Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Marchand veut «des autoroutes sécurisées» pour les vélos à l’année

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 septembre 2022 6 commentaires

piste cyclable quebec

 

« Circulation à l’année, voies cyclables déneigées et espaces sécurisés. » La vision du nouveau maire de Québec pour le vélo pourrait changer le visage de la ville.

«On va aller vers des autoroutes sécurisées à vélo, a indiqué M. Marchand. On va aller vers des dispositions dans la ville pour favoriser, protéger et utiliser encore plus le vélo. Oui, ça va être déneigé à l’année. Oui, on va augmenter le réseau cyclable dans sa totalité. Oui, on va relier les endroits qui ne le sont pas encore », a-t-il précisé, ajoutant qu’il ne manquera pas de «courage» pour aller de l’avant.

Marchand veut «des autoroutes sécurisées» pour les vélos à l’année

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Vélo.


6 commentaires

  1. dlp

    18 septembre 2022 à 13 h 12

    Le rêve! J’ai hâte de voir le projet.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Carl

    19 septembre 2022 à 07 h 47

    Enfin! La Ville de Québec est 30 ans en retard à ce niveau.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Léo Mico

    19 septembre 2022 à 13 h 56

    Voilà enfin le vrai projet pour supprimer de la congestion sur les routes !

    J’espère que les radios poubelles ne lui mettront pas trop de bâtons dans les roues.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Che

    20 septembre 2022 à 15 h 08

    J’ai hâte de voir l’annonce. J’ai roulé quelques fois sur le réseau cyclable à Montréal (sur le plateau bien sur) et c’est un charme comparé à Québec.

    Ici, il manque des aménagements c’est certain. Plusieurs trajets se font très mal avec le réseau actuel (le classique Colline Parlementaire – Univertisé – Laurier par exemple).

    À plusieurs endroits, il y a des excellents aménagements, qui sont gâchés par une signalisation conçue uniquement en fonction des autos. Le boul. Champlain est un bon exemple. En banlieue, il y a plein d’exemples de ça (je pense au secteur St-David / Clémenceau à Beauport). J’invite les sceptiques à essayer ces pistes dans un contexte de transport utilitaire (en respectant la signalisation).

    Bref, la ville investit, mais ces pistes sont sous-utilisées car elles sont mal conçues.

    PS : Il y a un texte d’opinion sur le site du Soleil « Urgence VUS à Québec: Voies cyclables Utiles et Sécuritaires » de Yves Marcil. Je crois que ce serait pertinent pour QU.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

six  +  1  =