Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Pourquoi pas une scène vitrée de plusieurs étages à place D’Youville?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 1er novembre 2021 3 commentaires

Bapriste Ricard-Châtelain
Le Soleil

Jacques Plante est architecte. Un habitué des projets artistiques : la TOHU, Le Diamant, le Palais Montcalm, La Bordée. Jacques Plante veut lancer une idée dans la campagne électorale municipale. Et si la place D’Youville avait besoin d’un nouveau souffle?

C’est lui qui a contacté Le Soleil. À la fois praticien privé et professeur à l’École d’architecture de l’Université Laval, il aime influer le devenir de la capitale. Cette fois-ci, il se concentre sur le quartier des spectacles en expansion autour de la D’Youville.

Pour nous convaincre du bien-fondé de sa vision, il nous a bombardés d’images, de photos, d’explications. «Mon espoir, c’est que ces images soient publiées et que les candidats puissent se prononcer sur un projet qui est autre chose que le tramway, les poubelles.»

Allons y voir de plus près.

(…)

Le concept a été baptisé Le KIOSK. Dans la vidéo détaillant les plans, on voit un bâtiment de sept étages ayant une ossature d’acier. Il existe également une version en bois. L’ensemble est enveloppé de verre.

Lorsque la météo est clémente, le rez-de-chaussée peut être ouvert sur la place publique. Équipée de gradins amovibles, la salle du bas deviendrait un lieu de diffusion des arts de la rue, par exemple. «On pourrait avoir une place des spectacles qui est vraiment dédiée à la performance.»

En grimpant les escaliers, on aperçoit des passerelles, des points de vue sur le quartier. Au sommet, une autre salle de diffusion, avec la place D’Youville et le château Frontenac comme fonds d’écran, serait aménagée. L’architecte évoque un «bâtiment observatoire.»

A l’extérieur, on remarque des gradins posés sur le toit de l’entrée du stationnement D’Youville. D’autres, construits sur le terminus d’autobus, celui qui serait éliminé avec l’arrivée du tramway; d’ailleurs, il serait possible d’accéder au souterrain sous cette structure. Pourquoi tous ces gradins? La surface vitrée du KIOSK servirait de toile pour la projection d’œuvres, de films, explique Jacques Plante.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Art urbain, Institutionnel.


3 commentaires

  1. Le lecteur assidu

    1er novembre 2021 à 09 h 18

    Oui, on a de brillants architectes au Québec.

    Comment manifester mon admiration pour ce concept sans défaut❓

    Un ♥️ x à l’infini…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Antoine

    1er novembre 2021 à 10 h 16

    Difficile a comprendre ce projet quand le diamant est à coté, le grand théatre, le palais montcalm… aucune justification

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Charles

    1er novembre 2021 à 11 h 33

    Intéressant concept. J’ai toujours trouvé qu’il manquait quelque chose à la place d’Youville. Celle-ci aurait le potentiel d’être un endroit névralgique de la ville de Québec, alors qu’elle dégage bien souvent une atmosphère moche et grise. Est-ce que ce type de bâtiment améliorerait ou empirerait la problématique de vent sur la place?

    Néanmoins: oh, pourquoi les projets d’architecture ces dernières années n’ont de yeux que pour les K superflus dans leurs noms. Qu’y avait-t’il de problématique avec Kiosque?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

deux  +  quatre  =