Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Piste cyclable dans le secteur du Vieux-Port : quelles solutions au problème ?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 juillet 2017 8 commentaires

Source : Stéphanie Martin, Le Journal de Québec, le 24 juillet 2017

Le maire Labeaume a sa petite idée sur la façon de libérer la rue Dalhousie de la piste cyclable qui fait rager les automobilistes dans le Vieux-Port. Après avoir dit que la piste était là pour rester, puis avoir affirmé qu’il tenterait de convaincre le Port de la ramener sur les quais à son emplacement d’origine, le maire de Québec a sorti un nouveau lapin de son chapeau lundi, laissant entendre qu’il avait trouvé une solution au problème.
« J’ai marché tout ça en fin de semaine, et j’ai d’autres idées », a-t-il glissé, sans vouloir en dire plus. « J’ai une nouvelle idée. » Il a affirmé qu’il discuterait de l’affaire avec son directeur des Transports, Marc Des Rivières, et qu’il ferait un « bilan de fin de saison ».

Par ailleurs, une rencontre entre la Ville et le Port est prévue « d’une journée à l’autre », a indiqué hier M. Labeaume. Mais le Port ne semble pas enclin à revenir sur sa décision de chasser la piste cyclable de ses quais.

la suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Champlain / Vieux-port, Vélo.


8 commentaires

  1. Léonce Naud

    25 juillet 2017 à 04 h 52

    Pourquoi le trafic bloque sur Dalhousie ?
    La décision prise en l’an 2000 par le Port de Québec de construire une Gare maritime à la Pointe-à-Carcy en dépit des objections exprimées avec véhémence par la Ville et plusieurs groupes citoyens est directement responsable des embarras routiers que l’on déplore à l’heure actuelle sur la rue Dalhousie. Si la Gare fluviale de Québec avait été aménagée ailleurs que sur la Pointe-à-Carcy, par exemple sur les quais d’un demi kilomètre de long sous-utilisés présentement par la Garde côtière et malencontreusement soustraits à toute activité commerciale, il tombe sous le sens que la piste cyclable régionale passerait sans problème sur les quais du Vieux-Québec et non sur la rue Dalhousie. Hélas ! Ces quais relèvent du ministère fédéral de Pêches et Océans, devant lequel le pauvre Port de Québec ne faisait de toutes façons pas le poids.

    Quelques années auparavant, l’Administration portuaire avait d’ailleurs mis à la poubelle le Rapport du Comité consultatif fédéral sur la Pointe-à-Carcy (1989) tout en affirmant bien haut le respecter. On y recommandait justement de préserver, entre le Vieux-Québec et le fleuve, un vaste espace dégagé en vue d’éventuels usages grand public.

    Encore aujourd’hui, la prise de décision sur les rives de Québec procède en grande partie de la configuration administrative qui prévaut sur le fleuve ainsi que du mode de gestion du domaine fluvio-maritime régional.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. PPD

    26 juillet 2017 à 00 h 09

    Régis,

    As-tu pensé transformer la rue St-Pierre (celle derrière le musée) en rue partagée? C’est une étroite rue en pavée super chouette où la circulation est très modérée. Tu peux même conserver les espaces de stationnement, au cas où tu manquerais d’audace.

    Je pense que tous le monde serait content. C’est une solution facile, sécuritaire et peu coûteuse en plus.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

      26 juillet 2017 à 00 h 20

      Le problème se situe à la hauteur de la Place des Canotiers, en face du Musée. Si je retiens votre proposition, les cyclistes devraient traverser Dalhousie en direction nord, circuler sur Côte de la Montagne (il n’y a aucun espace pour une piste cyclable) et rejoindre St-Pierre.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • PPD

        26 juillet 2017 à 09 h 46

        En fait j’utiliserais St-Pierre sur toute sa longueur. À l’extreminé sud, j’amenagerais une passerelle à côté du resto Côtes à côtes pour franchir la palissade et ensuite atteindre la rue du marché Champlain face à l’entrée du pavillon du traversier. Il y a déjà un feu de circulation à cet endroit si je ne m’abuse.

        Rendus au traversier, les randonneurs voulant se rendre à la place des Canotiers pourraient revenir sur leurs pas via le corridor du littoral préservé entre la traverse et le quai 22.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • julien

      26 juillet 2017 à 15 h 04

      Pour m’être déjà risqué en vélo à prendre la section faites en pavés, je peux vous dire que c’est très difficile d’y circuler. Disons que c’est plein de rebondissements :-)

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • PPD

        30 juillet 2017 à 21 h 33

        Je me suis rendu à la place des Canotiers cet après midi pour assister à une représentation du spectacle  »Mats et Cordages » avec mes enfants (6 et 8 ans)… C’était une première pour notre famille. On a bien aimé le spectacle et le lieu. Il faisait beau et c’était génial.

        Par contre, je n’ai vraiment pas été à l’aise de voir mes enfants pédaler sur la courte portion de piste cyclable sur Dalhousie. En plus, comme monsieur Gobeil, je souligne la confusion évidente qu’il y a face au musée entres cyclistes et piétons qui veulent circuler. Ce n’est pas vraiment dangereux, c’est juste que ça va mal, vraiment mal.

        Si on veut intégrer les plus jeunes dans le paysage cycliste de ce secteur super achalandé de la ville (probablement le plus), vaut tellement mieux passer par un autre chemin, question de séparer les cyclistes (experts comme débutants) des piétons.

        Dans ce contexte, il faut passer par St-Pierre, rue paisible et au potentiel exploratif sous-exploité. En ce faisant, on règlerait le problème de la voie coupée aux autos sur Dalhousie et tous y trouveraient leur compte.

        Pour répondre à mon ami Julien, j’ai constaté aujourd’hui que la rue St-Pierre n’est pavée qu’entre la rue Côte de la Montagne et de la Barricade, ce qui représente moins du tiers le sa longueur. Et, à moins de se promener avec un vélo de course sophistiqué, on s’y sent parfaitement à l’aise sur un vélo conventionnel.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

        30 juillet 2017 à 21 h 42

        Merci pour vos propos qui donnent l’heure juste. La Ville nous dit être en pourparlers avec le Port de Québec qui, de son côté, souhaite trouver la solution la moins contraignante .. Ai ben hâte de voir leur solution qui devra être autre, nécessairement, que celle actuellement utilisée.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. Graeme

    31 juillet 2017 à 10 h 27

    Sinon il y a une solution simple : mettre une seule voie de circulation automobile par sens, une voie cyclable, une voie bus, des trottoirs larges. Le tout à 30 km/h.
    Et faire du vieux port une zone entièrement piétonne pour ce qui est des petites rues.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *