Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le gouvernement provincial veut aller de l’avant avec le 3e lien dès 2022

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 6 février 2022 5 commentaires

Source : Radio-Canada, le 6 février 2022

Le ministre des Transports maintient qu’une première pelletée de terre aura lieu sur le chantier du futur tunnel entre Québec et Lévis d’ici les prochaines élections, soit avant octobre 2022. Les partis d’opposition dénoncent de plus en plus vivement ce mégaprojet, mais le gouvernement Legault garde le cap.

Il y aura des travaux préparatoires qui vont débuter cet automne, avance le ministre François Bonnardel promettant du même coup de réaliser une promesse électorale de lancer le chantier lors d’un premier mandat. On est dans un processus où on avance. Le bureau de projet travaille.

Le ministre reprend aussi à son compte une étude réalisée par le gouvernement fédéral publiée cette fin de semaine dans le quotidien La Presse. L’analyse d’une dizaine de régions métropolitaines canadiennes et américaines arrive à la conclusion que Québec, avec ses deux ponts, est moins bien desservie que la majorité des agglomérations de taille semblable.

Voir aussi : Projet - Troisième lien.


5 commentaires

  1. Che

    10 février 2022 à 21 h 01

    J’ai vu un article dans le Journal de Québec qui parlait que le nombre de voies pourrait être retranché afin d’avoir un coût plus « digeste ».

    Je spécule, mais j’ai l’impression qu’ils vont présenter deux tunnels, un par direction. Trois voies dans chaque sens. Cependant, un seul tunnel va être construit dès maintenat, avec une voie dans chaque direction et une voie réversible pour TEC / covoiturage. L’autre portion serait construite plus tard (ou aux calendes grecques).

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Luc

      12 février 2022 à 08 h 42

      Je me demandais justement comment ils pourraient augmenter la capacité s’ils prenaient dès maintenant la décision de diminuer le nombre de voies. Je pense que tu as peut être la solution mais…. Il semble que pour des raisons de sécurité dans un tunnel, il faut le doubler afin justement de prévoir les évacuations. Mais peut être un tunnel piétonnier central?

      Mais j’aime ta proposition. Ca laisse de la place pour l’évolution tout en diminuantles coûts de fa^con importante èa court terme.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. Léo Mico

    11 février 2022 à 10 h 12

    Le projet repart pratiquement à zéro, quelques mois avant les élections et la fameuse première pelletée de terre.

    Pourtant tout le monde sait que ce projet ne se réalisera pas, car ni la Ville, ni les citoyens de Québec, ni le fédéral ne le veulent.

    Je me demande comment la CAQ va s’en sortir.
    Je suppose qu’elle va continuer à dépenser des millions de dollars (on en serait à prêt de 400 millions en études préparatoires) pour faire croire que cela va se réaliser, juste pour conserver les voix de la Beauce et de Lévis lors des prochaines élections.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

  +  19  =  vingt deux