Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Un conseiller municipal (Pierre-Luc Lachance) s’exprime sur le projet du réseau de transport structurant

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 décembre 2019 43 commentaires

Pierre-Luc Lachance
Conseiller municipal
District 3 – Saint-Roch – Saint-Sauveur

Je suis POUR le projet de RSTC et je m’explique

En réponse au point de vue de Donald Charette paru le 11 décembre 2019 dans le journal Le Soleil.

Il y a bientôt 3 ans, lorsque j’ai décidé de me présenter en politique municipale, j’ai eu à passer des entrevues auprès des autorités d’Équipe Labeaume. Lors de mon entrevue finale avec le Maire, il m’a demandé pourquoi je voulais me lancer en politique. Ma réponse fut instantanée : « Je veux réaliser des projets pour ma Ville et je veux qu’on remette le SRB en vie » (on se souviendra qu’il y a 3 ans c’est le projet du SRB qui était le projet prévu, même s’il battait de l’aile à cause du retrait de la Ville de Lévis). Le Maire m’a répondu du tact au tact : « Excellent Pierre-Luc, on va travailler ensemble pour doter Québec d’un grand projet de transport structurant à Québec ». Ainsi, lors de l’élection de 2017, j’ai fait mon porte à porte en mettant à l’avant-plan le 2e de nos engagements de la campagne 2017 : « Poursuivre des travaux visant à doter Québec d’un Réseau structurant de transport en commun attrayant, moderne et efficace. »

C’est donc une grande fierté pour moi, 2 ans plus tard, de livrer la marchandise, non pas avec seulement un tramway, comme certains tentent souvent de diminuer le projet, mais bien avec un Réseau Structurant de Transport en Commun (RSTC) (Tramway, trambus et des voies dédiées pour les autobus) qui permettront une desserte de 65 % des citoyens, plus de 81 % des principaux générateurs de déplacement et qui réduira de 151 000 tonnes la production de GES d’ici 2041.

Depuis un mois, le bureau de projet du RSTC livre les principales études d’impacts sur plusieurs sujets (Environnement, bruits, vibrations, déplacements et achalandages, toutes disponibles sur www.reseaustructurant.info) et il rassurant de voir que la vision souhaitée s’avère à être le bon choix scientifique, économique et logistique pour notre Ville.

Dans son point de vue du 11 décembre, M. Charette exprime plusieurs irritants qu’apporterait le projet et je tiens à le féliciter d’avoir lu les études pour élaborer son argumentaire. Je veux dire à M. Charette, oui le projet du RSTC entraînera des changements majeurs pour notre Ville tout comme d’autres grands projets que notre région réalise tels que l’élargissement de l’autoroute Henri IV. Ainsi, je souhaite remettre en perspective certains éléments avancés par M. Charette et peut-être d’autres citoyen(ne)s qui partagent ses inquiétudes :

1. Avec la croissance démographique prévue (+ 57 000 habitants d’ici 2036) et la croissance continue du nombre de véhicules immatriculés, ce n’est plus 748 000 déplacements quotidiens dans la zone d’influence du projet (+ — 2 km de part et d’autre du tracé) que nous aurons, mais bien 847 000 tous modes confondus, dont 77 % en voiture, augmentant donc significativement la congestion. Avec le RSTC, il est envisagé, selon les études, de capter 53 % de cette augmentation en 2041 et il s’agit d’hypothèses dites conservatrices, car dans d’autres villes des pourcentages plus élevés ont été observés.

2. Oui, il est envisagé d’interdire le camionnage de transit au centre-ville et cela est une excellente nouvelle pour tous les résident(e)s du district que je représente. Avez-vous idée du bruit, de la poussière et des dangers qu’apporte le camionnage lourd sur des artères urbaines tel que le boulevard Charest ? Si vous restez en banlieue, imaginez-vous des camions 53′ qui passent à 50 km/h (parfois plus vite) 6 fois par heure (jour et nuit) sur l’artère principale de votre quartier et vous n’aurez qu’une fraction des inconvénients que les résidents du centre-ville subissent. Il m’apparaît donc sain de profiter de ce grand changement pour corriger une erreur historique et de relocaliser ces déplacements sur des artères avec moins de résidents et de piétons (ex : les autoroutes).

3. Bien que les axes perpendiculaires au futur RSTC subiront une augmentation des temps moyens de parcours par km, des gains de 100 % sont prévus sur les temps de parcours des axes du Tramway et Trambus, car les automobilistes vont bénéficier de la priorisation des feux de circulation.

4. Effectivement, 1241 places de stationnement sur rue devront être retirées dû au projet et cela représente une opportunité intéressante pour la Ville de revoir la dynamique du stationnement pour les quartiers centraux. En effet, le système de vignettes, tel que nous le connaissons aujourd’hui (sans limitation du nombre par zone) fonctionne comme des « permis de chasse » et cela entraîne des irritants majeurs pour les résidents et je ne vous parle même pas des problématiques de logistique avec lesquelles la Ville doit composer lors d’opération de déneigement. Bien que des réflexions sur ces problématiques aient déjà été entamées avant, le projet du RSTC nous donnera simplement plus de moyens pour amener des solutions durables autant pour les résidents que pour les visiteurs des quartiers.

5. Il est vrai que selon les plans d’implantation prévus à ce jour, 148 intersections (sur 266 que le RSTC traversera) ne permettront plus de tourner à gauche. Cependant, comme le mentionne l’étude de déplacement : « L’élimination des intersections et des virages à gauche […] réduit les risques d’aléas et améliore la sécurité en diminuant le nombre de conflits avec les autres usagers et favorise par conséquent l’exploitation de la ligne. » Et pour moi cela est un facteur de succès important pour assurer une exploitation efficace du réseau.

6. M. Charette conclut qu’avec les informations disponibles, il serait préférable de creuser une ligne de Métro. Je ne sais pas sur quelles études M. Charrette s’appuie pour avancer cela, car, outre les coûts nécessairement beaucoup plus élevés pour la construction de 23 km de réseau sous-terrain ; privant au passage la Ville de composantes majeures du projet soit 15 km de Trambus et de 16 km de voies dédiées, les études d’achalandages démontrent hors de tout doute qu’un métro se serait rempli qu’au tiers de sa capacité en 2041. Personnellement, c’est dans ce contexte que je n’hésiterais pas à dire que les gouvernements jetteraient l’argent par les fenêtres.

En somme, comme le mentionne la firme experte AECOM, les bénéfices qu’apporteront le projet du RSTC tel que le bilan positif en matière de réduction de GES et d’îlot de chaleur, l’amélioration des infrastructures urbaines, l’amélioration significative de l’offre de transport en commun pour rendre la Ville plus fonctionnelle et attractive pour la main-d’œuvre nécessaire pour combler les besoins de nos entreprises sont des éléments qui surpassent largement les inconvénients qui feront leur apparition. En fait, il clair qu’il aurait été contreproductif voire dangereux de poursuivre simplement le développement urbain hérité des modèles américains où tout est fait principalement en fonction de l’auto. Ce modèle n’est plus soutenable si nous souhaitons que Québec soit une Ville Durable pour assurer son développement social, économique et environnemental à long terme.

Source

Voir aussi : Projet - Tramway, Publications & ressources Internet, Transport, Transport en commun.


43 commentaires

  1. Jeff M

    13 décembre 2019 à 17 h 33

    La lettre de Donald Charette qui se dit contre est pas mal suspecte.

    « Le cas de la jonction Holland-côte Saint-Sacrement est patent : un taux de saturation de 244 %  »
    Je n’ai pas retrouvé ce passage, mais dans les cartes de l’annexe C-9, on voit plutôt 78%.le matin et 84% le soir.
    « il faudra revoir le schéma de couverture des pompiers et des ambulanciers qui ne pourront pas franchir la dalle de béton du tramway. »
    Il pourront la franchir, mais ce ne sera pas l’itinéraire privilégié en cas d’urgence.
    Je pourrais continuer.

    Donald Charette c’est un ancien du journal de Québec qui a son agenda politique bien à lui. Quand on regarde ce qu’il a écrit avant, Il fait du labaumebasing comme il respire. Ce n’est pas une référence.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. michel

    13 décembre 2019 à 17 h 56

    Parmi tous les membres de la chorale, c’est le cégepien qui cette fois-ci ait allé au front…
    Je me serais gardé une petite gêne à sa place parce que le Donald Charette à qui il fait la leçon possède une feuille de route pas mal plus impressionnante que la sienne…
    Le jeunot va devoir faire beaucoup plus que du copier-coller pour me convaincre de le prendre au sérieux. Les réponses partisanes qu’il nous rabâche dans son texte, je les avais entendu bien avant aujourd’hui…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      13 décembre 2019 à 20 h 54

      OK Boomer :)
      J’ouvre mon parapluie.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Pierre-Luc Lachance

      14 décembre 2019 à 06 h 32

      Bonjour Monsieur,

      Juste pour votre information, j’ai 38 ans, un baccalauréat, un diplôme de deuxième cycles en gestion des organisations bref, j’ai été un cégepien de 1999 à 2001…

      Sinon en quoi ma réponse est partisane puisqu’elle s’appuie sur les études scientifiques qui ont été réalisées pour le projet.

      Quels éléments vous manque-t-il pour vous convaincre?
      Merci !

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Dédé

        14 décembre 2019 à 06 h 47

        « Sinon en quoi ma réponse est partisane puisqu’elle s’appuie sur les études scientifiques qui ont été réalisées pour le projet. »

        M. Lachance,

        La science est faillible, les études, souvent partiales aussi. Pensez à la météorologie, la climatologie à la médecine. Utiles oui mais loin très loin d’être une preuve de succès.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        14 décembre 2019 à 09 h 43

        Bonjour M. Lachance,

        Ne vous en faites pas, quand on en est rendu à invoquer l’âge et comme par hasard avec un peu d’exagération ou d’imprécision c’est qu’on « flirt » avec la rhétorique fallacieuse.

        Plusieurs prophètes de malheurs ici sur QubecUrbain ont la vue ou mémoire sélective, ils choisissent seulement ce qui est bon pour alimenter leur biais cognitif. Tout comme vous, plusieurs fois j’ai exprimé ce qui est un fait c.-à-d. et je reprend vos mots le RSTC ce n’est pas qu’un tramway « comme certains tentent souvent de diminuer le projet, mais bien avec un Réseau Structurant de Transport en Commun (RSTC) (Tramway, trambus et des voies dédiées pour les autobus) ».

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        14 décembre 2019 à 09 h 57

        @ Dédé

        Si vous recevez un diagnostic de cancer allez vous écouter les oncologues ou les naturopathes?

        Il est tendance ces temps-ci et encore plus à chaque fois que s’ajoute un chef d’état populiste de faire un appel au relativisme à tout craindre et de prétendre que toutes les opinions se valent. Que des philosophes aient la même couverture que des spécialistes et experts au sujet des vaccins nous a mené à quoi si ce n’est l’apparition de maladies qui avait été éradiqués en occident? Avez-vous conscience de l’impact qu’a eu le livre « Je ne sais pas pondre l’oeuf, mais je sais quand il est pourri » dans les services d’oncologie partout au Québec le lundi suivant l’apparition de son auteur à Tout Le Monde en Parle? Et ça n,a rien à voir avec « feuille de route pas mal plus impressionnante » « qu’un cégepien ».

        Certes les sciences sont faillibles mais cependant certaines le sont bien plus que d’autres quoi qu’en pensent et quoi qu’en disent nos gérants d’estrade. Un gérant d’estrade n’est pas la même chose qu’un expert. Les deux peuvent faire des erreurs mais la moyenne au baton sera meilleure pour l’expert.

        Ok boomer.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • dédé

        14 décembre 2019 à 14 h 09

        « Un gérant d’estrade n’est pas la même chose qu’un expert. Les deux peuvent faire des erreurs mais la moyenne au baton sera meilleure pour l’expert. »

        Donc, M. Lachance se fie à « une moyenne au bâton ». C’est exactement ce que je voulais dire, merci de l’avoir exprimé en de meilleurs termes !

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        14 décembre 2019 à 14 h 13

        @ dédé

        Pourquoi éviter de répondre à une simple question?

        Si vous recevez un diagnostic de cancer allez vous écouter les oncologues ou les naturopathes?

        Vous essayez de mettre sur un pied d’égalité le naturopathe et l’oncologue. Le fait que l’oncologue échoue parfois ne justifie pas de jeter le bébé avec l’eau du bain. Apparentement vous n’arrivez pas à le comprendre.

        Ok boomer. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        14 décembre 2019 à 18 h 21

        Vous avez sûrement compris, cher monsieur, que je n’ai pas une très bonne opinion de vous… Et il en va de même pour d’autres membres de votre équipe, dont entre autres et surtout le maire de Québec…
        Je vais vous faire une petite confidence. Une petite confidence qui va probablement vous surprendre… J’ai toujours voté pour Équipe Labeaume !
        Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il y a eu une rupture il y a environ un an et demi. Avant, je ne savais pas pour qui je votais. La seule chose dont j’étais conscient, c’était l’habileté avec laquelle votre chef réussissait à aller chercher beaucoup d’argent auprès des gouvernements pour développer sa ville. De savoir qu’il y aurait avec lui à la mairie de gros investissements dans les infrastructures me suffisait. Or, depuis environ un an et demi, les choses ont changé. Je me suis mis du jour au lendemain à scruter l’actualité municipale comme jamais auparavant. Cela a entre autres passé par une écoute très attentive de toutes les séances du conseil municipal. Et là, depuis, j’ai la nausée…
        Pourquoi je vous manque de respect, à vous personnellement ? Rien à voir avec votre âge en passant. Rien à voir non plus avec les idées partisanes que vous avez partagées sur ce blog, hier. Vous traiter de cégepien a été ma façon de vous dire que vous manquiez de maturité. Il y a quelques mois, vous avez pointé du doigt le nouvel élu de Qc21 à la toute fin d’une séance du conseil municipal. Il avait étiré un peu trop l’élastique à votre goût avec ses nombreuses interventions, et vous n’aviez pas aimé… Avoir été à sa place, j’aurais considéré votre geste comme une forme d’intimidation, et j’aurais porté plainte. D’autant plus que vous n’étiez pas le seul dans votre camp à avoir réagit de la sorte…
        Quant à Régis Labeaume, ouf !, il n’est vraiment pas reposant celui-là !… Le nombre de fois que je l’ai vu dénigrer autrui est tout simplement hallucinant et révoltant. Depuis la dernière élection, ce sont les trois élus de Qc21 qui y goûtent le plus. Et bien avant eux, c’était des conseillers de Démocratie Québec; parce que oui, j’ai aussi consulté vos archives en ligne pour savoir si cette fâcheuse habitude qu’il a à ridiculiser des membres de l’opposition remontait à longtemps. Régis Labeaume ne réalise-t-il pas qu’en ridiculisant des élus, c’est tous leurs électeurs qu’il ridiculise en même temps ?
        Ils sont des dizaines de milliers à Québec à ne pas vouloir d’un réseau structurant. Je ne dis pas que c’est plus respectueux de leur bord. Sauf que c’est Labeaume qui est maire. Me semble qu’il devrait montrer l’exemple…
        Il y en a d’autres comme moi qui veulent d’un réseau structurant, mais pas avec un tramway. Et lorsqu’on l’écoute et qu’on écoute son bras droit Rémy Normand du RTC, c’est comme si nous étions complètement déconnectés de la réalité… Des incapables de lucidité…
        Malheureusement, le dénigrement n’est pas au rendez-vous seulement lorsqu’il s’agit du réseau structurant. Certains y goûtent pour d’autres raisons aussi… Se servir de la douloureuse réalité d’une jeune femme en lien avec la DPJ pour couvrir de honte des propriétaires qui se plaignent qu’on leur a fauché leur qualité de vie, c’est à vomir ! Dénoncer une injustice personnelle serait donc honteux, si je l’ai bien compris, parce qu’il va toujours y en avoir un ou une à quelque part qui vit une réalité bien plus douloureuse que la sienne…
        Et pas besoin de se présenter au micro. Des gens appartenant à des regroupements citoyens qui ont manifesté leur opposition à la télé ou dans les journaux ont aussi goûté à sa médecine. Le maire s’est moqué des marcheurs à Beauport qui voulaient protéger la vocation agricole des terres des sœurs de la charité… Il s’est moqué de ceux qui ont sonné l’alarme sur les possibles répercussions négatives du projet d’agrandissement du port… Il s’était même foutu de la gueule de la principale intervenante à l’époque dans le dossier de la poussière rouge…
        Le problème avec le maire, c’est qu’il n’accepte aucune forme d’opposition. S’il n’est pas capable de garder son sang-froid, qu’il prenne donc sa retraite. Le monde ne s’écroulera pas sur lui-même lorsqu’il ne sera plus là.
        Ps. Le dénigrement a été mon pain quotidien quand j’étais plus jeune… J’ai donc la peau ultra-sensible quand j’en suis témoin…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        14 décembre 2019 à 18 h 48

        De toute évidence vous avez été piqué au vif

        « Ps. Le dénigrement a été mon pain quotidien quand j’étais plus jeune… J’ai donc la peau ultra-sensible quand j’en suis témoin… »

        Ceci étant précisé à votre place dans ce contexte j’éviterais des propos comme:

        « Parmi tous les membres de la chorale, c’est le cégepien qui cette fois-ci ait (sic) allé au front »

        « Le jeunot va devoir faire beaucoup plus que du copier-coller »

        Et je pourrais poursuivre la liste…

        Pour ce qui est de Québec 21, pour ce qui est du mépris, de la condescendance et de l’intimidation ils n’ont de leçon à donner à personne.

        Chill Out!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        14 décembre 2019 à 19 h 02

        P.S. Je n’approuve pas le comportement de notre Régis national, idem pour notre cher entrepreneur en zoothérapie qui sévit à l’opposition. Idem pour sainte Wilson-Raybould qui squat sont bureau. Idem pour de plus en plus de chefs d’état ( BoJo, 45e, Macron, Bolsonaro, Duterte, Poutine etc. )

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        14 décembre 2019 à 21 h 02

        Je ferai remarquer à Insider qu’une chorale est formée de personnes qui chantent ensemble, et que ce n’est absolument pas insultant comme qualificatif pour décrire une formation politique. C’est la ligne de parti qui le veut ainsi…
        Je lui ferai aussi remarqué que les mots « cégepien » et « jeunot » ne le sont pas non plus en soit. Ce monsieur Lachance ne fait pas du tout son âge à mes yeux. Je lui aurais donné tout au plus 25 ans.
        Évidemment, mon intention en le qualifiant ainsi n’était pas des plus honorables. Je m’en excuse. Maintenant, reste à voir s’il va revenir faire son tour sur ce blog et s’expliquer. Si ce n’était pas de l’intimidation, alors j’aimerais bien savoir ce que c’était. D’ici-là, ma peau ultra-sensible et ma mémoire intacte de l’événement vont m’empêcher de lui accorder la moindre crédibilité…
        Quant à toi Insider, si tu me lis, saches que ta dernière trouvaille pour insulter les gens (et que le modérateur s’est empressé de supprimer, et avec raison) était totalement abjecte !

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        14 décembre 2019 à 21 h 21

        « Quant à toi Insider, si tu me lis, […]»

        On se connait pour que vous me tutoyez? ;-)

        P.S. La trouvaille est utilisée depuis fort longtemps et a été toléré à plusieurs reprises quand elle s’adressait à d’autres politiciens. Faut croire que parfois certains processus sont à géométrie variable. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Alain Manseau Utilisateur de Québec Urbain

        14 décembre 2019 à 22 h 05

        Michel, vous avez tout à fait raison. En public, le comportement du maire Régis Labeaume avec ceux qui ne sont pas de son avis est révoltant. Imaginez-vous en privé. C’est probablement la raison pour laquelle les seuls conseillers qu’il lui reste semblent être des béni oui oui. Inévitablement, les personnes capables de lui tenir tête quittent les unes après les autres, dans un flot presque ininterrompu depuis son accession au pouvoir. On n’a qu’à penser à Jonathan Julien, Julie Lemieux, Yvon Bussière, Patrick Paquet, Jean Guilbault, Sylvain Légaré. Il y en a beaucoup d’autres.

        Mais le plus scandaleux dans cette histoire de tramway, c’est que la population n’a jamais vraiment été consultée. Lors de la dernière élection, il se moquait du tramway de Mme Guérette. Les gens ont voté pour lui pensant qu’il proposait un réseau moderne d’autobus sillonant l’ensemble de la ville. En effet, aucun détail n’avait été donné sur son « réseau structurant de transport en commun ».

        Aujourd’hui, on se rend compte que c’est, de loin, le plus gros investissement de l’histoire de la ville de Québec. Comment, peut-on investir un montant de 3,3 milliards dans un projet qui va changer le visage de la ville pour des générations, sans l’assentiment de la population ? C’est inconcevable.

        En particulier lorsqu’on sait qu’avec le même montant, on pourrait financer une ligne de métro léger d’environ 16 km, ultra efficace, deux fois plus rapide que le tramway (qui sera à peine plus rapide qu’un métrobus), plus capacitaire, plus fiable, plus fréquent, trois fois plus durable et nettement plus confortable.

        L’argument qui tient le plus à coeur des partisans du tramway, c’est sa capacité à transformer le tissu urbain pour en faire un enfer pour les automobilistes. Par magie, cela devrait se traduire par un paradis pour les piétons et les résidents. Sauf que ce genre d’expérience a déjà été tentée sur le Plateau Mont-Royal. On voit ce que ça a donné : les artères commerciales ont été drastiquement désertées par les visiteurs/travailleurs provenant des autres quartiers. Par conséquent, les commerces/lieux de travail ont fermé leurs portes comme nul part ailleurs. Les avenus jadis prospères du Plateau ressemblent aujourd’hui à des no-man’s land. C’est vraiment ce que souhaitent les piétons et résidents des quartiers centraux de Québec?

        Par ailleurs, la dalle sur laquelle circulera le tramway, ne deviendra pas seulement un mur pour les automobiles mais également pour les cyclistes pour qui ce sera un obstacle de plus.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        14 décembre 2019 à 22 h 41

        “ En particulier lorsqu’on sait qu’avec le même montant, on pourrait financer une ligne de métro léger d’environ 16 km, ultra efficace, deux fois plus rapide que le tramway (qui sera à peine plus rapide qu’un métrobus), plus capacitaire, plus fiable, plus fréquent, trois fois plus durable et nettement plus confortable. “
        Aller faire de telles affirmations en milieu académique et vous serez recruter pour être l’invité vedette du prochain dîner. ;-)

        Vous aurez répéter votre discours fallacieux des centaines de fois, il ne sera pas plus crédible pour autant.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Alain Manseau Utilisateur de Québec Urbain

        15 décembre 2019 à 02 h 36

        Ne me croyez surtout pas sur parole. Lisez simplement le rapport de Systra sur les types de transport lourds sur le site du RSTC. Ils affirment, noir sur blanc, qu’une ligne de métro à Québec coûterait entre 100 M$ et 200 M$ par km. Avec un budget de 3,3 G$ et une simple règle de trois, ça signifie une ligne de métro d’une longueur de 16,5 à 33 km.

        Alors, je suis même conservateur avec 16 km.

        En passant, Insider, en terme de personnalité, vous êtes probablement ce qui se rapproche le plus de Labeaume sur ce forum. Inmanquablement très désagréable avec les gens qui ont le malheur de ne pas partager votre point de vue. Pourquoi tant d’insultes gratuites ?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        15 décembre 2019 à 05 h 53

        Et comme par hasard vous ne retenez que cette partie de votre hyperbole. Encore le fruit du hasard je présume. lol ;-)

        Continuez à être sélectif afin de bien alimenter votre bias cognitif. Fin de la récréation.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Pierre-Luc Lachance

        15 décembre 2019 à 16 h 02

        Bonjour M. Michel

        Tout d’abord, je tiens à vous dire que j’accepte vos excuses.

        Pour répondre à votre question: « Maintenant, reste à voir s’il va revenir faire son tour sur ce blog et s’expliquer. Si ce n’était pas de l’intimidation, alors j’aimerais bien savoir ce que c’était. »

        Malheureusement, je ne sais pas à quel conseil vous faite référence dans le commentaire que vous avez émis. Cependant, au sens général, bien que je vous concède qu’il soit impoli de pointer du doigt et que cela ne mets pas de l’avant le caractère « gentleman » qui devrait régner dans la salle du Conseil, je vous assure que cela n’est pas mon intention d’intimider qui que ce soit par ce geste tout comme j’imagine que cela n’est pas l’intention de M. Paquet qui, l’utilise abondamment lorsqu’il parle comme par exemple:
        – Conseil du 18 novembre : https://youtu.be/DFnEGZuPThk?t=5940 ou un peu plus tard dans le même conseil : https://youtu.be/DFnEGZuPThk?t=11186

        ou

        – Conseil du 4 novembre : https://youtu.be/j8wAAFN3vEM?t=12556

        Bref, je suis, tout comme M. Paquet, quelqu’un qui parle avec mes mains de façon théâtrale.

        Sinon, je trouve dommage, comme nous nous ne connaissons pas, que vous ayez une mauvaise opinion de moi. Je ne crois pas être un troll, ni être particulièrement désagréable comme individu et je fais beaucoup de lectures pour tenter de toujours améliorer la personne que je suis.

        Merci !

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        15 décembre 2019 à 18 h 24

        Non mais, c’est quoi ça ces trois exemples monsieur Lachance que vous venez de me fournir où on voit le conseiller Paquet pointer du doigt alors qu’il s’exprime tout bonnement ? C’est tout à fait anodin de sa part.
        Vous vous étiez levé debout immédiatement après que la présidente eut clôturé la séance et aviez pointé du doigt monsieur Paquet pour lui faire part de votre mécontentement. Votre collègue Verret, assis devant vous, y avait aussi mis son grain de sel.
        Date : 17 décembre 2018 (à partir de 4:39:02)
        Si j’étais à votre place, je mettrais mon cv à jour. Comme vous le savez, la prochaine élection arrive à grand pas, et il se pourrait que vous ayez à vous trouver un nouvel emploi…
        Quoique, à bien y penser, vous pourriez gagner en admiration d’ici-là auprès de plusieurs électeurs, et ce en demandant à votre chef, le maire Labeaume, de tenir un référendum sur le projet de RSTC… Un référendum où toutes les options envisageables avec une enveloppe de 3,3 milliards seraient proposées. Personnellement, si j’avais voulu d’un tramway, j’aurais voté pour Anne Guérette. Et je ne dois sûrement pas être le seul dans cette situation.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Pierre-Luc Lachance

        15 décembre 2019 à 19 h 14

        Bonsoir M. Michel,

        Merci d’avoir indiqué l’extrait, je suis retourné le visionner. Ce que vous interprété comme de l’intimidation par mon geste ce n’est pas du tout le cas. Je me souviens de cette soirée qui s’était étiré, ma foi, beaucoup trop longuement. En fait je pointe à ma collègue Anne, situé derrière M. Paquet que c’est Steve qui avait gagné le pool de l’heure de fin et Steve l’indique avec ses doigts pour dire qu’il était à 3 minutes prêt.

        Bref, c’est tout à fait anodin de ma part :)
        Bonne soirée !

        P.S. : Pour quelqu’un qui prône la tolérance dû au fait qu’il à la peau sensible à toute forme d’intimidation, me « menacer  » en disant que : « Je serais mieux de mettre mon cv à jour », ce n’est pas une forme de dialogue positif.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        15 décembre 2019 à 20 h 29

        Ah bon ! parce qu’un élu qui se fait dire qu’il risque de perdre sa prochaine élection est victime d’une « menace » ? Accusez-moi plutôt d’être un prophète de malheur, et là je vais vous donner raison.

        Quant à votre explication sur votre pointage de doigt, je vous la laisse. Ce ne fut manifestement pas l’interprétation que j’en ai eue pendant tout ce temps… Et à supposer qu’elle soit vraie, qu’il s’agissait bel et bien d’un pool sur l’heure de fin comme vous dites; le simple fin que le tout se soit déroulé de part et d’autre de l’assemblée, c’est-à-dire à la vu de tous, y compris des trois élus de l’opposition, est suffisant pour faire comprendre à tous et chacun présent dans la salle qu’ils vous ont fait royalement chi*er avec leurs interventions qui n’en finissaient plus… Ce n’est toujours pas selon vous de l’intimidation ?

        En passant, je ne vous ai pas écrit « Je serais mieux de mettre mon cv à jour » comme vous le prétendez. J’ai plutôt écrit « Si j’étais à votre place, je mettrais mon cv à jour ». La nuance est importante, parce que avec ma formulation, on n’y détecte pas la moindre menace.

        Meilleure chance la prochaine fois !

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        15 décembre 2019 à 20 h 36

        @ Pierre-Luc Lachance

        J’ai perçu ça de la même façon que vous. Certains prophètes de malheurs ont une éthique à géométrie variable.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • michel

      15 décembre 2019 à 12 h 00

      @ Alain Manseau,
      Pour commencer, je tiens à vous dire que j’ai apprécié lire vos deux derniers commentaires. Je partage toutes les idées que vous y avez avancées; sauf que c’est le style que vous utilisez que j’ai trouvé le plus plaisant. Vous me semblez faire partie de ces gens avec qui il est possible de débattre d’idées, même d’idées diamétralement opposées, tout en demeurant respectueux. Malheureusement, il y a des gens qui ne peuvent s’empêcher de toujours abaisser le niveau des échanges à celui d’une basse-cour où deux coqs seraient enfermés…
      Pour ce qui est du coût du métro, vous avez raison, c’est entre 100 et 200 millions le kilomètre selon le rapport que vous citez. D’ailleurs, Rémy Normand a souvent répété que les deux tunnels prévus dans le projet du RSTC (3,5 kilomètres au total) coûteront environ 150 millions du kilomètre. Je veux bien reconnaître qu’ailleurs, comme à Montréal avec la fameuse ligne bleue, les coûts sont immensément plus élevés; or, si la même chose est pour se produire ici, alors-là, le maire va avoir un gros problème !
      En terminant, qu’est-ce qui empêche la ville d’aller de l’avant avec un référendum portant sur les diverses options possibles, sinon la peur du résultat ?
      * Considérant qu’on dispose d’une enveloppe de 3,3 milliards, laquelle des options suivantes préférez-vous ?
      1. Une ligne de métro (16 km minimum)
      2. Une ligne de métro de 9 km (Saint-Roch-Université-Laval) avec trambus
      3. Le projet actuel du maire Labeaume
      4. Des trambus uniquement
      Etc…
      Mon choix irait pour la 2e option…
      Bonne journée !

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        15 décembre 2019 à 12 h 36

        « je tiens à vous dire que j’ai apprécié lire vos deux derniers commentaires. Je *** partage toutes les idées que vous y avez avancées*** ; »

        Comment pouvez concilier par exemple l’hyperbole suivante « plus fiable, plus fréquent, trois fois plus durable » avec ce qui enseigné en milieu académique. Par exemple, un document provenant de l’École Polytechnique fait une belle comparaison des 2 types de véhicules:

        « Technologies des transports
        Transport des personnes
        Résumé | Les systèmes de transport
        CIV6707A »

        Par Pierre-Léo Bourbonnais
        Référence principale: VUCHIC, Vukan R. Urban Transit Systems and Technology, 2007
        Chapitres 2 & 5 à 10

        Capacités typiques
        places/h/voie

        Tramway/SLR 1000 à 15000
        Métro 10000 à 50000

        Fiabilité

        Tramway/SLR Élevée
        Métro Très élevée

        Sécurité

        Tramway/SLR Élevée
        Métro Très élevée

        Espacement des arrêts/stations

        Tramway/SLR 500 à 1000 m
        Métro 500 à 2000 m

        Coût d’investissement par paire de voies
        millions de $/km

        Tramway/SLR 10 à 60
        Métro 100 à 300

        Durée de vie économique d’un véhicule

        Tramway/SLR 30 à 40 ans
        Métro 30 à 50 ans »

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        15 décembre 2019 à 12 h 38

        Ça relativise les prétentions du groupuscule qui fait la leçon à des firmes qui œuvrent partout dans le monde et au milieu académique.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        15 décembre 2019 à 13 h 16

        Parlons-en de son « hyperbole » :
        « plus fiable, plus fréquent, trois fois plus durable »

        Alain Manseau nous dit qu’un métro est plus fiable qu’un tramway.
        Toi tu nous cites un document de Polytecnique qui le confirme…

        Alain Manseau nous dit qu’un métro est plus fréquent qu’un tramway.
        Toi tu nous cites un document de Polytechnique qui n’en parle pas…

        Alain Manseau nous dit qu’un métro est trois fois plus durable qu’un tramway.
        Toi tu nous cites un document de Polytechnique qui compare la durée de vie économique des VÉHICULES…

        Je te souhaite une bonne journée !

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        15 décembre 2019 à 13 h 25

        Pas trois fois plus durable pour les véhicules tel qu’il le prétend. Vous avez seulement pris le temps de lire? Misère!

        « Durée de vie économique d’un véhicule

        **** Tramway/SLR **** -> 30 à 40 ans
        **** Métro **** -> 30 à 50 ans »

        Pour le reste je lance la serviette j’ai assez gaspillé de mon temps à vous répondre car vous êtes victimes vous aussi du biais de confirmation.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        15 décembre 2019 à 13 h 27

        Et encore une fois on se connaît pour que vous me tutoyez?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        15 décembre 2019 à 13 h 42

        Ben non ! S’il faisait uniquement référence aux véhicules, il aurait pris la peine d’utiliser le mot « véhicule » comme l’a fait Polytechnique dans son document.
        Voici ce qu’il a écrit : « En particulier lorsqu’on sait qu’avec le même montant, on pourrait financer une LIGNE DE MÉTRO LÉGER (…) »
        Les lignes de métro sont amorties sur environ 100 ans. C’est donc « trois fois plus durable » comme il le disait…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        15 décembre 2019 à 13 h 52

        Ben oui, les véhicules ne font pas parti du métro!

        Les infrastructures du tramway/slr vont s’auto-détruire après 33 ans et celle du métro demanderont aucun investissement en 100 ans. On a un bel exemple à Montréal pour illustrer que ça relève du fantasme.

        Pour ce qui est de confondre amortissement comptable et durée de vie économique je vais m’abstenir d’en rajouter.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        15 décembre 2019 à 14 h 20

        Bien sûr que les véhicules font partis du métro. Comment peux-tu laisser sous-entendre que je ne le savais pas ? Franchement-là ! Si ton objectif était de me faire passer pour un imbécile, tu aurais pu trouver mieux…
        Quant aux infrastructures du tramway, ce n’est pas qu’elles vont s’auto-détruire. (une autre belle tentative, en passant, que celle-là pour tenter de me faire passer pour un innocent…). C’est juste que, comme elles sont construites à l’extérieur plutôt que sous terre… Et en plus à Québec, avec la neige, le verglas…
        Et de grâce, Insider, ne m’abstient surtout pas ! Rajoutes-en ! Je veux que tu me tires ça au clair : amortissement comptable vs durée de vie économique.
        ***
        J’ai assez rigolé pour aujourd’hui…
        Salut !

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        15 décembre 2019 à 15 h 10

        Je vais terminer avec ceci, puisque de toute évidence le message ne passe pas. Avec un prénom comme Michel ça me laisse pantois, pour un anglophone ou un immigrant je pourrais comprendre.

        Et encore une fois **** on se connaît **** pour que vous me tutoyez *** ? ***

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. Dédé

    13 décembre 2019 à 22 h 36

    «C’est donc une grande fierté pour moi, 2 ans plus tard, de livrer la marchandise, non pas avec seulement un tramway, comme certains tentent souvent de diminuer le projet, mais bien avec un Réseau Structurant de Transport en Commun»

    Que je sache rien n’a été livré encore à part du vent.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Pierre-Luc Lachance

      14 décembre 2019 à 06 h 36

      Bonjour M. Dédé,

      Vous n’avez pas tort de dire que nous ne sommes pas encore rendus à la phase de construction, veuillez excuser mon enthousiasme. Cependant, la phase de conception et planification avance à merveille tel que les études livrées depuis un mois le démontrent. Le processus suit son cours comme tout bon projet majeur.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  4. Che

    14 décembre 2019 à 14 h 58

    Merci pour votre lettre ouverte M. Lachance. Je l’ai relayée sur Facebook. N’oubliez pas que la majorité silencieuse à Québec appuie ce projet malgré toute la mauvaise presse.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. Pierre-Luc Lachance

    15 décembre 2019 à 15 h 50

    Bonjour M. Manseau,

    Seulement un petit commentaire pour rectifier les faits. Dans la liste des gens que vous mentionnez comme étant des gens qui ont « quitté le maire » depuis 2007, seulement Jonathan Julien, Patrick Paquet et Jean Guilbault.

    M. Légaré est toujours un membre d’Équipe Labeaume, Yvon Bussière n’a pas été dans notre formation politique (de ce que je me souviens) et Julie Lemieux a quitté la vie politique à la fin de son mandat comme c’est le cas pour plusieurs personnes qui profitent de ce moment pour faire un changement dans leurs carrières.
    Merci !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Pierre-Luc Lachance

      15 décembre 2019 à 15 h 56

      Pour les autres points que vous soulevez dans votre message M. Manseau, je vous rappel que le projet de réseau structurant de transport en commun était l’engagement #2 dans notre plateforme électorale de 2017 et que le maire s’est effectivement toujours objecté à un tramway (ou autre projet) qui ne servirait qu’une partie de la population de la haute-ville. Avec le RSTC proposé, c’est plus de 65% de la population qui sera desservie par une des composantes du RSTC et 81% des grands générateurs de déplacements.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • jeand Utilisateur de Québec Urbain

        15 décembre 2019 à 17 h 36

        La pétition lancée par l’opposition pour un référendum est rendue à 16000 signatures en quelques jours.

        Il faut être aveugle ou un insider pour ne pas constater que le projet s’en va direct vers un désastre financier et un apocalypse de travaux et d’entraves.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Pierre-Luc Lachance

        15 décembre 2019 à 19 h 21

        Bonjour M. jeand,

        En fait la pétition lancée par l’opposition a été initié il y a plus de 7 mois…

        Aussi, il faudrait m’expliquer le lien que vous établissez entre une demande de référendum (la raison de la pétition), le désastre financier ou une apocalypse de travaux et d’entraves. Avez-vous lu les documents et études disponibles sur http://www.reseaustructurant.info qui démontre tout le contraire et à quel point la planification de ce projet avance bien ?
        Merci !

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • jeand Utilisateur de Québec Urbain

        15 décembre 2019 à 20 h 06

        Il y a 7 mois mais là elle vient de décoller ce week-end suite à une autre pétition qui elle aussi a 18000 signatures,voir Radio Canada. il y a 7 mois je ne pensais pas que cela déraperait autant à la ville, quand le maire se vante d’avoir essayer de faire un tour de passe-passe avec Hochelaga et 65 millions de $$$ plus L’avenue Mendel et ses 12-15 millions , le pôle d’échange du fictif phare qui doit lever de terre à tous les printemps. Tout ça en dehors du budget, sans compter les compensations qui seront aussi en dehors du budget donc:
        Le désastre financier il est là en devenir et il n’y a pas encore un carré de sable de déplacé.

        Pour l’apocalypse de travaux et bien on a eu un exemple miniature sur de l’Église.

        PS:Pour le référendum: 2000 signatures de plus depuis cet après-midi

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  6. Insider

    15 décembre 2019 à 20 h 34

    Quand les bottines ne suivent les babines. C’est tu pas merveilleux de voir aller nos mauvais perdants!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *