Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Rues conviviales: Plus de place aux piétons, aux cyclistes et aux autobus

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 2 mars 2017 11 commentaires

Stéphanie Martin
Journal de Québec

D’ici les prochaines années, 25 % des rues de Québec laisseront plus de place aux arbres, aux cyclistes, aux piétons et au transport en commun, promet l’administration Labeaume.

La suite

Voir aussi : Art de vivre en ville, Transport en commun, Vélo.


11 commentaires

  1. Roger

    3 mars 2017 à 08 h 25

    Excellente nouvelle. Ça prend plus de ça dans St-Roch.

    Je verrais particulièrement la rue du Parvis transformée un peu comme Ste-Claire, partage piéton-auto. En plus, elle débouche directement par l’école sur le parc linéaire St-Roch.

    De toute façon, dans St-Roch, la circulation automobile est loin d’être intense; c’est le (vrai) centre-ville alors les gens marchent.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Vincent

    3 mars 2017 à 21 h 54

    « Les diverses artères dont on estime qu’elles peuvent être converties seront listées dès septembre  »
    Donc, je comprends que ça ne sera pas fait cet été. Pourquoi est-ce si long ?
    C’est urgent de donner plus de place aux piétons et cyclistes, surtout dans le secteur de Laurier.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Insider

    4 mars 2017 à 10 h 30

    « Donc, je comprends que ça ne sera pas fait cet été. Pourquoi est-ce si long ? »

    C’est simple. Pour obtenir la réponse ça prend la question suivante:

    Qu’est-ce qui est le plus payant politiquement avant les élections?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Jocelyn Boily

    7 mars 2017 à 02 h 36

    7 mars 2017

    Oublier les commercants

    Pour sa prochaine campagne électorale le maire de Québec a annoncé qu’il visera l’amélioration de la qualité de vie des citoyens en rendant les rues plus conviviales. Et oui ses 8 années passées à la mairie n’ont pas eu comme priorité la qualité de vie des citoyens car le dossier de l’amphithéâtre et une équipe de hockey ont pris beaucoup de place.

    En conférence de presse le maire a annoncé que l’approche conviviale désirée par la Ville évalue tous les moyens de transport de manière équitable. Selon la conseillère Julie Lemieux, tout le monde aurait sa place dans cette nouvelle philosophie d’approche des trottoirs plus larges et des bandes cyclables. On oublie ceux qui se déplacent en véhicules faute de transport en commun adéquat.

    Si on se fie aux réalisations de 2016 le prolongement du circuit de piste cyclable s’est plutôt fait au détriment des restaurants et commerces des secteurs. Je prends comme exemple les rues courcelette et Montmagny dans St-Sauveur ou la ville a tracé des lignes blanches des deux côtés de la rue enlevant une cinquantaine de case de stationnements.

    Comme sur la rue Maguire la ville néglige les commerces de proximité.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Francis L

      9 mars 2017 à 05 h 41

      « On oublie ceux qui se déplacent en véhicules faute de transport en commun adéquat. »

      Vous parlez de ceux qui choisissent de vivre à Val Bélair et qui se plaignent ensuite de ne pas avoir accès à du transport en commun?

      En ce moment, 99.9% des rues sont accessibles aux voitures, et 98% comportent du stationnement.

      Ils sont vraiment oublié, les automobilistes? Franchement…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  5. Insider

    7 mars 2017 à 07 h 47

    « Je prends comme exemple les rues courcelette et Montmagny dans St-Sauveur ou la ville a tracé des lignes blanches des deux côtés de la rue enlevant une cinquantaine de case de stationnements. »

    Quelle approche a été prise sur la 3e Avenue et du Pont?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *