Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Projet de tramway: le bureau de projet répond à « J’y vais en métro »

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 août 2020 16 commentaires

Le document officiel et un billet précédent sur le mémoire présenté au BAPE par J’y vais en métro

Voir aussi : Projet - Tramway.


16 commentaires

  1. michel

    11 août 2020 à 20 h 08

    Achalandage et capacité
    La ville est capable de nous fournir des estimations d’achalandage pour le tramway, le métro standard et le métro léger, et ce, pour 2026 et 2041. À cela, il faut répondre, tant mieux !
    Mais ses estimations prennent-elles en compte les effets de la pandémie actuelle?
    Dans un article paru aujourd’hui dans le Journal de Québec, on peut lire ceci : « Concernant l’incidence de la COVID-19 sur l’achalandage, la Ville de Québec affirme n’avoir pas de boule de cristal. Les dirigeants s’attendent à un retour à une certaine normalité d’ici trois à cinq ans dans le transport en commun. »
    Alors, la réponse à ma question, c’est oui ou non? Si c’est oui, on peut me dire ce qu’on entend par « un retour à une certaine normalité (…) dans le transport en commun »? Parce que les estimations de la ville, elles, sont précises…

    * En passant, il y a des métros légers qui peuvent facilement être adaptés pour répondre adéquatement à l’évolution des besoins. Comparer les trois modes de transport comme le fait la ville dans son tableau avec ses taux d’occupation pour 2026 et 2041, on doit par conséquent en penser quoi?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jeff M

      11 août 2020 à 21 h 28

      « ses estimations prennent-elles en compte les effets de la pandémie actuelle? »
      Jean Dubé, économiste au département d’aménagement au territoire à l’Université Laval, répond à cette question lors de l’audience au BAPE du 7 juillet à 13h. La gars est loin d’être convaincu que le télétravail va énormément réduire la demande en transport sur le long terme.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. Insider

    11 août 2020 à 20 h 22

    Ces comparaisons elles se font dans le milieu académique depuis fort longtemps et elles évoluent au fil du temps. Mais ça votre groupuscule ne veut pas l’entendre ou le lire et préfère faire des attaques personnelles fonder sur d’énormes mensonges.

    Encore une fois, vous savez qu’à la mise en exploitation du tramway la Covid-19 aura encore un effet sur l’achalandage ou vous essayez de corriger la bourde que vous avez faite dans votre commentaire précédent?

    Lâchez pas vous en êtes pas à une contradiction près! ;-)

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    11 août 2020 à 20 h 33

    Ils seraient bien mieux de répondre aux questions du BAPE :)

    Et Insider, le groupuscule ça commence à être vous, partir de 78% pour à une grosse majorité contre en à peine un an, faut vraiment être mauvais!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. « Le » lecteur assidu

    11 août 2020 à 20 h 39

    🔆 Réflexion suite à une nouvelle

    – À moins d’errer j’ai souvenir d’avoir lu sur le site internet d’un hebdomadaire, « EnBeauce » pour ne pas le nommer (!), que la firme bien connue Pomerleau se serait associée avec une firme européenne pour « creuser » 2 tunnels de 5 mètres, à 33 mètres de profondeur, dans la région de Vancouver.

    – Un des 2 tunnels le serait sur une longueur de 220 mètres et l’autre le serait sur une longueur de 580 mètres, soit pour une longueur totale de 800 mètres.

    – Toujours de mémoire, le tout serait fait grâce à l’emploi d’un gros tunnelier qu’on pouvait voir grâce à une photo diffusée sur le même site internet.

    – Enfin, toujours à moins d’errer, j’ai souvenir que l’ouvrage serait bon pour cent ans ( 100 ans ) et à un coût total de 184 millions de dollars canadiens.

    – Compte tenu de ce qui précède, j’en conclue que le coût de revient par mètre égale 230 milles dollards canadiens.

    – Si je me fie à la notoriété de la firme Pomerleau, je me permets d’affirmer que je suis en mesure de croire que ce projet va être livré dans le temps et dans le coût.

    – Quelques points découlant de cette nouvelle, selon moi:

    1) J’ai cru comprendre qu’il n’était pas question de creuser à Québec en usant d’un tunnelier parce que le coût s’avérait beaucoup trop onéreux sur une aussi courte distance.

    1.A) Pourquoi cette différence « philosophique » entre ces 2 dossiers ❓

    1.B) Si on argumente sur le coût d’un tunnelier, qui semble-t-il, ne sert qu’une fois, et si je considère de l’utiliser depuis la colline parlementaire jusqu’aux alentours de l’édifice de l’industrielle-Alliance à Sainte-Foy, soit sur une dizaine de kilomètres, puis-je alors en conclure que le coût de revient pourrait s’avérer substantiellement plus abordable ❓

    1.C) Autrement dit, au lieu d’un coût de 230 milliers de dollars canadiens pour chaque mètre percé grâce au tunnelier, est-ce que je ne pourrais pas escompter raisonnablement un coût substantiellement moindre pour chaque mètre ici, à Québec ❓

    1.D) Conséquemment, pourquoi ne pas considérer cette option et, qui plus est, de contacter cette firme beauceronne pour au moins valider l’interrogation avant de trancher, c’est le cas de le dire ❓

    P.S. Encore une fois, je n’ai d’autre intérêt que l’intérêt public.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. Guibert

    11 août 2020 à 21 h 05

    Refus total de considérer les faits des partisans du métro. Il y a toujours une information ici ou là prise hors contexte (oui il se creuse des tunnels par tunnelier au Canada, et même à Montréal pour un projet d’aqueduc et pour le REM, mais ce ne sont pas les mêmes projets et paramètres). Cela donne au final une réalité alternative. D’ailleurs le tunnelier n’est pas écarté pour le tram, la méthode de creusement est laissée au choix du constructeur.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. michel

    11 août 2020 à 21 h 22

    Ai-je bien entendu le PM Legault nous dire que le télétravail, du moins pour les fonctionnaires de l’État, était là pour rester?
    Si la réponse est oui, alors j’en déduis que le pourcentage des travailleurs qui vont utiliser les transports en commun va être moins élevé en 2026 et 2041 que ce qu’il était avant la COVID-19.
    La formation à distance et les achats en ligne auront eux aussi pris du galon pendant la pandémie. Et plus la pandémie va s’éterniser, plus ceux-ci auront eu le temps de s’incruster en nous comme des habitudes dont il est difficile de se départir.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      11 août 2020 à 21 h 31

      Le « si » est très important dans votre phrase. Juste un détail comme ça, demandez aux spécialistes en TI si la fonction publique a ce qu’il faut pour faire autant de télétravail que vous envisagez dans vos séances de fantasmes. Entre ce que l’on accepte comme compromis avec les contraintes qu’exige la pandémie et ce qu’on acceptera quand un vaccin ou un traitement sera disponible il y a une marge. On s’en reparlera dans 5 ans. Entre temps vos hypothèses ne sont que des hypothèses et il y a d’autres variables qui vont peut-être rattraper notre ville du tout à l’auto.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Luc

        11 août 2020 à 21 h 57

        @Insider et @michel. Le mouvement Desjardins a toujours été ouvert dans le passé au télétravail dans des cas exceptionnels ou pour dépanner le cas échéant. L’expérience Covid nous démontre que rapidement il a été possible d’y placer plus de 80% des employés. Des rencontres annuelles ont eu lieu avec le président, on se rend compte malgré tout que notre mentalité change et on laissera beaucoup plus de latitude quand au télétravail dans le futur. La banque Nationale y pense et bien d’autres institutions dont les fameuses GAFA. Le mode contrôl freak fait place progressivement à la responsabilisation sociale (covid oblige). Et ca fonctionne passablement bien. Toutefois….

        Prétendre que ça restera tel quel ou qu’on reviendra à la situation d’avant covid relève de l’impossible sauf si on possède une boule de cristal.

        Je ne serais donc pas si prescriptif dans les commentaires car en date d’aujourd’hui, nul ne sait quelle tendance tout cela va pendre.

        @Insider, vous nous avez habitué dans vos écrits à une grande rigueur et une belle recherche que je considèrerais presque comme une forme d’érudition. Vos écrits rehaussent le niveau des débats. Toutefois dans vos derniers écrits je constate aussi des attaques qui je crois n’ont pas leur place ici. Il faut accepter les opinions différentes car elles permettent de mettre en lumière des perspectives différentes.

        Merci de respecter chaque participant.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  7. michel

    11 août 2020 à 23 h 35

    @Luc
    Pour commencer, je tiens à souligner que j’ai été très heureux d’apprendre que vous et moi étions des « potes »…
    Ce personnage « érudit » auquel vous venez de faire allusion, j’en ai eu maille à partir, depuis longtemps! Aujourd’hui, il m’a traité d’ado attardé… Ma réaction en lisant ça fut d’en rire, tout simplement. Venant de lui, je ne fut, ni choqué, ni surpris. J’ai aussi souhaité que son attaque personnelle soit laissée intacte par le modérateur, et ce, afin de permettre à quiconque d’en juger comme bon lui semble.
    Pour se justifier, et comme vous l’avez sûrement remarqué, il a reproduit une partie d’un commentaire que j’avais écris plus tôt dans la journée. Une partie, seulement… J’avais pourtant aussi pris la peine d’ajouter ceci : « Pendant ce temps, le BAPE attend toujours qu’on lui fournisse des réponses satisfaisantes ». Et ça, il n’en a pas parlé… J’avais ajouté cette phrase à mon commentaire pour bien faire comprendre que, tout comme les adolescents avec leurs jeux vidéos, le bureau de projet avait mieux à faire de son temps que de nous reproduire sans cesse des illustrations.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  8. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    12 août 2020 à 15 h 17

    Gérants d’estrade? Et vous, vous êtes quoi? C’est un site pour discuter et vous passez votre temps à dénigrer et/ou insulter ceux qui ont une opinion différente. Surtout que vous donnez l’impression que même si dans 2 semaines,ils annoncent qu’on enlève 3 km à Charlesbourg et un autre 500m au tunnel, vous allez continuez de dire que vous êtes les génies du tramway et de la saine gestion de dossier. Presque le petit perroquet du bureau de projet le Insider

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  9. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    12 août 2020 à 18 h 36

    Non je n’accuse pas Insider d’être membre proche du Bureau ou autre, par contre une telle perte de sens critique tant il boit et épouse tous les changements comme la parole de Dieu est inquiétant.

    Pour le reste c’est un être fermé à toute critique qui aime dénigrer et ridiculiser, QU a perdu beaucoup de commentateurs suite au courroux de Monsieur au fil des ans

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      12 août 2020 à 18 h 47

      « Non je n’accuse pas Insider d’être membre proche du Bureau ou autre, par contre une telle perte de sens critique tant il boit et épouse tous les changements comme la parole de Dieu est inquiétant. »

      Dès le départ j’ai écrit que vous alliez devoir vous résigner à ce qu’il y allait y avoir des changements. Mais encore une fois vous êtes sélectif en refusant de retenir cette information importante. Quiconque ayant un réseau de contacts en politique provincial savait depuis fort longtemps que la CAQ. Elle tient sa promesse de ne pas verser plus que ce qu’y était prévu au départ. Un décret a finalement été fait. Peut-on être plus transparent que ça?

      Étrangement notre bon gouvernement qui aimerait bien gagner du terrain sur l’ìle de Montréal n’osera jamais imposer ça aux projets à Montréal. Tellement plus facile d’être ferme quand les comtés électoraux sont acquis à l’avance comme à Québec.

      Je ne m’attends à rien de moins de votre part que vous ignoriez cette réalité`du contexte politique. Ma consolation sera que si la CAQ tient sa promesse les projets d’infrastructures seront accélérés et le rôle de nos commissaires – qui semblent croire que de faire de la politique est dans la mission du BAPE – sera réduit à presque rien.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • jeand Utilisateur de Québec Urbain

        12 août 2020 à 19 h 52

        Des changements! Le projet a tellement été amputé que le surnom du projet devrait être Kenny!

        Régis a demandé 3.3 milliards et a eu 3.3 milliards

        Je m’attends à un rapport dévastateur sur l’état de préparation du projet:c’est l’évidence même. Nonobstant tout cela, le gouvernement va donner le go, peut-être avec plus de supervision c’est tout

        Signaler ce commentaire

         ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *