Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le grand ménage sur Saint-Vallier et Caron se poursuit avec la démolition de l’ancien Omer DeSerres

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 4 juin 2019 Aucun commentaire

Judith Desmeules
Le Soleil

Le ménage continue dans le secteur des rues Saint-Vallier et Caron. Après la démolition du bâtiment de l’ancienne quincaillerie Cantin au milieu du mois de mai, c’est au tour d’un immeuble voisin et de l’ancien Omer DeSerres d’être détruits. Les travaux ont commencé mardi matin.
La construction de trois immeubles à logements est donc à prévoir dans les prochains mois dans ce secteur.

Pour le terrain situé au 85-95 rue Saint-Vallier, Gestion Normand inc. en avait fait l’acquisition il y a un bon moment déjà. La Ville de Québec a récemment approuvé le permis de démolition de ce bâtiment qui a déjà abrité l’épicerie Pain et Passion.

«Il y a un projet d’appartements, on veut un bâtiment neuf. Cet hiver, on a eu la malchance de voir la toiture s’effondrer. On avait déposé de premiers plans à la Ville pour revaloriser le secteur et le bâtiment lui-même, on voulait conserver une petite partie, la façade entre autres. Mais les surcharges de neige ont causé un problème irréversible. Les plans définitifs ne sont pas encore approuvés, mais on a eu le permis pour démolir parce que ça devenait dangereux», explique le président, Normand Gouin.

M. Gouin espère démarrer les travaux de construction le plus tôt possible. Si tout se passe bien, il souhaite commencer à l’automne 2019 pour une livraison des appartements 15 à 18 mois plus tard.

«On envisage une quarantaine d’appartements de toutes sortes, avec une cour intérieure et des terrasses pour la majorité des appartements, des plafonds hauts et un ou deux espaces commerciaux au rez-de-chaussée. C’est un projet que l’on considère de qualité», ajoute-t-il.

Omer sur le parc

Pour le terrain du 480 rue Caron, un bâtiment abandonné et délabré s’y trouve depuis plusieurs années. La démolition peut enfin commencer pour laisser place au projet Omer sur le parc mené par GM Développement.

Rappelons qu’en avril 2016, la moitié de cet immeuble avait été détruit après que des débris de verre soient tombés dans la rue. Il s’agissait d’une question de sécurité. Trois ans plus tard, le travail peut se terminer.

En septembre 2018, les promoteurs avaient présenté le projet : il s’agit d’un immeuble de sept étages comprenant 33 unités, avec un balcon et un accès à la terrasse commune sur le toit.

«Nous retrouverons cinq maisons de ville qui répondront à une clientèle désirant ce type de produit peu présent dans le quartier. Ils auront aussi accès à un stationnement sous-terrain et à des espaces de rangement. Un local commercial au rez-de-chaussée sera dédié pour un commerce ou une galerie créative pour s’harmoniser avec le style de vie des résidents», pouvait-on lire sur le communiqué.

La directrice marketing et communication de GM Développement, Annie Villeneuve, explique que le processus suit son cours. La démolition devait même se faire au mois de mars, mais un retard s’est dessiné sur l’échéancier.

Les travaux de démolition pour les deux immeubles devraient se terminer au courant de la semaine. Un périmètre de sécurité a été érigé dans le secteur pour la sécurité des passants et des automobilistes.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Logement locatif ou social.

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *