Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


investissements dans le secteur de Sainte-Foy en marge de la réalisation du réseau structurant de transport en commun

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 27 novembre 2019 13 commentaires

Québec, le 27 novembre 2019 – Dans le cadre du plan d’investissement quinquennal (PIQ) 2020-2024 déposé le 25 novembre dernier, la Ville de Québec prévoit réaliser différents aménagements en marge de son projet de Réseau structurant de transport en commun.

PPU du plateau centre de Sainte-Foy

Le plateau centre de Sainte-Foy est un secteur névralgique qui fait l’objet d’une grande densification. À la suite de l’adoption du Programme particulier d’urbanisme (PPU) et afin d’embellir et de réaménager ce secteur, diverses actions se poursuivront. Les secteurs du boulevard Hochelaga et des avenues Roland-Beaudin et Lavigerie feront l’objet de plusieurs réaménagements d’espaces publics dans les prochaines années. Le PIQ prévoit un investissement total de 25,6 M$ dans ce secteur, dont 8,6 M$ avant 2020.

Secteur de la route de l’Église

Le réaménagement du secteur de la route de L’Église/avenue Rochebelle/avenue Roland-Beaudin constitue une priorité d’aménagement identifiée dans le PPU. Ce secteur offre un grand potentiel de développement. En outre, l’accès aux divers équipements publics réalisés ou en cours de réalisation (bibliothèque, marché public, centre de glaces, terrains sportifs) doit être amélioré.

Par exemple, le réaménagement de l’avenue Roland-Beaudin et son prolongement vers le sud permettront de désenclaver le cœur de l’îlot et d’y encourager des développements privés (mixtes et résidentiels). Le projet concorde avec l’intention de la Ville de Québec de mettre en place un réseau d’espaces verts dans le secteur. Le PIQ prévoit un investissement total de 6 M$ dans ce secteur.

Rue Mendel

Le prolongement de la rue Mendel entre le boulevard de la Chaudière et le boulevard du Versant-Nord, réclamé depuis plusieurs années par les résidants du secteur, est identifié comme une occasion d’intervention prioritaire en plus de faciliter les déplacements pour tous les usagers entre Cap-Rouge et le plateau de Sainte-Foy. La réalisation de ce projet devrait accroître de façon substantielle l’attractivité et le potentiel de développement immobilier du secteur Chaudière, qui fait actuellement l’objet d’une Vision d’aménagement. Il est prévu de profiter des travaux de construction du réseau structurant pour mettre en place ce nouvel axe de mobilité urbaine qui comprendra un trottoir, une piste cyclable et des voies de circulation. Le PIQ prévoit en ce sens un investissement de 21,2 M$ entre 2021 et 2024.

La suite

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Projet - Tramway.


13 commentaires

  1. Dédé

    27 novembre 2019 à 18 h 28

    Prolongement de la rue Mendel, une nécessité !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    27 novembre 2019 à 19 h 32

    tiens un autre 22 millions prévu au tramway qui revient à 100% à la ville, le maire qui dit  » on a essayé un petit tour de passe passe »

    Tabarnak… et 63 pour Hochelaga et on a pas encore un trou de percer

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • michel

      27 novembre 2019 à 21 h 18

      « Le gouvernement du Québec n’a pas voulu financer cet investissement de 21,2 M$, car il ne fait pas partie du mégaprojet de Réseau de transport structurant, a admis le maire Labeaume, mercredi après-midi, lors d’un impromptu de presse.

      «Nous autres, on a essayé de faire une petite passe. On a essayé de convaincre le gouvernement (…) Mais ça n’a pas marché», a candidement avoué le maire en évoquant ses démarches en vue de refiler la facture au palier provincial. »

      source : Taïeb Moalla, Journal de Québec, Tramway: une partie du prolongement de la rue Mendel sera payée par la Ville, 27 novembre 2019.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • michel

        27 novembre 2019 à 22 h 12

        Toujours selon la même source : « Notons que le maire Labeaume refuse désormais de parler d’un projet de Réseau structurant de 3 milliards $ auxquels il faut ajouter 300 millions $ d’aménagements urbains municipaux. Selon lui, on devrait maintenant parler d’un mégaprojet de 3,3 milliards $ qui inclut toutes les dépenses en lien avec le Réseau. »
        Question : Combien des 3,3 milliards devront être payés par les résidents de Québec ?
        Constat : Le maire a complètement perdu le contrôle…
        Solution : Lui enlever la gestion de ce projet avant qu’il fasse tout dérailler, et remettre celle-ci entre les mains d’une régie régionale.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • paradiso Utilisateur de Québec Urbain

        27 novembre 2019 à 22 h 43

        Le tramway ne fait que précipiter des investissements qui auraient dû avoir lieu tôt ou tard de toutes façons.

        Pour densifier un quartier sans accroître le trafic automobile, il faut favoriser les déplacements à pied. C’est dans ce sens qu’il faut voir les travaux à venir.

        Sur le Plateau de Sainte-Foy, les infrastructures n’ont pas changé depuis 1965, les rues sont défoncées, les intersections sont dangereuses pour les piétons. Avec ou sans tramway, la Ville doit aller de l’avant et procéder au réaménagement.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. Che

    28 novembre 2019 à 07 h 35

    C’était prévisible.

    En fait, je soupçonne qu’une des raisons pourquoi le tramway est tant privilégié par la ville est qu’on peut passer des dépenses de réfection de routes et d’aqueduc sur le dos du transport en commun.

    Toujours 100% derrière le projet malgré tout.

    Salutations aux gens qui habitent sur Pie-XII qui vont probablement avoir plus de circulation automobile dans leur rue.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • dédé

      28 novembre 2019 à 15 h 23

      « Salutations aux gens qui habitent sur Pie-XII qui vont probablement avoir plus de circulation automobile dans leur rue. »

      Moins de circulation puisque les gens vont prendre le tramway qui va le longer :-)

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  4. Jeff M

    29 novembre 2019 à 04 h 52

    Je défend le projet de tramway, mais il y a une tendance naturelle à occuper l’espace qu’on libère sur les routes aux heures de pointes. On appelle ça la demande induite. La seule chose qui a donné un certain succès dans la régulation de la circulation, c’est un système de péage. Et encore là ça dépend comment on l’applique.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      29 novembre 2019 à 07 h 16

      « La seule chose qui a donné un certain succès dans la régulation de la circulation, c’est un système de péage. Et encore là ça dépend comment on l’applique. »

      Ou de cesser de subventionner le stationnement aux frais des contribuables.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Jeff M

        29 novembre 2019 à 08 h 36

        C’est vrai que des frais de stationnement plus élevés poussent des gens vers le transport en commun, mais après on retombe dans la même tendance. L’espace libéré fini un jour par être occupé par d’autres. C’est contre intuitif à dire, mais la façon qui fait vraiment réduire le volume de trafic à long terme c’est d’enlever des routes.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • dédé

        29 novembre 2019 à 12 h 21

        « la façon qui fait vraiment réduire le volume de trafic à long terme c’est d’enlever des routes.
        »

        Ou des ponts ?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  5. Undefined

    29 novembre 2019 à 09 h 16

    @ Insider et Jeff M

    Je suggère un compromis. On remplace le «ou» par «et». Donc ça devient et on cesse…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *