Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Financement du tramway: le fédéral offre 1,2 G$, Québec refuse le montage financier

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 25 mars 2019 23 commentaires

Stéphanie Martin
Journal de Québec

Le gouvernement fédéral confirme que sa contribution de 1,2 milliard $ est disponible pour boucler le projet de transport structurant de 3,3 milliards $ de la Ville de Québec, mais le gouvernement du Québec refuse toujours le montage financier d’Ottawa.

Le ministre de la Famille, Jean-Yves Duclos, a donné l’assurance de la disponibilité des sommes, lundi, en marge d’un point de presse qui s’est tenu à la résidence pour aînés Saint-Patrick, à Québec.

«Le ministre (fédéral des Infrastructures François-Philippe) Champagne a écrit au maire de Québec vendredi pour dire exactement la contribution attendue et nécessaire du gouvernement du Canada. Le montant de 1,2 milliard $ figure noir sur blanc. Les mécanismes sont là. La Ville est informée directement de l’appui du gouvernement canadien. L’étape suivante, c’est d’aller de l’avant. Parce qu’on a tous envie que ce projet continue à cheminer dans la région de Québec», a soutenu le ministre.

(…)

À Québec, Myrian Marotte, attachée de presse du président du Conseil du trésor, a indiqué «qu’il n’y a rien de nouveau» dans les propos de lundi matin de M. Duclos. «Ça représente le même montage financier proposé par le fédéral» avec lequel le gouvernement du Québec est en désaccord, a-t-elle ajouté. Selon cette dernière, «les 800 millions$ (du fond des infrastructures vertes) sont réservés pour d’autres projets».

La suite

Voir aussi : Projet - Tramway.


23 commentaires

  1. michel

    25 mars 2019 à 19 h 19

    Il y a 1,8 milliard pour le Québec dans le fonds fédéral pour les infrastructures vertes. Les ministres Duclos et Champagne demandent à la CAQ d’y piger 800 millions pour boucler le budget de 3 milliards du projet de réseau structurant du maire.
    Le hic, c’est qu’il faudrait couper ailleurs. Quels sont les projets (financés à même ce fonds) des autres régions du Québec qui devraient être supprimés?
    Il y a une carte interactive sur le site d’infrastructures Canada qui donne un aperçu de tous les projets d’infrastructures au pays. Il est possible de les filtrer pour avoir uniquement les projets verts ou les projets de transport en commun. Et avec l’outil de recherche, on peut limiter ceux-ci au Québec. Avis aux intéressés.. Moi je n’arrive tout simplement pas à voir lequels n’ont pas leur raison d’être..

    https://www.infrastructure.gc.ca//gmap-gcarte/index-fra.html

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      25 mars 2019 à 19 h 26

      La page ne répond pas. Après une minute j’ai lancé la serviette.

      Ce serait tellement plus simple si la CAQ nous donnait la liste question de faire preuve de transparence.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        25 mars 2019 à 19 h 48

        Le lien pour télécharger les données est

        www-Point-infrastructure-Point-gc-Point-ca-BarreOblique-BarreOblique-gmap-gcarte-BarreOblique-download-gmap-data-fra-point-html

        Une minute ou deux d’analyse m’a montré qu’il y a dans cette liste qu’il y a plusieurs projets qui ont été livré pour la ville de Québec. Dans ce contexte vous avez le dilemme de couper dans une liste qui contient des projets qui ont déjà été financé et réalisé. Il ne faut pas se surprendre que vous ayez de la difficulté à faire un choix.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        25 mars 2019 à 19 h 50

        Dans l’adresse ci-dessous il faut remplacer
        -Point- par .
        et -BarreOblique- par /

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        25 mars 2019 à 20 h 00

        Oups, désolé il fallait écrire l’adresse ci-dessus…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • michel

      25 mars 2019 à 19 h 48

      Il y a en date d’aujourd’hui, 13 109 projets d’infrastructure au Canada. Comme il s’agit d’une carte interactive, il est donc normal que ça prenne du temps pour tout charger. Et c’est évidemment encore plus long à charger sur un cell et une petite tablette que sur un portable….
      Ces 13 109 projets sont qualifiés de verts, de transport en comme, de social, etc.
      Au Québec, il y a actuellement 541 projets d’infrastructures vertes et 325 projets de transport en commun. Pour chacun, il est possible d’avoir une brève description et de le localiser sur la carte.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        25 mars 2019 à 19 h 52

        « Au Québec, il y a actuellement 541 projets d’infrastructures vertes et 325 projets de transport en commun. Pour chacun, il est possible d’avoir une brève description et de le localiser sur la carte. »

        Cette liste est trompeuse car elle ne donne pas pour quelle année les projets ont été soumis. Voir mon commentaire ci-dessus…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        25 mars 2019 à 19 h 58

        Je pourrais utiliser la banque de SEAO pour essayer de faire des recherches afin de faire recoupements pour chaque projet et déterminé ce qui a été réalisé. Par contre j’ose croire que vous comprendrez que je ne vais pas faire ça bénévolement quand je sais que les gouvernements Trudeau et Legault ont cette liste en main. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        25 mars 2019 à 20 h 02

        @ michel

        Merci pour l’information! C’est tout de même utile pour voir ce qui se fait au Canada malgré les imperfections de l’outil de filtrage…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        25 mars 2019 à 20 h 04

        Il va de soit que certains de ces projets sont terminés puisque les libéraux sont au pouvoir depuis maintenant plus de trois ans à Ottawa… Sauf que la liste est régulièrement mise à jour. Et faudrait rêver en couleur pour croire qu’il y a encore 800 millions de disponible dans le fonds de 1,8 milliard. Si c’était le cas, Labeaume l’aurait crié haut et fort…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • Jeff M

      25 mars 2019 à 22 h 26

      La CAQ ne fait que laisser comprendre qu’il ne veut pas du réseau structurant. S’il ne veut pas de ce qui a été négocié par son prédécesseur, c’est à lui de s’ajuster.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. Jp-Duval

    25 mars 2019 à 20 h 02

    Résumons la rhétorique du discours de certains:

    1- Je veux et j’exige mon tramway coute que coute!!!

    2- J’hais le gouvernement de la CAQ.

    Certains diront: la question est complexe et je manque d’information pour arriver à une conclusion.

    Réponse; On déclame 1 et 2 dans l’ordre ou dans le désordre selon l’humeur du moment!!!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      25 mars 2019 à 20 h 14

      Ça va? Pourquoi devez-vous travestir mes propos?

      Il y a pourtant une solution simple. Mettre carte sur table et publier la liste des projets, question que l’on sache qui se moque de nous. ;-)

      Sur ce je vous laisse à vos attaques ad personam!

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • laer

      25 mars 2019 à 23 h 39

      Coûte que coûte vous êtes sérieux ?
      Il y a de cela fort longtemps qu’on entend d’excellents arguments des bénéfices sur la dépense.

      N’ayons pas peur de le dire, il s’agit bien d’une dépense considérant qu’un transport en commun à lui seul ne suffit pas dans le calcul des bénéfice (entrée vs, sortie d’argent).

      Ceci dit, j’ose espérer que vous maintenant le même genre de propos sur le 3e lien. Car en matière de finance globale, s’il y a bien quelque chose qui génère moins de sous pour la société, c’est bien celui là. D’ailleurs, outre que d’enrichir certains sur notre dos de Quebecois, j’attends toujours les arguments rejoignant un spectre plus large, question de ne pas foutre encore nos deniers publics par le feu.

      Et détrompé vous, oui la ville de Levis et les radios, entres autres, en sortiront grands gagnants.

      Les perdants ? La majorité. Une partie de la province, mais surtout, une la majorité des citoyens de la ville de Québec.

      Vous ne me croyez pas?

      Dites nous en quoi ça va nous aider, et svp, considérer l’ensemble des éléments. Vous perdrez contre la science qui n’est ni plus ni moins que l’analyse factuelle, et non pas l’archement par l’émotion. Merci les radios.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        26 mars 2019 à 06 h 21

        @ Iaer

        Vous être plus patient que moi.

        Dans mon cas après avoir lu « 1- Je veux et j’exige mon tramway coute que coute!!! » (sic) j’ai perdu tout intérêt à poursuivre le débat. Quand on en est rendu à rejeter du revers de la main la science et de recourir aux sophismes pour attaquer l’autre partie je ne vois plus d’intérêt à poursuivre la discussion.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jp-Duval

        26 mars 2019 à 09 h 18

        Je pourrais utiliser la même rhétorique pour le 3 ième lien.

        Mais revenons au tramway….Ai-je dit que la crise du financement était une bonne chose? Non.

        Tout ce que j’ai dit est que présentement les deux paliers gouvernementaux semble se renvoyer la balle pour ne pas porter l’odieux de faire échouer le projet.

        Un intervenant croit dur comme fer que le coupable est la CAQ. Mais est-ce le cas? Au premier degré de l’analyse on pourrait le croire. Mais étant donné que le texte et le montage financier de l’entente n’est pas publique, il est possible que ce soit le fédéral qui y met des conditions inadmissibles.

        Si certaines personnes ne veulent ( ou ne peuvent) faire cette nuance, on pourrait croire qu’ils sont peut-etre intoxiquées par une idéologie qui limite leur compréhension de l’évènement.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Undefined

        26 mars 2019 à 11 h 07

        Nous pourrions retenir le temps que vous utilisez pour écrire vos verbes.

        Parfois c’est

        « pourrait le croire »

        « pourrait croire »

        et quand c’est une attaque personnelle envers mon collègue étrangement vous être plus affirmatif et ça devient

        « ne veulent »

        « croit dur comme fer »

        Les conditions sont réunies pour un débat sain. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. Nathan

    25 mars 2019 à 20 h 58

    Legaut veut-il vraiment voir le trainway?
    La bonne nouvelle, ils négocient toujours

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Insider

    26 mars 2019 à 06 h 31

    N’oublions pas que tout ça se fait dans un contexte de surplus budgétaire historique pour le gouvernement Legault.

    « Selon l’Institut du Québec, le surplus budgétaire pour 2018-19 oscillera entre 5,9 et et 8,39 milliards de dollars, avant le versement au Fonds des générations. Le montant record de 4,9 milliards de dollars de la période 2017-18 pourraient donc être surpassé. »
    [ Alec Castonguay – Actualité le 19 février 2019 ]

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jp-Duval

      26 mars 2019 à 09 h 27

      On parle d’un surplus de 4 milliards sur un budget de 115 milliards. Ce qui représente un maigre 3% de marge bénéficiaire.

      À cela il faudrait ajouter que le gouvernement traine une dette de plus de 270 milliards.

      On peut pas dire que l’argent nous sort par les oreilles!!!!!

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Undefined

        26 mars 2019 à 11 h 15

        «le surplus budgétaire pour 2018-19 oscillera entre 5,9 et et 8,39 milliards de dollars»

        Grâce au tour de magie du Fonds des générations il devient 4 milliards. C’est vraiment utile quand on souhaite nous faire croire que c’est moins de 5 %, n’est-ce pas?

        Un autre élément important quand on parle de dette il faut aussi parler des actifs. À moins bien sûr d’avoir un biais idéologique qui vise à cacher certains éléments afin de favoriser le message que l’on souhaite prêcher.

        L’émission Le 21e à radio-canada à consacrer deux samedi à discuter du surplus budgétaire. Étrangement, les experts invités étaient moins affirmatif pour parler d’un maigre surplus. Mais je présume que vous pourriez leur faire la leçon.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jp-Duval

        26 mars 2019 à 12 h 54

        « Un autre élément important quand on parle de dette il faut aussi parler des actifs. À moins bien sûr d’avoir un biais idéologique qui vise à cacher certains éléments afin de favoriser le message que l’on souhaite prêcher. »

        Présentement on cherche à ne pas voir l’éléphant dans la pièce. Et pour ce faire on essaie de minimiser le problême de la dette….

        Parlons des actifs…..Que sont-ils?

        Ce sont les autoroutes, écoles, hopitaux, édifices gouvernementaux, barrages etc.

        Oui ces actifs représentent une certaine somme…..Mais seulement sur papier. Prenons le cas du complexe G. Cet édifice représente une coquette somme, mais dans les faits ce montant est théorique car l’édifice n’est pas à vendre. ( De toute façon qui irait acheter cet édifice) Cela signifie que l’argent qu’en théorie le gouvernement pourrait avoir n’est pas là. On peut appliquer le même raisonnement aux écoles, hopitaux, autoroutes et autres structures immobilières gouvernementales.

        Il faut également comprendre que le grand nombre de ces actifs n’est pas « vendables »….Pourquoi vendre des écoles, hopitaux ou sections d’autoroutes??? Les seules actifs qui trouveraient preneur seraient la SAQ, SQDC et HQ ( barrages) Mais si l’état se débarrasserait de ces actifs cela équivaudrait à une grande vague de privatisation. Ce qui serait politiquement impensable présentement.

        Bref….Compte tenu que ces actifs ont une valeur théorique et non une valeur marchande il est quelque peu simpliste de les comptabiliser dans le calcul de la dette.

        Mais, comme je le disait….On cherche à minimiser le problême et on est prêt à croire toute information qui va dédramatiser la situation.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  5. Undefined

    26 mars 2019 à 14 h 31

    Vous confondez «comptabiliser» les actifs «dans le calcul de la dette» et s’en servir pour mettre en perspective l’ampleur de la dette. Ça ne vient pas de moi, ça vient de plusieurs économistes. Il y a même eu un débat dans le milieu académique au sujet de la valeur de certaines sociétés d’état.

    Dans mon cas je vais m’abstenir de faire la leçon à ces économistes. Je vous laisse le champ libre.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *