Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Des travaux majeurs sur le boulevard Raymond à Beauport

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 15 février 2021 3 commentaires

La Ville de Québec entreprendra en mai prochain la première des deux phases de travaux majeurs qui transformeront en beauté et en fonctionnalité le secteur du boulevard Raymond, auquel sera additionnée une zone industrielle harmonisée à son environnement.

« Les travaux dans le secteur du boulevard Raymond amélioreront grandement une des portes d’entrée du nord et de l’est de l’arrondissement de Beauport, a mentionné M. Régis Labeaume, maire de Québec. En plus de réaménager le boulevard et d’ajouter une piste cyclable, nous développerons la zone industrielle et construirons un mur antibruit au dépôt à neige pour assurer la quiétude des résidants du quartier. Tout le secteur sera revitalisé, et la qualité de vie des citoyens et l’expérience des usagers de la route en seront grandement bonifiées.»

L’ensemble des travaux nécessite un investissement total de 32 millions $.

Des ajouts souterrains et en surface

Les travaux d’ingénierie consisteront principalement à ajouter deux voies de circulation au boulevard Raymond, des voies de virage aux intersections, un trottoir, une piste cyclable et une banquette pour de l’aménagement paysager.

« L’intersection du boulevard Raymond et de l’avenue Larue est empruntée chaque jour par environ 25 000 véhicules, a ajouté M. Jérémie Ernould, conseiller municipal de l’arrondissement de Beauport et membre du comité exécutif responsable des travaux publics. Une mise à jour de l’ensemble des infrastructures était nécessaire et nous en profitons pour redorer de belle façon un secteur qui en avait besoin. »

Des travaux souterrains auront aussi lieu afin de relier le réseau d’aqueduc à la nouvelle zone industrielle. Ces travaux permettront de desservir cette zone en eau potable, tout en sécurisant l’alimentation en eau des citoyens.

Un mur antibruit au dépôt à neige

La construction du mur antibruit, déjà annoncée, s’ajoute à la séquence des travaux de réaménagement du secteur. Longeant le boulevard Louis-XIV, ce mur bordant le dépôt à neige aura une longueur approximative de 1 000 mètres et une hauteur variant entre 4 et 6 mètres.

Élaborés en tenant compte des résultats d’une étude acoustique, le mur ainsi que plusieurs autres mesures d’atténuation réduiront considérablement les sons en provenance du dépôt à neige dans le voisinage.

Une nouvelle rue pour la zone industrielle

Une toute nouvelle rue verra le jour dans la zone industrielle de Beauport, secteur sud. Parallèle au boulevard Raymond, elle sera accessible par le prolongement des rues Adanac et Clémenceau.

Afin d’harmoniser pleinement la zone industrielle à son environnement, il sera nécessaire d’apporter une modification au zonage industriel actuel. Par cette modification, plus restrictive en raison de considérations environnementales, des matériaux absorbants limitant la propagation du son ainsi qu’une plantation d’arbres plus importante seront exigés, et il ne sera pas permis d’y faire de l’entreposage à l’extérieur.

Le processus de consultation publique pour la modification réglementaire à cette modification du zonage débutera en mai, pour une adoption souhaitée en juillet.

Le communiqué et des illustrations des travaux à venir

Voir aussi : Arrondissement Beauport, Transport.


3 commentaires

  1. Che

    15 février 2021 à 15 h 03

    Bonne affaire. Ce secteur fait dur en ce moment, et l’aménagement y est déficient. Je n’ai pas de chiffres à ce sujet mais ça ne me surprendrait pas que ce soit une zone propice à des accidents.

    Mon petit grain de sel #1 : L’entrée du Canac à partir du boul. Raymond devrait être réaménagée ou carrément retirée. Elle est trop rapprochée de l’intersection avec la rue Adanac et entre en conflit avec celle-ci. Les entrées du Canac à partir de Adanac ou Armand-Paris sont suffisantes.

    Mon petit grain de sel #2 : Je n’arrive pas à voir l’utilité d’une piste cyclable dans le secteur s’il n’y a pas d’option pour traverser l’autoroute Félix-Leclerc. En effet, les bouts de pistes déjà présentes sur Armand-Paris et Adanac sont à peine utilisées.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • michel

      15 février 2021 à 16 h 29

      D’après moi, ce n’est pas tant Félix-Leclerc qui pose problème, mais plutôt le fait qu’il y a un bon bout à faire sur Clémenceau avant de pouvoir rejoindre la piste cyclable devant le Réno-Dépôt. En tout cas, pour le vélo utilitaire.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. michel

    15 février 2021 à 15 h 23

    On y retrouve tout près les immenses carrières de Beauport. Quelque 200 hectares de superficie, soit 2x les plaines d’Abraham.

    À ma connaissance, les propriétaires souhaitent toujours leur donner une nouvelle vocation. Du résidentiel (maisons de ville, jumelés, condos, apparts), mais aussi un pôle d’innovation, des services, commerces, espaces verts, pistes cyclables, etc..

    Malheureusement, la ville refuse toujours d’agrandir son périmètre d’urbanisation pour les inclure. L’étalement urbain, dit-elle.

    Pourtant, ce n’est pas plus loin de La Cité/Limoilou que le secteur Chaudière l’est de Sainte-Foy (boulevard Laurier/route de L’Église). Et au lieu d’y retrouver un boisé et une zone humide, ce sont plutôt des îlots de chaleur…

    C’est bien beau les arbres, trottoirs et pistes cyclable que la ville veut aménager le long du boulevard Raymond, encore faudrait-il qu’il y ait suffisamment de monde dans les environs pour en profiter.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *