Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le tramway perd des plumes

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 14 août 2020 39 commentaires

Karine Gagnon
Journal de Québec

Le projet de tramway de Québec a perdu bien des plumes, ces derniers mois, dépouillé de plusieurs éléments majeurs dont sa portion trambus, mais surtout coincé dans une spirale d’incompétence et de jeux de pouvoir.

Le projet de réseau de transport structurant, dont la pièce maîtresse est le tramway, a très mal paru tout l’été, et particulièrement lors des audiences du BAPE. L’incompétence et le manque de leadership se sont révélés de tous bords tous côtés.

Ces derniers mois, la Ville a dû réduire le projet de façon importante après avoir mal évalué les coûts. Le maire Régis Labeaume, censé être le premier ambassadeur du projet, a failli à la tâche en étant tantôt trop évasif, tantôt contrarié, voire même fâché de devoir répondre aux questions émanant tant du BAPE que des journalistes.

Quant au gouvernement du Québec, censé soutenir le projet, il n’a fait preuve d’aucune créativité ni d’ouverture pour en assurer la progression. Personne n’a levé le petit doigt pour réitérer la volonté d’aller de l’avant, bien au contraire.

Des reproches

Les partis d’opposition à l’Assemblée nationale n’ont d’ailleurs pas tardé à dénoncer ce manque d’appui. La semaine dernière, la chef libérale Dominique Anglade relevait avec raison le manque de leadership du gouvernement Legault dans le dossier. Elle reprochait aux élus caquistes de la région de Québec de se faire trop discrets.

Puis les deux élus de Québec solidaire en ont remis, hier dans une lettre envoyée aux médias, accusant le gouvernement Legault de tout faire pour couler le tramway. Personne ne veut d’un tramway au rabais, soutiennent-ils. Bien vu.

Manque de communication

Il y a manifestement du grésil sur la ligne entre la Ville de Québec et le gouvernement Legault. Comment croire alors qu’on pourra arrimer adéquatement les projets de réseau de transport structurant et de troisième lien?

Il n’est pas nécessaire de fusionner les deux bureaux de projets. Les décideurs ont toutefois le devoir de faire preuve de créativité et d’ouverture pour éviter qu’une enfilade de délais aient raison du tramway.
La pandémie ne doit pas faire oublier que l’on planifie, avec ce projet, pour les cinquante prochaines années. Si on gère les fonds publics de façon responsable, on évite d’axer les orientations et les choix sur un horizon de quelques années.

Offrir d’autres options

Le télétravail a la cote, présentement, mais ce n’est que temporaire et ça ne convient pas à une majorité d’emplois. On doit offrir d’autres options valables que l’automobile, si on ne veut pas se retrouver avec des problèmes de congestion majeurs à Québec, avec l’accroissement de la population.

On mérite mieux, à Québec, que des politiciens à courte vue. À voir évoluer le dossier, on peut se demander si le tramway ne deviendra pas la prochaine victime de cette malheureuse tendance.

L’article

Voir aussi : Projet - Tramway.


39 commentaires

  1. Insider

    15 août 2020 à 08 h 48

    Tout comme certaines règles qui étaient convenues au début de l’internet ont perdu beaucoup de plumes. Dans les 2 cas le temps fait son oeuvre et le vide ne se comble pas nécessairement pour le mieux. ;-)

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Jeff M

    15 août 2020 à 21 h 38

    Il perd des plus es parce que des gens travaillent fort pour lui faire perdre des plumes, à coup de désinformation le plus souvent. Le SRB, et maintenant le tramway… on devrait tous comprendre qu’il y aura une opposition à n’importe quel projet majeur de transport en commun pour des motifs essentiellement idéologique.

    Ceci dit, je suis déçu du peu de moyens déployés par la ville pour informer les gens. Et du peu d’habillité du maire dans cette affaire. Il a un bon projet mais il ne sait pas le vendre. Cela ne pardonne pas dans une ville comme Québec, habitué à du développement orienté sur l’automobile depuis plus d’un demi siècle.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • JpDuval

      15 août 2020 à 22 h 25

       » Il a un bon projet mais il ne sait pas le vendre. »

      Hmmmm….Peut être qu’il ne sait pas le vendre parce que ce n’est pas un bon projet!!

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • « Le » lecteur assidu

        16 août 2020 à 01 h 54

        ❇️ Permettez-moi de rêver ❗️ ❗️ ❗️

        – Monsieur le maire après avoir tout lu les commentaires notamment ceux sur Québec Urbain en vient à en conclure comme suit:

        ❤️ Oui, la Capitale nationale ( C. n. ) a besoin d’un réseau de transport public
        ❤️ Oui, celui-ci doit être conçu pour que chacune de ses étapes s’additionnent
        ❤️ Oui, celui-ci doit être conçu pour garantir dès le départ la totale sécurité, l’agrément, le confort, le désir constant et croissant de l’utiliser
        ❤️ Oui, celui-ci doit être conçu de telle façon qu’il va nourrir par lui-même l’adhésion populaire qui n’aura pas le choix de constater qu’il s’agit d’un choix structurant, respectueux de l’environnement, conçu pour l’usager d’abord
        ❤️ Oui, celui-ci me commande de dire « Stop », je me suis gourré, on relève nos manches et on va faire ça ensemble de la bonne façon
        ❤️ Oui, ça va devenir tellement porteur que les 2 ordres de gouvernement vont y adhérer avec «enthousiasme »
        ❤️ Oui, après ça tout ça, on « callera » les « Gestes-ion-èr es » ❗️

        P.S. Aie ! Ferme ton iPad Air, je veux dormir ❗️😉

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jeff M

        16 août 2020 à 14 h 15

        JP Duval, Labeaume a gardé son style abrasif qu’on lui connaît depuis toujours, mais dans les circonstances, ce n’est pas approprié. Les gens ont besoin d’être rassuré. Pas de se faire dire que les opposants sont des ignorants… même si dans plusieurs cas je le pense.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. Insider

    16 août 2020 à 08 h 34

    Le plus ironique c’est que pour s’opposer au projet.

    – On peut exiger d’obtenir le beurre et l’argent du beurre.

    – On peut exiger une vitesse commerciale plus grande sans accepter qu’il y ait moins de stations.

    -On peut comparer un modèle d’affaires pour un projet de TEC à un autre projet qui n’est qu’au service du profit de l’entreprise privée et qui prévoit même un remboursement si les profits ne sont pas au rendez-vous.

    -On peut dire que Super Mario a raison d’applaudir que tout dépassements soit au frais de seulement les contribuables de la ville de Québec tout en proposant une alternative plus coûteuse.

    -On peut prétendre que le bureau de projet n’a que des incompétents tout en tenant un discours qui illustre qu’e nous n’avons pas les compétences les plus élémentaires en exploitation de TEC.

    Contre une rhétorique fallacieuse de ce genre il n’y a qu’une seule constante. Le projet actuel sera toujours perdant tout comme nous n’aurons jamais de débat intellectuellement honnête.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      16 août 2020 à 08 h 52

      […] des contribuables de la ville de Québec […]

      J’ajouterais que l’on peut exiger que l’on décrète qu’il n’y aura pas de dépassements de coûts tout en critiquant les effets négatifs d’une telle décision comme par exemple que l’on ne fait que reporter certains investissements à plus tard qui avec l’effet de l’inflation seront plus coûteux.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  4. michel

    16 août 2020 à 11 h 03

    Un peu plus des trois quarts de la population de Québec est favorable à un réseau structurant de transport en commun, mais seulement 40% de celle-ci est toujours favorable au tramway.

    Ceux qui affirment que tous les opposants au projet actuel sont des idéologues et des accrocs des radios poubelles devraient se la fermer.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. JpDuval

    16 août 2020 à 11 h 36

    Dans ce dossier la ville a commis une grave erreur……Celle de faire de l’overselling.
    Pour vendre le projet, on a présenté au citoyens de belles images et une promesse de construire un réseau structurant….C’était bien joli et tout le monde a fait « Wow »

    Pour s’assurer qu’il n’y ait pas de grogne, la ville a promis qu’il n’y aurait pas de dépassement de couts. Malheureusement, elle n’avait pas bien évalué la facture de tout ce qui a été promis lors du dévoilement….Cela a donné comme conséquence que bien des éléments du « wow » sont retirés du projet. Tout ceci donne l’impression qu’il y a un certain cafouillage qui rend la population plutôt sceptique. Ainsi, si il avait encore de annonces de coupes on peut être sur que l’appui sera en plus grande baisse.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Dédé

    16 août 2020 à 13 h 11

    Un vrai projet c’est un réseau qui englobe rive-nord & rive sud. Donc dehors les deux roitelets en chicane. Fusion des deux villes ou au moins des deux sociétés de transport. L’état prend le contrôle.

    Pouf !!! Pardon, j’étais en train de rêver.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  7. Insider

    16 août 2020 à 13 h 25

    @ Dédé

    « Un vrai projet c’est un réseau qui englobe rive-nord & rive sud. »

    Qu’avions-nous avant que les médias poubelles et le maire de Lévis fassent alliance pour tuer dans l’œuf un projet?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Dédé

      16 août 2020 à 14 h 12

      @Insider

      « Qu’avions-nous avant que les médias poubelles et le maire de Lévis fassent alliance pour tuer dans l’œuf un projet? »

      Il vous manque un acteur important dans ce fiasco.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        16 août 2020 à 14 h 18

        « Il vous manque un acteur important dans ce fiasco. »

        Si vous le dites. La solution, on saborde un autre projet et on recommence dans combien d’années?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Dédé

        16 août 2020 à 17 h 27

        @Insider

        Bien d’accord, la perte de temps a assez duré. Mais profitons de ce que la première pelleté de terre ne soit pas achevé pour tout revoir. Prendre ce qu’il y a de bon et l’intégrer dans un projet rive-nord – rive-sud.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        16 août 2020 à 17 h 59

        @Dédé
        Dans un monde idéal , nous pourrions mais dans la réalité nous en sommes à l’étape de l’appel de qualification. Si ça devient un dossier entre les mains des services du contentieux, on fait quoi?

        En passant, j’apprécie que vous répondiez à la question…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Dédé

        17 août 2020 à 11 h 27

        @Insider

        Ok, mais en premier, éviter un fiasco serait prioritaire, choisir le moindre mal, c’est là que sommes rendu.

        Ne pas répondre ça serait un peu bête. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        17 août 2020 à 11 h 42

        Avec le décret toute dépenses excédentaires sont aux frais des contribuables de la ville de Québec. Pour ce qui est du fiasco je ne suis pas certain que le dossier de la « centrale de police » et ce projet sont d’une même ampleur de fiasco. Si je vous comprends bien vous êtes prêt à assumer la facture sur votre compte de taxes et les tarifs pour les service municipaux? Ce serait « un peu bête » d’omettre ce léger détail. Vous savez que les avocats ne font pas la charité, n’est-ce pas?

        Mais bon selon moi ce n’est qu’un débat théorique qui ne se réalisera jamais car nos deux premiers ministres appuient toujours sur l’accélérateur pour les projets d’infrastructure afin d’aider à se remettre plus rapidement des effets économique de la pandémie. D’ailleurs on commence à jaser que la tête du ministre Morneau serait sur le bûcher suite à son inconfort avec ces investissements.

        Ce maudit contexte politique qui vient parfois nous hanter, ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Dédé

        17 août 2020 à 17 h 14

        En centralisant les efforts, il y aurait peut-être moyen de moyenner des arrangements.

        Inaugurée en 1967 la ligne jaune du métro de Montréal communique bien avec la rive-sud. Pourquoi ça serait impossible ici ?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        17 août 2020 à 17 h 29

        @ Dédé

        Dites-moi dans tout ça les citoyens de Lévis subiront les même contraintes, n’est-ce pas?

        Si on a fait un décret pour le projet actuel en imposant 100% de coûts qui dépassent l’enveloppe budgétaire et comme vous êtes pour l’équité je n’en doute point vous, vous opposerez à un traitement de faveur pour la partie sur la rive-sud et pour le 3e lien. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        17 août 2020 à 19 h 34

        En attente d’une conférence de presse, qui devrait rendre ça officiel dans moins de 30 minutes:

        « […] on commence à jaser que la tête du ministre Morneau serait sur le bûcher suite à son inconfort avec ces investissements. »

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  8. Pierre Tremblay Utilisateur de Québec Urbain

    16 août 2020 à 14 h 07

    « Il a un bon projet mais il ne sait pas le vendre « 

    Pour cela il aurait fallu présenter le projet à la population et en débattre comme ce fut le cas avec le Centre Vidéotron. Au lendemain des élections municipales le maire s’est retrouvé avec 3.3 milliards de dollars et il a trouvé un projet qu’il croyait réaliser à l’intérieur de cette enveloppe budgétaire. Ce fut un tramway. C’est à partir de là que le projet a pris vie : ça ressemble à de l’improvisation. S’il est vrai qu’il a travaillé sur ce projet depuis 10 ans qu’a-t-il fait pendant tout ce temps? On parlait de 3.3 milliards, on est rendu à 5 milliards et s’il est réalisé ce projet coûtera au moins de double de la première évaluation de 3.3 milliards. On ne peut blâmer le gouvernement d’être prudent car ce sont nos deniers qu’il administre.

    «  Ceux qui affirment que tous les opposants au projet actuel sont des idéologues et des accrocs des radios poubelles devraient se la fermer « 

    Donc vous prônez la censure? Vous faites sûrement partie d’une petite minorité sur ce forum qui détient le monopole de la vérité. Les gens de la radio (et des autres médias) sont des payeurs de taxes comme vous et moi et ont parfaitement le droit de s’exprimer sur le sujet. Ne vous inquiétez pas le maire a de nombreux « cheerleaders » dans les média écrits surtout qui ne manqueront pas d’être complaisants(es) envers ses projets.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • michel

      16 août 2020 à 14 h 15

      De toute évidence, vous ne m’avez pas compris… Je viens tout juste de me relire, et il me semble que c’est clair.

      Sachez que je suis d’accord avec ce qui suit : « Les gens de la radio (et des autres médias) sont des payeurs de taxes comme vous et moi et ont parfaitement le droit de s’exprimer sur le sujet. »

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Insider

      16 août 2020 à 14 h 40

      Moi, j’ai très bien compris que l’on peut censurer, quand le personne/média s’oppose à nos idées et qu’il est strictement interdit de le faire au nom de la liberté quand ça appuie notre agenda politique.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  9. michel

    16 août 2020 à 14 h 08

    À l’époque du SRB Québec-Lévis, on avait un tracé est-ouest de 30,9 km qui partait de D’Estimauville et allait jusqu’à Desjardins sur la rive sud en passant par le pont de Québec. On avait aussi un tracé nord-sud de 6,9 km qui partait du Grand Théâtre et allait jusqu’à la 41e Rue. En tout, c’était 37,8 km et la facture était estimée entre 1,1 et 1,4 G$.

    Aujourd’hui, on a 23 km de tramway pour… 3 G$ ! Et il se pourrait qu’on lui ampute quelques kilomètres dans Charlesbourg. L’effritement du soutien populaire n’a donc rien de surprenant.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jeff M

      16 août 2020 à 14 h 28

      Le tracé côté rive sud à dû être très écourté, s’arrêtant quelque part à Saint-Romuald selon divers scénarios que Lévis n’a jamais voulu approfondir. À cela s’ajoute un 10% de financement que la ville de Lévis n’a jamais voulu assumer pour la portion sur son territoire.

      Aujourd’hui, Lévis devra rabattre son réseau sur celui de Québec à la hauteur de Ste-Foy au lieu de St-Romuald comme cela aurait pu être avec le SRB. Est ce que ça valait vraiment le coup de dire non au SRB? Pas sûr.

      Que dira un gouvernement qui subit autant de pression par des mensonges par omission? Il va devoir gérer comme à l’égard des anti-masque à la longue.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  10. Marc-Andre

    16 août 2020 à 23 h 44

    je tiens à dire qu’il y a des hauts placés à la ville qui ont été tassé pour beaucoup moins que ça « Jonathan Julien »

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  11. Pierre Tremblay

    17 août 2020 à 15 h 18

    Et quel était le projet le plus important du parti de madame Guérette aux dernières élections municipales? Le projet de tramway qui fut bel et bien rejeté par la population. Alors tous ceux et celles qui appuient ce projet de la façon dont il a été introduit à la population quelle est votre définition de la démocratie?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      17 août 2020 à 16 h 24

      « Et quel était le projet le plus important du parti de madame Guérette aux dernières élections municipales? »

      Le même projet de tramway, vraiment? Vive le cherry picking encore une fois!

      Question de vous rafraîchir voici un extrait du Journal de Québec:

      « Anne Guérette articule son plan de mobilité autour d’un tramway de *** 750 millions $ *** qui circulerait *** de Saint-Roch à Sainte-Foy ***, en passant par la haute ville. »

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  12. Mart9 Utilisateur de Québec Urbain

    17 août 2020 à 21 h 10

    Merci Michel de me rappeler le projet au départ.
    https://cdn.rtcquebec.ca/RTC/Rapport%20final/etude_faisabilite_tramway_srb.pdf

    Je vous suggère d’aller voir le tracé en page 17.

    C’est vraiment navrant que ce tracé n’a pas été retenu. Le maire de Lévis devrait avoir honte d’avoir privé sa population d’un tel moyen de transport. De l’autre côté, peut-être que Régis ne lui a pas laissé assez de place pour être vu.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Luc

      18 août 2020 à 08 h 55

      Je pense sincèrement que contrairement à ce que plusieurs ici pensent, que Lehouillier a eu le courage d’abandonner un projet qui n’était pas bon pour sa municipalité.

      Il y a plusieurs raisons que plusieurs veulent oublier et qui a conduit à cette décision…

      – La première c’est que dans sa première phase, la ligne ne se rendait pas dans l’arrondissement Desjardins

      – Deuxièmement, le détour par Charest rendait le déplacement des gens de Lévis extrêmement long pour se rendre sur la colline parlementaire.

      – Troisièmement, pour les gens de l’arrondissement Desjardins, Deux transferts auraient été nécessaires pour se rendre à la colline parlementaire alors qu’aujourd’hui, il y a un bus nommé les parlementaires qui s’y rend directement sans transfert aucun.

      – Quatrièmement, Lorsqu’il a voulu amoindrir le délai qu’aurait désormais pris ce trajet à partir de l’arrondissement Desjardins, la facture a monté en flèche. (Note. Au moment ou ce projet a été annoncé, les gouvernements ne voulaient pas mettre trop d’argent la dedans ce qui aurait alors mis une pression trop forte sur les contribuables de Lévis).

      Afin de respecter la capacité de payer des citoyens de Lévis, devant un projet qui n’était pas bon pour Lévis et devant l’incertitude que laissait planner le gouvernement de ne pas assumer l’entièreté des coûts de l’infrastructure (Note: À Montréal c’est payé à 100%., chercher l’erreur), Il a pris la décision la plus sage et qui s’imposait peu importe ce qu’en pense le roi Labeaume.

      Oui Lévis n’aura pas un transport structurant chromé mais il aura quelque chose à la hauteur de sa capacité de payer et de la densité qui la caractérise. Lévis n’est pas Montréal ou Québec.

      Et l’histoire retiendra surement qu’il a fait le seul choix logique. Suite à cette décision, le projet structurant de Québec (l’original on s’entend), est de loin meilleur car il passe par les axes les plus achalandés et permettra donc à Lévis de s’y intrerconnecter avec un seul transfert directement à la colline parlementaire. Donc pour Lévis et Québec, le projet actuel est un projet gagnant En autant qu’on ne détruise pas sa mouture originale.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        18 août 2020 à 09 h 54

        « Il a pris la décision la plus sage et qui s’imposait peu importe ce qu’en pense le *** roi Labeaume *** . »

        Ironique sachant que le roi de la rive-sud a réussi avec ses critiques à saborder la contribution du privé dans le projet original. De plus, pourquoi n’a-t-il pas le courage de faire le bon choix pour respecter la capacité de payer des citoyens de Lévis?

        La facture sera-t-elle refilée en grande partie à d’autres?

        Il a poussé pour un projet original du 3e line qui était tellement peu logique que notre bon gouvernement lui a fait comprendre qu’il devait rétro-pédaler. Pourquoi au juste? Pour plaire aux promoteurs?

        Et côté climat de travail je ne pense pas qu’il ait un comportement plus exemplaire que Labeaume, heureusement pour lui une règle de procédure l’a sauvé. À Québec on aime ça les maires qui ont de la personnalité avec un caractère abrasif qui détruit un climat de travail ( par exemple à Québec, Lévis, L’Ancienne Lorette, Saint-Augustin et Sainte-Brigitte-de-Laval ). Ça doit faire partie du mystère Québec. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  13. Insider

    18 août 2020 à 10 h 03

    Oups

    « […] pour respecter la capacité de payer des citoyens de Lévis pour le projet du 3e lien? »

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Luc

      18 août 2020 à 10 h 47

      Le troisième lien n’est pas de juridiction municipale. C’est le gouvernement provincial qui en est totalement responsable et en passant…. Lehoullier n’a pas beaucoup pAs d’influence sur ce dernier qu’on qu’on en pense. Pas plus que Labeaume.

      Si le gouvernement tourne à droite ou à gauche, ils n’ont pas le choix de suivre.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        18 août 2020 à 11 h 00

        « Lehoullier n’a pas beaucoup pas d’influence sur ce dernier quoi qu’on en pense. Pas plus que Labeaume. »

        Il a toujours bien le privilège de dire ce qu’il pense. Si vous le dites. *sigh*

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        18 août 2020 à 11 h 05

        Quand on s’appuie fermement sur de beaux principes avec tant de conviction et qu’à la première occasion dans un autre dossier on les jette à la poubelle cèst pas bon pour la crédibilité. C’est comme le font beaucoup trop de politiciens de nos jours.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  14. Insider

    18 août 2020 à 13 h 51

    À écouter la séance de patinage de Geneviève Guilbault lors de l ‘étude des crédits budgétaires! ;-)

    « Geneviève Guilbault maintient que son gouvernement appuie la nécessité de doter la Capitale-Nationale d’un transport collectif structurant . »

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  15. Mart9 Utilisateur de Québec Urbain

    18 août 2020 à 22 h 22

    Le mieux ne serait pas de prendre un pas de recul et intégrer le 3e lien au projet de transport collectif.

    Avec cet argent, on pourrait faire un vrai axe Nord-Sud. Relier St-Roch à Lévis à l’aide d’un métro/tramway qui débute à Charlesbourg passe par Expo-Cité puis St-Roch, se transforme en métro dans le cap et ressort près de la 132 à Lévis et continue en surface jusqu’à la 20. En y installant des stationnements incitatifs pour enlever la pression sur la 20 et les ponts.

    Dans l’axe Est-Ouest, on garde ce qui était prévu dans le 1er tracé en le faisant passer sur le Pont de Québec. On profite du transport en commun pour continuer à développer le long de Charest et continue vers Beauport.

    Autour de ces 2 axes principaux, on ressort les tramsbus!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *