Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le Phare définitivement exclu du réseau structurant

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 17 février 2020 22 commentaires

Stéphanie Martin
Journal de Québec

La Ville de Québec a finalement abandonné l’idée de construire son pôle d’échanges ouest au Phare pour le réseau structurant de transport en commun. On choisira un terrain à proximité, qui pourra être exproprié, et le tunnel pourrait disparaître.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a lancé cette nouvelle en point de presse, quelques minutes avant la tenue du conseil municipal, lundi. La plaque tournante du Réseau structurant de transport en commun (RSTC) à l’ouest changera donc d’emplacement.

«Le pôle de l’ouest ne sera pas au Phare, il sera entre la rue de Lavigerie et la route de l’Église.»

M. Labeaume n’a pas voulu préciser où. La Ville va chercher un terrain dans ce secteur, tenter de l’acquérir de gré à gré et si cela ne fonctionne pas, elle expropriera le propriétaire. «On veut avoir les mains complètement libres.»

Le promoteur du projet de tour de 65 étages, Michel Dallaire, qui faisait partie des plans depuis les tout débuts, a été avisé, a indiqué le maire, et a «très bien réagi». M. Labeaume souligne que selon lui, même si M. Dallaire aurait aimé être partie prenante du projet de RSTC, il aura davantage les coudées franches. «On lui demandait de nous attendre. On ne leur demande plus d’attendre. Ils vont avoir la liberté d’agir plus rapidement.»

Il y a dans le quadrilatère identifié par le maire 10 propriétaires. Notamment, l’Industrielle Alliance, qui avait manifesté son intérêt pour accueillir le futur pôle, mais aussi Canadian Tire, Couche-Tard, Cominar, McDonald et diverses sociétés immobilières.

D’autre part, l’option du tunnel de 1 km, qui devait faire un détour par le Phare, est de moins en moins plausible. «Un tunnel comme il y en avait de prévu, c’est plus ça pour l’instant. Mais je ne peux pas vous le garantir.»

La Ville veut développer un quartier autour de ce futur pôle, selon l’approche du Transit oriented development (TOD), qui vise à créer des milieux de vie où les résidents ont accès à pied au transport collectif et aux services de proximité.

Avare de détails, M. Labeaume a affirmé que les précisions viendront dans l’appel de qualification qui sera lancé bientôt pour trouver des consortiums qui peuvent gérer la construction du projet de 3,3 milliards $.

Les deux oppositions à l’hôtel de ville ont par ailleurs continué de taper sur le clou des communications, selon elles déficientes, entourant le projet de RSTC. Québec 21 a déploré que le maire préfère faire son «Régis World Tour», selon le terme que le chef, Jean-François Gosselin, a utilisé pour qualifier la tournée du maire dans les médias de Montréal, plutôt que de s’occuper de communiquer [des informations] sur le projet dans sa ville. Les communications sont, selon lui, «défaillantes» et «lamentables». «On lui suggère de revenir à la base et d’expliquer son projet. S’il veut devenir le maire d’une autre ville, qu’il le fasse, mais qu’il déménage maintenant.»

Le conseiller de Démocratie Québec, Jean Rousseau, qualifie quant à lui la dépense à venir de 2,5 millions $ pour un contrat de communication de «panique» et de «gaspillage».

Il souligne que le service des communications de la Ville coûte déjà 7,4 millions $. «Est-ce à dire que le maire ne fait pas confiance à ses propres services? Avec cette dépense de 2,5 millions $ supplémentaires, s’en va-t-on vers un autre Clotaire Rapaille?»

La suite

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Projet - Tramway.


22 commentaires

  1. Dany Lo.

    17 février 2020 à 19 h 39

    Ce coin à plein de terrain qui pourrait accueillir des tours de 20 à 35 étages, mais rien ne se passe et c’est très décourageant, pour ne pas dire très décevant.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jp-Duval

      18 février 2020 à 12 h 33

      Pour construire des tours de 25-30 étages, ça prend des locataires.

      Le Phare est tombé au champ d’honneur faute de pouvoir louer un nombre de pieds carrés suffisants pour pouvoir boucler le financement.

      C’est bien joli rêver….mais il y a des réalités économiques que l’on ne peut évacuer.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Dany Lo.

        18 février 2020 à 12 h 52

        Pourtant, des projets comme le sommet 3V (592 logements), le QG (137 logements + 5 étages de commercial), le 2060 Gabriel Le-prevost (121 logements + 5000 pieds de commercial), ou encore les potentiels 475 logements sur l’Ilot Lapointe sont tous des projets qui poussent ou qui ont poussés dans ce coin de la ville.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  2. "Le" lecteur assidu

    17 février 2020 à 20 h 49

    * Bref ajout

    1- Dois-je comprendre que nous allons voir dans le quadrilatère Laurier / Lavigerie / Hochelaga / de l’Église ( 2L-HD ) une occupation gigantesque en surface de l’espace ?

    2- Le cas échéant, alors que la ville prône en toute logique dans d’autres secteurs, tels le boulevard Charest ou la Grande-Allée, la construction d’espaces de stationnement en sous-terrain, pour des raisons forts compréhensibles, je ne peux croire qu’elle va aller à l’encontre de favoriser au maximum l’occupation et le développement exemplaires à tous égards de cette zone !

    3- Quelqu’un qui nous est TRÈS proche vient de convenir d’un achat d’une unité en copropriété donnant sur la rue St-Jean, comportant que des espaces de stationnements en sous-terrains, ce qui contribue notamment à préserver le caractère particulièrement agréable de cette rue, constituant ainsi une contribution onéreuse, certes, mais aussi un comportement sociétal à encourager.

    4- En zappant, je suis tombé ce soir sur une série reportages diffusée cette semaine sur TVA-QUÉBEC et concernant l’implantation d’un moyen de transport à Ottawa; je vous invite à retracer celui-ci, à l’écouter ainsi que ceux à venir. Déjà le contenu de ce soir m’en a convaincu et je me réserve de parfaire par la suite.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Omer

    18 février 2020 à 12 h 46

    Beaucoup plus stratégique comme futur pôle d’échange

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    18 février 2020 à 15 h 37

    Il serait grand temps de mettre un stop à l’improvisation crasse qui sort de partout dans ce projet.

    Pôle d’échange en surface sur Laurier! Wow, et on parlait de faire un projet « phare » à l’entrée de la ville.

    Normandin est à la veille de faire une demande de subvention à la ville pour les napkins.

    C’est bon le maire vient de rajouter un petit 2.5 millions pour nous expliquer qu’on comprend pas.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • "Le" lecteur assidu

      18 février 2020 à 15 h 54

      @ JeanD et autres parties intéressées

      En plus de votre argumentaire j’ai bien apprécié votre humour du jour.

      Mais attention que certains l’interprètent au premier niveau ….et que les assiettes s’en viennent !

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  5. dédé

    18 février 2020 à 22 h 58

    Ce projet a un relent d’amateurisme qui transpire de plus en plus.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. laéR

    19 février 2020 à 11 h 59

    Tellement facile de verser dans la critique non constructive. Notre sport national préféré: gérant d’estrade qui pense tout connaître. Des vrais de vrais comme la pub de bières le disait.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • jay_urb

      19 février 2020 à 13 h 53

      C’est tellement vrai ton commentaire que c’est facile de traiter les décideurs d’amateurs confortablement assis dans son salon. Une chose est sûre c’est que je n’engagerais pas les gérants d’estrade comme gestionnaire de mes projets.
      Comme si tous les projets de grande envergure en milieu urbain étaient «cannés» à 100% avant l’annonce. Quand les paramètres de départ changent, tu ajustes ton projet en conséquence.
      Ici, une portion du projet venait rejoindre un méga projet privé qui demandait un accès au transport en commun particulier. Comme ça arrive souvent en affaires, le projet ne se réalisera pas ou du moins selon les échéanciers prévus. Que font les décideurs du projet, ils réajustent le tir, ce qui viendra en plus simplifier le tracé. Si les décideurs avaient annoncé le maintien du tracé initial sans le Phare, est-ce que les gérants d’estrade auraient contents, j’en doute.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • PPDaoust

        19 février 2020 à 14 h 31

         » Quand les paramètres de départ changent, tu ajustes ton projet en conséquence.  »

        C’est effectivement la chose la plus « smart » à faire.

        Si maman et papa (gouvernements) prévoyaient m’aider à acheter une voiture et que surprise, ils me donnent 2 fois plus, possible que je passe d’une Yaris (SRB) à une Camry (Tram). Possible aussi que si le garage double (Phare) que ma tante (Dallaire) voulait m’offrir ne se concrétise pas, je choisisse de stationner ma Toyota ailleurs.

        Si ajuster ses projets est synonyme d’amateurisme et improvisation, ça veut dire que nous sommes pas mal tous une belle gang d’innocents.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • jeand Utilisateur de Québec Urbain

      20 février 2020 à 12 h 53

      Mais normalement si Papa et Maman, pour reprendre votre analogie boiteuse, s’aperçoivent que la voiture s,en va direct dans le mur, ils vont nous reprendre les clefs ça sera pas long.

      J`étais pour le tramway mais il faut être aveugle pour ne pas voir qu’il est temps de peser sur le frein et planifier comme du monde au lieu de changer de grands bouts à toutes les 2 semaines et finir par faire un Ottawa de nous.

      Bon aujourd’hui on apprend que le tramway va passer sur les terrains de soccer de Rochebelle, sans doute la plus grosse école de Québec= Brillant!

      Hier on apprenait que les coûts ventilés existent bel et bien mais qu’on refuse de les rendre public malgré une demande d’accès à l’information

      Si on enlève le tunnel sur Laurier, le projet tombe à 2.8 milliards?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • julien

        20 février 2020 à 13 h 33

        Changer de grands bouts à toutes les deux semaines? Oui, il y a eu des changements, mais il me semble que c’est le changement du Phare est vraiment le premier gros changement du Tramway depuis fort longtemps. À moins que j’aie manqué 5 autres grands bouts qui ont changé dans les 3 derniers mois??

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        20 février 2020 à 14 h 12

         » au lieu de changer de grands bouts à toutes les 2 semaines et finir par faire un Ottawa de nous. »

        Comme julien, je m’interroge. Sur quels événements ou annonce repose cette affirmation? Je vous invite à mettre de côté votre créativité de côté pour me répondre.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  7. michel

    20 février 2020 à 06 h 38

    Je prolongerais le tunnel en haute-ville avec l’argent épargné pour les 900 mètres qui ne seront plus utiles à Sainte-Foy.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Lord Catzorz Utilisateur de Québec Urbain

      20 février 2020 à 13 h 17

      Bonjour Michel,

      Je tiens à vous rappeler que l’on ne fait pas disparaître 900m de tracé en allant pas au phare!

      L’ancienne mouture avait 900m de tunnel, a cet endroit, vrai, mais la station du pôle d’échanges était payée en partie par le groupe Dallaire et le tunnel ne nécessitait pas d’expropriation.

      La nouvelle mouture du pôle d’échanges plus gros devra être payée en totalité par le budget du RSTC. Ceci inclut l’achat/expropriation de terrains dans le quadrilatère concernée et la réalisation d’environ 500m de voie en surface.

      Le déplacement du pôle d’échange n’entraînera donc pas nécessairement des économies substantielles pour le reste du réseau.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  8. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    20 février 2020 à 15 h 39

    De grands bouts:

    1) On raccourcit le tracé à Charlesbourg car la pente est soudainement trop abrupte (pourtant on nous dit qu’on y travaille depuis 8 ans)
    2) Hochelaga, les coûts ne sont pas compris dans le budget, on parle de 65 millions et des mots même du Labeaume « on a essayé une passe-passe »
    3) On retarde le Phare
    4) oups plus de phare, on va faire ça ailleurs
    4.2) on va faire passer le tramway sur le terrain d’une école, ça dérangera pas personne
    4.3) Labeaume sort avec son Calmez-vous c’est pas nous qui avons sorti ça (non c’est ses fonctionnaires qui dessinent le projet)
    4.4) on verra
    5) le garage à Charlesbourg change de place
    6) toute la saga PXII et ministère du revenu, je pense que c’est là que la population en général a décroché quand Normand a envoyé promener les citoyens et a pris tout le monde pour des imbéciles en disant que le tram allait dérailler dans la courbe du revenu
    7) Soudain un 3 ième lien qui devrait s’arrimer on sait pas où et on sait pas comment au projet de 3.3 milliards
    8) on sort un 2.5 millions pour faire de la pub au projet
    9) d’ailleurs le bureau des communications a l’air de portes tournantes ça rentre et ça sort à des salaires faramineux et pourtant voir le point 8
    10) on apprend que tout plein d’intersections de la ville ne pourront plus être traversées avec le tramway, c’est là qu’on a vu des citoyens se lever et dire WOOOOO les moteurs, surtout que dans la même communication on voyait des gains de 4 minutes par rapport au métrobus

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • michel

      20 février 2020 à 15 h 59

      D’ici un an max, vous aurez suffisamment de matériel pour nous dresser une liste d’au moins 20 points …

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • PPDaoust

      20 février 2020 à 16 h 09

      Donc, côté « changement », on a le bout à Charlesbourg qui a été enlevé il y a longtemps. Il y a aussi le garage qui a changé de place.
      Ok. Est-ce si majeur?

      Le « pop up » du 3e lien, la ville n’a rien à voir là dedans. Pour les intersections, à quoi vous vous attendiez vous? Le virage à gauche, dans une grande ville, est plus souvent qu’autrement interdit, tram ou pas. Si c’est une surprise, il y a une problème.

      Quant à Pie IX, le RTC n’a rien changé. Le plan, respecté, trop même au goût des amateurs de scandales.

      La majorité des points que vous soulevez relèvent de la communication, pas de changements de cap « improvisatoire ». La communication est peut-être ratée, mais le planning du projet en soi? Faudra faire mieux pour me convaincre.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Rem D

      20 février 2020 à 17 h 47

      Bof… si vous suivez les autres grands projets (urbains, architecture, etc.), vous vous rendrez compte qu’il n’y a absolument rien de surprenant ici. D’ailleurs, il faut s’y faire, car des  »gros » changements, il y en aura, même durant la construction, c’est la nature même de la gestion de projet.

      Ceci dit, il serait difficile de vous blâmer pour votre exaspération, car les raisons qui amènent les changements sont rarement expliquées correctement (normal, puisqu’il s’agit la plupart du temps d’une longue série d’événements). Je crois sincèrement que les gens qui pilotent le projet sont compétents. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit du plus gros projet d’infrastructure jamais conçu à Québec. Ce n’est pas l’ensemble des employés qui ont l’expérience nécessaire, il est donc normal qu’il y ait une courbe d’apprentissage.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  9. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    21 février 2020 à 13 h 12

    Quand même la cheerleader en chef de Labeaume et du tramway les plante, il ne faut pas se surprendre que la majorité de la population se pose de sérieuses questions sur le projet.

    On est en 2020 et pas dans une oligarchie, le nerf de la guerre c’est les communications et c’est raté, le projet perd un peu plus d’acceptabilité tous les jours. Le prochain qui va sortir un sondage sur le sujet va constater que le projet a perdu un autre 10-15% de la population

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *