Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le Troisième lien entre Québec et Lévis : bonne ou mauvaise idée? Voici l’analyse de six experts.

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 12 janvier 2020 12 commentaires

La vidéo

Voir aussi : Projet - Troisième lien, Transport, Transport en commun.


12 commentaires

  1. urbanoïd

    12 janvier 2020 à 17 h 43

    En effet, le 3e lien est un projet insensé. La CAQ fait fausse route.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Jeff M

    12 janvier 2020 à 18 h 32

    C’est ce qui s’est fait de plus complet sur la question.
    Et cela ne concerne pas seulement le 3e lien, mais aussi toute une façon de faire du développement. C’est juste que là on arrive à l’absurdité extrême de par son coût pharaonesque. On investi dans le problème pour citer Catherine Morency.

    Je vais embarquer dans l’idée du métro seulement si on prend les fonds de ce 3e lien pour le mettre dans le réseau comprenant une ligne reliant les centre-ville de Lévis et Québec, entre autres. Autrement, dans le budget actuel, ça reste risible.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. michel

    12 janvier 2020 à 19 h 17

    Pause après une trentaine de secondes. J’y reviendrai dans quelques minutes pour visionner le reste. C’était plus fort que moi : je me devais de vous dire immédiatement que j’en ai ris un coup lorsque j’ai entendu « le débat est polarisé » et vu au même moment défiler quatre titres d’article de nature à plaire à ceux qui sont contre le projet.
    Amusez-vous !
    J’ai pour ma part beaucoup donné pour le débat métro/tramway.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • laer

      13 janvier 2020 à 12 h 02

      C’est correct Michel, c’est pas facile d’être devant des faits. Malheureusement, le contraire de cette vidéo n’existe pas car des bons arguments qui font le poids, il n’en existe pas.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  4. "Le" lecteur assidu

    12 janvier 2020 à 21 h 51

    * Je pars de l’hypothèse que le projet de 3e lien ne pourra se produire pour moultes raisons.

    J’ai eu l’idée de vous soumettre sommairement une proposition rencontrant les objectifs suivants et ce de façon non limitative :

    – Répondre à la nécessité de conserver a l’île d’Orléans :

    A) son cachet;
    B) mais lui garantir une 2e sortie;,
    C) et favoriser son développement touristique;
    D) tout en permettant aux  » non natifs  » d’y accéder dans un cadre
     » bucolique  »
    E) sans oublier d’offrir un accès « léger » susceptible de répondre à une certaine catégorie d’utilisateurs
    F) et sans oublier également la dimension environnementale
    G) le tout à un coût plus que raisonnable dans les circonstances.

    La proposition:

    – Une traverse maritime Rive-Sud/Rive-Sud, et dont le moyen serait conçu et construit par La Davie.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Che

      13 janvier 2020 à 17 h 18

      « La proposition:

      – Une traverse maritime Rive-Sud/Rive-Sud, et dont le moyen serait conçu et construit par La Davie. »

      Rive-sud / Rive-sud ?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • ""Le" lecteur assidu

        13 janvier 2020 à 17 h 42

        @Che

        Votre questionnement est justifié; moi aussi je me suis questionné à savoir comment décrire géographiquement ma proposition.

        Rive-Sud i.e. Le côté Sud de l’île de Bacchus;

        L’autre Rive-Sud i.e. notre ( mon ) habitude d’utiliser la Traverse Québec/ Lévis pour se rendre sur la rive sud.

        Je ne suis évidemment pas géographe; je souscris à toute autre appellation si ça se veut plus conforme aux normes pour un géographe en autant que tous continueront de comprendre et surtout de souscrire au fond de ma proposition.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Che

        13 janvier 2020 à 17 h 55

        Je n’ai rien contre votre proposition mais je ne crois pas que ça répond au besoin qui justifie le 3e lien (ou le soi-disant besoin).

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  5. Che

    13 janvier 2020 à 17 h 55

    D’après moi, ça prendrait une forme de transport en commun qui circule entre les deux centre-villes.

    Idéalement une forme de transport en commun qui semble faire l’unanimité ces temps-ci sur ce forum.

    Bien oui ! Un Métro !

    Vous êtes où les partisans du Métro ? On a besoin de vous !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • "Le" lecteur assidu

      13 janvier 2020 à 19 h 20

      @ Che et autres parties intéressées

      Sommairement….

      * Les  » 2  » …et pourquoi pas !

      # 1

      – Le lien maritime-touristique-économique RiveSud de l’île vers la rive opposée, ci- haut déjà traité, conçu et construit par et à la Davie, le tout pour
      300 millions (?) .

      # 2

      – Vous référant à mes commentaires antérieurs, sommairement, Métro depuis le siège de l’Université de Rimouski à Lévis , passant nécessairement sous le fleuve, vers Québec, avec son aboutissement sous le Parc de l’Esplanade pour y faire la jonction avec la phase 1 de la colonne vertébrale de transport public constituée d’un Metro de ce point jusqu’à Laurier/Lavigerie ou à l’Ouest de la route de l’Église.

      – La ligne de Métro , côté Rive-Sud, constituerait l’autre colonne vertébrale du réseau de transport de Lévis avec tous les avantages facilement prévisibles.

      – Combien ? Reconnaissant ma compétence plus que limitée je risque quand même de supposer un coût de 2 milliards de $C.

      Conclusion:

      – Le tout coûterait moins, beaucoup moins que celui du projet  » Labeaume  » + celui du projet du 3e lien et serait plus  » vert « .

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  6. Jp-Duval

    14 janvier 2020 à 15 h 19

    Pour l’état, comme pour une entreprise, construire quelque chose est un investissement. Avant de donner le OK au projet on doit se poser quelques questions.

    1- Quel est le montant de l’investissement?
    2- Quels en seront les coûts d’entretien ?
    3- Est-ce que l’investissement permettra de palier à un manque ou de corriger une situation qui est actuellement problématique.

    Les réponses données à chacune de ces questions nous amèneront à une conclusion.

    Une dépense inutile pour corriger une situation hypothétique par une solution imaginaire!!!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *