça que nous planifions nos villes de nos jours : l’objectif principal est de se faire réélire, peu importe le consensus scientifique et les bonnes pratiques que l’on voit ailleurs.

    J’en reviens à cette approbation du projet à 80% de la population de la région. Cela prouve probablement que le québécois moyen n’a pas beaucoup de culture générale. Demandez-lui qu’est-ce qui fait que les villes européennes sont si belles et si agréables, ce n’est certainement pas parce qu’on y retrouve des autoroutes à 6 voies de larges en plein milieu et des parkings partout et devant chaque bâtiment.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

cinq  +  1  =