Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « 0 – Revue de presse »

Le pari de Marchand pour développer les boisés de Chauveau

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 29 janvier 2024 Aucun commentaire

Valérie Gaudreau
Le Soleil

CHRONIQUE / L’administration Marchand s’attaque à tout un morceau: développer en collaboration avec le propriétaire et les citoyens les terrains du secteur Chauveau où se trouve le boisé des Châtels . Ce sera gros, long. Et rudement intéressant.

Intéressant, car ce dossier à lui seul contient toutes les questions majeures auxquelles fait face la Ville de Québec: la protection de l’environnement, le manque de logements et le manque d’espaces industriels.

Voilà pour le trio des priorités. Et il y a aussi un autre trio, celui des forces en présence.

D’un côté, des citoyens déjà très mobilisés qui aimeraient voir le boisé des Chatels protégé à 100% et devenir un parc public naturel.

D’un autre, le propriétaire, Groupe Dallaire, qui, depuis 20 ans, a soumis une douzaine de scénarios pour y construire de l’habitation ou des immeubles industriels.

Enfin, l’administration Marchand qui cherche à concilier le tout, bien consciente que le dossier est très épineux.

Sa solution? Multiplier les consultations citoyennes pour élaborer d’ici septembre 2025 un plan particulier d’urbanisme (PPU) pour le secteur Chauveau.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Arrondissement Les Rivières, Initiatives citoyennes, Planification urbaine.

Le secret de la ville de Québec pour se passer d’Amazon

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 janvier 2024 3 commentaires

Marc Allard
Le Soleil

Amazon n’aurait pas de quoi se réjouir en voyant à quel point Québec peut se passer de ses services.

Parmi les plus grandes villes québécoises, la capitale est celle qui dépense le moins auprès du géant du commerce en ligne, a montré une enquête des Coops de l’information. Par exemple, Québec dépense 20 fois moins que Lévis sur Amazon.

Ces derniers mois, Québec a d’ailleurs reçu des appels de Montréal et de Lévis pour savoir comment elle s’y prenait pour réduire au minimum ses sorties d’argent auprès du géant du commerce en ligne.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Technologie.

La perte de stationnements redoutée dans Saint-Jean-Baptiste

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 janvier 2024 2 commentaires

Émilie Pelletier
Le Soleil

Pétition, groupe Facebook : des citoyens du quartier Saint-Jean-Baptiste se soulèvent contre la disparition annoncée de dizaines de places de stationnements provoquée par le réaménagement en rues partagées ou conviviales de certains tronçons du Faubourg.

«Oui, on veut des arbres, mais les stationnements, c’est précieux aussi», exprime Catherine Piché, en entrevue au Soleil.

Résidente du quartier Saint-Jean-Baptiste, cette locataire, comme ses voisins, verra bientôt sa rue, Saint-Olivier, être réaménagée en rue partagée permanente. Entre la côte de Salaberry et la rue Philippe-Dorval, piétons, cyclistes et voitures se côtoieront sur la chaussée.

L’administration Marchand ne cache pas sa volonté de faire davantage de place à la mobilité active sur cette rue locale, comme sur la rue Philippe-Dorval, dont le réaménagement en rue conviviale est prévu dans cette même phase, cet été.

L’équipe du maire vise du même coup à verdir Saint-Jean-Baptiste, le plus pauvre en canopée de toute la ville de Québec.

(…)

Une mère de famille qui a préféré taire son identité songe même à déménager après 18 ans dans le Faubourg en raison des changements annoncés par l’administration Marchand. «La réalité nous frappe en plein visage. J’ai l’impression que ça s’en vient comme à Montréal, ils ne veulent plus d’autos en ville», dénonce-t-elle.

Les citoyens joints mardi déplorent par ailleurs de façon unanime ce qu’ils considèrent être un «manque de consultation» de la Ville de Québec.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Transport.

Modifications réglementaires pour le PPU du plateau centre de Sainte-Foy

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 23 janvier 2024 1 commentaire

La Ville de Québec vous invite à participer à des activités de participation publique concernant des modifications réglementaires à apporter au Programme particulier d’urbanisme du plateau centre de Sainte-Foy.

Tous les renseignements sur les activités organisées ainsi les détails des modifications sont accessibles ici.

Le PPU a été adopté en 2012 et il a été depuis modifié à quelques reprises. Des ajustements dans le temps sont pertinents pour permettre la réalisation de projets immobiliers ciblés qui respectent les orientations et les objectifs du PPU.

Dans les changements proposés, certaines normes doivent être adaptées relativement, entre autres, aux usages et à leur localisation, aux hauteurs maximales des bâtiments principaux, aux pourcentages minimaux d’aire verte et aux stationnements. Ces modifications visent les projets suivants :

Quartier de Saint-Louis

1. Projet résidentiel au 963, rue Mainguy (et ajustement des lots voisins)

2. Projet commercial et résidentiel au 3100, rue De La Forest

3. Projet d’une nouvelle clinique ORL au 3077, chemin Saint-Louis

4. Projet résidentiel au 1000, route de l’Église (2e phase)

Quartier de la Cité-Universitaire

5. Agrandissement d’une maison de chambres au 2798, chemin des Quatre-Bourgeois

6. Permettre aux différents types de commerces déjà autorisés de se localiser à tous les étages des centres commerciaux du pôle Laurier

Quartier de Sillery

7. Établissement d’une clinique chiropratique au 2475, boulevard Laurier

ACTIVITÉS DE PARTICIPATION PUBLIQUE

Assemblée publique de consultation en salle et en ligne

Jeudi 8 février 2024, à 19 h

En salle

Bureau d’arrondissement de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge
1130, route de l’Église (salle du conseil)
Inscription requise

En ligne

Les renseignements vous permettant de participer à la séance (Zoom) vous seront transmis à la suite de votre inscription.

Les modifications réglementaires vous seront présentées et vous aurez l’occasion de poser vos questions et de soumettre vos commentaires.

Consultation écrite

Du 9 au 22 février 2024

Vous pouvez participer à la consultation publique écrite en soumettant une question ou en formulant un commentaire. Le formulaire sera accessible dès le 9 février.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Architecture urbaine, Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Conférences / évènements, Message d'intérêt public.

Un modèle « insoutenable » pour la construction de logements à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 janvier 2024 8 commentaires

Jonathan Lavoie
Radio-Canada

Les propriétaires de place Fleur de Lys pressent les gouvernements d’alléger la réglementation pour la construction de logements. Une première phase du quartier Fleur de lys, 480 logements, est entamée à Vanier, mais il aura fallu plus de cinq ans pour lancer le chantier.

Le président et chef de la direction de Trudel corporation juge que le cadre réglementaire est beaucoup trop lourd, surtout lorsqu’une modification doit être apportée au zonage pour que le projet puisse aller de l’avant.

« Il faut vraiment travailler sur la prise de décisions rapides et sur les délais politiques et administratifs. Le modèle de développement à Québec actuellement n’est pas soutenable », affirme William Trudel. Son entreprise prévoit la construction d’une dizaine de phases dans le secteur de place Fleur de Lys, un total de 3500 logements.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Logement locatif ou social.

Concours d’idées pour le réaménagement du littoral du Saint-Laurent, phase 4 – Plus de 50 équipes multidisciplinaires inscrites

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 janvier 2024 Aucun commentaire

Commission de la capitale nationale du Québec

Québec, le 16 janvier 2024 – Le concours d’idéation lancé par le gouvernement du Québec en novembre dernier a suscité un engouement important auprès des professionnels en architecture et en aménagement du territoire alors que 52 équipes multidisciplinaires ont été formées pour participer à cet exercice de création.

Les équipes intéressées à présenter une proposition de réaménagement du littoral du Saint-Laurent, phase 4, une zone d’intervention de huit kilomètres entre le secteur d’Estimauville et le Parc de la Chute-Montmorency, avaient jusqu’au 11 janvier pour procéder à leur inscription, laquelle devait être validée par une équipe de conseillers dédiés à cette tâche.

Pour être admissible à participer à cet exercice d’idéation, toute équipe pluridisciplinaire devait notamment être composée d’au moins une représentante ou un représentant de chacune des trois disciplines suivantes ou similaires :

Aménagement du territoire ou design urbain

Architecture de paysage ou architecture

Environnement ou développement durable

Une participation significative des entreprises québécoises. Des équipes en provenance d’une vingtaine de pays.

Sur les 52 équipes officiellement inscrites, 14 comptent une participation de professionnels du Québec, dont quatre sont issues de la région de la Capitale-Nationale. Le concours a également suscité l’intérêt de professionnels d’une vingtaine de pays

(…)

Les citoyens peuvent toujours soumettre leurs idées en lien avec le projet, et ce jusqu’au 29 février via le site Web de la Commission de la capitale nationale du Québec. Les équipes concurrentes sont invitées à prendre connaissance des idées et commentaires exprimés par les citoyens dans la préparation de leurs propositions, tout comme les membres du jury qui pourront en tenir compte dans leur évaluation des projets présentés.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Parc.

Des vestiges sous la loupe des archéologues au chantier du parc du Cavalier-du-Moulin

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 janvier 2024 Aucun commentaire

Commission de la capitale nationale du Québec

Même si les travaux de consolidation des murs de la fortification du parc du Cavalier-du-Moulin sont suspendus pour l’hiver, le travail des archéologues n’est pas terminé pour autant. Bien au contraire, la surveillance archéologique du chantier, amorcée cet automne par la Commission de la capitale nationale du Québec, a permis de révéler certains vestiges d’intérêt qui seront analysés et documentés pendant la saison morte. Le travail sur le terrain reprendra par la suite en avril au moment où la terre sera dégelée.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Histoire, Patrimoine et lieux historiques.

Baisse historique de 32 % des mises en chantier au Québec en 2023

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 janvier 2024 Aucun commentaire

Félix Morissette-Beaulieu
Radio-Canada

Les mises en chantier ont diminué de 7 % au Canada en 2023, principalement en raison d’une baisse significative au Québec de 32 %, selon les données les plus récentes de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

« On peut affirmer que la baisse observée au niveau canadien est presque totalement attribuable à la situation qu’on a eue au Québec en 2023 », explique Francis Cortellino, analyste et économiste à la SCHL.

(…)

Les villes de Montréal (-37 %) et la Région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec (-40 %) ont vu leur nombre de mises en chantiers chuter considérablement en 2023.

Dans la RMR de Québec, 5009 chantiers ont été ouverts en 2023, contre 8920 en 2020. Cette région inclut notamment la ville de Lévis.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Logement locatif ou social, Résidentiel.

Il faudra s’attaquer au «pas dans ma cour»

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 17 janvier 2024 5 commentaires

Valérie Gaudreau
Le Soleil

CHRONIQUE / La Ville de Québec a besoin de logements. Beaucoup de logements. Et pour ça, il faudra accepter de construire en hauteur et y aller mollo sur le «pas dans ma cour».

«On ne peut pas dire qu’il nous faut des logements, mais que ce ne soit pas chez moi, que ce ne soit pas à côté de chez moi ou que ce ne soit pas dans un boisé.»

Ce que le maire de Québec Bruno Marchand décrit a un nom: le «pas dans ma cour».

Et il m’arrive parfois de le penser aussi. Souvent, en fait.

Surtout quand on voit des projets plutôt bien foutus faire l’objet d’une contestation pour un étage ou deux.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Logement locatif ou social.

Hausse de 10%: un loyer moyen coûtait 1953$ en décembre au Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 17 janvier 2024 Aucun commentaire

Agence QMI

Les locataires québécois n’ont pas eu de répit en 2023 en raison de la hausse du prix des loyers, qui a atteint une moyenne de 1953$ en décembre dernier, soit 10% de plus qu’à la même date en 2022.

C’est ce qu’a indiqué un rapport réalisé par Urbanation et Rentals.ca à partir des inscriptions mensuelles notées sur le site de ce dernier.

(…)

La croissance des loyers a aussi été rapide à Pointe-Claire et à Québec, qui ont enregistré les deux plus fortes croissances annuelles de 25,6% et de 18.9% respectivement.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Logement locatif ou social.