Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


CCM2 Architectes: tout le monde à Copenhague!

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 5 octobre 2019 2 commentaires

CCM2 9285 boulevard l’Ormière
Québec, Qc G2B 4H4

Alexandra Perron
Le Soleil

Parfois, les astres s’alignent pour créer des moments de magie. C’est ce qu’ont vécu les 27 membres de CCM2 architectes, partis en voyage «de ressourcement et de formation» à Copenhague, du 29 août au 2 septembre. À la fin de l’entrevue pour raconter leur aventure… plusieurs ont fondu en larmes!

«Merci», a lancé Lydia Perron, la voix cassée par l’émotion. Mathieu Morel, l’un des associés et instigateur du périple danois, avait aussi l’œil humide.

En juin, lui-même a visité Copenhague pour la première fois. La ville lui est rentrée dans le cœur comme une tonne de briques. Dans l’avion au retour, il s’est dit qu’il devait amener son collègue chargé du design voir ça. Puis à la fin du vol, c’est toute l’équipe, tous postes confondus, qu’il a voulu imprégner de la capitale du bonheur.

La direction a payé la majorité des frais. La contribution des employés s’élevait à quelque 350 $ par personne. Tout le monde a embarqué.

Sur place, la trentaine de Québécois s’est déplacée en troupeau. Sur deux roues, bien entendu au paradis du vélo, et aussi en bateau pour explorer de nouveaux quartiers inaccessibles autrement.

Ils ont croisé des maisons de 12 pieds de largeur sur 3 ou 4 niveaux, érigées directement sur l’eau. De chez eux, les gens enfilent leur masque de plongée ou montent sur leur planche à pagaie et plouf! Même une école a sa plateforme à même le canal, sans clôture, avec bassin baignable intégré. Dans la ville, partout où il y a une échelle orange, c’est signe que la baignade est sans danger.

Les déplacements à vélo et cette proximité avec l’eau en font un endroit où il fait bon vivre, commente Audrey Côté Trépanier. Elle a senti le fameux hygge (prononcez hu-gueu), ce confort, cet art de vivre danois qui permet d’apprécier les petits moments du quotidien.

La suite

Voir aussi : Architecture urbaine, S'inspirer d'ailleurs.


2 commentaires

  1. Marc Guy

    5 octobre 2019 à 22 h 13

    des ville comme Copenhague on pas les lieux de travaille comme Quebec des entreprises qui son loin du centre ville qui favorise le transport auto a l’exemple du ikéa ou décathlon .Quebec une ville qui n’a plus de centre ville mais des pôles de développement

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Jean-Christophe Utilisateur de Québec Urbain

    6 octobre 2019 à 00 h 39

    J’ai passé 10 jours à Copenhague au mois d’août et j’ai adoré! On devrait tellement s’inspirer des pays nordiques comme la Norvège et le Danemark pour développer nos villes au lieu de rester coincé dans le modèle archaïque américain de l’après-guerre… On doit repenser l’urbanisme, le transport, le zonage, etc. Quand je pense qu’un projet comme le troisième lien réussi à attirer plusieurs partisans… je trouve ça triste. :(

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *