Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Façade de l’ancienne église de la côte d’Abraham: Rénover ou démolir, là est la question

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 15 novembre 2007 13 commentaires

La façade de l'ancienne église. Source: Radio-Canada Québec.

Source: Radio-Canada (Québec), 14 novembre 2007.

Depuis quelque temps, une partie de bras de fer se joue entre un promoteur immobilier et le ministère de la Culture au sujet de l’église de la côte d’Abraham, dont seule la façade subsiste.

Le promoteur veut détruire la façade afin de construire un hôtel. Ces vestiges sont, selon lui, trop fragiles. Or, le ministère de la Culture exige que la structure soit intégrée au projet.

Aussi, bien que la Ville ait déjà délivré le permis de démolition, les principaux candidats à la mairie de Québec ont été interpellés à ce propos. Quatre d’entre eux, soit Pierre Dolbec, Régis Labeaume, Marc Bellemare et Claude Larose se sont prêtés au jeu. (…)

La suite. À consulter aussi, ce billet: Concours photo pour l’église St-Vincent-de-Paul.

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Haute-ville, Qualité et milieu de vie.


13 commentaires

  1. jaco

    16 novembre 2007 à 00 h 24

    Un bon point pour Labaume: « C’est un beau cas où tu fais venir tout le monde dans le bureau du maire et tu règles le problème »,

    Et un mauvais point pour les autres…

    Voila un beau cas ou l’urbanisme rejoint en parfaite synchronicité le débat social
    1- « Il faut garder le crucifix a l’assemblé nationale » (Mario Dumont)
    2-Le « Nous » identitaire de Pauline Marois
    3-la défense du patrimoine bâti de la capitale de Mme Guerette candidate ds Montcalm

    C’est une décision qui se conjuge au « Nous » et il y a 3 candidats qui le conjugent au « Je » ; « Je ferais ceci… » quant a moi « …

    La seule solution me semble effectivement:  » tu fais venir tout le monde dans le bureau du maire et tu règles le problème »,

    Rappelons certains faits:
    – On est en 2008 et on célebre la fondation de Québec…
    -En gros Québec a été bâti par les religieux et par les aventuriers-commercants…
    Je comprends qu’on n’est plus religieux et qu’on veuille tourner la page au passé mais… le passé , c’est aussi notre histoire.
    Les Francais n’ont pas démoli Versailles pcq Ils ont fait la Révolution..

    C’est une question tres délicate que je ne cautionnerai jamais « sans faire venir tout le monde ds le bureau du maire »
    Si ca s’avere la seule solution (a cause de problemes tech), Soit!
    Mais jamais sans avoir essayé… (surtout ds le contexte 2008)

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Matheu Laroche Casavant

    16 novembre 2007 à 00 h 58

    Sérieusement, j’aurais pas dit détruisez là, si cette structure était « safe », mais elle ne lest pas… c’est de la paranoia de la garder et un peu de l’extrême.. et je considère pas que de payer, par les taxes, 300 000$ pour une simple facade qui naura plus de valeur, ni sens sur un hotel hyper deluxe qui devrait y être construit… ni un futur édifice du gouvernement…

    Des fois, jme demande où est la logique…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. regis

    16 novembre 2007 à 02 h 10

    ont tergiverse sur quoi au juste sur un tas de pierres mal foutu sans grande valeur a mes yeux et pendant ce temps la ville perd 5000 dollars en redevance de taxe annuel par chambre de se futur hotel qu ont devrait en parler au présent .Les fonctionnaires du ministere de la culture des empecheurs de tourné en rond ne devrait meme pas se meler de ce dossier la car le coin n est pas zoné historique.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Jack

    16 novembre 2007 à 07 h 31

    Démolir ou conserver ?. Si cette portion du patro a une telle valeur, pourquoi avoir autorisé la destruction de ce qui l’entourait ? Comment une portion d’un édifice puisse avoir une valeur architecturale patrimoniale alors que le reste de l’édifice ne l’avait pas ? Se serait-on réveillé trop tard ? Si c’est devenu une verrue parce qu’on n’a pas conservé l’intégrité de ce qui l’entourait, pourquoi ne pas tirer un trait et laisser place à la nouveauté ?A moins qu’on demande de reconstruire et de tout remettre en l’état. A ce stade, je démolirais, et je ferais place à un nouvel édifice.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. jaco

    16 novembre 2007 à 09 h 58

    …. »Des fois, jme demande où est la logique… »(Mathieu)

    Je dois reconnaitre que vous êtes logique et coherent avec vous-mêmes, mais c’est une logique qui n’est pas impartiale et désintéressé…
    Reconaissez-le , en bon joueur

    Ici je vous cite: (voir forum rajeunir Québec)

    -…. »Je suis désolé, mais je suis pas fier du passé “religieux?, j’en ai même honte. Très honte…. » (Mathieu)

    -… »Pour moi l’église, c’est un ante noir vers la grande noirceur … » (Mathieu -verset 8)

    Donc, êtes-vous sur que c’est une logique qui vient de la raison … ou plutot des émotions… et du vécu personnel!

    Moi je crois qu’on peut faire les 2: Rajeunir la cité sans vouloir se venger du Passé…
    Et même que j’ai toujours priorisé « Rajeunir la cité  » dans mes interventions!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. sylvain gauthier

    16 novembre 2007 à 10 h 03

    je ne pense pas que cette facade et l’Église qui venait avec faisait partie de notre patrimoine, Je suis de ceux qui aime l’histoire et qui veut garder son patrimoine car ca aide à nous former cette fameuse identité donc il est question. Connaitre notre histoire nous rend fier de nous et avec une identité. Je trouve que ce coin de la ville est central et névralgique car tu dois souvent passer par là pour acceder à la ville et aux Vieux Québec. On doit tous faire pour rendre le tout beau et agreable… un peu comme il s’est passé en-bas de la Côte d’abraham. Le haut est maintenant à completer.
    En passant, ils sont en train de refaire la facade d’une des batisses décrépies (la batisse à cote de L’Église) … ca vaut donc dire qu’elle restera debout … j’avais l’espoir de la voir détruire et voir integrer cet espace au projet futur de l’Église.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  7. Matrix

    16 novembre 2007 à 10 h 08

    Bien d’accord avec Jaco, la seule solution qui s’impose est celle que mentionne Labaume, j’ai l’impression qu’on va être encore au même point dans 5ans… il faut que ca se règle au PC

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  8. Max

    16 novembre 2007 à 15 h 44

    « Ben moi j’adore la façade, ça fait “rough edges? comme on dit en bon français. Québec c’est bon, mais c’est un peu pépère dans son apparence. Des fois on se croit en visite chez Matante Lisette qui habite dans le 450; tout est bien agencé et placé, pas un brin d’herbe qui dépasse (en tout, au moins en Haute-Ville).

    La façade est belle et sort de l’ordinaire; elle devrait rester où elle est. Maintenant, c’est bien beau le “rough edges? mais ça pourrait être embelli. On pourrait y construire quelque chose de moderne mais intégré à la façade (un peu comme l’église retouchée mais préservée de l’UQAM).
    « 

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  9. Jonathan

    16 novembre 2007 à 18 h 50

    Bien d’accord avec Max!

    De toute façon, si la façade était dangereuse à ce point la, la ville l’aurait fait détruire! Ils sont assez frileux sur la sécurité (un viaduc qui prend le bord qqn?!!)

    Autrement, je crois que le problème est plus d’ordre économique.

    « Engager de bons architectes pour intégrer la façade? ils vont coûter plus cher, je vais perdre de l’espace locatif, perdre des sous!! Pauvre de moi! »

    Je crois sincèrement que si elle tient le coup présentement, il y a moyen de l’ancrer solidement à un batiment. Les ingénieurs retiennent bien la falaise dans la côte d’Abraham!

    Mon avis cependant est que le mal est fait. Il aurait été plus sage de penser à l’intégration de la façade ou à la conservation du Patro avant de vendre. Dans ma tête, la bataille est perdue. Si le projet qui va aller avec la façade est remarquable tant mieux, si c’est pour être fait à reculons, détruisez la donc tout de suite. Batard!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  10. Patrick

    16 novembre 2007 à 19 h 43

    Le façadisme fait rarement de beaux édifices, mais je doit avouer que cette façade seule a quelque chose de monumental, d’édifice phare. C’est un rappel historique de l’oeuvre de Saint-Vincent-de-Paul et du passé religieux de Québec.

    Si le ministère de la culture y tient (et je crois qu’il a raison de s’obstiner), il devrait toutefois dédommager le propriétaire pour la partie du terrain sur laquelle se trouve la façade, payer les travaux de consolidation et de mise en valeur de celle-ci, et laisser Jaro construire son truc en arrière (qui sera vraisemblablement moche si on se fie à ses autres hotels).

    Je crois que les gens qui s’intéressent à la sauvegarde du patrimoine à Québec s’éparpillent et essayent trop de tout sauver. La demolition des monastères sur Grande-Allée ne m’inquiètent pas car ils ont peu de valeur patrimoniale. Saint-Vincent-de-Paul a perdu beaucoup de sa valeur patrimoniale avec la destruction de l’intérieur. Ce qui m’inquiète le plus est la démolition prévue de l’église Notre-Dame-de-Grace dans Saint-Sauveur, un trèsor architectural unique en son genre dans la région – un édifice qui ferait un excellent marché public ou centre communautaire. Mais bon… on en parle pas…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  11. Denis

    17 novembre 2007 à 01 h 56

    Dans 10 ans elle sera encore là pis finalement y vont la mettre en lumière, ca va devenir un attrait touristique. Je commence à aimer votre verrue, d’autant plus que je la vois tous les jours de ma fenêtre.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  12. Erick

    19 novembre 2007 à 04 h 13

    Quand même tous ce beau monde s’entendraient dans le bureau du maire, c’est le Ministère de la « Qulture » qui a le dernier mot…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  13. Serge Alain

    21 novembre 2007 à 22 h 13

    Plutôt d’accord avec Patrick.

    Par contre, désolé mon bon Jaco mais quand tu affirmes:

    « Un bon point pour Labaume: “C’est un beau cas où tu fais venir tout le monde dans le bureau du maire et tu règles le problème »

    … j’ai un peu de misère avec ça. Ça me rappelle la parodie d’émission pour enfants que faisait le groupe britannique Monty Python à l’époque: pour trouver un remède contre le cancer, pas de problème, il suffit de réunir durant trois jours tous les plus éminents docteurs de la planète et hop! le problème est réglé. Et maintenant, le cas suivant: les conflits sino-soviétiques en Asie orientale…

    C’est que je suis un peu tanné des solutions enfantines des candidats ou députés de toutes sortes, qui parlent de problèmes complexes comme s’il ne s’agissait que d’un simple manque de coordination entre les intervenants.

    Dans ce cas-ci, je crois que le gros du mal a été fait. Conserver la façade? Oui, daco-dac. Mais je crois qu’on aurait dû conserver l’ensemble. Trop tard, il ne faut maintenant espérer qu’au moins les promoteurs sachent harmoniser cette façade avec leur projet.

    L’UQUAM rue Saint-Denis à Montréal? Personnellement, je trouve ça un peu désolant.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler