Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Interconnexion : une facture plus salée pour Québec?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 17 décembre 2019 17 commentaires

Olivier Lemieux
Radio-Canada

Le maire de Québec ne s’explique pas le refus du gouvernement Legault à financer la construction du pôle d’échanges ouest du réseau de tramway, sous le projet immobilier Le Phare. Trois jours après la fin de non-recevoir de la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Régis Labeaume souhaite poursuivre les discussions.

C’est nouveau. Je vais voir avec eux autres, a laissé tomber le maire Labeaume en marge du conseil municipal lundi soir.

La semaine dernière, il se disait pourtant convaincu que la nouvelle mouture du pôle d’échanges prévu sous Le Phare pouvait être financée par la Ville de Québec, le gouvernement Legault et le promoteur Michel Dallaire. Or, la sortie de la ministre Guilbault change considérablement la donne.

Régis Labeaume n’est pas en mesure de mesurer l’impact de ce revirement de situation sur la suite du projet.

« Je ne sais pas », a-t-il admis.

Financement pour l’est

Au cabinet du ministre des Transports, François Bonnardel, un responsable a confirmé à Radio-Canada que le gouvernement était prêt à assumer le coût de l’interconnexion, mais seulement à l’est, par le biais d’un éventuel 3e lien.

Une décision regrettable, selon le conseiller de Démocratie Québec, Jean Rousseau.

C’est complètement incompatible avec notre projet de tramway tel qu’il est formulé, a déploré l’élu.

Du côté de Québec 21, le chef Jean-François Gosselin blâme l’administration Labeaume.

La suite

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Projet - Tramway, Transport, Transport en commun.


17 commentaires

  1. Insider

    17 décembre 2019 à 09 h 27

    « La vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, entourée de ses collègues élus dans la région de la Capitale-Nationale »

    Tout sourire à l’idée de refiler la facture du développement économique de Lévis aux contribuables de la Ville de Québec. Misère.

    Sans doute, que ça n’inquiétera pas la chorale des oiseaux de malheurs. Encore mieux ils vont en profiter pour blâmer Régis. Il n’y a pas à dire ils ont les intérêts à cœur des personnes qui ont voté pour eux! On a ce que l’on mérite… lol

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Dany Lo.

      17 décembre 2019 à 10 h 53

      Dans le 3,3 milliards du projet, il y a 1,8 milliard financé par les citoyens du Québec et 1,2 milliard financé par les citoyens du Canada, il me semble donc étrange de laisser entendre que ce sera les contribuables de la ville de Québec seul qui devront payer pour cette interconnexion? La ville a juste à s’assurer pour que la facture soit séparée entre le Groupe Dallaire et l’enveloppe totale du projet

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        17 décembre 2019 à 11 h 24

        « était prêt à assumer le coût de l’interconnexion, mais seulement à l’est, par le biais d’un éventuel 3e lien »

        2 interconnexions imposées par la CAQ:

        1- Celle pour le 3e lien.

        2- Celle imposé après coup par le MTQ.

        Dans les deux cas à qui ça va profiter? Seul bénéfice, Peut-être plus de trafic pour les citoyens de Beauport et de la Côte de Beaupré.

        Comme contribuable de Québec c’est de l’argent jeté par la fenêtre. En plus notre très cher maire de Lévis a torpillé le projet de SRB, a imposé son 3e lien là où il le souhaite. Et cerise sur le sundae notre bon gouvernement a de l’argent pour l’interconnexion à l’est.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • dédé

      17 décembre 2019 à 15 h 08

      Je l’ai dit, fusionnons les deux villes. Tout nous semblera naturel, interconnexion, troisième lien, une seule société de transport pour les deux rives les bus et tramway pouvant aller partout.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. Jeff M

    17 décembre 2019 à 11 h 21

    Ils hésitent à investir là où c’est le plus profitable. C’est-à-dire dans l’ouest. Car on le sait, ils n’en n’ont que pour l’est. Avec ce 3e lien qui ne s’appuie sur rien. On cherche toujours à comprendre comment une ligne de transport en commun aussi excentrée dans ce lien va jouer son rôle. Alors qu’il est d’une évidence que le réseau a besoin d’être optimisé dans les structures de l’ouest. Mais bon, c’est de la politique.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. "Le" lecteur assidu

    17 décembre 2019 à 11 h 26

    * La facture, quelle facture ?

    – Oui, je sais, ma question vise volontairement à attirer le lecteur , mais croyez en ma bonne foi.

    – Perso, et cela va vous surprendre, je n’ai aucun problème avec les déclarations des ministres Guibault et Bonnardel.

    – Pourquoi ?

    – Ma compréhension , et qu’on me corrige, le cas échéant :

    Un jour, quand même pas si lointain, j’ai souvenir que monsieur Dallaire avait comme projet ( et aurait toujours comme projet ), à la hauteur de Lavigerie, le Phare.
    Un projet majeur, il va sans dire, avoisinant le milliard de $C.
    Sommairement, il offrait (?) d’assumer le coût de l’interconnexion (?) Ouest (?) y voyant logiquement un intérêt eu égard à la valorisation maximale du Phare en question, ce qui est selon moi tout à fait logique (?)
    Mais là, on dirait que le deal auquel je croyais, ce n’était pas conforme à ce qui précède.

    La question qui tue:

    – C’était quoi alors le deal ?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      17 décembre 2019 à 11 h 43

      « Sommairement, il offrait (?) d’assumer le coût de l’interconnexion (?) Ouest (?) y voyant logiquement un intérêt eu égard à la valorisation maximale du Phare en question, ce qui est selon moi tout à fait logique (?) »

      Ce deal a été rejeté par le MTQ, relisez les articles de journaux à ce sujet et en plus ça retarde son projet. Je peux comprendre monsieur Dallaire de dire ça suffit. Non seulement le MTQ à fait augmenter la facture pour l’interconnexion, ils ont le culot d’investir 0 cent sur la part supplémentaire qui sera ajoutée.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  4. laer

    17 décembre 2019 à 11 h 56

    Financement d’un interconnexion à l’EST????

    Mais c’est quoi cette maladie grave des neurones qui affectent autant de gens?

    Des personnes qui ont lamentablement échoué leur cours de géographie, assurément.

    Et malgré le fait que des outils puissants comme MAPS, EARTH, name it, existent, des hurluberlus fanatique de la dépense inutile* continuent de nous faire croire qu’il serait judicieux de faire des détours de 20-30 kilomètres en transport en commun.

    Franchement. Cessez de vous brainwasher avec la radio de Québec.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    17 décembre 2019 à 12 h 42

    Et voilà que le VG s’en mêle, un projet mal ficelé qui prend l’eau et les dépassements de coûts de partout ou plutôt évitements de coûts(hochelaga mendel phare) dans le budget

    Pour le brainwashage de ce temps là c’est plus Radio-Canada et le Soleil qui posent des questions difficiles

    Le deal avec Cominar-Dallaire? Au départ je pensais qu’ils payaient la gare sous le phare et qu’en contrepartie on rendait le tramway jusqu’au no man’s land qui leur appartient du secteur Mendel, là je ne comprends plus. Il n’y a plus de phare à l’horizon (pun intended) Ils ne payent plus pour la gare, on se rend toujours au IKEA et au Décathlon! et en plus on refait la route et des trottoirs pour encore d’autres millions pas inclus dans le forfait.

    Je regarde le stationnement du IKEA et pas sur qu’il sera encore là en 2026, anyway qui va aller acheter des meubles en tramway?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • michel

      17 décembre 2019 à 14 h 15

      « Il n’y a plus de phare à l’horizon »
      Celle-là, je ne suis pas prêt à l’oublier.
      10/10

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • paradiso Utilisateur de Québec Urbain

      17 décembre 2019 à 20 h 29

      Le secteur du IKEA est en plein boum immobilier. C’est l’endroit qui comporte le plus haut potentiel pour des maisons unifamiliales/jumelées à l’intérieur du périmètre urbanisé (si on exclut le terrain des Sœurs de la Charité à l’est, encore zoné agricole). Mais c’est aussi l’un des secteurs les plus enclavés de Québec, coincé entre la falaise et l’autoroute 40. Il est donc tout à fait logique de prévoir un lien avec le Plateau de Sainte-Foy. En dépit de ses défis techniques, la «montée Mendel» est essentielle, à la fois pour désengorger le réseau autoroutier, et parce qu’il faut un centre d’entretien pour le matériel roulant.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • jeand Utilisateur de Québec Urbain

        18 décembre 2019 à 13 h 57

        Bon disons que l’on croit au boum immobilier…

        Depuis quand on construit des tramways pour se rendre à des maisons unifamiliales et/ou jumelées?

        Pas de tram, on a surement pas besoin du même tunnel Mendel

        Il y a plein de place pour mettre le centre d’entretien quelque part proche de Marly, ah oui c’est vrai le tram va dérailler si on y va

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • dédé

      18 décembre 2019 à 15 h 46

      « on rendait le tramway jusqu’au no man’s land qui leur appartient du secteur Mendel, là je ne comprends plus.  »

      N’oublions pas qu’il va y avoir le garage principal dans ce secteur. C’est le bout de la ligne.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • dédé

        18 décembre 2019 à 15 h 50

        De plus ce ne sera pas un tunel mais un viaduc qui passerait par dessus le voie ferrée et le boul. Versant Nord

        « Le premier tronçon de tramway mis en service sera situé dans l’ouest de la ville, à partir du secteur Legendre. «Ce qui devrait être prioritaire, c’est le garage, à Legendre», a confirmé le maire de Québec, Régis Labeaume.

        La Ville y possède un terrain où elle installera son centre d’entretien et d’entreposage pour les rames de tramway. On construira le viaduc qui permettra au tramway, aux voitures et aux vélos de passer par-dessus la voie ferrée et de relier la rue Mendel au boulevard du Versant-Nord. Cette portion deviendra le banc d’essai du projet, a révélé le maire. »

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Dédé

        18 décembre 2019 à 15 h 53

        On parle d’un viaduc et non pas d’un tunnel. Et le terrain appartient déjà à la ville.

        Le premier tronçon de tramway mis en service sera situé dans l’ouest de la ville, à partir du secteur Legendre. «Ce qui devrait être prioritaire, c’est le garage, à Legendre», a confirmé le maire de Québec, Régis Labeaume.

        La Ville y possède un terrain où elle installera son centre d’entretien et d’entreposage pour les rames de tramway. On construira le viaduc qui permettra au tramway, aux voitures et aux vélos de passer par-dessus la voie ferrée et de relier la rue Mendel au boulevard du Versant-Nord. Cette portion deviendra le banc d’essai du projet, a révélé le maire.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *