Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Hydro-Québec veut enfouir 2 lignes à haute tension dans Limoilou

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 22 février 2011 35 commentaires

Le projet d’Hydro-Québec d’enfouir deux lignes à haute tension sous les rues de Limoilou sème l’inquiétude dans ce secteur résidentiel. Celles-ci seraient enfouies à quelques mètres de centaines de maisons – et d’une garderie -, posant un risque pour la santé avec leurs champs électromagnétiques, craint une résidante du quartier venue sonner l’alarme lundi soir au conseil municipal.

via Pierre-André Normandin du Soleil.

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Arrondissement Limoilou.


35 commentaires

  1. mimir

    22 février 2011 à 10 h 25

    Est-ce que ca crée vraiment un risque? Des études le prouvent? Ou est-ce la crainte (fondée ou non) de la citoyenne?

    C’est alarmant comme article… mais m’semble que dans le sol, ca ne doit pas être pire que les lignes à hautes tension dans les airs. Et même que des habitatinos se trouvent à proximité des lignes aériennes et que personne ne crie au scandale.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Cloche

      25 février 2011 à 10 h 43

      Croyez-vous vraiment qu’on se présente au Conseil de Ville sans avoir fait une étude approfondie de la question !!!

      -Oui les études ne peuvent exclure qu’il se peuvent que les champs magnétiques, pas électriques, DOUBLE le risque de LEUCÉMIE chez les enfants exposés de façon prolongée.
      -Oui ce sont des lignes de transport, 230kV. Pas des lignes pour alimenter les maisons.
      -Elle seront à 6-8-10 mètres des maison, pas 100-150 mètres comme les lignes aériennes..
      -Le sable, le béton, la roche, etc n’arrête pas les champs magnétiques.

      …et plein d’autres FAIT, comme ça, dont manifestement ici personne n’a tenté de connaitre avant de donner son opinion et de s’insurger qu’on criait au scandale pour rien…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Manu

        3 mars 2011 à 11 h 27

        Avant de dire n’importe quoi et de passer ça pour des faits, il vaudrait peut-être mieux tenter de comprendre. Malheureusement, la compréhension de ces phénomènes n’est vraiment pas à la portée de tous (il y a moyen de vulgariser, mais ça demeure inhéremment complèxe). Alors généralement, les gens se rabattent sur n’importe quoi qu’ils lisent ou entendent, du moment que cela est conforme à leurs « croyances ».

        Par exemple, pour la leucémie :

        http://en.wikipedia.org/wiki/Electromagnetic_radiation_and_health#Leukemia_and_cancer

        Plusieurs études ont été réalisées, avec des résultats différents, généralement non-significatifs. Notons aussi les mentions de causes indirectes, comme le fait que les lignes aériennes peuvent attirer des aérosols, lesquels pourraient être la cause de problèmes (tout comme l’air des « villes » en général est plus sujet à causer des problèmes de santé que l’air ailleurs).

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  2. laéR

    22 février 2011 à 11 h 08

    C’est n’importe quoi. Depuis les années 60 qu’on parle de risques associés au champ des lignes à haute tension et on n’a jamais prouvé quoi que ce soit. Je me trompe?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Yvan Dutil

      22 février 2011 à 12 h 12

      Oui, les méchantes-compagnies-qui-contrôlent-le-monde-avec-l’aide-des-gouvernements cachent les preuves que c’est dangereux.

      Personnellement, j’ai des doutes que ce soit des lignes de 350 kV qui seront enfouies. Ce genre d’installation coûte la peau des fesses. De plus, le sol devrait grandement atténuer les effets de ces lignes, si effet existe. Je m’inquiéterais cependant pour les courants induits dans les structures, ce qui peut être un sérieux emmerdement.

      Évidemment, comme dans le cas du transport des déchets nucléaire, on panique et cela va prendre une bonne semaine avant que quelqu’un pense à appeler un spécialiste pour lui demander son avis.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  3. Francis L Utilisateur de Québec Urbain

    22 février 2011 à 12 h 50

    Ce que l’on ne voit pas fait toujours peure, encore plus quand on comprend pas son principe! Mais nous vivons déjà dans un monde entouré de champs électromagnétique. Évidemment, les gens pointent du doigts les cellulaires et les réseaux sans-fil. Mais ça fait bien plus longtemps que ça que nous y sommes exposé, car la terre elle même produit un champ magnétique dans lequel nous vivons depuis que la première cellule est apparu sur la planète.

    Il y a évidemment un principe de prudence que l’on se doit d’appliquer, mais il ne faut pas confondre prudence et exagération d’une mauvaise compréhension.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Pier Luc

      22 février 2011 à 14 h 33

      Le scandale c’est le gros manque de communication. Qu’ils distribuent des brochures d’informations illustrés pour que les gens touchées comprennent bien ce qu’ils vont faire et l’impacte que ça aura sur eux. Autant positif que négatif. À mon avis, c’est la clée pour éviter une panique générale.

      Il parait que quand ils ont amenés l’électricité et les ampoules dans les maisons, le monde paniquaient autant…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  4. Georges Antoine

    22 février 2011 à 14 h 54

    Il n’a jamais été prouvé que les champs magnétiques cet ordre aient une quelquonque influence sur la santé humaine… Les défenseurs de cette théorie sont des pseudo-scientifiques qui spéculent à partir de rien.

    Le seul désagrément possible est l’accumulation d’électricité statique sur certains matériaux. Encore là, il faut une très haute tension et une forte proximité. Le sol, étant connu comme un puits à charge électriques, diminue fortement ce phénomène.

    Triste de voir que des hurluberlus ont une tribune aussi facilement…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. Pat

    22 février 2011 à 15 h 19

    J’aimerais bien qu’ils enterrent les lignes haute tension dans Lebourgneuf, particulièrement celle qui traverse Robert-Bourassa entre la Morille et Chauveau.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Pouët

    22 février 2011 à 16 h 55

    Ça fait des années qu’hydro enfoui ses fils. Le câblage utilisé dans les installations souterraines n’a absolument rien a voir avec les câbles nus que l’on peu observer sur les lignes aériennes. Les câbles sont munis d’écrans (shields) mis a la terre qui, entre autre, évitent les pertes inductives et le rayonnement.

    Il y a probablement moins de radiations par induction qu’avec les lignes aériennes. Quant a l’action électrolytique sur certains matériaux (tuyaux métalliques, structures diverses) c’était vrai à l’époque des vieux tramways. Avec les nouvelles technologies c’est du passé.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Pouët

      22 février 2011 à 17 h 00

      J’en rajoute. Un exemple de câble utilisé dans les installations souterraines: http://tinyurl.com/6gt5oc8

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Cloche

      25 février 2011 à 10 h 55

      La gaine n’empêche en rien le champs magnétique… seulement le champs électrique (qui produit le picottement que l’on ressent en vélo sous les fils).

      C’est pour ça que comme l’isolant des lignes aériennes est l’air, les fils doivent être plus éloignés les uns des autres. Sous terre on peu les mettres plus proches à cause de la gaine, mais le champ magnétique lui ne sera pas arrêté.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  7. laéR

    22 février 2011 à 17 h 26

    Avez-vous remarqué quelque chose de spécial dans ce fil de discussion?

    Moi oui, tout le monde est sur la même longueur d’ »onde » ;-)

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Pier Luc

      22 février 2011 à 18 h 24

      Il manque juste Fernand mais dans un post il voulait faire éliminer les pylônes de son quartier alors il sera certainement d’accord.

      Je ne savais pas que les câbles sous-terrains étaient différents des câbles aériens. Sauf que, de ce que je vu, les câbles sous-terrain sont bien isolés. Enrobé d’une gaine, placés dans un tube de plastic, enrobé de béton et sous terre. À mon avis c’est mieux isolé que des câbles qui flottent à l’air libre au dessus de nos têtes.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Yvan Dutil

        22 février 2011 à 20 h 49

        Les câbles qui flottent au-dessus de nos têtes sont isolés par de l’air. Afin de les mettre dans le sol, il faut les isoler électriquement et les blinder électromagnétiquement et les mettre dans une enveloppe très résistante. C’est pourquoi la plupart des fils sont dans les airs.

        Incidemment, le champs magnétique à l’intérieur d’une maison est loin d’être négligeable.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  8. Manu

    22 février 2011 à 21 h 50

    Je me trompe ou pratiquement toutes les lignes à haute tension à Montréal sont sous-terraines? Même des postes de distribution sont sous-terre. En fait, c’est la même chose dans pratiquement toutes les villes… est-ce un problème?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Pouët

      22 février 2011 à 22 h 30

      Pas vraiment, si ce n’est au niveau des coûts. L’enfouissement des lignes de distributions permet d’avoir un réseau beaucoup plus fiable et plus discret. Le blindage des câbles utilisés annule presque complétement les effets d’ionisation et d’induction. (Voir mon lien un peu plus haut).

      Pour une ligne aérienne de 25kv, les 3 fils dans le haut des poteaux dans la ruelle, la distance de sécurité est de 3m. A 1 pied du fil un arc peu se former et te tuer sans que tu ais a toucher au fil. Dans le cas qui nous intéresse se seront des lignes de 230kv, soit 10 fois plus, mais souterraines et dont les fils seront près les uns des autres sans interaction entre eux grâce au type de câbles utilisés.

      C’est pas du nouveau et selon moi les dangers théoriques sont beaucoup moins élevés qu’avec des lignes aériennes. Bref j’ai pas mal moins de craintes avec le souterrain qu’avec l’aérien.

      Pour ceux qui veulent faire une expérience « amusante » il faut aller sur le bout de roches près de l’aquarium entre les 2 pont par temps humide sous les tours d’hydro. On peu sentir l’électricité nous piquer les mollets lorsqu’ils entrent en contact avec les hautes herbes…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Manu

        22 février 2011 à 23 h 49

        On a le même effet à l’extrémité nord du Parc Technologique, sur le boulevard du même nom, 500m au sud de Hamel. C’est une ligne à 735 kV si je me fie à

        http://www.paysage.qc.ca/guide/DCLA_SUIVI.pdf

        (projet d’une autre grosse ligne du genre sur la rive-sud)

        On croise cette ligne à plusieurs endroits à Québec, mais dans le Parc Technologique elle passe particulièrement « bas » (ou le sol est « haut » en dessous, comme vous voulez…). C’est la même qui passe juste à côté du nouveau stade de soccer Chauveau et d’ailleurs, il y a quelques années, j’ai déjà eu du mal à prendre des photos directement sous cette ligne (plus près de la rivière), mon appareil photo s’éteignant fréquemment… (rappelons ici qu’un corps humain est bien différent d’un appareil électronique)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Yvan Dutil

        23 février 2011 à 08 h 42

        Si vous passez en vélo sous les lignes à haute tension vous risquer de le sentir dans votre cadre de vélo.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Pier Luc

        23 février 2011 à 08 h 52

        En effet, je ne trouve pas ça très agréable. Moi je ressent l’effet en passant en bicyclette sous les lignes qui surplombent le quartier Les Méandres.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Manu

        23 février 2011 à 11 h 57

        C’est justement la même ligne… et oui, on le sent en vélo.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  9. Manu

    22 février 2011 à 23 h 50

     ou annuler
  10. Anthony

    23 février 2011 à 10 h 50

    Paniquer sans s’informer – le phénomène Not In My Backyard à son meilleur.

    S’il y a conséquences à ce geste, je ne vois que du positif, comme vous tous.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  11. Manu

    23 février 2011 à 12 h 31

    Voici d’ailleurs ce qu’Hydro-Québec a à dire à ce sujet:

    http://www.hydroquebec.com/developpementdurable/champs/index.html

    Dans la section « sources et intensités », vous pourrez d’ailleurs « expérimenter » l’intensité des champs magnétiques à différentes distances et sous différentes conditions.

    Bien qu’on puisse douter de l’impartialité d’Hydro-Québec à cet égard, il est évident que tous les chiffres présentés sont les bons (dans des conditions « moyennes »). Il s’agit de faits. Là où on pourrait émettre des doutes (qu’ils soient ou non avérés par la suite) c’est sur la sélection des organismes ou études d’où proviennent les normes de sécurité. C’est le seul point dans tout ça qui est subjectif selon moi. Évidemment, pour une information aussi neutre que possible à ce sujet il y a toujours wikipedia (ou des études universitaires en physique), ou on trouve beaucoup d’information, mais rien qui puisse vraiment contredire Hydro-Québec.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Cloche

      25 février 2011 à 10 h 49

      Dans le cas de limoilou, les valeur réelles, spécifique à cette ligne haute tension (obtenu d’Hydro-Québec même) sont du DOUBLE de ce qui est montré par le simulateur sur leur site…
      Donc on ne peut pas se fier à cette information sur leur site internet…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Manu

        3 mars 2011 à 11 h 38

        Euh.. oui on peut s’y fier! Prière de démontrer ce qui n’est pas fiable.

        Ce qui est différent, c’est que le cas particulier en question (avec le voltage des lignes à enfouir et la distance) n’est pas donné en exemple.

        C’est le double de quoi au juste? Autrement dit, quelle donné avez-vous et à quel exemple d’Hydro-Québec le comparez-vous?

        En passant, le champ magnétique terrestre à Québec est d’environ 50 micro-Tesla (il varie d’environ 30 à l’équateur jusqu’à 60 au pôle magnétique), soit pas mal plus que celui des lignes à haute tension.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Manu

        3 mars 2011 à 11 h 52

        et ajoutons qu’il n’y a pas que la force du champ qui fasse une différence, car celui de la terre par exemple, est « continu » tandis que celui des lignes électrique varient.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  12. Paco Utilisateur de Québec Urbain

    23 février 2011 à 13 h 15

    Texte du journaliste Jean-Francois Cliche paru ce matin dans Le Soleil:

    http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/environnement/201102/22/01-4372994-lignes-a-haute-tension-souterraines-ou-aeriennes-meme-danger.php

    On y trouve entre autre le tracé qu’empruntera la nouvelle ligne souterraine à travers Limoilou.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  13. mimir

    23 février 2011 à 14 h 21

    Afin de faire taire les craintes et les perceptions négatives… ne serait-ce pas plus simple d’enfouir les fils sur le même tracé que les lignes aériennes?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Pier Luc

      24 février 2011 à 15 h 34

      Je pense que la ville a l’intention de récupérer les terrains actuellement inutilisables à cause des lignes. S’ils passent le fil à la même place, ils ne pourront pas construire autre chose que des rues par dessus. Si les rues sous lesquels vont passer les fils sont en mauvais état, c’est un bon investissement. Se débarrasser d’une ligne aérienne, récupérer des terrains et refaire des rues.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  14. dans le 1000 Utilisateur de Québec Urbain

    1er mars 2011 à 19 h 30

    Je crois que la plus part des gens qui ont peur ne réalisent pas que leur routeur sans-fil et leur deux téléphones cellulaires par foyer ont des impacts négatifs probablement encore plus puissant qu’une ligne haute tension enfouie.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  15. yves sanfacon

    27 mars 2011 à 18 h 08

    En quoi le fait d’enfouir les fils sous les lieux actuels empêche la vente des terrains?.. si ce n’est en tirer moins d’argent? Ah, c’est ça le progrès!!!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  16. yves sanfacon

    27 mars 2011 à 18 h 11

    Qui est d’accord avec le fait d’enfouir du 230kv à 8 m de sa maison? Allez! Répondez!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler