Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Service de partage àVélo

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 9 novembre 2021 6 commentaires

Québec, le 9 novembre 2021 – Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) est heureux de présenter le bilan de la première saison de son service de vélopartage à assistance électrique àVélo, qui a pris fin le 31 octobre dernier. Au total, ce sont environ 5 000 clients qui ont effectués plus de 29 000 trajets entre les 10 différentes stations déployées pour cette saison inaugurale. Rappelons que 100 vélos étaient disponibles.

« Les résultats de cette première phase de déploiement confirment l’attractivité de ce type de service dans la Ville de Québec et la pertinence de la mobilité intégrée, qui vise à offrir des solutions de déplacement modernes, efficaces, variées et intégrées. Avec àVélo, les résidents et les visiteurs de l’agglomération ont bénéficié d’une option de déplacement supplémentaire et se sont initiés aux avantages du vélopartage à assistance électrique. Cette première saison est un départ réussi pour àVélo, dont le développement se poursuivra dans les prochaines années » a souligné M. Alain Mercier, directeur général du RTC.

Durant la saison, près de 65 % des déplacements ont été effectués par des abonnés mensuels, qui ont utilisé le service en moyenne 3 fois par semaine. Plus de 40 % de ces clients ont renouvelé leur abonnement plus d’une fois durant la saison. De plus, 53 % des clients occasionnels ont fait plus d’un trajet unique.

C’est la station 3e Avenue qui a généré le plus grand achalandage, suivie de la station avenue Cartier et de celle de la Traverse. L’escouade àVélo était par ailleurs présente aux 10 stations durant l’été, notamment pour soutenir les clients dans leur utilisation et pour remettre des essais gratuits permettant au plus grand nombre de citoyens d’essayer ce nouveau service. Des casques aux couleurs d’àVélo ont également été remis aux clients ayant réalisé le plus grand nombre de déplacements durant la saison.

Le RTC analyse présentement les commentaires et suggestions de la clientèle afin de faire évoluer son offre de service dans les prochaines années. Les clients qui souhaitent contacter l’équipe d’àVélo à cet effet peuvent le faire à l’adresse avelo@rtcquebec.ca.

Pour 2022, 30 stations et 300 vélos supplémentaires seront déployés. Les emplacements de ces nouvelles stations, de même que la grille tarifaire pour la prochaine saison, seront dévoilés ultérieurement.

àVélo

Voir aussi : Transport, Vélo.


6 commentaires

  1. Le lecteur assidu

    9 novembre 2021 à 15 h 57

    👉 On jase là…

    ♻️ Le RTC ne devrait-il pas au moins s’assurer de connaître son (sa) prochain(e) patron(ne) avant d’aller plus loin❓

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • julien

      9 novembre 2021 à 17 h 39

      Habituellement, les fonctionnaires n’arrêtent pas de travailler lors des changements suivant une élection. C’est surtout les grandes annonces et le démarrage de nouveaux projets qui sont sur la glace.

      Ici, c’est seulement la continuité d’un plan existant. Cela ne semble même pas nécessiter la signature de nouveaux contrats.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. Charles

    10 novembre 2021 à 09 h 30

    C’est un projet intéressant, mais il me semble que si on veut s’assurer que le maximum de personne utilise ce service, il faudrait offrir un environnement sécuritaire à l’usage du vélo. À Québec, au centre-ville, il n’y a à peu près pas de pistes cyclables utilitaires et sécuritaires pour passer d’un point A au point B, et deux seules façons de monter en haute-ville (Pente-Douce et Gilmour), lesquels ne sont même pas dans le secteur des stations vélo. On offre un service, mais celui-ci est très rebutant pour les néophytes du vélo car impossible de se sentir en sécurité dans les rues. C’est pas à 6$ pour 30 min que tu fais une balade récréotouristique sur le bord du fleuve ou de la rivière Saint-Charles. On vise une clientèle utilitaire, alors offront un réseau cyclable utilitaire. Les deux devraient aller de pair.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Benoit Bibeau

    10 novembre 2021 à 20 h 23

    Les vélos libre-service sont légions dans le monde, il est temps que Québec arrive en ville. Ceux qui rient de Bixi (car pour certains c’est de bon ton) démontrent surtout qu’ils ont peu voyagé.

    Ce n’est pas parfait car le réseau cyclable de Québec laisse à désirer, mais on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

neuf  +  1  =