Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Logement locatif ou social »

Un modèle « insoutenable » pour la construction de logements à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 janvier 2024 8 commentaires

Jonathan Lavoie
Radio-Canada

Les propriétaires de place Fleur de Lys pressent les gouvernements d’alléger la réglementation pour la construction de logements. Une première phase du quartier Fleur de lys, 480 logements, est entamée à Vanier, mais il aura fallu plus de cinq ans pour lancer le chantier.

Le président et chef de la direction de Trudel corporation juge que le cadre réglementaire est beaucoup trop lourd, surtout lorsqu’une modification doit être apportée au zonage pour que le projet puisse aller de l’avant.

« Il faut vraiment travailler sur la prise de décisions rapides et sur les délais politiques et administratifs. Le modèle de développement à Québec actuellement n’est pas soutenable », affirme William Trudel. Son entreprise prévoit la construction d’une dizaine de phases dans le secteur de place Fleur de Lys, un total de 3500 logements.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Logement locatif ou social.

Baisse historique de 32 % des mises en chantier au Québec en 2023

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 janvier 2024 Aucun commentaire

Félix Morissette-Beaulieu
Radio-Canada

Les mises en chantier ont diminué de 7 % au Canada en 2023, principalement en raison d’une baisse significative au Québec de 32 %, selon les données les plus récentes de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

« On peut affirmer que la baisse observée au niveau canadien est presque totalement attribuable à la situation qu’on a eue au Québec en 2023 », explique Francis Cortellino, analyste et économiste à la SCHL.

(…)

Les villes de Montréal (-37 %) et la Région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec (-40 %) ont vu leur nombre de mises en chantiers chuter considérablement en 2023.

Dans la RMR de Québec, 5009 chantiers ont été ouverts en 2023, contre 8920 en 2020. Cette région inclut notamment la ville de Lévis.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Logement locatif ou social, Résidentiel.

Il faudra s’attaquer au «pas dans ma cour»

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 17 janvier 2024 5 commentaires

Valérie Gaudreau
Le Soleil

CHRONIQUE / La Ville de Québec a besoin de logements. Beaucoup de logements. Et pour ça, il faudra accepter de construire en hauteur et y aller mollo sur le «pas dans ma cour».

«On ne peut pas dire qu’il nous faut des logements, mais que ce ne soit pas chez moi, que ce ne soit pas à côté de chez moi ou que ce ne soit pas dans un boisé.»

Ce que le maire de Québec Bruno Marchand décrit a un nom: le «pas dans ma cour».

Et il m’arrive parfois de le penser aussi. Souvent, en fait.

Surtout quand on voit des projets plutôt bien foutus faire l’objet d’une contestation pour un étage ou deux.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Logement locatif ou social.

Hausse de 10%: un loyer moyen coûtait 1953$ en décembre au Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 17 janvier 2024 Aucun commentaire

Agence QMI

Les locataires québécois n’ont pas eu de répit en 2023 en raison de la hausse du prix des loyers, qui a atteint une moyenne de 1953$ en décembre dernier, soit 10% de plus qu’à la même date en 2022.

C’est ce qu’a indiqué un rapport réalisé par Urbanation et Rentals.ca à partir des inscriptions mensuelles notées sur le site de ce dernier.

(…)

La croissance des loyers a aussi été rapide à Pointe-Claire et à Québec, qui ont enregistré les deux plus fortes croissances annuelles de 25,6% et de 18.9% respectivement.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Logement locatif ou social.

Calgary transforme ses vieux édifices de bureaux en immeubles à logements

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 7 janvier 2024 1 commentaire

Presse canadienne
Radio-Canada

Aucune administration municipale, où que ce soit, ne serait chaude à l’idée d’avoir un taux d’inoccupation de près de 30 % dans les bureaux de son centre-ville. Aux prises avec ce problème, une ville canadienne a mis en œuvre une stratégie qui sert maintenant d’exemple à toutes les municipalités où sévit une pénurie de logements.

La Ville de Calgary travaille activement à convertir en logements résidentiels des tours de bureaux sous-utilisées grâce à un programme de subventions unique en son genre.

En seulement deux ans, 13 projets de conversion ont été approuvés, tandis que quatre autres projets sont actuellement à l’étude.

Le premier projet, dans lequel une tour de bureaux de 10 étages a été transformée en immeuble résidentiel de 112 appartements au coût de 38 millions de dollars, est presque terminé et doit accueillir ses premiers locataires au cours des prochains mois.

La suite

* Des idées pour la Ville de Québec ?

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Logement locatif ou social, S'inspirer d'ailleurs.

Logement social : nouveau projet pour PECH dans Saint-Roch

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 janvier 2024 Aucun commentaire

Thomas Verret
Monsaintroch

La Ville de Québec octroie plus de 1 M$ à PECH, sous forme de prêt, pour l’acquisition du 480-482 rue Caron, dans le quartier Saint-Roch, à des fins de logement social.

Le projet de PECH vise la construction de 50 logements sociaux (studios et 3 1/2) destinés à des personnes seules vivant des problématiques multiples et à risque d’itinérance. Les aménagements comprennent un centre de services en santé mentale offrant des soins physiques, psychiatriques et éducatifs.

(…)

Le 480-482 rue Caron appartenait à la société Terrain Développement Inc. En 2018, GM Développement y projetait le projet de condos puis de logements (Les Lofts d’)Omer sur le parc. On en retrouve la trace sur le site de Québec Urbain et dans le Journal de Québec.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Arrondissement La Cité-Limoilou, Logement locatif ou social.

Les 12 travaux de Trudel Alliance

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 28 décembre 2023 Aucun commentaire

Marie-Soleil Brault
Le Soleil

Entre l’achat de Fleur de Lys, des Galeries Charlesbourg, de la Place des Quatre-Bourgeois ou de l’Îlot Dorchester et les premières pelletées de terre pour les transformer en «milieu de vie», les frères Trudel ne ménagent pas leurs efforts pour mener à terme certains projets de longue date.

(…)

Q Vous avez quatre projets sur la table. Où en seront-ils l’an prochain?

R Pour Fleur de Lys, notre souhait est de lancer la deuxième phase dans l’année 2024.

Concernant l’îlot Dorchester, notre souhait est de s’entendre avec la Ville de Québec pour avoir des permis de bâtir et lancer le projet en 2024. C’est un projet résidentiel avec du commercial au rez-de-chaussée et peut-être qu’il pourrait y avoir d’autres fonctions qui s’ajoutent, mais pas au détriment du résidentiel.

(…)

Q Entre la naissance du projet sur papier en 2018 à sa concrétisation sur le terrain, combien de temps le volet administratif vous a-t-il empêché de faire une première pelletée de terre à Vanier?

R Ça nous a pris quatre ans pour changer le zonage et commencer un gros projet. Les Galeries Charlesbourg et Place Quatre-Bourgeois que nous avons présentement, nous les avons achetées en décembre 2019, et là nous sommes en décembre 2023, et nous n’avons pas encore de zonage.

(…)

Q Croyez-vous que les entrepreneurs immobiliers doivent se sentir interpellés par la crise du logement?

R Je vais peut-être répondre quelque chose d’étonnant : ils rêvent de s’intéresser à la crise du logement. C’est que le cadre réglementaire au Québec est impossible. C’est insoutenable. Les délais pour obtenir les permis de bâtir et les changements de zonage, les aléas administratifs, le cadre financier, le niveau de taxation, c’est extrêmement long.

Les gens disent qu’ils aimeraient que le logement soit abordable, et j’en rêverais de réussir à faire encore plus de l’abordable, mais il y a tellement de taxes.

Dernièrement, on entend des élus dire que la solution c’est d’ajouter une nouvelle taxe pour l’immobilier. Mais l’arbre qui fait pousser de l’argent de façon magique, je ne l’ai pas encore trouvé. Dans mon quartier, ce sont des arbres normaux.

Donc, ils inventent une nouvelle taxe – encore une fois – et ça va se refléter dans le prix du logement. Il va augmenter et ça va être plus long à construire.

La suite

Trudel

Voir aussi : 0 - Contenu original, Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial, Condo, Logement locatif ou social.

Ville de Québec: 7,45 M$ pour l’acquisition de trois terrains aux fins de logement social ou abordable

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 7 décembre 2023 Aucun commentaire

(…)

Les immeubles sur le point d’être achetés sont situés :

au 1615, chemin Sainte-Foy, dans le quartier Saint-Sacrement. Il s’agit du site de l’Accueil Marguerite-Bourgeoys (Congrégation Notre-Dame). D’une superficie de 16 300 m2, son prix de vente est de 4 300 000 $;

aux 1858 à 1874, avenue D’Estimauville. D’une superficie de 4894 m2, son prix de vente est de 2 650 000 $;

en bordure de la rue de Montmartre, dans le quartier Saint-Sauveur. Il s’agit de deux parcelles possédées par Les Augustines. La parcelle 1, d’une superficie de 6848 m2, est destinée à du logement social ou abordable, tandis que la parcelle 2, d’une superficie de 7480 m2, sera mise en valeur dans le cadre de la Vision du développement des activités agricoles et agroalimentaires compte tenu du jardin communautaire déjà présent. L’investissement est de 500 000 $.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Logement locatif ou social.