Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le tramway dans la cour d’école: le conseil d’établissement de l’école De Rochebelle inquiet et surpris

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 25 février 2020 26 commentaires

Taïeb Moalla
Journal de Québec

Le conseil d’établissement de l’école secondaire De Rochebelle, à Sainte-Foy, a exprimé sa «surprise» et son «inquiétude» devant l’hypothèse d’un passage du tramway en plein milieu de la cour de l’établissement.
C’est ce que Philippe Chetaille, président du conseil d’établissement, a indiqué en marge d’une réunion organisée lundi soir. Conciliant, ce dernier a cependant dit vouloir éviter «que ça se transforme en un dossier trop émotif».

«Ce sont des surprises et des inquiétudes raisonnées, a-t-il expliqué. Il y a un projet structurant de la Ville. Il va passer dans notre cour. Comment faire en sorte que, s’il passe dans notre cour, ce soit le mieux possible, et le plus écologique dans tous les sens du terme?»

Pour Daniel Lemelin, directeur de l’école, «la solution idéale» demeure celle de revenir au scénario souterrain du tunnel. «Ce serait gagnant-gagnant pour tout le monde. On préserve notre îlot de verdure et on offre un environnement plus sécuritaire pour nos élèves», a-t-il mentionné.

Appel au dialogue

Lançant un appel au dialogue, M. Lemelin a ajouté «qu’il ne faut pas que ça se décide entre le bureau du ministre et le bureau du maire. Il faut que les gens qui le vivent au quotidien soient mis à contribution».
Selon lui, «le tracé qu’on a vu [qui traverse la cour de l’école] est à l’état de projet. On a bien confiance qu’il y a moyen de trouver une solution pour que la sécurité des élèves et la quiétude de l’enseignement soient assurées. On peut sûrement trouver une sortie élégante à cette micro-crise».

Terrains de soccer

Parmi la vingtaine de personnes présentes à la rencontre de lundi, dont des parents d’élèves, plusieurs ont insisté sur le fait que les terrains de soccer sont également utilisés pour les cours d’éducation physique.
Aussi, certains se sont inquiétés de la coupure qui pourrait se créer entre l’école et la bibliothèque Monique-Corriveau, très fréquentée par les élèves.

La suite

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Projet - Tramway.


26 commentaires

  1. PPDaoust

    25 février 2020 à 08 h 22

    Parmi les vingt (20) personnes, il y en a qui s’inquiètent parce que leurs enfants vont devoir traverser une ligne de Tram pour aller à la bibliothèque. Ils s’inquiètent aussi parce qu’il est possible qu’ils se fasse prendre 40 pieds de terrain dans le fin fond de la cour.
    Nous sommes définitivement face à une micro-crise de catégorie villageoise.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • jeand Utilisateur de Québec Urbain

      25 février 2020 à 12 h 53

      Quelle mauvaise fois encore une fois d’un des purs et durs du tout au tramway et on jette le bébé avec l’eau du bain.

      On parle d’un tramway qui traverse les terrains sportifs d’une école majeure, donc oui on enlève 40 pieds de large sur plusieurs centaines de long et c’est majeur, on ira quand même pas jouer au ballon ensuite à 5 pieds du tramway donc il va falloir enclaver.
      Donnez nous donc votre adresse et on va le faire passer dans votre cour le tramway pour voir si on fait encore face à une micro-crise de catégorie villageoise. C’est avec des réponses aussi stupides que condescendantes que la ville se retrouve avec un projet dont l’appui citoyen fond comme neige au soleil et qui se voit contraindre de dépenser des millions en propagande.

      Un Tramway dans une cours d’école ça a pas de bon sang, que l’on soit pour ou contre le dit tramway.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • julien

        25 février 2020 à 13 h 01

        C’est pas l’école Jean de Brébeuf et le cégep Limoilou qui ont un train dans leur cour?

        La réponse du président du conseil d’établissement me semble posée et réfléchie. Il est normal d’avoir des préoccupations quand on projet d’envergure s’installe si près de chez soi.

        C’est à la ville d’y voir et de fournir des réponses et d’agir en conséquence.

        J’y vois pas un grand débat, juste du travail normal dans un projet d’envergure

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        25 février 2020 à 15 h 17

        À Julien… Plus loin St-Paul-Apôtre, une école primaire dans Limoilou, et à 2 pas de l’intersection routière la plus accidentogène de Québec.

        À jeand, je ne vous donne pas mon adresse, mais je suis d’une place où on est habitué de s’aventurer un peu pour se rendre à quelque part. Que ce soit une rue, un boulevard, ou un passage à niveau, chez nous, on s’en balance pas mal. Mon fils a 10 ans et il est déjà client du RTC pour aller à l’école. Il a déjà appris à traverser des boulevards. Je suis certain qu’un ado de 14 est capable lui aussi de telles prouesses.

        Puis je répète jeand… 20 inquiets. C’est un quorum d’assemblée de village. Je persiste et signe, pis ça n’enlève rien aux villages.

        Quant à l’utilisation du terme de « micro-crise », et bien c’est le directeur de l’école lui-même qui qualifie la situation de telle. Comme julien le dit, il fait sa job. Rien à redire.

        Quelle mauvaise fois encore une fois d’un des purs et durs des sans-solution qui s’affolent et qui s’inventent des controverses à la moindre occasion.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jeff M

        25 février 2020 à 17 h 56

        Effectivement, il existe des trains qui passe derrière d’autres écoles. Et il existe une technologie très sophistiquée pour préserver la sécurité: la clôture frost.
        Cette opposition au tramway devient d’une débilité croissante.
        On va croire que La Meute s’est recyclée dans ce nouveau business.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        25 février 2020 à 21 h 02

        @ julien, PPDaoust et Jeff M.

        Il y a bien. Par exemple la mort tragique de Marc-André Leblanc-Defoy à l’âge de 7 ans.

        Un extrait du Journal de Québec du 26 janvier 2009.

        « Le 21 avril 1993, le petit Marc-André Leblanc-Defoy, 7 ans, était heurté à mort par un train de Via Rail alors qu’il empruntait le passage piétonnier à la hauteur de la rue Bélanger. Le gamin qui retournait chez lui après la classe avait attendu que le train circulant en direction ouest sur la voie nord ait effectué son passage avant de tenter de traverser les deux voies ferrées sans se rendre compte qu’un train de Via Rail circulait en direction est sur la voie sud. »

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Léo

        26 février 2020 à 09 h 51

        @PPDaoust : « 20 inquiets »
        @Jeff M : « On va croire que La Meute s’est recyclée dans ce nouveau business »

        Vous ne croyez pas si bien dire.
        Le collectif « tramway non merci », dont la composition est extrêmement douteuse, est allé rencontrer des parents de l’école Rochebelle pour les effrayer au sujet du Tramway :
        https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1535649/tramway-rassemblement-ecole-rochebelle

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  2. Urbanoïd

    25 février 2020 à 12 h 48

    En France, le tramway tue entre 2 et 8 personnes et est impliqué dans 2000 collisions par an.

    Le métro léger automatique a transporté 5 milliard de passagers sans aucun accident.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      25 février 2020 à 15 h 23

      J’en ai une meilleure Urbanoid…

      Sur la planète, la route tue chaque jour autant que sept écrasements de 747. Je pense qu’il est temps de constater que le Tramway est mauvais et qu’il faut continuer à laisser toute la place à la voiture sur nos chemins.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • urbanoïd

        25 février 2020 à 16 h 50

        @ppdaoust Un métro léger permettrait de requalifier l’espace occupé des metrobus en véritable piste cyclable urbaine.

        Plus de dalles de béton, plus de fils électriques, plus d’expropriations, plus d’école menacée, plus de problèmes avec la neige, plus de conducteurs, plus de dédommagement a payer aux commerçants, plus de bruit,… Un transport rapide et durable pour les 50 prochaines années dont la capacité s’augmente en un clic. Sans oublier, aucun accident.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        25 février 2020 à 20 h 46

        « Plus de dalles de béton, plus de fils électriques, plus d’expropriations, plus d’école menacée, plus de problèmes avec la neige, plus de conducteurs, plus de dédommagement a payer aux commerçants, plus de bruit,… Un transport rapide et durable pour les 50 prochaines années dont la capacité s’augmente en un clic. Sans oublier, aucun accident. »

        Pour résumer. Le Métro léger n’a que des qualités et le tramway/SLR que des défauts!

        Primo, plus de bruit alors qu’on a vécu pendant des dizaines d’années avec bien pire (véhicules lourds avec moteur diesel).

        Secundo, plus de conducteurs pour le tramway/SLR, tellement pire qu’un métro qui laisse le champ libre à l’utilisation de ma voiture. Pourquoi je ne laisserais pas les autres utiliser le transport en commun pendant que moi je profiterai du confort de ma voiture solo.

        Et je pourrai continuer à démolir vos autres sophismes… Par contre ma patience à atteint ses limites depuis fort longtemps en ce qui concerne votre argumentaire fallacieux.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Lord Catzorz Utilisateur de Québec Urbain

        25 février 2020 à 21 h 31

        @urbanoid

        « Dont la capacité s’augmente en un clic »

        La ligne 1 du métro automatique VAL de Lille est en processus de doublement des Rames depuis 2011 et est prévu être livré pour 2023. Et ce, malgré le fait que la ligne un a été initialement conçu pour supporter les rames des 53m.

        Ce changement coûtera environ 600millions d’euro

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • urbanoïd

        26 février 2020 à 03 h 43

        @lord catzorz Merci pour l’info. J’ignorais que Lille ajoutait une voiture a la rame. Comme la fréquence maximale des métros automatiques légers (VAL) est 60 secondes, Lille avait atteint la limite après 35 ans. Ont-ils sous évaluer? C’est souvent le cas pour le tramway et le métro.

        Le métro de Lille transporte 112M de passagers par an. Pas mal pour une ville de 232K citoyens.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • urbanoïd

        26 février 2020 à 12 h 11

        Cher(ère) @insider Mais, nous allons finir par verser des larmes de compassion à force de vous entendre geindre sur votre patience éprouvée et mes fallacieux arguments.

        1. Effectivement, le métro léger automatique a moins d’impacts négatifs qu’un tramway.

        2. Le tramway AJOUTE 75 décibels à 10 mètres, là où il n’y en avait pas. De 5 h à 1 h, tous les jours, 40 fois par heure durant l’heure de pointe. Métro léger: 0 decibel. ( Du coup, pourquoi parler des camions diesel? )

        3. plus de conducteurs. Désolé pour la coquille, j’aurais dû écrire AUCUN conducteur pour le métro léger automatique. Je profite de l’occasion pour souligner que je n’ai pas de voiture. Les plaisirs solidaires de la voiture confortable, que vous évoquez, me sont inconnus.

        4. fallacieux! moi? Et Systra, le maire, RSTC qui utilisent une capacité de métro de 900 passagers au lieu de 300… pour le rendre « surdimensionné ». Systra qui utilise le cout de 25M$ au lieu de 115$M par km pour donner l’impression qu’un tramway est moins cher qu’un métro léger. Systra qui écrit « on pourrait construire que 5 km avec 2,3 G$ » alors qu’elle écrit une page avant 11 à 23km ! Systra qui a un contrat de 12,5M$ avec la ville pour implanter le tramway? Vous devriez rougir de honte de dire que je « fallace » alors que le tramway nage dans un océan de manipulations sales et de collusion pour forcer sa construction sans référendum.

        Pour défendre si ardemment le tramway, un projet avec zéro bénéfice pour la ville, je soupçonne ses supporteurs d’avoir des intérêts pécuniaires ou du sadisme envers les utilisateurs de transport en commun et les citoyens. Honnêtement, je ne vois pas d’autres motivations.

        Je pourrais continuer mais la « mycose du tramway » m’appelle sur d’autres territoires; les fongicides sont nécessaires.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Lord Catzorz Utilisateur de Québec Urbain

        26 février 2020 à 12 h 51

        @urbanoid

        Attention aux chiffres.

        Bien qu’il est vrai que la commune de Lille n’ait que 232k résident, la commune ne fait aussi que 34km².

        En contre partie, le réseau de transport dessert la métropole européenne de Lille avec ces 1.2M habitant.

        Et Lille a une zone d’influence de plus de 3M d’habitant.

        De plus, en note de bas de page je dirai que l’extension de leur réseau est prévu en Tramway et en LiANE (Métrobus), puisque le métro coutais trop cher.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        26 février 2020 à 20 h 32

        « Pour défendre si ardemment le tramway,

        *** un projet avec zéro bénéfice pour la ville *** , *** je *** *** soupçonne *** ses supporteurs d’avoir des intérêts pécuniaires ou du sadisme envers les utilisateurs de transport en commun et les citoyens.

        *** Honnêtement *** , *** je *** ne *** vois pas *** d’autres motivations. » (sic)

        F.. casual!

        Et ça demande du respect après ce genre de comportement puéril digne d’un « spoiled brat » qui n’a pas obtenu son jouet.

        Vous avez perdu, même le PM Legault vous a largué. Vous aurez beau vous réfugier dans votre chambre à écho en essayant de vous convaincre qu’une élection viendra concrétiser vos rêves les plus fou, votre chute n’en sera pas moins douloureuse.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • Insider

      25 février 2020 à 20 h 55

      « En France, le tramway tue entre 2 et 8 personnes et est impliqué dans 2000 collisions par an. »

      Si seulement vous étiez assez honnête pour nous dire ce qu’un ministère en France a dit dans son rapport, c.-à-d. que c’est bien pire pour les autobus mais comme c’est moins sensationnaliste pour les médias ça passe inaperçu.

      Quand nous choisissons les chiffres que l’on sélectionne et rejette , on peut mal faire paraître n’importe quel moyen de transport.

      Par exemple, pour la France: à chaque année « 70 à 100 personnes meurent dans un accident dû à un train, selon les données compilées par Eurostat, l’office européen de la statistique. ».

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • urbanoïd

        26 février 2020 à 03 h 28

        @insider C’est Le Monde qui le dit : https://www.lemonde.fr/blog/transports/2013/11/14/le-tramway-tue-entre-2-et-8-personnes-par-an/

        et

        http://www.strmtg.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_accidents_tramway_2013.pdf

        Mais pourquoi diluer la discussion avec les bus et les trains? Voulez-vous qu’on parle des avions? du parapente? des remontes pentes? du pogo? C’est du tramway qu’il est question. Faites l’effort de rester concentré sur le sujet.

        En opposition au tramway, le métro léger automatique (VAL) a transporté 5 milliards de passagers sans aucun accidents. Que voulez-vous que je dise de plus? Pourquoi construire un tramway qui provoquera des accidents, c’est une question de temps, alors que le métro léger automatique est plus sécuritaire?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Undefined

        26 février 2020 à 09 h 49

        Je crois que Insider a fait du pouce sur le commentaire suivant de PPDaoust:

        «Sur la planète, la route tue chaque jour autant que sept écrasements de 747. Je pense qu’il est temps de constater que le Tramway est mauvais et qu’il faut continuer à laisser toute la place à la voiture sur nos chemins.»

        Vous faites de l’acharnement sur certaines statistiques tout prenant soin de ne pas mentionner d’autres qui font partie de la vie en France. Suggérez-vous de bannir les autobus, les trains et les voitures afin d’avoir raison?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        26 février 2020 à 20 h 39

        Ça fait je ne sais combien de fois que je cite un article qui mentionne un rapport produit par un ministère en France qui déboulonne votre mythe.

        Le journaliste dans l’article qui a pour but de vendre sa publicité via ses titres sensationnalistes et autres biais anti-tramway a eu au moins l’honnêteté intellectuelle d’écrire que les accidents impliquant des tramways attirent plus l’attention que ça devait l’être objectivement.

        Mais ça mon théoricien des complots préféré ne pas s’y attarder. lol

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. Léo

    25 février 2020 à 16 h 18

    On parle ici d’un hypothétique passage du tramway à la frontière de leur terrain de soccer, et c’est remplacé par : « passage du tramway en plein milieu de la cour de l’établissement. »

    C’est incroyable de voir la peur de certains québecois face à l’inconnu du tramway.
    Il y a vraiment un travail énorme de communication à faire et expliquer par exemple que des tramways circulent souvent dans des rues piétonnes.
    Première photo prise au hasard sur google :
    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5f/Angers_-_Tramway_-_Rue_de_la_Ro%C3%AB_%287664042584%29.jpg
    Oh non, tous ces gens qui vont mourir écrasés par le tramway !

    C’est encore plus fou quand on sait que Rochebelle est à quelques mètres de Henri IV …

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Jp-Duval

    25 février 2020 à 18 h 47

    Toute cette saga est peut-être la conséquence de la piètre stratégie de communication que la ville à mise en place au début de la présentation de ce projet.
    Les déficiences de cette stratégie ont semé le doute chez bien des gens…..Cela a comme conséquence que bien des éléments qui seraient anodins ( comme le tracé derrière cette école) deviennent importants.

    Je ne serais pas surpris que si un nouveau sondage de la population était fait que le degré d’acceptation du tramway serait en baisse.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. Jean François Côté

    25 février 2020 à 21 h 07

    Au début ds années 70 l’avenue Lavigerie traversait le campus Rochebelle entre Le pavillon Marie Victorin et Gilles Vignault. Et de mémoire aucun élève a été renversé par des voitures ou des camions.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *