Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


La Ville de Québec demande au fédéral d’investir dans ses grands espaces publics

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 4 octobre 2019 Aucun commentaire

Québec, le 4 octobre 2019 – La Ville de Québec a présenté aujourd’hui sa troisième et dernière priorité dans le cadre de la campagne électorale actuelle, cette fois en lien avec les grands espaces publics. Trois lieux ont été identifiés comme prioritaires : la place George-V, la promenade Samuel-De Champlain et le parc des Champs-de-Bataille.

« Ces grands espaces sont fort appréciés des citoyens comme des visiteurs, a déclaré le maire de Québec, M. Régis Labeaume. Toutefois, leurs installations sont parfois vétustes ou non adaptées à la réalité actuelle. Nous souhaitons que le prochain gouvernement fédéral s’engage à investir dans ces lieux importants pour la capitale, afin d’en améliorer l’apparence et l’accessibilité. »

« Nous avons déjà plusieurs idées pour les rendre plus attrayants et plus polyvalents, a ajouté la vice-présidente du comité exécutif responsable de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, Mme Marie-Josée Savard. Ces grands espaces sont situés à des endroits stratégiques et pourraient se métamorphoser en des lieux d’animation extraordinaires. Leur potentiel d’achalandage est immense. »

Aménager une surface pérenne et multiusage à la place George-V
La place George-V est notamment utilisée lors du Festival d’été, du Grand Prix Cycliste, du Carnaval de Québec ou des fêtes du jour de l’An. Toutefois, cette succession d’événements rend l’entretien paysager laborieux : l’espace doit être maintes fois retourbé, incapable de survivre au piétinement répété des activités.

En plus de minimiser les dommages au sol, une surface pérenne permettrait d’ajouter eau, électricité et bloc sanitaire sur les lieux, amenant ainsi une plus grande flexibilité pour l’organisation et le déroulement des différents événements. La Ville estime qu’une somme de 7 M$ serait nécessaire pour la réalisation des travaux d’aménagement et le déploiement d’un mobilier urbain polyvalent pour les périodes hors événements.

Mettre à niveau les infrastructures du parc des Champs-de-Bataille
La Ville de Québec demande au gouvernement fédéral d’octroyer de nouvelles ressources financières pour la mise à niveau et l’amélioration des infrastructures présentes sur le site, notamment le mobilier urbain désuet et insuffisant sur les plaines d’Abraham.

L’ajout d’exerciseurs le long de l’anneau des sports serait également une excellente initiative afin de rendre l’activité physique plus accessible pour tous. Une enveloppe budgétaire de 20 M$ sur cinq ans, administrée par la Commission des champs de bataille nationaux, devrait permettre de couvrir cette réfection essentielle des lieux.

Verdir les terrains fédéraux le long de la promenade Samuel-De Champlain
Depuis l’inauguration de la promenade Samuel-De Champlain en 2008, la zone située entre la côte Gilmour et le bassin Brown est la seule à ne pas avoir fait l’objet d’un investissement majeur. Propriété de l’Administration portuaire de Québec (APQ), ce tronçon sert aux opérations de transbordement de vrac naturel. En tout respect de ce contexte, la Ville de Québec souhaite une meilleure cohabitation entre les activités portuaires et la promenade, très appréciée des citoyens.

Un concept préliminaire pour l‘aménagement et le verdissement de cette portion du boulevard Champlain avait été présenté par l’APQ en 2014. Estimé à 15 M$, le projet ne s’est jamais concrétisé. La Ville de Québec souhaite que la campagne électorale fédérale soit l’occasion de réactiver ce concept qui permettrait d’harmoniser la ville et son port, le long d’une partie centrale de son littoral.

Le communiqué

Voir aussi : Message d'intérêt public, Parc, Québec La cité.

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *