Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Les coûts du tramway explosent et la Ville abandonne le trambus

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 29 juin 2020 49 commentaires

Jonathan Lavoie
Radio-Canada

La Ville de Québec abandonne l’idée d’un trambus qui passerait sur le boulevard Charest pour assurer une mobilité dans l’axe D’estimauville—Basse-Ville—Université Laval. Les 577 millions de dollars qui étaient réservés à ce pan important du réseau de transport structurant sont remplacés par un investissement de 85 millions pour l’aménagement de voies réservées.

La Ville est arrivée au constat que le trambus aurait été trop capacitaire pour la demande attendue alors que l’achalandage estimé en pointe du matin est équivalent à celui du Métrobus 801 .

Une analyse plus fine du bureau de projet arrive aussi à la conclusion que la portion tramway du projet coûtera beaucoup plus cher que prévu. Les sommes allouées au volet tramway du réseau structurant de transport en commun dépassent maintenant les 3 milliards de dollars, en hausse de 32 % par rapport aux estimations initiales.

Le tunnel pour faire passer le tramway sous la colline parlementaire coûtera notamment 214,6 millions de dollars de plus que prévu. Des écarts importants avec les premières estimations sont aussi relevés au chapitre des réseaux techniques urbains, des acquisitions immobilières, de la plateforme du tramway et de la voie ferrée.

La Ville justifie ces écarts par la fin des analyses préliminaires et estime qu’elle a une bien meilleure évaluation des coûts que ce qu’il était possible de faire au moment de l’annonce du projet.

L’abandon du trambus permettra à la Ville d’utiliser les emprises publiques actuelles pour aménager l’ensemble des voies réservées et des abribus. Il n’y aura donc aucun travaux à faire sur les infrastructures souterraines et aucune expropriation sur le tracé.

Les voies dédiées qui devaient assurer un service vers le nord et vers l’est sont elles aussi abandonnées au profit de voies réservées.

Côté tramway, l’optimisation du trajet a fait passer sa longueur de 23 km à 22 km. Deux stations ont été retirées tout comme le tunnel dans le secteur Sainte-Foy.

La valeur totale du projet demeure inchangée à 3,3 milliards de dollars.

La suite

Le communiqué officiel

La conférence de presse qu’il vaut la peine d’écouter

Réaction du Comité des citoyens-nes de Saint-Sauveur

Réaction d’Accès transports viables

Réaction de « J’ai ma passe »

Réseau structurant : l’appui de la CAQ compromis? Olivier Lemieux (Radio-Canada)

Illustration du Journal de Québec:

Voir aussi : Projet - Tramway.


49 commentaires

  1. Dany Lo.

    29 juin 2020 à 15 h 53

    Et au final, on aura presque rien pour 3,3 milliards, complètement terrible, rendu a 150 millions/km, c’est presque le prix d’un métro, et la prochaine chose qui tombera, ce sera la longueur du tracé…. et tous ceux qui défendait le projet, en disant que ce n’était pas seulement un tramway, mais tout un réseau structurant, ce retrouve aujourd’hui avec seul un tramway…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Che

      29 juin 2020 à 16 h 24

      « … c’est presque le prix d’un métro … »

      De l’article : « Le tunnel pour faire passer le tramway sous la colline parlementaire coûtera notamment 214,6 millions de dollars de plus que prévu.  »

      Une partie de l’explosion des coûts est justement attribuable à la partie en sous-terrain. Je ne suis pas certain que d’ajouter des km sous terre serait la meilleure option à ce stade-ci.

      « …tous ceux qui défendait le projet, en disant que ce n’était pas seulement un tramway, mais tout un réseau structurant, ce retrouve aujourd’hui avec seul un tramway… »

      Il reste quand même l’ajout de services Métrobus et de voies réservées / mesures préférentiels qui ne seraient pas possible sans le matériel roulant provenant des parcours remplacés par le tramway.

      En fait, ça explique peut-être le timing de l’annonce de la semaine passée (où il n’y avait rien de nouveau pour ceux qui suivent le projet).

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • PPDaoust

        29 juin 2020 à 17 h 01

        Je n’ai pas grand chose à redire Che. Excellent commentaire.

        Moi aussi je suis déçu, mais cette orientation était prévisible.

        3.3 milliards, ça impressionne bien du monde à Québec, mais c’est peu quand on parle d’une infrastructure de transport qui couvre tout un territoire.

        En utilisant les Métrobus sur des voies réservées de béton, le confort sera pas mal. Contrairement en haute-ville, leur grand nombre ne créera pas d’embourbement. La rapidité devrait donc être au rendez-vous.

        Enfin, sur le plan financier, vaut mieux gérer et entretenir le moins de types d’équipement possible. En privilégiant les Métrobus on a déjà l’expertise et un paquet d’autres ressources déjà à notre disposition.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • jay_urb

      29 juin 2020 à 16 h 56

      Bien déçu pour la portion trambus notamment pour Beauport.

      Mais dire que c’est presque le prix d’un métro, c’est de l’exagération. Pour la ligne bleue du métro de Montréal, on prévoit 550M$/km vs 129M$/km pour le tramway, c’est encore 4,3 X plus cher. Avec votre base de calcul, j’aurais pu acheter une maison 1.1M$ avec mon budget de 250 000$!

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Dany Lo.

        29 juin 2020 à 17 h 17

        Comparer avec le prolongement de la ligne bleue qui a un cout complètement exorbitant, c’est assez exagéré quand même. Si on prend le projet du métro de Laval par exemple, qui avait été de 156 millions/km en 2007, tous frais inclus, et on ajoute une inflation de 20%, on arrive a un cout de 187 millions/km, donc avec 3,1 milliards, on arrive a un trajet de 16,5 km (5,5 km de moins que le tramway). Je ne cherche pas a relancer une énième fois le débat métro-tramway, mais à démontrer que mon affirmation « c’est presque le prix d’un métro » est pas complètement délirante

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • jay_urb

        29 juin 2020 à 19 h 46

        Pourquoi les estimations de la ligne bleue à Mtl sont exorbitantes? Voici les coûts par km de projets nord-américains récents (en dollars canadiens par km):

        -Seattle Ulink: 513M$/km
        -BART Sillicon Valley: 670M$/km
        -Los Angeles Purple Line: 685M$/km
        -Los Angeles Regional Connector: 788M$/km
        -San Francisco Central Subway: 791M$/km

        On peut parler aussi de la Toronto Relief Line (projet abandonné) à 1081M$ par km ou du light Train Ontario Line à 774M$ par km.

        Quand on se compare, le coût de la ligne bleue semble même être un minimum!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • Jeff M

      29 juin 2020 à 18 h 33

      Le métro, c’est 4 à 5 fois plus cher le km

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. Che

    29 juin 2020 à 16 h 27

    Première réaction est de déception face à ce développement.

    C’est dommage car le trajet du trambus était vraiment intéressant pour éviter de monter en haute-ville pour aller à Ste-Foy.

    Toute ce que je peux dire, c’est que plusieurs gros projets d’infra ont tendance à être sous-estimé et à dépasser leurs coûts. Ceci est vrai pour tous les pays développés. Ici, on a fait le choix de respecter l’enveloppe budgétaire, et donc on coupe dans la portée du projet à la place. Je ne crois pas qu’il y a moyen de faire autrement dans le contexte actuel.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. michel

    29 juin 2020 à 17 h 20

    Ça ressemble de plus en plus au projet d’Anne Guérette …

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. "Le" lecteur assidu

    29 juin 2020 à 17 h 21

    🙏 Par quel bout (c’est le cas de le dire) commencer ❗️

    Plus je lis les nouvelles sur « notre prochain héritage », plus je sens que ça m’approche, encore un peu plus, à justifier le fait que mes critiques s’avèrent fondées et ce, même si je ne suis pas un expert en semblable domaine et que je n’ai pour les justifier que mon simple jugement qui, grâce à certains commentateurs sur ce site, ont contribué sans le savoir à le nourrir davantage.

    J’entends déjà les reproches à mon endroit me qualifiant d’ignare, de prétentieux, ou autres épithètes du même niveau. Une fois votre fiel « garoché », faites l’exercice justifiant plutôt votre point de vue; ce serait plus utile.

    Je n’ai pas l’intention de répéter ce que j’ai avancé sur ce site, à l’appui de ma position. Je vous y réfère.

    Ceci dit, suite à la lecture de la manchette de Radio-Canada🇺🇸 je termine sommairement comme suit:

    1- Comment expliquer, et justifier, autant de temps, d’études et d’argent pour en arriver à confirmer ce que de simples quidams comme moi ou d’autres, l’ont soumis, plaidé, grâce à leur simple GBS (gros bon sens) ❓

    2- Monsieur le maire aura-t-il le courage et l’humilité du Premier ministre Legault pour reconnaître ses « torts » et « stopper » la machine ❓

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Che

      29 juin 2020 à 18 h 28

      « je sens que ça m’approche, encore un peu plus, à justifier le fait que mes critiques s’avèrent fondées »

      Je vous dirais, en tout respect et en toute sincérité, pour avoir suivi ce forum et vos commentaires, que vous avez vraiment beaucoup de critiques au sujet de ce projet. Ce n’était une question de probabilité avant que certaines d’entre elles soient fondées :-)

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  5. michel

    29 juin 2020 à 17 h 24

    C’est quoi la différence entre une voie dédiée et une voie réservée?
    Est-ce que les voies réservées vont se limiter à un simple marquage au sol?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. michel

    29 juin 2020 à 17 h 34

    En parlant de grosseur de tuyau …
    Si nos « experts » se sont plantés pendant tout ce temps par rapport au trambus, qu’est-ce qui nous dit qu’ils ne sont pas aussi complètement dans les patates par rapport au tramway? Peut-être qu’un simple trambus sur le tracé du tramway serait suffisant comme grosseur de tuyau … Et en plus, ça coûterait beaucoup moins. Ce qui permettrait d’augmenter encore plus la couverture …

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Che

      29 juin 2020 à 18 h 21

      « Si nos « experts » se sont plantés pendant tout ce temps par rapport au trambus, qu’est-ce qui nous dit qu’ils ne sont pas aussi complètement dans les patates par rapport au tramway? »

      Ce que j’ai compris, c’est que les dépassements de coût sont principalement liés au tramway, dont la partie souterraine. On coupe le trambus pour récupérer le budget nécessaire, pas nécessairement parceque le trambus était plus problématique.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  7. "Le" lecteur assidu

    29 juin 2020 à 17 h 41

    @ Dany Lo, et autres personnes intéressées

    * Citation de Dany Lo

    « Je ne cherche pas a relancer une énième fois le débat métro-tramway, mais à démontrer que mon affirmation « c’est presque le prix d’un métro » est pas complètement délirante. »

    1 ✅

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  8. Dédé

    29 juin 2020 à 18 h 11

    Wow 1/2 pour le prix d’un, félicitations pour ce nouveau concept !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  9. Nathan

    29 juin 2020 à 18 h 49

    Faut voir ça comme la première hase d’un réseau plus étendue!?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  10. Nathan

    29 juin 2020 à 18 h 50

    Faut voir ça comme la première phase d’un réseau plus étendue!?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Yannick Chouinard

      29 juin 2020 à 21 h 03

      Après l’abandon du tunnel à Ste-Foy, le garage, le trambus, les remontées mécaniques, le tunnel plus court sous la colline parlementaire, on va couper dans quoi ensuite ?! J’exagère à peine mais j’ai l’impression qu’au final on va se retrouver avec un bidule post covid qui reliera le grand Marché au Vieux-Québec. Tellement décevant.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • michel

        30 juin 2020 à 11 h 31

        J’ajoute à votre énumération des coupures déjà annoncées : (1) la diminution du nombre de stations pour le tramway, (2) l’abandon des pôles d’échanges multifonctionnels, (3) la réduction de la fréquence du tramway dans Charlesbourg et le vieux-Limoilou.
        Et on est encore loin de la pelletée de terre officielle …

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  11. R. Bouffard

    29 juin 2020 à 19 h 06

    Si les gouvernements ne mettent pas leurs culottes et ne prennent pas leurs responsabilités, il y aura deux éléphants vides à Qc City !
    Le premier, la cathédrale vide de l’aéroport YQB.
    Avant même le Corona on voyait deux ou trois avions stationnés devant, alors que dans les pays pauvres on pouvait voir une douzaine d’avions stationnés devant une bâtisse avec un toit de chaume.
    Le deuxième, le tramway. Pas besoin de plus d’explications.
    Les gouvernements doivent se donner un coup de pied « ayous » qu’la poule a l’œuf et agir !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  12. "Le" lecteur assidu

    29 juin 2020 à 19 h 27

    😳 Correction:

     » Ceci dit, suite à la lecture de la manchette de Radio-Canada🇨🇦 je termine sommairement comme suit:  »

    🙏🙏🙏

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  13. JpDuval

    29 juin 2020 à 21 h 12

    On regarde les grands projets de la fin des années 60 et début des années 70 et aujourd’hui on se demande à quoi ils ont pensé….Mais ces gens croyaient à l’époque que ces projets allait faire de Québec une ville moderne

    Aujourd’hui on est en droit de se demander si l’histoire ne se répète pas….De bien jolis projets que l’on peine à pouvoir se payer et qui vont drastiquement charcuter la trame urbaine.
    Dans 40-50 ans peut-être que les gens en pensant à nous se demanderont….À quoi ont-ils pensé!!??

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  14. paradiso Utilisateur de Québec Urbain

    29 juin 2020 à 21 h 35

    Et voilà. On va rouler en vieux Métrobus rouillé sur l’asphalte cabossée du boulevard Charest. Beuh bye l’effet d’entraînement économique! Beuh bye la densification et le réaménagement!

    Et que dire de l’abandon de la station Grand-Théâtre? Un désastre! Il y a 850 mètres entre la rue Cartier et l’édifice G, balayés par les vents et aspergés de sloche en hiver. Et au lieu d’un accès confortable à la rue Saint-Jean, sous la rue Claire-Fontaine (impraticable en hiver), on aura une trémie qui rappelle le «mur St-Cyrille» de 1989.

    Pendant ce temps, Trudeau distribue des centaines de millions $ à des organismes internationaux douteux, sans aucune transparence. La covid a le dos large! Réclamons notre dû.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  15. Philippe Thériault

    30 juin 2020 à 11 h 10

    On nous promettait une BMW et finalement on va finir avec une Lada …
    L’erreur de monsieur Labeaume est de s’être peinturé dans le coin en disant qu’il ne faut pas que ça coûte plus de 3.3 milliards (parce qu’il est un grand gestionnaire) alors qu’il y a toujours des dépassements de coûts pour ce genre de projet. L´on est en train de nous arriver avec un projet édulcoré dont on coupe les stations tranquillement. On va finir avec quoi ? Dommage, moi qui était pour ce projet je commence sérieusement à déchanter.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  16. JpDuval

    30 juin 2020 à 15 h 37

    Voici ma lecture des événements.

    À l’origine la ville a pensé rapidement à un projet et ce sans faire aucune étude de faisabilité. Ce projet nous fut présenté en 2018. Tout y était pour créer un « WOW » pour que ce projet soit accepté par l’ensemble de la population.
    Les deux paliers de gouvernement ont vu là une occasion de pouvoir se faire du capital politique…Ils ont donc immédiatement dit oui.
    Aujourd’hui, on assiste au retour à la réalité….C’est bien joli avoir des idées mais encore faut-ils que ces dernières puissent entrer dans un cadre budgétaire bien précis. Le début des études de faisabilité font apparaitre des couts non prévus à l’origine. Ainsi tout les beaux éléments du projets qui créaient le « WOW » sont retirés un à un de la réalisation.

    Que reste-il de tout cela? Une population déçue et une opposition au projet qui est alimenté par la métamorphose en mode diminuendo du « machin ».

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  17. PPDaoust

    30 juin 2020 à 16 h 57

    C’est à se demander si le tracé du tramway par Charest n’était pas le meilleur choix. Je sais que le débat est clos mais j’y vais pareil.

    Je ressors mon vieux point de vue que j’émettais ici il y a quelques années, soit que la haute-ville René-Lévesque aurait raisonnablement pu s’en sortir avec des Métrobus 2.0 sur voies réservées.

    Aussi, je postulais que le passage du Tramway sur Charest, en plus d’être techniquement plus facile (donc moins cher), aurait certes insufflé un effet structurant bien plus puissant. Je parle de la revitalisation des quartiers bordant Charest ouest.

    N’oublions pas enfin la vitesse commerciale de la ligne qui, évitant la côte et la run de lait sur René-Lévesque, aurait sensiblement réduit le temps requis pour transiter entre le pôle St-Roch et Legendre.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  18. Che

    2 juillet 2020 à 13 h 50

    Je ne sais pas si ça permet de récupérer l’argent, mais pourquoi pas récupérer de l’argent dans tous les « compromis » fait aux autos :

    – Pont d’étagement sur Laurier pour le pôle d’échange Ste-Foy;
    – L’élargissement effectif du boul. Laurier (6 voies pour les autos vs 4-5 actuellement);
    – Le boul. Mendel. Le tramway n’a pas besoin d’un boulevard à 4 voies pour passer;
    – Le tunnel plus long (ce qui implique d’enlever des voies sur René-Levesque);
    – L’élargissement de Hochelaga (je sais que ça ne fait pas partie du budget du tramway, mais la ville va quand même le financer);
    – L’élargissement de Charest nécessaire pour le passage du Trambus.

    Bref, dans le contexte où on manque de financement, pourquoi ne pas remettre en question ces choix ?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  19. Jocelyn Boily

    3 juillet 2020 à 06 h 56

    Un jeu d’enfant

    Le maire de Québec s’amuse avec son projet de tramway de près de 4 milliards de $. C’est comme jouer avec des blocs de construction pour enfants. Au début de juin le maire annonçait que le tunnel sous la colline parlementaire serait réduit de 500 métres pour des raisons nébuleuses.

    La toute dernière annonce de monsieur Labeaume c’est l’abandon pure et simple du Trambus afin de sauver 700 millions de $. La ville passe donc d’un trambus à des autobus articulés comme c’est le cas artuellement. Il s’agit finalement de remplacer le 801 par un projet de plus de 3 milliards de $.

    C’est de l’amateurisme car monsieur Labeaume a essayé de nous vendre un trajet dessiné sur un coin de table et il commence à se rendre compte que c’est du grand n’importe quoi. Petit à petit le maire et son équipe s’apperçoivent qu’on ne peu faire ceci ou cela. Imaginez maintenant quand on va commencer à construire les surprises qu’on va avoir et les dépassements de coûts qui viendront avec.

    Les audiences du BAPE débuteront le 6 juillet. Le gouvernement provincial devrait annuler les audiences car le projet a tellement changé que les mémoires n’auront plus la même portée.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  20. Insider

    3 juillet 2020 à 09 h 06

    « Les audiences du BAPE débuteront le 6 juillet. Le gouvernement provincial devrait annuler les audiences car le projet a tellement changé que les mémoires n’auront plus la même portée. »

    Vous parlez du gouvernement qui veut accélérer les projets d’infrastructures avec son projet de loi qui passera sous baîllon à l’automne?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Luc

      3 juillet 2020 à 12 h 40

      Quelqu’un se souvient à quoi ressemblait la première mouture du métro de Montréal? Moi je m’en souviens…. 3 lignes vraiment très courtes. ça s’appelle phase 1.

      Ce qu’on a présenté initialement la ville de Québec, c’est une cible à mon sens à moi. Jamais et c’était prévisible aurait-on pu créer tout ce réseau avec un famélique 3 milliards.

      C’est ce que ca coute à chaque fois qu’il y a une extension du métro à Mtl.

      Et vous vous dites surpris du résultat? En conclusion, je préfère qu’on se fasse financer aujourd’hui une colonne vertébrale structurante permettant la densification tant attendue dans la région de Qc que rien du tout sinon….. Les miliards vont aller à Mtl pour financer Le métro. Et…. inquiétez vous pas…. eux vont les prendre à bras ouverts.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  21. "Le" lecteur assidu

    3 juillet 2020 à 14 h 15

    ⭐️ Proprio motu ❓

    – Comme le souligne le commentateur Jocelyn Boily les audiences du BAPE doivent débuter dans quelques jours, soit le 6 juillet prochain.

    – Nous savons tous que celles-ci doivent en principe porter sur ce qui était entendu à l’époque i.e. le projet « dit structurant ».

    – Or, « à la dernière minute », du moins pour le commun des mortels, on annonce notamment la « mort » immédiate d’une composante essentielle du projet, en l’occurrence celle du Trambus.

    – Hormis qu’il est facile de deviner que cela va certainement provoquer un élément additionnel à considérer eu égard au projet dans son ensemble, il y a quelque chose qui me titille « au plus profond de mon fond ».

    – L’enjeu vient de changer du tout au tout, c’est indéniable.

    – Or, logiquement, il y a des gens qui, selon le cas:

    À) ont choisi de ne rien faire parce qu’entièrement en accord avec le projet;
    B) ont choisi d’appuyer publiquement le projet pour les mêmes raisons;
    C) ont choisi le silence parce qu’elles ont jugées impossible d’être entendues avec l’espoir de le faire modifier;
    D) ont choisi de mettre tout leur temps et leur talent à s’attaquer stratégiquement qu’à un volet du projet à savoir le Trambus;
    E) n’ont pas eu à considérer et encore moins à débattre dans un sens ou dans l’autre la question d’augmenter de façon substantielle la fréquence de certains parcours afin de mieux desservir « les arrières banlieues », et ce au frais du RTC, donc des seuls payeurs de taxes de Québec, l’Ancienne-Lorette et St-Augustin;
    F) ont été surpris de noter que les maires de ces « arrières banlieues » semblent avoir exprimé leur entiëre satisfaction eu égard à ce qui prècède notamment le maire de Stoneham et ce de façon explicite aux nouvelles du soir.

    Conséquemment, « la game » qui en principe devait débuter le 6 juillet 2020 ne le peut plus.

    En effet, dans le cadre d’une société démocratique :

    1.0) elle se doit d’être d’abord clairement redéfinie;
    2.0) une pause doit en conséquence être décrétée instanter;
    3.0) durant celle-ci il y aura lieu de la circonscrire de nouveau en toute transparence;
    4.0) pour en diffuser le contenu sur toutes les tribunes requises en semblable circonstance;
    5.0) tout en spécifiant et en accordant un délai additionnel, au minimum au moins égal à celui ayant antérieurement la date ultime du 6 juillet 2020;

    😡 La question qui tue:
    En conclusion, et n’ayant pas les connaissances pour argumenter qui du gouvernement québécois en place ou du BAPE doit sans délai, Proprio motu, agir en conséquence, j’opterais personnellement pour que ce soit du ressort du gouvernement de notre Premier ministre Legault puisque je comprends qu’en principe le BAPE devra ultérieurement lui faire ses recommandations.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      3 juillet 2020 à 16 h 16

      « En effet, dans le cadre d’une société démocratique :

      1.0) elle se doit d’être d’abord clairement redéfinie;
      2.0) une pause doit en conséquence être décrétée instanter;
      3.0) durant celle-ci il y aura lieu de la circonscrire de nouveau en toute transparence;
      4.0) pour en diffuser le contenu sur toutes les tribunes requises en semblable circonstance;
      5.0) tout en spécifiant et en accordant un délai additionnel, au minimum au moins égal à celui ayant antérieurement la date ultime du 6 juillet 2020. »

      La question qui tue la voici:

      Vous parlez du gouvernement qui veut accélérer les projets d’infrastructures avec son projet de loi qui passera sous baîllon à l’automne?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *