Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Les mirages d’un métro léger

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 10 juin 2021 15 commentaires

François Bourque
Le Soleil

Dans un monde idéal, on voudrait tous un métro souterrain.
Un métro est rapide, confortable et fiable, même dans les conditions hivernales difficiles.

Un métro ne perturbe pas le réseau routier. Un métro est plus facile à implanter qu’un tramway de surface et moins dérangeant pendant la construction si on le creuse par tunnelier. Sauf à l’emplacement des stations où l’excavation est nécessaire.

Avec un métro, on ne couperait pas d’arbres matures sur le trajet, martèle le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin.

Le même Jean-François Gosselin qui, lors de la campagne 2017, disait ne pas vouloir plus d’arbres sur la rue Maguire si cela devait le priver de stationnement.

M. Gosselin est le premier à en convenir : il a évolué depuis la dernière campagne. Sur les enjeux de transport comme sur les autres enjeux municipaux. Cela mérite d’être dit.

Le principal parti d’opposition croit aujourd’hui à la nécessité d’un transport public costaud pour Québec, lui qui plaidait à l’époque qu’il suffisait d’ajouter des autobus.

Suite de la chronique

***

Dans un monde idéal, on voudrait tous un métro souterrain pour pas cher. Avec des lignes vers tous les quartiers et des stations à distance de marche raisonnable de son domicile et de son lieu de destination.

Malheureusement ce monde idéal n’existe pas. Pas plus en campagne électorale que dans le temps réel de nos vies quotidiennes.

 

Voir aussi : Transport, Transport en commun.


15 commentaires

  1. Jeff M

    10 juin 2021 à 07 h 53

    Je me souviens avoir affirmé cette théorie:
    Quand un projet de transport collectif est rejeté à Québec, on tend à le remplacer par un nouveau plus couteux.

    – SRB Québec – Lévis à 1 milliards
    – Réseau structurant à 3.3 milliards
    – Tramway seulement à + voies réservées du REC à 4 milliards
    et si cette suite devait de réaliser
    – VALSE (rendu là ça porte foutrement bien son nom) + une ligne de SRB vers Beauport à 6 milliards.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Che

    10 juin 2021 à 08 h 11

    M. Bourque exprime très bien les points qui me poussent à être sceptique face à cette proposition.

    Un projet pour la haute-ville seulement, qui coûte plus cher, avec moins de stations. Rien pour l’est de la ville (Beauport), à part des express, qui existent déjà. Pas fort pour un parti dont 100% des conseillers provient de cet arrondissement.

    Si on prenait le budget du 3e lien (et du tramway) pour construire un métro, on aurait un réseau qui a de l’allure. On serait surcapacitaire pour quelques années, mais ce n’est pas moi qui va se plaindre.

    Maintenant que M. Gosselin est l’ami des arbres, il pourrait peut-être envisager cette avenue.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Benoit Bibeau

    10 juin 2021 à 08 h 47

    Voilà, tout est dit. Si l’administration actuelle, qui baigne dans son projet depuis longtemps et cotoie des tonnes de spécialistes depuis plusieurs années, a pris la dure décision de raccourcir son tunnel entre la basse et la haute ville et aussi d’éliminer celui de Ste-Foy pour des raisons budgétaires, comment diable construira-t’on 13.5 km de tunnel et 15 stations sous-terraines?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Francis L

    10 juin 2021 à 09 h 42

    Ce que QC21 est en train de faire, c’est de l’ingénierie populisme.

    C’est très facile de promettre n’importe quoi, à n’importe quel prix, en présentant des chiffres qui ne sont pas des bons comparables.

    Il y a quelques années, ici même, on parlait du TrensQuebec : une idée absolument pas éprouvé où les promoteurs promettant un remplacement à un TGV pour aussi peu que 8M$/km. Évidemment, ces chiffres étaient complètement faux, et les premières études sérieuses ont démontré un coût un coût 5 à 10 fois plus élevé. Mais ça n’a jamais gêné les promoteurs qui ont pollué l’espace public avec des chiffres que peu de journalistes on remis en question (même Découverte est tombé dans le panneau). Résultat, le mal était fait, et on attend encore le TGV.

    Ne répétons pas la même erreur. N’importe qui peut promettre n’importe quoi, mais on est pas obligé de l’écouter.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • alex

      10 juin 2021 à 10 h 56

      Que la ville prenne le temps d’expliquer pourquoi ils ont choisi le tramway plutôt que le métro ou autre moyen de transport dans ce cas plutôt que d’insulter et de démoniser les gens qui proposent des solutions alternatives. La campagne électorale de 2017 aurait été un bon moment pour le faire…

      L’attitude du maire est déplorable dans ce dossier et ce depuis le tout début. Il réussi à aliéner des gens comme moi qui sont très en faveur d’un projet de transport en commun de par son mépris des débats et des alternatives à son projet. Bien content qu’il quitte enfin pour qu’on aille un vrai débat.

      Concernant le métro léger, j’ai visité Rennes et Bordeaux à plusieurs reprises et le métro de Rennes m’a beaucoup plus impressionné que le tramway de Bordeaux de par sa rapidité. Bordeaux songe même à construire aussi un métro léger pour désengorger leur réseau. À voir si les chiffres avancés par Québec 21 sont réalistes mais qu’on arrête de vouloir étouffer le débat.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Che

        10 juin 2021 à 11 h 21

        A ma connaissance, les autres partis municipaux ne remettent pas en question le choix du tramway comme mode de transport.

        La CAQ, qui était très sceptique face au projet suite au rapport du BAPE, n’a pas remis en question le choix du tramway.

        Plusieurs groupes de promotion des TEC vont dans le même sens. Leur position à ce sujet est la même depuis plus de 20 ans.

        Je crois que vous personnalisez le débat autour du maire, alors que plusieurs autres acteurs ont exprimé (avec un style bien différent) leur préférence envers le tramway. Je vous invite à les écouter et à débattre avec eux.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Francis L

        10 juin 2021 à 11 h 48

        Je suis tout à fait en faveur de débattre et de proposer des alternatives. Et ça tombe bien, c’est précisément ce qui se produit présentement. Mais de toute évidence, QC21 est coupable de « cherry picking » des chiffres pour faire paraitre son plus beau qu’il ne l’est réellement. Si QC21 voulait être pris au sérieux, il aurait fallu proposer un projet sérieux.

        Et parlant d’alternatives, toutes personnes qui a suivi le processus sait que bien des alternatives ont été analysé dans la dernière décennie : BRT, tracé par Charest, etc. Et pourtant, toutes les études (certaines incluant le métro) reviennent au même résultat : le tramway est idéal pour Québec. Même Régis Labeaume a fini par changer son fusil d’épaule, lui qui a la base était contre et proposait énormément d’alternatives.

        Et maintenant, QC21, un parti pro-automobile, nous arrive plusieurs années trop tard avec un projet mal ficelé qui tiens plutôt de la pensée magique, et il faudrait les prendre au sérieux? Le seul but de QC21, c’est d’être le chiot dans le jeu de quilles et d’empêcher d’obtenir un transport en commun digne de ce nom, rien d’autre. Ne tombons pas dans leur piège, il existe amplement d’études pour aller de l’avant avec le projet actuel.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • alex

        10 juin 2021 à 12 h 12

        Je ne considère pas qu’un débat public a eu lieu. On a évité le sujet durant la campagne 2017. Chaque fois qu’une idée différente que celle du maire a été avancée, on a ridiculisé les opposants. Il n’a jamais été expliqué clairement pourquoi le métro léger n’est pas une bonne option. C’est probablement d’ailleurs la raison pourquoi le projet manque d’adhésion au niveau de la population. On diabolise et dénigre les idées différentes en disant « oui mais les experts ont dit ». La pensée de groupe à l’oeuvre…

        Il y a un travail de vente et de débat qui n’a pas été fait. Comme je le disais, j’ai toujours été profondément convaincu de la nécessité d’un transport en commun ferroviaire. Cependant, je n’aime pas du tout la façon « bulldozer » actuelle de procéder face à l’opposition. Pour cette raison, je suis en désaccord avec le projet tel que proposé alors que je suis un fervant partisant du transport en commun. Je veux le meilleur projet pour la région peu importe les montants déjà investis.

        Et je suis d’accord que QC21 a un problème de crédibilité. Ce sera à eux de prouver leurs chiffres. Peut-être que le projet de métro léger ne fait pas de sens et que le tramway est le meilleur mode de transport. Cependant, à force de vouloir étouffer le débat, on donne flanc à toutes sortes de propositions farfelues ou non et à une crise de confiance envers les élus. Le débat actuel aurait dû se produire en 2017 lors de la campagne électorale. C’est franchement malhonnête de dire que maintenant le travail est trop avancé alors qu’on a complètement évité le débat durant la dernière campagne électorale.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • JFT

        10 juin 2021 à 12 h 55

        Le mandat en 2017 était pas mal clair… C’était un réseau structurant, on ne savait pas quel mode à l’époque vs pas de réseau de transport mais un pont à l’est ou un tram avec à peu près le même tracé proposé hier. Le parti qui a remporté l’élection est celui qui proposait un transport structurant, les deux autres ont pas mal mordu la poussière. Le choix à été fait en 2017, le mandat était d’avoir un réseau structurant, on l’a et on passe à une autre étape. La présentation d’hier est seulement 4 ans en retard avec en plus pas très étoffée avec des informations douteuses, c’est plus vraiment pertinent, next.
        Pour ceux qui ont la mémoire courte:
        https://monquartier.quebec/2017/regis-labeaume-promet-un-mode-de-transport-en-commun-structurant/
        https://www.ledevoir.com/politique/ville-de-quebec/510175/titre-gosselin-sceptique-quant-au-phare

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        10 juin 2021 à 12 h 59

        alex,

        Systra a fait son étude (2019), le MTQ aussi (mai 2021).
        Leurs conclusions sont sans équivoque. Le Tram est la solution technique la plus adaptée.

        C’est à la population de s’opposer aux coupes d’arbres, aux coûts, aux expropriations, aux enjeux sociaux, etc. mais ce n’est pas au peuple de se substituer aux experts qui s’occupent des enjeux d’ingénierie.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jeff M

        10 juin 2021 à 14 h 01

        Alex
        « Que la ville prenne le temps d’expliquer pourquoi ils ont choisi le tramway plutôt que le métro »

        Cela a été expliqué à maintes reprises.
        – Le coût d’ingénierie est plus élevé pour un métro, même léger.
        – On ne fera jamais un réseau de métro qui fait du sens pour 3 milliards.
        – La ville s’est fait dire de ne pas dépasser 3 milliards.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Che

        10 juin 2021 à 15 h 42

        @PPDaoust

        « C’est à la population de s’opposer aux coupes d’arbres, aux coûts, aux expropriations, aux enjeux sociaux, etc. mais ce n’est pas au peuple de se substituer aux experts qui s’occupent des enjeux d’ingénierie. »

        Vraiment bien dit.

        Ce qui met du bruit sur la ligne, est qu’il va toujours avoir de la dissidence au niveau des experts, et surtout, il va toujours avoir des charlatans qui vont se passer pour des experts.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  5. PPDaoust

    10 juin 2021 à 10 h 19

    « Québec 21 présume qu’il sera possible de creuser dans du roc solide sur la totalité des 13.5 kilomètres projetés,…, Peut-être, mais on n’a fait encore aucun forage. »

    Pour avoir été voisin d’une construction sur la colline parlementaire, le quartz présent dans la roche compliquait grandement les travaux de creusage. Je peux aussi présumer des problèmes.

    Quand on dynamitait, ça vibrait fort chez nous. Le « bedrock’ est très haut sur la colline. Notre bloc, construit sur le roc, a vu certaine parties du mortier se fissurer. C’est sans parler des appareils de détection de monoxyde de carbone qui ont du être installé dans chacune des unités. Ça l’air que ce gaz peut se faufiler dans les failles de la roche, nous a-t-on dit.

    Je ne suis pas un expert loin de là, Mais comme M. Bourque, j’ai bien des doutes par rapport au creusage d’un tunnel, même pour celui du Tramway. Malheureusement, on est pas à Montréal où on a creusé pour pas cher dans du calcaire gris.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Benoit Bibeau

    10 juin 2021 à 13 h 35

    @PPDaoust

    « mais ce n’est pas au peuple de se substituer aux experts qui s’occupent des enjeux d’ingénierie. »

    Je ne peux pas être plus d’accord. La quantité de gérants d’estrade dans ce dossier est assez incroyable, comme si les études nécessaires n’avaient pas été faites.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

six  +    =  quatorze