Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Des travaux effectués malgré l’incertitude reliée au tramway

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 15 novembre 2020 25 commentaires

Source : Taïeb Moalla, Le Journal de Québec, le 15 novembre 2020

Même si le gouvernement Legault a annoncé qu’il n’autorisera pas la mouture actuelle du projet de tramway, la Ville de Québec a continué cette semaine d’investir et de sonder le marché dans le cadre du mégaprojet de 3,3 milliards $.

Dans un sommaire décisionnel rendu public jeudi, on apprend que la municipalité remboursera près de 1,9 million $ au Canadien National (CN) pour « les services professionnels et l’acquisition de certains matériaux requis pour la reconstruction de la structure ferroviaire située sur la 1re Avenue, relativement aux travaux sur l’emprise de la voie ferrée avec le Canadien National, dans le cadre du projet du Réseau structurant de transport en commun (RSTC) ».

la suite

Voir aussi : Tramway à Québec, Transport, Transport en commun.


25 commentaires

  1. michel

    15 novembre 2020 à 11 h 45

    C’est comme si le maire faisait un doigt d’honneur au ministre Bonnardel qui avait dit que le tracé du tramway devra être revu et corrigé.

    C’est aussi comme si le maire se foutait complètement des contribuables. De sa ville et de sa province.

    La CAQ va-t-elle capituler? Ou se tiendra-t-elle debout en le tassant au plus sacrant du dossier?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Michel Thomassin

      15 novembre 2020 à 13 h 18

      Je vais vous rappeller que le maire a eu 55% des appuis de la population de Québec aux dernières élections tandis que la CAQ a été élue avec 37% des voix à travers la province. Donc, si on parle de légitimité, il est clair que le 1er en a un peu plus ici à Québec. Non ?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • PPDaoust

        15 novembre 2020 à 13 h 41

        Argument boiteux. Vous comparez 2 résultats concernant 2 électorats différents.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        15 novembre 2020 à 13 h 54

        @ PPDaoust

        Et d’écrire ceci est-il boiteux? « C’est aussi comme si le maire se foutait complètement des contribuables. De sa ville et de sa province.»

        Quand on sait que la CAQ tient sont bout pour le dossier du 3e lien sans avoir à donner une enveloppe budgétaire fermée, tout en pouvant reporter les échéanciers et modifier le projet à plusieurs reprises. En quoi le % pourcentage du vote populaire pour la CAQ le rend plus téflon que le maire de la Ville de Québec?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        15 novembre 2020 à 15 h 36

        Tenons-nous en à l’argument. Nous savons tous que la CAQ est rentrée très fort à Québec. J’aurais pu ajouter qu’en campagne en 2017, le maire n’a jamais dévoilé le mode de transport qu’il avait en tête quant au nouveau réseau. Donc pour défendre le Tramway, la question de la légitimité est un chemin que j’éviterais de prendre tout simplement.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        15 novembre 2020 à 15 h 57

        « Nous savons tous que la CAQ est rentrée très fort à Québec. »

        Un français a dit devant moi que le résultat de l’élection à la Ville de Québec ferait rougir d’envie un dictateur africain. Commentaire qui ne viendra jamais pour l’élection au provincial. On se comprend mieux?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        15 novembre 2020 à 16 h 00

        Même s’il avait obtenu 100 % des suffrages lors de la dernière élection municipale, le maire Labeaume n’aurait pas plus de légitimité qu’il en a présentement. Sa légitimité, dans le cas du RSTC, découle directement des choix que fait la CAQ, et ce, dans la mesure où seul le gouvernement a le mandat de gérer les impôts des Québécois. Dès lors que ce dernier lui dit que le tracé du tramway sera revu et corrigé, sa légitimité disparaît complètement.

        Comme le dit l’adage : He who pays the piper calls the tune.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        15 novembre 2020 à 16 h 55

        « He who pays the piper calls the tune. »

        Vous expliquerez ça à Legault lorsque l’argent provient du gouvernement fédéral pour le système de santé lol. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • R. Bouffard

        15 novembre 2020 à 19 h 49

        HO ! HO ! Dans le champ : « Je vais vous rappeller que le maire a eu 55% des appuis de la population de Québec aux dernières élections tandis que la CAQ a été élu… ».

        Il faut se rappeler qu’à l’élection municipale Anne Guérette a fait campagne pour un tramway.

        Le candidat Labeaume a fait campagne contre le tramway. Il a répété souvent pendant la campagne qu’il n’y aurait pas de tramway. J’ai fait un montage de ses déclarations.

        L’histoire du tramway est revenue dans le décor suite à une erreur des libéraux. Philippe Couillard, mal conseillé par des organisateurs de Montréal, est allé embrasser Labeaume avant l’élection provinciale lui annonçant des milliards $$$ pour un tramway croyant aller chercher des votes dans la région de Québec. On connaît le résultat, les libéraux ont tout perdu, les gens ne voulant pas de tramway.

        Il ne faut pas perpétuer l’erreur de Philippe Couillard…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

        15 novembre 2020 à 22 h 23

        «On connaît le résultat, les libéraux ont tout perdu, les gens ne voulant pas de tramway »

        Vous croyez vraiment que le PLQ a perdu ses élections dans la région de Québec uniquement à cause du projet de tramway ? Vraiment ?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • julien

        15 novembre 2020 à 20 h 15

        @R Bouffard

        j’ai l’impression que vous oubliez des bouts de l’histoire. L’équipe Labeaume était claire en campagne qu’un vote pour cette formation était un vote pour un réseau structurant dont le mode précis serait choisi après les élections. En votant pour cette formation, les gens savaient qu’ils ne pourraient pas voter spécifiquement pour un mode de transport…

        Et malgré tout, les gens ont voté pour Régis Labeaume

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  2. Martin Otis Utilisateur de Québec Urbain

    15 novembre 2020 à 14 h 09

    Ceci dit, ça ne fera pas de tort à Hochelaga d’avoir un « relooking »

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      15 novembre 2020 à 15 h 48

      La phase 1 des travaux est sensé prendre fin ce mois-ci donc je ne m’inquiète pas pour ça. De toute manière la colonne du nouveau réseau va passer par Laurier. C’est pas mal acquis je pense.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  3. Luc

    15 novembre 2020 à 18 h 29

    De toute façon, quoi qu’on en pense, seulement des virgules séparent la ville du gouvernement. Déjà les discussions ont lieu et mon petit doigt me dit que les deux vont aboutir d’ici quelques semaines si ce n’est pas quelques jours, un accord qui scellera le dossier.

    Le récent coup de sonde laisse supposer que la majorité des électeurs silencieux sont toujours derrière le projet malgré les apparences. Et les acteurs économiques commencent à tonner.

    Les deux protagonistes n’y sont pas insensibles. Ça va débloquer rapidement. Il y a beaucoup d’investissements privés en jeu. Je demeure optimiste.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. julien

    16 novembre 2020 à 08 h 43

    je sais pas, mais si le gouvernement du Québec avait souhaité que la ville de Québec arrête les travaux durant la réflexion, il l’aurait demandé à la ville et l’aurait annoncé publiquement.

    S’il ne l’a pas fait, j’imagine qu’il doit être d’accord pour que la ville poursuive les travaux.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. Insider

    16 novembre 2020 à 15 h 12

    Dans son plan économique « vert » la CAQ a le culot de refiler 58% des objectifs à atteindre aux villes et au gouvernement fédéral (le ministre se défend en évoquant la contribution des 2 autres niveaux de gouvernement pour combler la différence).

    Dans ce contexte ce serait bien que la CAQ cesse de mettre les bâtons dans les roues ce qui a inévitablement pour effet de retarder la part que fera la Ville de Québec pour diminuer les GES. À moins que pour la CAQ ce ne soit pas important que les bottines suivent les babines?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • JpDuval

      16 novembre 2020 à 16 h 33

      Je vous conseil de prendre le temps de lire le rapport du BAPE.
      Sa principale critique concerne le faible impact qu’aura le projet pour limiter les GES.
      Quand on tient compte des GES liés à la construction versus la faible hausse de l’achalandage le résultat est minime.

      Bref….Un cout élevé pour des résultats minimes.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        16 novembre 2020 à 17 h 16

        Le BAPE! N’est-ce pas l’organisme qui est dénoncé par bien des experts du milieu du TEC et le lobby écologique? Je vous conseille de consulter ces milieux au lieu de donner un chèque en blanc à nos commissaires.
        Vous pouvez lui accorder au BAPE une crédibilité, mais de mon côté je préfère me joindre à l’avis des initiés des milieux du TEC et de l’environnement.

        De plus, la CAQ est si peu ambitieuse dans ses objectifs qu’elle ne peut se priver d’un projet qui contribuerait même de façon modeste à la réduction des GES. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Che

        16 novembre 2020 à 17 h 19

        On peut douter de tout dans la vie…

        Dans mon expérience, je peux vous dire que des « douteux », il en existe des dizaines pour chaque personne qui est prête à faire avancer un projet. C’est tellement facile douter.

        On peut douter et continuer à douter et on va arriver à rien. En fait, on devient une société qui reste immobile, une société qui refuse d’innover. Un « vétocratie » où tout le monde s’oppose à tout projet comportant le moindre risque. Inévitablement, ça mène au déclin.

        Il n’y a aucun moyen de prouver qu’il va y avoir un engouement pour les TEC à Québec suite à la construction d’un tramway. La même remarque s’applique au REM. Je vous garantis que cela n’a jamais été prouvé pour le métro de Montréal non plus. Et pourtant…

        Concrètement, avez-vous des meilleures solutions pour couper dans les GES ? Est-ce que vos solutions sont réalisables ? Comment allez vous les financer ? Êtes-vous prêts à les défendre ? De moins en moins de gens vont répondre « oui » si on continue comme ça.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        16 novembre 2020 à 17 h 41

        @ Che

        Pendant ce temps on peut continuer à nous vendre une voiture sport avec un moteur qui a plus de 300 HP parce qu’il ne faut pas dire que je n’ai pas besoin d’une voiture sport!

        Quel dogme dicte que l’on doive avoir peur de m’imposer des taxes quand je décide que je vais me payer le luxe d’une BMW, Mercedez ou Porsche?

        Encore la peur de déplaire à ma base électorale car si on ouvre la porte à ça il deviendra difficile de justifier le beau pickup « full chromé » avec des beaux mags et les fog beams. J’ai vu un entrepreneur avec un pickup de ce genre lettré et en plus il avait un beau trailer avec mags. Tous ça déductible d’impôts! ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • jeand Utilisateur de Québec Urbain

        17 novembre 2020 à 17 h 34

        La foudre va me frapper, je suis d’accord avec Insider! Je n’ai jamais compris pourquoi on fabrique des autos capables d’aller à 200-300 km/heure. Bon ok pour le 0-100 rapide(avantage net pour l’électrique, quitte à 0-120 rapide, mais pourquoi des autos qui vont à plus de 160?
        Pour 99% du monde 120-140 HP est plus que suffisant

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  6. Insider

    17 novembre 2020 à 17 h 42

    « La foudre va me frapper, je suis d’accord avec Insider! »

    On a tous le droit à l’erreur. ;-)

    Votre position ressemble drôlement à ce que je pense que j’aurais fait comme choix pour une moto si J’avais cédé à la tentation. Mais comme je me suis assez fait peur avec un simple vélo je me suis toujours abstenu pour ma sécurité et celles des autres.

    Sérieusement je pense que si on se côtoyait dans la vie non virtuelle ( en tant que client de votre entreprise/commerce ou dans le cadre d ‘un mandat pour votre entreprise/commerce ), je ne pense pas que ce serait aussi difficile qu’ici sur QU.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *