Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le troisième lien Québec-Lévis sera un tunnel

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 27 juin 2019 27 commentaires

Gabriel Béland
La Presse

(Québec) Le ministre des Transports a annoncé jeudi matin que le troisième lien entre Québec et Lévis prendra la forme d’un tunnel d’une dizaine de kilomètres qui raccordera les autoroutes 40 et 20 sur les deux rives.

Le troisième lien ne passera donc pas par l’île d’Orléans, a assuré François Bonnardel, et aucune sortie sur l’île n’est prévue.

« Préserver l’île était l’un des aspects les plus importants. Il était hors de question de bulldozer l’île. Pour nous ça reste le meilleur tracé », a-t-il dit.

Le ministre n’était pas en mesure de dire jeudi combien coûtera le troisième lien, ni le nombre de voies ou le diamètre du tunnel. M. Bonnardel a toutefois dit vouloir la participation du fédéral.

« On souhaite l’apport du fédéral. Les principaux partis s’en vont en élection dans les prochains mois. Il sera important que le parti qui gagne les élections soit partie prenante pour assurer le financement. »

La suite

Troisième lien: une facture de 4 milliards $ qui pourrait grimper Stéphanie Martin (Journal de Québec)

Voir aussi : Projet - Troisième lien.


27 commentaires

  1. Dédé

    27 juin 2019 à 13 h 22

    La boucle sera bouclée.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. PPDaoust

    27 juin 2019 à 14 h 58

    J’y vais de mon commentaire de citoyen ordinaire qui cherche du positif dans tout ça. J’ai toujours été contre le 3e lien mais ouvert à l’option si ça servait le TEC. Or, ça semble être le cas dans le scénario de la CAQ. Je souris donc un peu.

    D’abord, l’absence d’un 3e lien à l’ouest fera en sorte que les problèmes de circulation automobile persisteront. Je le prends comme une bonne nouvelle pour le transport en commun. Si le pont avait été à l’ouest, ça aurait provoqué une impulsion majeure et irréversible sur l’option automobile, et tout les effets qui viennent avec.

    Quant au 3e lien à l’est. Le ministre a dit que le projet est impensable sans TEC. J’ai tendance à le croire avec ce que la CAQ vient de faire pour le tramway de Montréal et Québec. Chose certaine, le tunnel avec un volet TEC aura une incidence positive sur la densité du développement à venir à l’est de Lévis..

    En somme, je préfère qu’on développe à la manière du TOD sur la Rive-sud que de voir le modèle présent persévérer dans les couronnes éloignées de Québec, où la faible densité parait irréversible.

    Je sais que la nouvelle implique de grandes inquiétudes toujours aussi justifiées. Mais je pense qu’il faut intellectuellement utiliser plusieurs grilles d’analyse. C’est mon avis.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Dédé

      27 juin 2019 à 16 h 18

      Bien sûr le transport en commun doit faire parti du troisième lien. Et tant qu’à faire, que les deux sociétés de transport soient fusionnées pour qu’elles arrêtent de se mettre des bâtons dans les roues.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Jeff M

      27 juin 2019 à 19 h 56

      Cette liaison de transport en commun, à un endroit aussi excentré, est complètement ridicule. Il faudra faire un détour de 20 km pour aller du centre-ville de Lévis à celui de Québec. C’est vraiment une bébelle. Ces choses là ça marche ou il y a de la densité. Si le tracé avait été plus au centre, cela aurait été un atout. Mais là, il faut être inconscient pour considérer ça comme un plus.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • PPDaoust

        27 juin 2019 à 23 h 16

        Quand on a fait le Pont Pierre-Laporte ici, et Champlain à Montréal il n’y avait pas grand chose de l’autre bord.

        Puis tant qu’à parler de tunnel, prenez l’exemple du pont-tunnel Louis-Hyppolite Lafontaine qui ne desservait pas grand monde au sud.

        Aujourd’hui, la 20 entre Ste-Julie et Boucherville est l’un des pôles industriels les plus importants et prestigieux au Québec, et les 2 villes susmentionnées, loins de n’être que des villes dortoirs, offrent une qualité de vie exceptionnelle, à 15 minutes de Montréal en bus pour plusieurs.

        Tout ça pour dire qu’on le veuille ou non, l’agglomération changera de visage d’ici 30-40 ans. C’est inévitable. Tant qu’à grandir, aussi bien le faire le plus près possible du centre tout en offrant une offre variée de moyens de transport, plutôt que de voir les Shannon, Sainte-Brigitte et Pont-Rouge gonfler le nombre de voitures sur Québec.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jeff M

        28 juin 2019 à 14 h 48

        Vous faites l’erreur d’associer le développement urbain à un développement sois disant nécessaire du réseau autoroutier. Ça ne fonctionne pas comme ça. Du développement, avec ou sans 3e lien, il y en aura, mais il se fera autrement. Et généralement, on peut considérer la qualité de vie bien meilleure où l’on ne construit pas excessivement de genre de structures.
        Personne n’a été capable de dire en quoi ce lien est nécessaire, si ce n’est que pour tenir une promesse électorale. Et c’est bien peu pour dépenser des milliards.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        28 juin 2019 à 19 h 19

        Sachez d’abord que j’ai les même aprioris que vous.

        Par contre, je pense que si on en vient qu’à faire des études sur le projet, je suis certain que plusieurs de nos préjugés en prendront un coup.

        On fera jamais un tunnel-bébelle de 10M autoroutier pour « le fun » comme plusieurs laissent entendre.

        À ce stade, il y a des arguments « pour » et des argument « contre ». À ce stade, bien arrogante la personne qui affirme sans nuance que les arguments en faveur ne viennent que de mononcles stupides méritant une leçon.

        À mon âge, je n’entre plus dans cette catégorie.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jeff M

        28 juin 2019 à 20 h 57

        Vous faites l’autruche devant un consensus scientifique selon lequel augmenter l’offre de routes ne règle rien. C’est ce que les études concluent et il y en a un paquet. Toutes les expériences dans les grandes villes du monde vont dans le même sens. Tous les prétendus avantages ne sont que du vent car on reproduit les mêmes schémas, qui nous conduisent vers la même congestion. La folie est de reproduire la même chose en espérant un résultat différent. Oui, ce sont des milliards jetés par la fenêtre. Les bénéfices ne vaudront jamais autant, et de loin. C’est souvent le cas pour des autoroutes normales en surface, mais le 3e lien c’est dix fois plus cher le km. C’est le pire cas de mauvaise gestion de fonds publique de l’histoire. D’autant plus que la CAQ n’a pas eu le courage de faire les études d’opportunités. Il y a de quoi, ils ont trop peur de mettre d’autres options en évidence. Et ils veulent faire vite. Ça ne peut que coûter encore plus cher dans ces circonstances.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jeff M

        28 juin 2019 à 21 h 17

        Désolé du ton, mais ça me choque. Il y a des gens sérieux qui travaillent sur ces problèmes et ils sont mis au banc, ou pire, on les fait passer pour des illuminés. Or, ce qu’ils amènent n’est pas une opinion. Ce sont des faits. Ils ont utilisé des compteurs sur des routes et ont fait un traitement quantitatifs des données. Ce n’est pas une opinion comme une autre. C’est une démarche scientifique. C’est un travail d’analyse statistique. Je trouve déplorable qu’autant de gens réduisent ça à des « arguments ».

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        28 juin 2019 à 21 h 57

        Pas de trouble pour le ton.

        Mais ça va toujours m’étonner voir des gens intelligent comme vous déchirer sa chemise face à un interlocuteur qui pourtant tente juste d’amener de l’huile au débat, tout simplement.

        Bien à vous.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. Yannick Chouinard

    27 juin 2019 à 16 h 32

    Si je saisis bien, le gouvernement a choisi de remplacer le pont de l’île d’Orléans ET de construire un tunnel plutôt que de faire d’une pierre deux coups ?!? Proprement irresponsable si c’est le cas.

    Et qu’en est-il des transports actifs pour emprunter le tunnel ?!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Che

    27 juin 2019 à 16 h 51

    Mes réactions à chaud :

    – À la base, l’idée de faire le lien à l’est, proche de l’île d’Orléans était de remplacer le pont actuel, afin d’économiser sur les coûts. On vient de perdre cet avantage.

    Pourquoi alors conserver le tracé à l’est, où le fleuve devient plus large ?

    – On parle d’un pont sans péage. Ce qui veut dire que l’ensemble des contribuables de la province paient pour financer l’étalement urbain à Québec alors que ceux qui choisissent de s’établir de l’autre côté du 3e lien profitent de taxes moins élevés.

    Pendant ce temps là, on affirme manquer d’argent pour maintenir nos deux liens actuels.

    – On ne parle pas des coûts, ni de qui va le financer (ie contribution du fédéral). On ne révèle pas les autres tracés, ni la raison pourquoi ils ont été écartés. Il y a un manque de transparence flagrant dans ce projet.

    – On ne parle pas d’impacts sur la circulation sur la rive-nord. Plusieurs endroits sont déjà très congestionnés, avec des temps d’attente plus longs que pour traverser les ponts actuels. Est-ce que les autoroutes de la rive-nord vont être élargies ? Je pense surtout à la 40, qui peut difficilement accommoder le traffic supplémentaire.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. Jeff M

    27 juin 2019 à 19 h 57

    Dépensons des milliards!!! Avec des commentaires de mononcle comme preuve de son besoin!!!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Vincent

    27 juin 2019 à 21 h 13

    On ne sais toujours pas s’il y aura des trottoirs et voies cyclables ? Ça m’apparaît essentiel, car actuellement le seul lien pour les piétons et cyclistes est un trottoir d’un pied de large, pas déneigé en hiver, sur le pont de Québec.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Dédé

      28 juin 2019 à 07 h 54

      Piétons et cyclistes sur une autoroute ?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Che

        28 juin 2019 à 09 h 29

        « On ne sais toujours pas s’il y aura des trottoirs et voies cyclables ?  »

        Je suis d’accord que ce serait souhaitable d’avoir une place pour piétons et cyclistes, mais j’ai l’impression que le choix d’un tunnel va exclure cette possibilité.

        Dans le meilleur des cas, ça va peut-être permettre des améliorations à ce niveau pour le pont de Québec.

        « Piétons et cyclistes sur une autoroute ? »

        C’est le cas du nouveau pont Champlain.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        28 juin 2019 à 10 h 11

        @ Che

        Ça en dit long sur la vision de la mobilité de la population de Québec. Et pourtant ça se fait sur le pont Jacques-Cartier depuis plus longtemps.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Carl

        28 juin 2019 à 14 h 07

        @Insider @Vincent

        Selon la classification du MTQ, la route qui traverse le pont Jacques-Cartier n’est pas une autoroute, mais une route provinciale (la route 134) – la même catégorie de route que celle qui traverse le pont de Québec (la route 175). Il peut y avoir voies cyclables et trottoirs le long de routes provinciales, mais pas le long d’autoroutes. Et est-ce qu’on pense sérieusement qu’il y aurait une clientèle pour 10km de trottoir sans aucune issue, dans un tube bétonné avec des véhicules roulant à 110km/h avec toutes les émissions qui viennent avec, alors qu’il n’y a strictement rien pour un piéton ni à une extrémité ni à l’autre?

        Sérieusement??!?

        De grâce, ne rendons pas ce projet encore plus ridicule qu’il ne l’est déjà.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        28 juin 2019 à 14 h 26

        @ Carl

        Mon point était qu’on a jamais envisagé que l’on veuille traverser en vélo. Pas que c’était une bonne idée dans un tunnel. Espérons que ça donnera un break à 2 touches de votre clavier. ;-)

        À l’époque où je pratiquais le cyclisme sur une base régulière, je préférais perdre du temps avec le traversier que d’utiliser le pont de Québec, je vous laisse deviner pour quelle raison. ;-)

        Le cyclisme en mode transport actif se pratique facilement 6 ou 7 mois par année et à Québec quand il s’agit d’un lien entre les deux rives ça ne fait pas partie de l’équation lors de l’analyse.

        Pourtant sur le nouveau pont Samuel-De Champlain il y aura une piste cyclable déneigées à l’année.

        « Selon nos informations, c’est le ministre Champagne qui a demandé dans la dernière année que la piste cyclable soit ouverte à longueur d’année. Une étude technique commandée par Ottawa a ensuite conclu qu’il était possible de déneiger et déglacer la piste de plus de 3 km sans en réduire la durée de vie. » [ Journal de Montréal ]

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  7. Insider

    28 juin 2019 à 14 h 35

    Concernant l’appui du Parti Québécois il y a une nuance importante à apporter.

    « Nous, ce qu’on disait essentiellement, a ajouté M. Bérubé, c’est ce que ce n’est pas cohérent. D’abord, on voulait les études. On comprend qu’on ne les aura jamais, alors on en a fait un peu notre deuil. Le gouvernement est engagé là-dedans ; la Ville de Québec aussi. Ce n’était pas une priorité pour le PQ, puis ce n’était pas dans notre plateforme non plus », a mentionné M. Bérubé, à quelques heures du discours d’ouverture du gouvernement Legault. » [ Le Devoir ] 28 novembre 2018

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  8. Incrédule

    28 juin 2019 à 15 h 21

    Après avoir visionné la conférence de presse du ministre Bonnardel, un seul mot me vient en tête: irresponsable.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  9. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    28 juin 2019 à 15 h 54

    ouais drôle de projet,beaucoup trop à l’est… Pour moi c’est de la frime.

    AH si j’étais PM:

    On scrappe tout et on fait:

    1)une première ligue de métro début St-Roch (style nouveau pole d’échange ancienne crois rouge) jusqu’au Phare
    2)une deuxième ligne centre ville à centre-ville avec un pôle souterrain
    3)on rénove nos 2 ponts actuels comme du monde

    on va sauver sur la construction initiale,c’est bon pour 100 ans et avec le succès viendront les rallonges.

    Utopie

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  10. PAM

    28 juin 2019 à 17 h 37

    Tout à fait d,accord avec cela. Une ligne de métro est-ouest, puis une 2e reliant les deux centre-ville. Avec l’argent du 3e lien!!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *