Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Marché public de Sainte-Foy : une structure permanente, transparente et lumineuse

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 1er avril 2019 14 commentaires

Québec, le 1er avril 2019 – La Ville de Québec a dévoilé aujourd’hui la maquette de la nouvelle structure permanente du marché public de Sainte-Foy. Vitré sur tous les côtés, le bâtiment sera lumineux et mettra en valeur les produits saisonniers et artisanaux des commerçants.

(…)

Les maquettes préliminaires du marché public de Sainte-Foy présentaient un bâtiment aéré aux murs escamotables. En collaboration avec la Coopérative du marché public de Sainte-Foy et avec l’aval de la Commission d’urbanisme et de conservation de Québec, le bâtiment présente maintenant des murs fermés, mais complètement vitrés, et une architecture dynamique et esthétique.

(…)

L’appel d’offres sera lancé dans les prochaines semaines. Les premiers travaux d’aménagement des stationnements débuteront à l’été, alors que les travaux pour la construction du marché s’amorceront à la fin de l’année 2019.

Le bâtiment sera complété au printemps prochain et l’ouverture du nouveau marché est prévue en mai 2020. Le budget du projet est de 5 M$.

D’ici à ce que les travaux soient terminés, le marché public demeure en activité à l’emplacement actuel.

Le communiqué

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge.


14 commentaires

  1. PPDaoust

    1er avril 2019 à 21 h 11

    Super.

    L’ouest aura son marché local de qualité. Youppi pour STF.

    Le Grand Marché desservira Limoilou nord, Charlebourg et Beauport.

    Maintenant, à nous les urbains (SJB-St-Roch-Limoilou sud) de laisser nos voitures pour s’approvisionner localement.

    Ainsi, le Marché du Vieux-Port, qui se sera sous des tentes l’été prochain, subira la même transformation qu’à STF éventuellement.

    Le problème au centre-ville de Québec, c’est que souvent ses habitants consomment comme à la banlieue. Je représente un bel exemple. Quand j’habitais, SJB, j’aillais au Maxi d’Estimauville, à 6 minutes d’auto.

    C’est ça Québec malheureusement.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPdaoust

      1er avril 2019 à 21 h 22

      J’ajoute qu’avec le Grand Marché, vu son accessibilité (auto, vélo, marche), le Maxi va prendre le bord, du moins pour les produits frais.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Roger

        2 avril 2019 à 08 h 17

        Ohhh… grosse erreur de comparaison.

        La clientèle du Maxi, de la Fruiterie et autres n’iront probablement pas (voir sûrement) au Grand Marché. S’approvisionner localement, c’est aussi payer plus cher. Plusieurs le font par conscience environnementale en acceptant de payer plus.

        Et pour l’accessibilité du Grand Marché, je remets toujours et encore en doute tout ça. Pour l’auto, oui oui, aucun problème, mais me rendre là en vélo? À pied?

        Et que dire de l’austérité de l’endroit versus le Vieux-Port (ça, j’espère que personne ne va me contredire là-dessus)…

        On regrettera cette décision (décision d’un seul homme, j’entends).

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        2 avril 2019 à 09 h 43

        On ne va pas au marché que pour aller bêtement acheter des fruits plus chers. Si c’est un endroit de découverte agréable qui me procure une expérience sensorielle et ludique même, j’irai, même si j’ai un budget à respecter. Si je n’ai pas cette alternative, je continuerai à aller chez Maxi/IGA whatever comme tous le monde où à peu près fait en ce moment.

        Pour l’accessibilité maintenant, je rappelle que 8000 personnes demeurent dans un rayon d’un Km du Grand Marché. Il y en aura beaucoup plus dans quelques années. Il est à 600m de la piste cyclable de la St-Charles. Deux lignes de métrobus (801-802) desservent l’endroit. Pas pire…

        Quant à l’austérité, oui c’est mort présentement. Je ne vous contredis pas. Mais le site est drôlement sur le point de se réanimer. En plus de l’animation du Grand Marché le jour, le très populaire show de cirque déménage là-bas pour nos soirs d’été. L’hiver prochain, la ville va réfrigérer à nouveau la patinoire. Ça va créer beaucoup de mouvement, de jour comme de soir, été comme hiver sur la Place Jean-Béliveau. J’anticipe même la venue de touristes.

        C’est sans parler de la nouvelle Vision d’aménagement du pôle urbain Wilfrid-Hamel–Laurentienne sur laquelle la ville travaille. Je vous l’assure, les promoteurs n’attendent que ça pour investir dans le secteur en transition.

        En résumé, moi je dis vive les marchés sous toutes ses formes. Vive le marché du Vieux-Port. Vive le marché du dimanche de la 3e avenue, du parvis dans SJB. Mais aussi, vive les Marchés structurants comme ceux de STF et d’Expo-cité.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • laer

        2 avril 2019 à 12 h 21

        @PPdaoust: 2 choses

        1- Il y a des produits frais au Maxi ? ;-)
        2- Excellents constats et positivisme.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Undefined

        2 avril 2019 à 13 h 11

        @PPdaoust

        «Pour l’accessibilité maintenant, je rappelle que 8000 personnes demeurent dans un rayon d’un Km du Grand Marché. Il y en aura beaucoup plus dans quelques années.»
        «Vive le marché du Vieux-Port.»

        On a enlevé un service de proximité qui était ouvert à l’année tout en desservant des quartiers ayant près de 14000 hab./km2, 6000 hab./km2 et 5000 hab./km2 pour aller vers un autre quartier qui a une densité de moins de 5500 hab./km2. Vous y croyez ou pas à la densité ou c’est seulement invoqué quand ça vous convient?

        L’argent des taxes des petits commerçants et des résidents des quartiers Saint-Jean-Baptiste, Saint-Roch, Vieux-Québec—Cap-Blanc—colline Parlementaire et Vieux-Limoilou va servir à revitaliser un désert de stationnement et faire de l’animation sur le site d’Expo Cité. Pouvez-vous comprendre que des personnes comme Roger pensent que ce fut une autre mauvaise décision dont les quartiers centraux font les frais?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        2 avril 2019 à 14 h 11

        @Undefined

        « Pouvez-vous comprendre que des personnes comme Roger pensent que ce fut une autre mauvaise décision dont les quartiers centraux font les frais? »

        Absolument. J’ai toujours été contre la fermeture du Marché du Vieux-Port. Je l’ai souvent affirmé ici même. Auprès de Roger, j’ai simplement parlé d’accessibilité et défendu l’effet structurant du Grand Marché. C’est pas mal juste ça que j’ai fais. Jamais il a été question de faire passer Roger pour un chialeur.

        Analyser chaque situation à travers un prisme polarisant, ce n’est pas mon truc. Moi je dis que si la population du centre-ville est au rendez-vous, le Marché du Vieux-Port (que je déménagerais personnellement sur la très centrale place de l’Université du Québec) renaîtra sous une forme permanente.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Undefined

        2 avril 2019 à 14 h 20

        « Moi je dis que si la population du centre-ville est au rendez-vous, le Marché du Vieux-Port (que je déménagerais personnellement sur la très centrale place de l’Université du Québec) renaîtra sous une forme permanente. »

        Moi et (je présume) Roger aussi pensons que ça risque de ne pas se faire à court terme malheureusement pour les services de proximité des quartier centraux.

        Lorsque je travaillais à Saint-Roch, la Place de l’Université du Québec était très apprécié des travailleurs lors des belles journées d’été, y établir un ou des bâtiments ne ferait pas que des heureux chez ces travailleurs et résidents du quartier.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  2. Jp-Duval

    2 avril 2019 à 17 h 17

    En affaire c’est le besoin qui créé le service et non le service qui créé le besoin.

    On implante de force, et à grands frais, un service qui n’était pas en demande dans ce secteur.

    La route du succès risque d’etre longue…..très longue!!!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      2 avril 2019 à 18 h 41

      Oui, mais parfois non, surtout quand il s’agit d’innovation et de valeur ajouté. Qui demandait le téléphone intelligent avant qu’Apple en crée un? On jase…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Jp-Duval

        2 avril 2019 à 19 h 14

        L’arrivée du téléphone intelligent ne fut pas soudain. Il a été le fruit d’un long processus de développement du cellulaire depuis les années 80. La clientèle a évolué avec l’objet. Chaque génération d’appareil apportait son lot de nouveautés et la clientèle s’y adaptait.

        Avec le marché que l’on retrouvera au centre Vidéotron, la situation est différente. La ville cherchait une façon d’animer quelque peu ce no man’s land urbain. La décision fut d’y construire un marché. L’habitude de fréquenter ce lieu pour la population n’y est pas. La ville mise sur une animation et une offre de services pour y attirer une clientèle. On part donc de zéro.

        Il y a trois aspects à ce projet qui me turlupine:

        1- Il est situé en un lieu où la clientèle touristique, ainsi que les promeneurs, est absent.
        2- Une bonne partie de la clientèle du marché réside à l’ouest de la ville. Le nouveau marché qui sera créer à Ste-Foy risque d’attirer la clientèle potentiel de celui de la place Jean Béliveau..
        3- Les exposants vont-ils préférer louer des tables au centre ville ou vont-ils préférer celui de Ste-Foy. Il risque de choisir l’endroit où il leur sera plus facile de rejoindre leurs clients.

        Nous verrons à l’automne les conclusion d’un premier été d’opération.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        2 avril 2019 à 20 h 55

        Vous faites de bonnes observations selon moi. Comme vous dites, nous verrons plus tard le résultat de ce que je pense être un beau risque.

        2 à 2. Go habs go!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. michel

    2 avril 2019 à 23 h 08

    Le toit et les immenses baies vitrées donneront un rendu beaucoup plus intéressant que ce qu’on pouvait voir sur l’esquisse préliminaire. Je verrais quelque chose de semblable au Bassin Louise..

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Undefined

    5 avril 2019 à 08 h 36

    Comme certains l’ont écrit dans le passé ici sur QU va-t-on payer le prix du marché pour le loyer au Grand Marché? On a maintenant la réponse.

    « Les commerçants permanents qui ont choisi de s’établir au futur Grand Marché d’ExpoCité bénéficieront d’une baisse du prix de leur loyer à la suite d’une décision de l’administration municipale.

    À l’origine, le loyer annuel des locataires devait s’élever à 70 $ le pied carré pour faire commerce au Grand Marché, soit le même prix que le loyer à l’actuel Marché du Vieux-Port.

    Or la Ville de Québec a autorisé la baisse du loyer à 55 $ le pied carré pour une période de 6 mois, ce qui représente une perte de revenu de 16 000 $ mensuellement selon la Ville.

    Daniel Tremblay, le directeur général Coopérative des horticulteurs de Québec, explique que cette baisse a été consentie pour réduire le fardeau financier des commerçants qui doivent payer pour l’aménagement de leur kiosque.

    « On ne voulait pas que les producteurs soient étouffés par les coûts », se contente de dire M. Tremblay. »
    -Publié sur Radio-Canada le 6 avril 2019

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *