Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Réseau structurant de transport en commun : la Ville multipliera les rencontres citoyennes

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 février 2020 4 commentaires

Québec, le 13 février 2020 – La Ville de Québec répondra à des préoccupations locales soulevées par des citoyens et des commerçants sur l’implantation du tramway dans leur secteur et ainsi, ajoutera des activités de relations communautaires de très grande proximité avant la tenue des rencontres des comités de bon voisinage. Ce faisant, la Ville reporte de quelques semaines les dates des premières séances publiques de ces comités de bon voisinage. Ceci vient répondre aux préoccupations formulées par la population quant à la difficulté d’aborder des enjeux très spécifiques dans une instance couvrant un territoire plus large, soit les secteurs des comités de bon voisinage : Sainte-Foy Ouest, Laurier–René-Lévesque Ouest, Colline Parlementaire–centre-ville et Limoilou–Charlesbourg.

(…)

Voici les nouvelles dates des rencontres des comités de bon voisinage :

Secteurs

Colline Parlementaire–centre-ville, Jeudi 16 avril, 19 h, Club social Victoria, 170, rue Cardinal-Maurice-Roy

Laurier–René-Lévesque Ouest, Jeudi 23 avril, 19 h, Édifice Andrée-P.-Boucher, 1130, route de l’Église

Sainte-Foy Ouest, Lundi 27 avril, 19 h, Édifice Andrée-P.-Boucher, 1130, route de l’Église

Limoilou–Charlesbourg, Mercredi 29 avril, 19 h, Lieu à confirmer

Le communiqué

Voir aussi : Message d'intérêt public, Projet - Tramway, Transport en commun.


4 commentaires

  1. "Le" lecteur assidu

    14 février 2020 à 00 h 46

    * Par oû commencer ?

    Oui, en effet, par oû commencer pour commenter ?

    Ou plutôt, avant l’avalanche de commentaires, avalanche qui s’amplifie sans cesse, par oû aurait donc dû commencer cette  » affaire  » de réseau structurant ?

    Voilà, il me semble, la question fondamentale.

    Et la réponse à cette question fondamentale, quelle est-elle ?

    Pas réjouissante, malheureusement.

    Sommairement, si on remonte dans le temps, on peut affirmer qu’elle comporte plusieurs volets, fondés ou pas, mais qu’on peut déceler facilement ou pas.

    1- En effet, pour plusieurs, leur vote avait eu comme facteur décisif le fait d’avoir cru comprendre que selon qu’on était pour ou contre un réseau de transport comprenant ou pas un tramway, on avait qu’à  » faire sa croix  » vis-à-vis le nom du candidat ou de la candidate y correspondant;

    2- Manifestement, pour plusieurs, l’annonce du projet a été une surprise totale, pour être poli;

    3- Conséquemment, le  » mal  » était fait;

    4- Et partant de là, il n’a fait que s’amplifier;

    5- Et non seulement ce n’est pas fini, mais ça continue;

    6- Et je ne vois pas encore le jour où cela va s’arrêter;

    7- Régulièrement, pour ne pas dire quotidiennement, par les dizaines de commentaires sur ce site, on s’en nourrit et pas nécessairement de façon négative, au contraire;

    8- Malheureusement, et j’espère sincèrement que l’histoire à venir me donnera tort mais je  » crains  » à l’aboutissement d’un réseau dont la résultante sera un gâchis à tous égards, à moins d’avoir l’humilité, oui, ce n’est pas facile, d’avoir l’humilité et le courage de recommencer …..par le commencement !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jeff M

      14 février 2020 à 07 h 41

      Quand des gens disent qu’ils n’ont pas voté pour ça, il y a un détail qu’ils omettent. Le financement projeté est passé d’un milliard (celui du SRB) à trois milliards après l’élection municipale. C’est la politique provinciale qui a changé cette donnée.
      Autrement dit, la vraie question à se poser aujourd’hui, c’est quel est le meilleur projet pour trois milliards. Je dois dire qu’il n’y a pas eu d’alternatives convaincantes.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • "Le" lecteur assidu

        14 février 2020 à 12 h 41

        * « la meilleure question à se poser » (suite)

        En effet, il y a maintenant 3 milliards sur la Table.

        Par contre, malgré ceux-ci, si vous avez pris connaissance de mes nombreuses interventions sur Québec Urbain vous aurez constaté notamment que:

        1- Je suis contre le tramway non seulement pour « l’aspect technique » mais également pour son parcours;

        2- Je suis contre son parcours qui favorise inévitablement l’étalement urbain vers l’ouest, ce qui me semble une aberration;

        3- Je suis contre le tramway qui, selon mes lectures sur Q.U., constitue une dilapidation de fonds publics puisque « l’Oeuvre » est à répéter après seulement 25 ans, autrement dit …..demain;

        4- Même si je vis en banlieue proche, ai 2 « chars », suis septuagénaire, que je n’aurai jamais à utiliser le transport en commun, je suis résolument pour la bonification de ce qui existe, pour le meilleur intérêt de la collectivité;

        5- Conséquemment, pour y arriver, en maximisant chaque dollar, j’en ai déjà conclue sommairement comme suit:

        5.1- Établissement d’une « Colonne vertébrale » de transport en commun;

        5.2- Vu les récents développements au sujet de Lévis, cette « Colonne vertébrale » comprendra 3 points majeurs;

        5.2.1- Depuis l’Arrondissement de Sainte-Foy, dans une zone délémitée par Lavigerie/Laurier/de l’église, que je « baptise » l’Extrémité Ouest de ce métro léger;
        5.2.2- L’Extrémité Est, dans une zone correspondant à la « sortie » sous-terraine d’Honoré-Mercier, au dessus de laquelle passe Dufferin-Montmorency, où notamment feu le maire Jean-Paul L’Allier avait projeté notamment un parc/escalier;
        5.2.3- L’Extrémité Sud, dans une zone sise à Lévis, aux alentours de l’UQAR;

        6- 2 lignes de Métro léger, desservant en alternance, sur la même assise, Laurier-Université Laval-la Colline parlementaire avec bifurcation, selon les besoins, vers Charest « en bas » ou Lévis-UQAR-Centre de congrès;

        7- Tant du côté de Québec que de Lévis, rabattement des autobus vers chacun de ces 2 colonnes vertébrales;

        8- Construction sur la Rive-Sud du « garage » principal et d’un autre, dit secondaire, en sous-terrain, sur les terrains de l’Universite Laval, autour de René-Lévesque/Myrand;

        9- Abandon définitif d’amener plus de « chars » à Québec/Canac/Soumande/ ou aux alentours;

        10- Envisager un lien fluvial entre l’Ile de Bacchus/sud et la Rive -sud, tel que déjà plus amplement soumis;

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        14 février 2020 à 22 h 49

        « 3- Je suis contre le tramway qui, selon mes lectures sur Q.U., constitue une dilapidation de fonds publics puisque « l’Oeuvre » est à répéter après seulement 25 ans, autrement dit …..demain; »

        C’est tu-pas merveilleux de ne pas devoir appuyer ses prétentions avec plus de substance!

        Je présume que l’alternative aura une durée de vie économique de 100 ans et ne sera pas affectée par de la désuétude comme par enchantement?

        Préparez-vous à vivre tout un désenchantement. Même le gouvernement Legault vous a largué.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *