Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Un tramway en hiver

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 26 novembre 2019 20 commentaires

[🚊SPÉCIAL TRAMWAY🚊] U͇n͇ ͇t͇r͇a͇m͇w͇a͇y͇ ͇d͇a͇n͇s͇ ͇l͇’͇h͇i͇v͇e͇r͇ ͇d͇e͇ ͇Q͇u͇é͇b͇e͇c͇ ͇e͇s͇t͇-͇c͇e͇ ͇v͇r͇a͇i͇m͇e͇n͇t͇ ͇p͇o͇s͇s͇i͇b͇l͇e͇ ͇?͇ Tous les détails ce soir à Mise à jour 18h30 👉 Chaîne 609

Pour abonné.e.s Vidéotron

Le lien FB

Voir aussi : Projet - Tramway.


20 commentaires

  1. Jeff M

    26 novembre 2019 à 15 h 12

    On doit être les seuls tatas au monde qui font un psychodrame avec le tramway en hiver. Y’a plein de tramway qui fonctionnent dans de rudes conditions hivernales. Tsé, c’est plus près d’un train que d’un bus. On peux tu nous sacrer patience avec ça!?!?!
    C’est l’occasion de revoir ce superbe petit clip
    https://youtu.be/CIFfUoYjLLg

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • realiste Utilisateur de Québec Urbain

      26 novembre 2019 à 18 h 20

      Jeff M Votre vidéo Denver Colorado décembre 2016. À Denver ce n’est pas un tramway mais un train léger sur rail. Grosse différence un TLR ne roule pas en milieu urbain. Le TLR a été hors service une journée entière. L’aéroport a été fermé.

      https://www.nytimes.com/2006/12/22/us/22storm.html

      Des photo de tramways, hors service, dans la neige en milieu urbain. Cela ne prends pas beaucoup de neige.

      https://www.20minutes.fr/montpellier/2230115-20180301-video-montpellier-tramway-bus-arret-jusqu-vendredi

      Il est toujours préférable de faire quelques recherches avant de commenter un sujet. Surtout quand on se permet de traiter les gens de tatas.

      Salutations.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        27 novembre 2019 à 06 h 21

        Voici ce qui était écrit dans la chronique de François Bourque du 23 novembre 2017:

        « › Tramway : système de transport urbain sur rail avec véhicules de forte capacité mus à l’électricité. L’alimentation électrique peut être aérienne ou venir du sol (ex : Bordeaux).

        Comme un SRB, un tramway peut circuler en site propre, en voie réservée ou en site «banal». La priorité aux intersections peut varier, ce qui influence sa vitesse et son efficacité.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        27 novembre 2019 à 06 h 25

        Pour ce qui est de vos deux exemples, dans le cas de la France une chute de neige banale que nous notons à peine ici à Québec paralyse des villes au complet.

        Pour l’autre exemple à Denver vous choisissez une exemple si peu exceptionnel que le Gouverneur a déclaré l’état d’urgence. Une chute de neige de 30 à 50 pouces ( pas cm ! ) ça arrive combien de fois par 100 ans à Québec?

        « Snowfall measured over 50 inches in the Rocky Mountain foothills, and drifts reached more than five feet on airport runways.

        Gov. Bill Owens of Colorado declared a state of emergency on Wednesday, calling in National Guard troops to help stranded motorists reach home, a hotel or Red Cross shelters. Denver International Airport, where nearly 5,000 people were stuck overnight on Wednesday, was to remain closed until noon Friday. »

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jeff M

        27 novembre 2019 à 08 h 29

        Les alarmistes de l’hiver n’ont pas fait leurs recherches:
        « La neige et l’hiver de Québec ne représentent nullement un obstacle à l’aménagement et au bon fonctionnement d’un tramway, tranche Adam Giambrone. Surpris par la question, il souligne que de tels systèmes existent dans plusieurs régions nordiques. Ces villes se dotent d’un programme d’enlèvement de la neige sur les rails, au même titre que pour les routes. Les tramways peuvent par ailleurs fonctionner en continu au besoin, afin de prévenir le verglas, et être dotés de coupe-glaces. Des dispositifs distribuant du sable sur le rail faciliteront le freinage, qui est plus sécuritaire qu’en voiture ou en autobus. La plupart des systèmes, issus de technologies très avancées, sont conçus pour fonctionner entre 40 degrés et -35, mais il est possible d’adapter la fabrication en fonction des besoins. C’est aussi vrai pour les pentes, qui ne représentent pas un problème à Québec. »
        https://www.journaldequebec.com/2018/03/19/les-regles-dor-du-tsar-du-tramway

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • realiste Utilisateur de Québec Urbain

      27 novembre 2019 à 17 h 07

      Jeef M Pour les pentes max 7 % , donc la section Vieux Québec, Pointe St-Foy et St-Rodrigue/76e rue, sont supérieures à 7%. Rapport de Systra.

      Franchement utiliser un texte de Karine Gagnon du JDQ. Cette dame n’a aucune crédibilité.

      Les rapports de Systra sont disponibles vous devriez prendre le temps d’en faire la lecture, moi je l’ai fait.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Jeff M

        28 novembre 2019 à 22 h 17

        Karine Gagnon est très au fait de ce qui se passe sur les questions de mobilité. Elle et François Bourque du Soleil. Ce sont les deux seuls qui comprennent vraiment se qui se passe. Votre jupon dépasse là. C’est quoi vous proposez comme solution, un métro surcapacitaire à 3 fois le prix? Des bus qui ne suffisent pas? Ah non, je comprend. Vous voulez un 3e lien n’est ce pas?!?!
        Là vous dites qu’ils font des pentes trop abruptes. Il y a des limites à considérer tout le monde comme des incapables. C’est la stratégie éternelle des opposants au tramway. Vous n’avez aucune crédibilité, vous le sois disant réaliste auto-proclamé. Creusez un trou et allez vous cacher

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jeff M

        28 novembre 2019 à 22 h 32

        Et vous affirmez que de la rue de la Couronne à la rue Cartier, c’est supérieur à 7% ?!?! Whoh… Ils n’avaient même pas besoin de se rendre à la rue Cartier pur avoir une pente satisfaisante. Ils font le tunnel jusque là pour éviter des démolitions.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  2. urbanoïd

    27 novembre 2019 à 01 h 46

    Pas besoin de neige… juste le gel a totalement interrompu les tramways de Dijon il y a deux semaines.

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/cote-d-or/dijon/dijon-trafic-trams-tres-perturbe-ce-matin-cause-du-gel-1748597.html

    Avons-nous des chiffres sur la fiabilité? Les retards? Les pannes? Les accidents?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jeff M

      27 novembre 2019 à 08 h 45

      Ce serait plus honnête de prendre un tramway des pays scandinaves comme point de comparaison, qui ont un matériel mieux adapté.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Carl Pilon

        27 novembre 2019 à 09 h 33

        Ben voyons, Jeff, en prenant des exemples de Montpellier (dans l’extrême sud de la France; température moyenne en janvier, 7.2C) et Dijon (où la température moyenne en janvier est de 1,6C), on peut donner libre cours à sa mauvaise foi et à ses arguments spécieux!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • urbanoïd

        27 novembre 2019 à 14 h 09

        @Carl Pilon La température de Dijon est descendue sous zéro 50 fois entre novembre 2018 et avril 2019. Donc, le gel n’est pas un phénomène exceptionnel. C’est quand même étrange qu’un gel de seulement -2,3 °C ait immobilisé tous les trams de Dijon.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        27 novembre 2019 à 14 h 29

        Du gros niaisage. À 10h, tout était rétabli…

         » Ce mercredi soir, Divia a apporté des explications sur ces perturbations, sur son compte Twitter, évoquant un bulletin météo « trop optimiste » qui « ne permettait pas d’anticiper le gel des lignes aériennes de contact ». « Pour que les trams circulent en toute sécurité, ces lignes de contact doivent être dégivrées. Cette opération est réalisée par une rame spécialement équipée d’un « pantographe racleur », circulant à vitesse réduite, retardant le début du service commercial jusqu’à 10h du matin. »

        Et voilà, dans mon livre ya rien à voir.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. michel

    27 novembre 2019 à 11 h 48

    Je me fais beaucoup plus de soucis pour le bruit que les riverains auront à subir. La neige, la glace… d’après moi, après une période de rodage, ça ne posera plus tellement de problème.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • realiste Utilisateur de Québec Urbain

      27 novembre 2019 à 17 h 25

      michel Les derniers rapports de Systra ne prévoient pratiquement rien pour ces sujets. Selon eux 80% du parcours ne demande aucune mesure de mitigation. Les évaluations ont été faites avec des données sur 24 heures, ce qui n’est pas représentatif de la réalité. Les données de nuit permettent de réduire les chiffres de jours. Je crois que l’important ce sont les données aux heures de pointes.

      Les relevés ont été fait en juillet période la plus basse de l’année. C’est l’hiver que les vibrations sont les plus élevées en fonction du gel.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        27 novembre 2019 à 18 h 41

        Les dits « riverins » tolèrent bien pire depuis plusieurs dizaines d’années et à une fréquence plus élevé que celle qu’aura le tramway/SLR.

        Comment font-ils pour vivre avec cet inconvénient depuis ci longtemps?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  4. Che

    27 novembre 2019 à 19 h 35

    Lors des tempêtes hivernales :

    Il y a parfois des vols qui sont annulés ou carrément des aéroports qui ferment;

    Il y a des départs d’autobus qui sont annulés;

    Il y a des routes fermées;

    Il y a des voitures qui restent pris dans le banc de neige ou qui refusent de démarrer.

    Pourquoi on panique parcequ’il y a une mince possibilité que le tramway soit affecté par une grosse tempête ?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. Carl

    28 novembre 2019 à 05 h 50

    Oubliez les comparaisons avec la Scandinavie. Il y a une ligne de tramway à Stockholm mais ils reçoivent à peu près 150cm de neige par année.

    Je vous suggère plutôt de regarder comment la ville de Sapporo au Japon opère. Ils reçoivent encore plus de neige que Québec et leurs trams roulent depuis des décennies.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *